NEUVIÈME PLANÈTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : paramètres orbitaux 

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : paramètres orbitaux 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : orbites

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : orbites
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Planète 9 : position probable

Planète 9 : position probable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Existence d’une planète 9

Avec ses 1 000 kilomètres de diamètre seulement, Sedna ne peut pas être considérée comme une planète ; elle appartient, comme Pluton, à la catégorie des planètes naines. La recherche d’une planète additionnelle dans le système solaire connaît un renouveau quand Trujillo et Scott Sheppard publient en 2014 la découverte de 2012 VP113, un objet comparable à Sedna, avec un diamètre de 600 kilomètres, un demi-grand axe de 259 ua, et une excentricité de 0,69. C’est la preuve que Sedna n’est pas un objet isolé, mais ce qui surprend les découvreurs est la ressemblance des orbites de Sedna et de 2012 VP113 et de leur orientation. Ces scientifiques supposent alors que cette similitude n’est pas liée au hasard mais résulte d’une interaction avec un autre corps très massif, une super-Terre, qui pourrait être selon eux situé à 250 ua.

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : paramètres orbitaux 

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : paramètres orbitaux 

Tableau

Ce tableau rassemble les caractéristiques orbitales des principaux objets localisés dans la zone externe de la ceinture de Kuiper et celles de la planète 9, nouvelle planète hypothétique du système solaire.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ce travail a relancé l’intérêt d’une recherche d’objets massifs dans le système solaire, et l’hypothèse d’une planète additionnelle est largement renforcée en janvier 2016 quand une équipe de Caltech (California Institute of Technology) publie une étude dynamique qui vient à l’appui de ce scénario. Konstantin Batygin et Michael Brown montrent que l’existence d’une super-Terre de dix fois la masse de notre planète, et de forte excentricité (orbite très elliptique), avec un demi-grand axe de l’ordre de 700 ua pourrait expliquer la distribution singulière des objets de Kuiper lointains. Selon leur hypothèse, après la phase de formation initiale du système solaire, il subsisterait un ensemble d’objets de Kuiper avec une répartition aléatoire des orbites, mais la présence de ce compagnon de forte masse agirait sur la stabilité des orbites et conduirait à l’éjection d’une partie de ces objets, pour ne laisser subsister que ceux dont les orbites sont orientées à l’opposé de la direction de cette planète hypothétique. Pour que ce scénario existe, cette planète doit avoir une forte masse (les auteurs proposent 10 masses terrestres), une forte excentricité (0,6) et sans doute aussi une forte inclinaison de son orbite par rapport à l [...]

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : orbites

Planète 9 et principaux objets lointains de Kuiper : orbites

Dessin

Ce schéma montre l’orbite calculée de cette neuvième planète hypothétique du système solaire. Ce corps céleste expliquerait les similitudes observées pour les orbites de quelques objets situés dans la zone externe de la ceinture de Kuiper (dont six sont représentés ici), et notamment... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : astronome à l'Observatoire de Paris, directeur de recherche au CNRS, membre de l'Académie des sciences et du Bureau des longitudes

Classification


Autres références

«  NEUVIÈME PLANÈTE  » est également traité dans :

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 739 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les planètes et l’histoire »  : […] L’observation des planètes remonte au début de l’histoire de l’humanité. Les Grecs, ayant observé leur mouvement dans le ciel par rapport aux étoiles fixes, ont baptisé planêtês , ou « astres errants » les cinq d’entre elles visibles à l’œil nu : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Selon la conception d’Aristote (385 env.-322 av. J.-C.), pour qui le monde doit être rég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_56852

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques LASKAR, « NEUVIÈME PLANÈTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuvieme-planete/