NORMA (V. Bellini)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Argument

L'action se déroule en Gaule, pendant l'occupation romaine. La sinfonia d'ouverture instaure d'emblée un climat mystérieux et solennel.

Acte I. Dans le bois sacré, le grand prêtre Oroveso (basse), les druides et les guerriers gaulois se réunissent ; Oroveso et les druides supplient les dieux d'instiller dans le cœur des guerriers assez de haine pour que soit renversé le joug romain. Tous se retirent et le proconsul de Rome en Gaule, Pollione (ténor), apparaît, accompagné de son ami Flavio (ténor), à qui il confie s'être lassé de la grande prêtresse Norma (soprano), fille d'Oroveso, qui a trahi ses vœux sacrés en lui donnant deux fils ; il aime désormais Adalgisa (soprano, mais ce rôle est souvent confié à une mezzo-soprano), jeune prêtresse du temple d'Irminsul (cavatine de Pollione « Meco all'altar di Venere » : « Avec moi à l'autel de Vénus »). Ils sortent alors que les Gaulois se rassemblent autour de Norma : allant contre leurs souhaits, elle les dissuade de faire la guerre, prédisant que Rome tombera d'elle-même ; ce faisant, elle cherche surtout à préserver son amant de toute menace. Elle coupe le gui dédié à la déesse Lune, à laquelle elle adresse une prière de paix (célébrissime cavatine « Casta diva » : « Chaste déesse »). Le rite achevé, Adalgisa se retrouve seule, bientôt rejointe par Pollione, qui la presse de ses avances et la convainc de fuir avec lui à Rome (duo « Va, crudele, al dio spietato »/ « E tu pure, ah ! tu non sai » : « Va, cruelle, à ton dieu impitoyable »/ « Et toi aussi, ah ! tu ne sais pas »).

Dans sa demeure, Norma révèle à sa confidente Clotilde (soprano) son pressentiment que Pollione veut l'abandonner en retournant à Rome. Adalgisa paraît et, pleine de honte, confesse à Norma sa passion pour un Romain. Norma, trouvant le reflet de ses propres tourments dans les déchirements d'Adalgisa entre son amour et ses vœux, est prête à lui pardonner (duo « Oh ! rimembrenza ! » : « Oh ! souvenir ! »). Mais Pollione apparaît et elle découvre avec fureur que la jeune fille est sa rivale. L'air de No [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure et de Sciences Po Paris, assistant à l'université Marc Bloch (Strasbourg), critique musical

Classification

Pour citer l’article

Timothée PICARD, « NORMA (V. Bellini) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/norma/