NORMANDIE, région administrative

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Normandie : carte administrative

Normandie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pont de Normandie, 2

Pont de Normandie, 2
Crédits : CAPDAV

photographie


La Normandie terrienne

Une autre Normandie côtoie celle de la mer, avec le plus souvent une rupture assez nette entre l'une et l'autre : une Normandie terrienne, paysanne, pays d'élevage à la riche réputation... On retient volontiers cette image d'une Normandie verdoyante, aux paysages bocagers, aux fermes à colombage sous les pommiers, aux riches produits qui se nomment cidre, calvados, lait, beurre, camembert, livarot, pont-l'évêque, viande persillée, chevaux pur sang et demi-sang, lin, betteraves sucrières, céréales, à la gastronomie onctueuse sous la crème... Cette image, foncièrement juste, doit être elle aussi nuancée, même si elle a inspiré les plus grands écrivains de la Normandie, Flaubert, Maupassant, Barbey d'Aurevilly, La Varende, le poète patoisant Louis Beuve, et enchanté leurs lecteurs.

Les pays normands ne sont pas tous de la même veine. En haute Normandie et sur la partie orientale de la basse Normandie, les couches sédimentaires du bassin de Paris taillées en biseau et recouvertes d'argile à silex et de limon servent de supports à des terroirs de grande qualité où s'est développée l'association de l'agriculture céréalière et de l'élevage bovin, soit avec une dominante des cultures sur les plateaux comme le pays de Caux, les plaines de l'Eure, les plaines de la Normandie centrale, soit sous la primauté ancienne de l'élevage dans le pays de Bray, la vallée de la Seine et le pays d'Auge. Les paysages y associent plaines découvertes et bocages, cours plantées et champs ouverts, forêts ou bois et horizons dégagés. À l'ouest de la basse Normandie, sur les reliefs plus variés du Massif armoricain, sur des sols souvent plus ingrats de schistes, de granites, de grès, sous un ciel plus humide, la tradition composait entre les pays de grands bocages et de riches herbages, dans le Cotentin oriental, et les petites exploitations plus pauvres du Bocage normand. L'évolution récente les réunit dans le même recul du bocage et des herbages, au profit surtout des cultures fourragères, nota [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« NORMANDIE, région administrative », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie-region-administrative/