VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1887-1943)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La victime exemplaire de Lyssenko

Cette chute brutale, qui n’a été nullement une exception dans l’ex-U.R.S.S., est due à la convergence sur la personne de Vavilov de deux mouvements socio-politiques complexes. L’un a trait à la persécution systématique des « spécialistes bourgeois » dont Staline se méfiait profondément, qu’il s’agisse d’universitaires, d’ingénieurs ou de militaires ; Vavilov en faisait clairement partie ; leur élimination permettait de les remplacer par des personnels qui avaient été formés sous le seul régime soviétique. L’autre a trait à la montée en puissance d’une agronomie dite prolétarienne, ou plutôt mitchourinienne, animée par le technicien agricole Lyssenko et théorisée par le philosophe Pryzent. Les promesses et les théories génétiques de Lyssenko (rôle déterminant du milieu, évolution et changements d’espèces par sauts brusques, éducation des plantes) avaient dès 1929, séduit Staline qui apporta à leurs auteurs un soutien sans faille, relayé par Krouchtchev jusqu’à sa chute en 1964. Staline trouvait en outre dans les positions et les accusations de Lyssenko des explications politiques et idéologiques plausibles pour rendre compte du désastre de l’agriculture soviétique qu’il avait lui-même provoqué. Lyssenko avait en travers de sa route Vavilov et ses collaborateurs et ce qu’ils incarnaient : la science telle qu’elle était admise en Occident. Sa démarche, qui ne doit rien à des réussites scientifiques, a consisté à se faire attribuer par les politiques des postes influents (directions de journaux, académies, etc.) qui permettaient de mettre à l’écart les généticiens et agronomes classiques. Elle a consisté également à méthodiquement accuser ses adversaires de diffuser une idéologie génétique (le « weissmano-morganisme ») contraire au matérialisme dialectique de Staline et favorable à l’hitlérisme. Dès 1937, de nombreux généticiens avaient été arrêtés sur ces motifs. On ne sait pas encore vraiment quel a été l’événem [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1887-1943)  » est également traité dans :

LYSSENKO (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 387 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une ambivalence profonde par rapport aux connaissances scientifiques »  : […] L'affaire Lyssenko présente bien évidemment les traits caractéristiques du mode de résolution des conflits par le gouvernement stalinien. La période qui précède la Seconde Guerre mondiale se lit comme le prolongement des procès de spécialistes et comme une manière politique de répondre aux problèmes majeurs de l'agriculture soviétique. Celle de l'après-guerre fait partie d'une offensive contre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyssenko-affaire/#i_55284

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH - (1887-1943) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-ivanovitch-vavilov/