NEUROHORMONE

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle de la reproduction chez les vertébrés »  : […] Au niveau central, les neurones de l’hypothalamus (sécréteurs de kisspeptine, à dopamine, de dopamine, etc.) forment un réseau fonctionnel contrôlant la sécrétion de la neurohormone GnRH, qui atteint l’hypophyse où elle stimule, via son récepteur à sept passages transmembranaires, la sécrétion dans le sang des gonadotropines LH et FSH. Ces dernières se lient à leurs récepteurs spécifiques, égale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_1764

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] L'activité de toute cellule endocrine nécessite un contrôle précis, qui implique que celle-ci perçoive (ou reçoive) un certain nombre d'informations (ou d'instructions). Cela peut se réaliser de façon très simple, comme par exemple dans le cas des cellules épithélioendocrines de la paroi du tube digestif, qui possèdent à la fois une fonction sensorielle (gustative) et sécrétrice (hormonale). Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_1764

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les hormones peptidiques »  : […] On connaît les hormones peptidiques dans pratiquement tous les groupes d'Invertébrés. La plupart sont des neurohormones produites par des neurones neurosécréteurs. Les seules hormones peptidiques produites par des cellules non nerveuses sont l'hormone androgène des Crustacés et le facteur téléotrope (facteur de croissance) produit par les glandes de mue du criquet migrateur. La schistosomine de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_1764

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les constituants du système nerveux »  : […] Le tableau montre que le tissu nerveux est très riche en lipides (plus de 50 p. 100 du poids sec) et en protéines (40 p. 100), alors que les glucides ne représentent qu'une très faible partie des constituants cérébraux (environ 1 p. 100). Les lipides sont représentés essentiellement sous forme de phospholipides localisés préférentiellement au niveau des membranes et de la myéline. Au-delà de le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_1764

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des rythmes de période variée »  : […] Les rythmes biologiques, dont la période est proche de 24 heures sont qualifiés de circadiens (du latin circa , « presque », et dies , « jour »), leur période est en fait comprise entre 20 et 28 heures. Le rythme nycthéméral, avec une période de vingt-quatre heures exactement, en est un cas particulier. Les rythmes de période plus longue sont appelés infradiens ou à basse fréquence. Ils peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_1764