FOSTER NORMAN (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une architecture de la flexibilité

Norman Robert Foster est né en 1935 dans une famille modeste de Manchester. Ce n'est qu'à vingt et un ans, après deux années de service militaire dans la Royal Air Force (qui devaient laisser en lui des traces profondes), qu'il entreprit ses études d'architecture, d'abord dans sa ville natale puis aux États-Unis, à Yale, où enseignaient Paul Rudolph, James Stirling et le critique Vincent Scully, et où il rencontra Richard Rogers.

De retour à Londres en 1963, les deux condisciples créaient, en association avec les deux sœurs Georgie et Wendy Cheeseman, l'équipe Team 4. De ces années de travail commun datent diverses constructions, notamment en Cornouailles, qui témoignent déjà du souci de la lumière naturelle qui allait ensuite se développer chez Norman Foster : la maison Cockpit, toute petite « retraite » posée, à demi enterrée, au-dessus de l'estuaire de la Fal, et d'où l'on guette le paysage grâce à une verrière tapie au creux d'une clairière ; la maison Creek Vean (1964-1966), au toit planté de végétation, aux éclairages subtils, réalisée pour les collectionneurs Marcus et Irene Brumwell, beaux-parents de Rogers ; les trois maisons jumelles du quartier des Murray Mews, à Londres, dotées de verrières et qui témoignent d'une grande attention à l'intimité.

L'usine de composants électroniques construite en 1967 près de Swindon, dans le Wiltshire, pour la société Reliance Controls, à laquelle les avait recommandés James Stirling, marque leurs débuts dans ce qui allait surtout devenir la grande spécialité de Norman Foster : l'architecture industrielle. Sa structure en charpente métallique, nette et bien lisible, ses parois rythmées par les ondes verticales des bardages, les grands tirants de contreventement en croix de Saint-André développés sur la façade en firent un événement d'importance en ces années de prospérité économique de la Grande-Bretagne.

En 1967, Norman et Wendy Foster fondai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  FOSTER NORMAN (1935- )  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le néo-productivisme »  : […] Le néo-productivisme, qu'il ne faut confondre ni avec le fonctionnalisme « blanc » du style international, ni avec le productivisme du mouvement constructiviste russe, est né, après la Seconde Guerre mondiale, essentiellement de l'œuvre de trois hommes : Ludwig Mies van der Rohe avec son culte ascétique du beinahe nichts , c'est-à-dire du « presque rien », R. Buckminster Fuller et son principe, n […] Lire la suite

ROGERS RICHARD (1933- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 478 mots
  •  • 2 médias

L'architecture anglaise est dominée par deux créateurs à la sensibilité très différente qui forment les deux pôles du courant high tech : Norman Foster, discipliné à l'extrême, rigoureux comme un ingénieur et soucieux de perfection plastique, et son ancien associé Richard Rogers, plus complexe, moins attaché à l'objet fini qu'au processus de sa mise en œuvre, à la dynamique dans laquelle il s'ins […] Lire la suite

TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

  • Écrit par 
  • Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL
  •  • 6 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des tours « écologiques » ?  »  : […] Les Européens s'investissent rapidement dans ces recherches environnementales. La première « tour verte » est construite en 1997 par Foster à Francfort pour la Commerzbank. Un plan triangulaire avec trois branches qui entourent un immense atrium central apportant lumière et ventilation naturelle. Les bureaux occupent deux « pétales », le troisième étant aménagé en jardin sous une quadruple haute […] Lire la suite

Pour citer l’article

François CHASLIN, « FOSTER NORMAN (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-foster/