RIMSKI-KORSAKOV NIKOLAÏ ANDREÏEVITCH (1844-1908)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Optimisme et contemplation

« Dieu ne bénit pas les larmes de tristesse : il bénit les larmes de béatitude », chante Fevronia, le personnage central de La Légende de la ville invisible de Kitège et de la vierge Fevrona (1903-1905), qui est le chef-d'œuvre lyrique de Rimski-Korsakov. Celui-ci n'aime pas les sentiments portés au paroxysme, la douleur véhémente, les cris tragiques : il leur préfère une sereine contemplation.

C'est dans le domaine de l'opéra et du poème symphonique qu'il a incontestablement réussi le mieux, car beaucoup de ses partitions, à commencer par celle de La Nuit de mai (d'après Gogol, 1878-1879), dévoilent des perspectives nouvelles dans le champ du fantastique en musique, prolongeant et élargissant les promesses contenues dans Rousslan et Lioudmila de Glinka, anticipant L'Oiseau de feu et Pétrouchka de Stravinski et L'Amour des trois oranges de Prokofiev. Cependant, autant Rimski-Korsakov se sent à l'aise dans la féerie populaire et ses enluminures, autant il semble gêné et peu personnel quand il s'agit d'évoquer la cour de Catherine II (La Nuit de Noël, 1895), de reproduire les dialogues de Mozart et Salieri, d'évoquer la Rome antique de Servilia (1901) ou bien la Pologne légendaire de Pane Voïevode (1902), composé en hommage à Chopin.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RIMSKI-KORSAKOV NIKOLAÏ ANDREÏEVITCH (1844-1908)  » est également traité dans :

Capriccio espagnol, RIMSKI-KORSAKOV (Nikolaï Andreïevitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 558 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rimski-Korsakov est nommé professeur d'instrumentation et de direction d'orchestre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1871. De son ami Moussorgski, il réorchestre notamment les opéras Boris Godounov et La Khovantchina ; il sauve de l'oubli Le Prince Igor de Borodine. Le plus fécond des compositeurs russes laisse quinze opér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capriccio-espagnol-rimski-korsakov-nikolai-andreievitch/#i_40380

CINQ GROUPE DES, musique russe

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 698 mots

Cénacle musical qui, autour de Mili Balakirev, réunissait César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski et Nicolaï Rimski-Korsakov. Il est connu sous deux étiquettes : en France, on l'appelle généralement le « groupe des Cinq » russe ; en Russie, le « puissant petit groupe ». La seconde appellation est due à Vladimir Stassov (1824-1906), éminent archéologue slavisant, conseiller littéraire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-cinq-musique-russe/#i_40380

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 214 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le maître de l'orchestre »  : […] Selon le calendrier julien (calendrier de la Russie des tsars), Igor Stravinski est né le 5 juin 1882. Selon notre calendrier, il est né le 18 juin de la même année. Profondément attaché à sa terre natale et à ses coutumes, il accordera assez longtemps une certaine importance à ces différences de dates, et les esquisses du Sacre du Printemps portent encore, de sa main, de do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-feodorovitch-stravinski/#i_40380

Pour citer l’article

Michel-Rostislav HOFMANN, « RIMSKI-KORSAKOV NIKOLAÏ ANDREÏEVITCH - (1844-1908) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-andreievitch-rimski-korsakov/