NORILSK

GOULAG

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 3 842 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expansion du Goulag  »  : […] Le « grand tournant » de la fin des années 1920 – l'industrialisation accélérée et la collectivisation forcée des campagnes – constitue aussi une étape décisive dans le développement du système des camps. À partir de 1929, tous les détenus condamnés à des peines supérieures à trois ans, jusqu’alors incarcérés en prison, sont transférés dans des camps de travail organisés à la hâte. On voit refleur […] Lire la suite

IENISSEÏ

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 419 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Ienisseï inférieur, de Lessossibirsk à l'embouchure »  : […] Sur les 2 200 kilomètres de l'Ienisseï en aval du confluent avec l'Angara et des villes de Lessossibirsk (terminus nord de la voie ferrée, 65 000 hab. en 2005) et Ienisseïsk (19 500 hab. en 2005), le fleuve traverse d'immenses régions vides d'occupation humaine. Ici, le peuple Evenk s'est vu octroyer, en 1930, un district autonome, que le référendum de 2005 a décidé de supprimer le 1 er  janvier 2 […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Avantages et contraintes de l'immensité »  : […] De Kaliningrad au détroit de Béring, la Russie s'étend sur 10 000 kilomètres ; des îles Severnaïa Zemlia (îles de la Terre du Nord) à la frontière chinoise, sur 3 500 kilomètres. Une telle étendue multiplie les ressources minières, mais de telles distances ne peuvent qu'en contrarier la mise en valeur. À l'ouest, la plate-forme russe alterne vastes dépressions (100 à 200 m d'altitude) et immenses […] Lire la suite

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La spécialisation industrielle de la Sibérie centrale »  : […] La Sibérie centrale est caractérisée par des montagnes peu peuplées au sud (les républiques autonomes d'Altaï et de Touva ne comptent que 500 000 habitants à elles deux) et des plateaux désolés du bassin de l'Ienisseï au nord. Au contact entre les deux s'étend la bande de steppe boisée, qui s'amenuise jusqu'au lac Baïkal, et qui n'est mise en valeur que sporadiquement par un faible peuplement rura […] Lire la suite