NOBLESSE DE ROBE

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD, 
  • Universalis
  •  • 7 659 mots

Dans le chapitre « La noblesse de robe »  : […] L'ambition de la bourgeoisie avait été, jusqu'alors, de se hausser par la fortune à la noblesse. Cette ambition s'est réalisée avec la noblesse de robe : les charges au Parlement anoblissent leurs titulaires ; or la « vénalité des offices », objet de critiques et de contestations au siècle précédent, est désormais admise : le traitant (financier) Paulet, en 1602, a fait accepter par le roi la véna […] […] Lire la suite

ORDRES DANS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Pierre LEGENDRE
  •  • 1 064 mots

Les trois ordres, ou états selon la formule médiévale (clergé, noblesse, tiers état), abolis par la Révolution dès 1789, représentaient une classification idéale des rapports socio-politiques, traditionnelle en Europe depuis la stabilisation du régime féodal ( xii e - xiii e s.). Cette répartition juridique en trois groupes, parfois rattachée à la transmission d'un symbolisme ésotérique, organisa […] […] Lire la suite

RÉACTION ARISTOCRATIQUE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 859 mots

Nom qui désigne la réaction des privilégiés au cours du xviii e siècle contre l'ordre politique et social établi par Louis XIV. La réaction aristocratique comprend une réaction proprement nobiliaire, venue de ceux qu'on appelle des gentilshommes, une autre du clergé et, enfin, celle des parlementaires et de la noblesse de robe en général. Chacun de ces groupes veut conserver ou rétablir ce qu'il […] […] Lire la suite