NOUVELLE HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE, Michel Frizot Fiche de lecture

Parue en 1994, Nouvelle Histoire de la photographie est un ouvrage de référence aussi bien en termes de récit historique que de construction iconographique. Nouvelle car, selon le souhait du directeur de publication, l'historien de la photographie Michel Frizot, l'ouvrage présente son objet comme aucune autre histoire ne l'avait fait jusqu'alors, à savoir un récit défini par la spécificité de l'objet qu'il décrit : par sa transversalité et la diversité de ses applications, la photographie nécessite une forme de récit historique original et particulier qui ne peut en aucun cas se fonder sur le modèle tout-puissant de l'histoire de l'art. Ouvrage multiforme pour un sujet multiple, organisé en 42 chapitres rédigés par 35 auteurs différents – historiens de la photographie, de la presse, des médias, de l'art, philosophes, conservateurs, restaurateurs –, la Nouvelle Histoire de la photographie est le récit polyphonique d'une histoire spécifique. L'ouvrage rend compte de la diversité de formes prises par la photographie en un peu plus de cent cinquante ans d'histoire, de la multiplicité de ses applications et de ses usages ainsi que des recherches les plus récentes.

Comment écrire l'histoire de la photographie ?

Dans son texte d'introduction, Michel Frizot inscrit cet ouvrage collectif en rupture avec l'historiographie classique, largement américaine, de la photographie. Il se demande si l'histoire de la photographie peut se résumer à une énumération chronologique des chefs-d'œuvre, des maîtres et des styles, ou si son existence d'image mécanique reproductible à l'infini ne lui donne pas un statut particulier qui oblige à s'interroger sur sa propre place comme objet dans l'histoire. Michel Frizot justifie ainsi un ouvrage qui met l'accent sur les motivations et les intentions qui ont présidé à l'invention, à la production, à l'industrialisation et à la diffusion des images photographiques. Faire l'histoire de la photographie ne se limite donc pas à établir une chronologie articulée en grande partie sur la technique et sur son évolution afin de montrer comment l'on photographie, mais bien plutôt de prendre en compte ce qui lui est propre, à savoir la série, la temporalité et le point de vue afin d'essayer de comprendre pourquoi l'on photographie.

Ce choix implique la multiplicité d'un récit qui se déploie sur deux niveaux : d'abord dans le riche éventail iconographique de l'ouvrage et ensuite dans la diversité des informations historiques, des analyses et des perspectives développées dans les textes et organisées selon trois mises en page différentes : des chapitres généraux ; des dossiers iconographiques, comme autant de loupes ou de points d'arrêt sur un ensemble particulier ; enfin des encadrés faisant le point sur telle ou telle technique. Une telle présentation permet de rendre compte dans sa complexité de l'hétérogénéité du champ et de neutraliser l'ambiguïté ou l'ambivalence d'une photographie oscillant sans cesse entre son statut d'art et son statut de document. En insistant sur la variété des usages et des pratiques qui gouvernent la production des images photographiques, Michel Frizot et son équipe renversent le point de vue d'une histoire classique de la photographie afin de considérer l'image photographique comme un objet dont la forme, la taille, la qualité sont déterminées par sa destination. L'ouvrage, qui intègre non seulement les chefs-d'œuvre de l'art photographique mais qui en envisage plus largement les usages privés et médiatiques, mériterait de s'appeler « histoire des photographies ».

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Paul-Louis ROUBERT : historien de la photographie, maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification

Pour citer cet article

Paul-Louis ROUBERT, « NOUVELLE HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE, Michel Frizot - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Voir aussi