NEW HORIZONS, sonde spatiale

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sonde spatiale New Horizons

Sonde spatiale New Horizons
Crédits : NASA/ Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/ Southwest Research Institute

photographie

Pluton vue par New Horizons

Pluton vue par New Horizons
Crédits : NASA/ Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/ Southwest Research Institute

photographie

Brume sur Pluton

Brume sur Pluton
Crédits : NASA/ Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/ Southwest Research Institute

photographie

Charon, principal satellite de Pluton

Charon, principal satellite de Pluton
Crédits : nh-plutosurface/ NASA

photographie

Tous les médias


Historique et trajectoire de New Horizons

Dès le programme Voyager (dont les deux sondes ont été lancées en 1977), destiné à l’exploration des planètes externes du système solaire, et jusqu’à la fin du xxe siècle, des projets vers Pluton ont été développés puis annulés. La NASA lance en 2001 une compétition pour une mission avec un premier survol de reconnaissance de Pluton, suivi de survols d’un ou plusieurs objets de la ceinture de Kuiper. Cette mission serait la première d’un nouveau programme d’exploration du système solaire, nommé New Frontiers. En novembre 2001, la NASA sélectionne la sonde New Horizons proposée conjointement par plusieurs scientifiques du Southwest Research Institute (SwRI), menés par Alan Stern, et par le laboratoire APL (Applied Physics Laboratory) de l'université Johns-Hopkins, à Laurel (Maryland). Après quatre ans de développement, le 19 janvier 2006, la sonde est lancée par une fusée Atlas V-551 de Cape Canaveral, en Floride. Lors de ce lancement, la sonde atteint une vitesse d’injection sur sa trajectoire de 16,26 kilomètres par seconde, record absolu pour un objet lancé par les humains depuis la Terre. Après neuf ans et demi de voyage et quelque 6,4 milliards de kilomètres parcourus, New Horizons survole Pluton le 14 juillet 2015 à une dizaine de milliers de kilomètres de sa surface. Durant son trajet, elle a effectué le survol d’un astéroïde (132524 APL) en juin 2006 ainsi que celui de Jupiter, le 28 février 2007, pour bénéficier de l’assistance gravitationnelle de cette planète géante afin de modifier sa direction et augmenter sa vitesse tout en économisant du carburant. La phase d’observation du système plutonien a duré en tout six mois et le survol à proprement parler de Pluton une journée. Quelques mois plus tard, New Horizons est légèrement déviée pour atteindre et survoler, à 3 500 kilomètres de distance, l’objet 2014 MU69 le jour de l’an 2019.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS à l'Institut de planétologie et astrophysique de Grenoble

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard SCHMITT, « NEW HORIZONS, sonde spatiale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-horizons-sonde-spatiale/