REYNOLDS NOMBRE DE

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Les moyens expérimentaux : souffleries et méthodes de mesure »  : […] Le moyen d'essai au sol qu'est une soufflerie aérodynamique repose sur le principe que les forces s'exerçant sur un corps baigné par un fluide sont les mêmes que le corps se déplace à travers le fluide au repos ou que le fluide s'écoule autour du corps immobile avec la même vitesse relative. Ce changement de repère pose un problème quand on étudie des véhicules terrestres se déplaçant sur une rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerodynamique/#i_24921

DÉRIVÉES PARTIELLES (ÉQUATIONS AUX) - Équations non linéaires

  • Écrit par 
  • Claude BARDOS
  •  • 10 860 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les équations de Navier-Stokes »  : […] Le chapitre précédent était consacré aux systèmes hyperboliques non linéaires, domaine où la différence entre le comportement des problèmes linéaires et les comportements des problèmes non linéaires apparaît de manière très évidente. Mais ces systèmes présentent les inconvénients suivants : Il n'existe que des résultats partiels et la plupart des questions restent largement ouvertes. Les applicati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derivees-partielles-equations-aux-equations-non-lineaires/#i_24921

FLUIDES MÉCANIQUE DES

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS, 
  • Claude FRANÇOIS, 
  • Bernard LE FUR
  •  • 8 846 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Écoulement laminaire »  : […] L'écoulement d'un fluide visqueux dans une conduite rectiligne s'effectue de telle façon que les lignes de courant glissent les unes sur les autres tout en restant parallèles ; l'écoulement est alors appelé laminaire. La non-uniformité des vitesses introduit dans le fluide des contraintes d'origine visqueuse dont l'expression est donnée par la loi de comportement (12). Dans une conduite de section […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-des-fluides/#i_24921

HYDRAULIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CORMAULT
  •  • 4 245 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Divers types d'écoulement »  : […] La viscosité de l'eau étant faible (à 20  0 C, = 0,001 N.s/m 2 ), on peut souvent en première approximation négliger les forces de frottement qui en résultent. C'est l'hypothèse dite du fluide parfait. Dans certains cas, au contraire, la viscosité prend une importance prépondérante. Les écoulements correspondants sont les écoulements laminaires. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydraulique/#i_24921

MAGNÉTOHYDRODYNAMIQUE (M.H.D.)

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 4 454 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Convexion et diffusion du champ magnétique »  : […] En éliminant entre les équations (1) à (4) les variables auxiliaires j et E , on obtient : L'équation (7) met en évidence le couplage entre le champ B et le champ de vitesse v  ; si l'on suppose connu v , c'est-à-dire le mouvement du fluide, elle décrit l'évolution de B  ; c'est ce qu'on peut appeler avec Lundquist l'aspect cinématique de la M.H.D. Les deux termes qui figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetohydrodynamique/#i_24921

NAVIRES - Hydrodynamique navale

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 8 139 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les composantes de la résistance ; la « méthode des modèles » »  : […] Mise à part la traînée des superstructures, relativement faible (2 à 3 p. 100 du total) et d'ailleurs facile à calculer compte tenu du fait qu'il s'agit de corps à arêtes vives, ces forces ont essentiellement deux causes : la présence d'une surface libre d'une part, la viscosité de l'eau d'autre part. Avec une bonne approximation on peut admettre – hypothèse de Froude – que ces deux causes sont in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-hydrodynamique-navale/#i_24921

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie F1 du Fauga-Mauzac (France) »  : […] Pour prendre le relais de la grande soufflerie de Meudon, d’autres installations voient le jour. Pour les essais aéronautiques, une soufflerie pressurisée F1 est construite près de Toulouse, à Fauga-Mauzac . Opérationnelle depuis 1974, cette soufflerie à circuit fermé présente une veine d’essai rectangulaire (4,5 m x 3,5 m), où la vitesse d’écoulement atteint 430 km/h. La pressurisation de l’i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_24921

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre «  Méthodes de description et de modélisation »  : […] Le nombre d'échelles qui interagissent entre elles au sein d'un écoulement turbulent est directement lié au nombre de Reynolds de la turbulence ( Re t  =  u'l'/ν ) par la relation l'/η  ≈  Re t 3/4  : il est donc pratiquement impossible de rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_24921

VIDE TECHNIQUE DU

  • Écrit par 
  • Pierre AILLOUD
  •  • 6 487 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Dynamique des gaz aux basses pressions »  : […] Lors de la descente en vide d'une installation, le gaz est mis en mouvement dans un circuit de pompes, canalisations et vannes qui pourvoit aux utilisations prévues. L'idée élémentaire est de détendre le gaz dans un accroissement de volume, puis de l'isoler et de le comprimer, en général à la pression atmosphérique, pour pouvoir le refouler. C'est le rôle de la pompe. On la caractérise d'abord pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique-du-vide/#i_24921

VISCOSITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS
  •  • 668 mots

On utilise communément le qualificatif de visqueux pour décrire une chose qui n'est ni liquide ni solide. La viscosité est en fait une caractéristique de la matière, quel qu'en soit l'état physique : gazeux, liquide ou à la limite du solide, y compris, lorsqu'ils existent, les stades intermédiaires polyphasiques. Vers 1713, Newton signale le rôle de la viscosité en hydrodynamique et en donne l'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viscosite/#i_24921


Affichage 

États désordonnés de la matière

vidéo

La nature assemble parfois magnifiquement les atomes pour donner l'ordre cristallin Mais la matière est souvent dans un état désordonné où l'organisation des divers éléments est aléatoire Ainsi, par exemple, l'état amorphe de l'opale tranche avec l'aspect ordonné du cristal de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Turbulences en fonction du nombre de Reynolds

photographie

Couche de mélange air/azote, montrant les grosses structures cohérentes, et les petites structures dont l'échelle relative décroît lorsque le nombre de Reynolds (Re) augmente 

Crédits : G. L. Brown, A. L. Roshko, California Institute of Technology, Pasadena, Californie

Afficher

États désordonnés de la matière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Turbulences en fonction du nombre de Reynolds
Crédits : G. L. Brown, A. L. Roshko, California Institute of Technology, Pasadena, Californie

photographie