NOTABLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Crise et restauration des notables (1848-1870)

Si les notables ont paru perdre le pouvoir en février 1848 face aux ouvriers parisiens alliés aux capacités, ils ont réussi relativement vite à inverser la tendance en soutenant la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte, triomphalement élu président le 10 décembre 1848 par une majorité rurale contre les candidats républicains rendus responsables de la crise économique et sociale et de l'alourdissement de la pression fiscale.

Le retour en force politique des notables à partir de la fin de 1848 s'appuie sur deux forces sociales : celle, traditionnelle, tirée de leur domination antérieure sur les classes populaires des régions aux structures les plus archaïques et celle, nouvelle, d'union des factions orléanistes et légitimistes qui se déchiraient autrefois. Ce front commun de la propriété leur permet de se présenter aux paysans propriétaires désemparés et mécontents comme les vrais remparts de l'ordre et le gage de la prospérité contre les « partageux ».

Cependant, les élections législatives de mai 1849, avec le succès relatif des démocrates socialistes dans les campagnes (un tiers des voix et 220 députés environ), confirment la fin de la soumission aux notables dans certaines régions et certaines couches rurales. Le parti de l'ordre va alors s'employer pendant deux ans (1849-1851) à conjurer cette nouvelle menace. Il cherche à faire rentrer le peuple dans le rang en forgeant de nouveaux instruments de domination : procès de presse, répression de toute vie associative, encadrement idéologique des futures générations avec l'aide de l'Église (loi Falloux de 1850 sur la liberté de l'enseignement qui profite surtout à l'enseignement catholique), épuration du corps électoral des indésirables (ouvriers et paysans migrants).

L'ampleur de la résistance rurale au coup d'État du 2 décembre 1851 va justifier à la fois l'autoritarisme du nouveau régime et le ralliement des notables pourtant attachés au p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  NOTABLES  » est également traité dans :

BOURGEOISIE

  • Écrit par 
  • Pierre SALY
  •  • 1 980 mots

Dans le chapitre « D'autres visions de la bourgeoisie »  : […] Tandis que se construisait, à partir de la problématique marxiste, une vision théorique de la nature de la bourgeoisie et de son rôle historique, le terme même de bourgeoisie continuait sa carrière sur un mode plus modeste. Il venait à désigner un ensemble de personnes embrassant les mêmes carrières publiques ou privées, exerçant les mêmes fonctions et responsabilités, travaillant dans les mêmes m […] Lire la suite

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Évolution de la démocratie représentative »  : […] La démocratie est une construction historique. C'est au xix e  siècle que se mettent en place les divers éléments de son organisation représentative. Après l'élargissement du droit de suffrage à tous les citoyens de sexe masculin, diverses forces politiques vont s'efforcer de persuader certaines fractions des milieux populaires d'exprimer leurs doléances par le suffrage plutôt que par l'insurrect […] Lire la suite

ÉLECTIONS - Histoire des élections

  • Écrit par 
  • Christophe VOILLIOT
  •  • 5 782 mots

Dans le chapitre « Les entreprises électorales »  : […] La généralisation de l'élection comme modalité d'accès aux positions de pouvoir est à l'origine d'un processus de professionnalisation de l'activité politique. Les professionnels de la politique vivent « de » et non plus seulement « pour » la politique, selon la formule de Max Weber. À l'origine, ces professionnels de la politique peuvent être des notables qui se sont professionnalisés pour faire […] Lire la suite

PARTIS POLITIQUES - Financement

  • Écrit par 
  • Éric PHÉLIPPEAU
  •  • 4 640 mots

Dans le chapitre « Argent et partis politiques : typologies et frontières »  : […] S'appuyant sur ces travaux, d'autres auteurs ont par la suite esquissé de véritables typologies distribuant les partis précisément en fonction de leurs ressources financières. L'opposition classique dessinée par Maurice Duverger en 1951 entre partis de cadres et partis de masses en fournit une première illustration. Le parti de masse compte sur le dévouement des militants et se caractérise par l'a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18-29 mai 2020 Santé. Réunion de l'assemblée générale de l'OMS.

notables dans un délai de trente jours ». En avril, il a déjà annoncé la suspension du versement de la contribution financière américaine à l’OMS, dans l’attente d’une enquête sur sa gestion de la pandémie. Par ailleurs, Taïwan, qui a obtenu de très bons résultats dans sa gestion de la pandémie, accepte finalement de repousser la discussion sur la  […] Lire la suite

5-29 octobre 2017 Irak. Reconquête par l'armée des territoires contrôlés par les Kurdes.

notables l’ensemble des territoires contrôlés par les peshmergas autour du Kurdistan. Le 25, au lendemain d’un accrochage entre les peshmergas et les forces fédérales, le gouvernement kurde propose à Bagdad un « cessez-le-feu immédiat » et le « gel des résultats » du référendum d’indépendance. Haïdar al-Abadi exige l’annulation des résultats comme  […] Lire la suite

14 juin 2014 Afghanistan. Élection d'Ashraf Ghani à la présidence

notables, mais les accusations de fraude sont nombreuses. Il s'agit de la première passation de pouvoir pacifique et démocratique dans l'histoire du pays.  […] Lire la suite

6-7 mars 2012 Libye. Proclamation de l'autonomie de la Cyrénaïque

notables de l'est du pays proclament l'autonomie de la province de Cyrénaïque, faisant le choix d'une structure étatique fédérale que rejette le Conseil national de transition (C.N.T.) au pouvoir. Ils désignent à la tête d'un Conseil intérimaire – placé sous l'autorité du C.N.T. – Ahmed Zoubeir al-Senoussi, cousin de l'ancien roi Idris Ier et membre […] Lire la suite

2-30 novembre 2003 Irak. Accélération du transfert du pouvoir aux Irakiens et multiplication des attentats

notables et de chefs de tribu. Celui-ci serait chargé de rédiger une Constitution et d'organiser des élections générales. Ces deux étapes étaient jusqu'alors considérées par Washington comme des préalables au transfert de la souveraineté. Paul Bremer et le C.I.G. signent cet accord le lendemain. Le 16, à Mossoul, une collision entre deux hélicoptères […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe CHARLE, « NOTABLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/notables/