NETTETÉ, optique

DAGUERRÉOTYPE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 024 mots
  •  • 3 médias

On désigne par daguerréotype le procédé photographique mis au point en 1839 par J. L. M. Daguerre à partir de la découverte de l'héliographie par Nicéphore Niepce. Mais, alors que le procédé de Niepce restait peu performant (lenteur et complexité des différentes opérations, faible sensibilité de la substance sensible : le bitume de Judée, etc.), Daguerre réalise le premier procédé photographique […] […] Lire la suite

OPTIQUE Images optiques

  • Écrit par 
  • Michel CAGNET
  •  • 5 643 mots
  •  • 33 médias

Les « pièces optiques » (lentilles et parfois miroirs) , seules ou convenablement associées – on dira dans tous les cas les « systèmes optiques » –, permettent d'obtenir d'un objet, lumineux par lui-même ou parce qu'il est convenablement éclairé, une image destinée à agir sur un récepteur tel que l'émulsion photographique ou, le plus souvent, l'œil. Qu'elle soit réelle (observable sur un écran) o […] […] Lire la suite

OPTIQUE Optique instrumentale

  • Écrit par 
  • Albert ARNULF
  •  • 6 689 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Association d'un récepteur à l'image instrumentale »  : […] Les images considérées jusqu'ici isolément sont toujours associées à des récepteurs dont le mode d'action est analogue, quelle que soit leur nature ; deux facteurs interviennent : – la structure discontinue de la couche sensible ( granularité d'une émulsion, structure d'une image formée par balayage) ou la structure rétinienne ; – la diffusion dans la couche (constituant une tache à éclairement d […] […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE Objectifs photographiques

  • Écrit par 
  • Pascal MARTIN
  •  • 5 520 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les objectifs esthétisants »  : […] Au xix e  siècle, l'objectif photographique a été particulièrement décrié (cf. 1. Historique), principalement en ce qui concerne son utilisation dans le portrait. Dès les années 1930, les concepteurs se sont efforcés de modifier la correction classique de certaines aberrations pour quelques optiques afin de les rendre plus esthétisantes. La démarche est paradoxale ! Ces objectifs, appelés soft fo […] […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE Optique photographique

  • Écrit par 
  • Pascal MARTIN
  •  • 3 535 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La règle de Scheimpflug »  : […] Du nom de son inventeur, l'Autrichien Theodor Scheimpflug (1865-1911), cette règle est fondamentale pour obtenir un espace de netteté très important. Avec un appareil classique, le plan de mise au point est perpendiculaire à l'axe optique. Un objet AB appartenant à ce plan admettra une image nette sur le plan du film par la classique conjugaison optique. Mais si l'objet AB est incliné, son image A […] […] Lire la suite

PLÉNOPTIQUE SYSTÈME, photographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARTIN
  •  • 470 mots
  •  • 1 média

Faire la mise au point est un geste technique banal en prise de vue mais qui donne à une image tout son sens. Cette fonction est depuis fort longtemps automatisée dans la plupart des appareils photographiques. Un nouveau type d'appareils destiné au grand public, où le plan de netteté est choisi après avoir effectué la prise de vue, arrive sur le marché. Ce produit enregistre l'image dans toute sa […] […] Lire la suite

VISION Optique oculaire et optométrie

  • Écrit par 
  • Pierre DENIEUL, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Françoise VIÉNOT
  •  • 8 811 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Formation des images dans l'œil »  : […] L'œil est à peu près à symétrie de révolution, la direction du regard étant voisine de son axe ; une petite région de la rétine voisine de cet axe, la fovea centralis , est particulièrement apte à la perception des détails. Les deux points principaux de l'œil sont presque confondus en un même point situé à 2 millimètres en arrière de la cornée ; son foyer, image d'un point objet A à l'infini sur […] […] Lire la suite


Affichage 

Photographie : règle de Scheimpflug et profondeur de champ.

dessin :  Photographie : règle de Scheimpflug et profondeur de champ.

La répartition de la profondeur de champ suit la règle de Scheimpflug : les plans de netteté avant et arrière se coupent suivant une droite. Si la limite postérieure devient horizontale, la profondeur de champ augmente de façon considérable.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photographie : diaphragme et profondeur de champ

dessin :  Photographie : diaphragme et profondeur de champ

Influence du diaphragme sur la profondeur de champ. Dans cet exemple, la mise au point est réalisée sur l'objet ponctuel A. Lorsque le diaphragme est ouvert, les taches images des points A1 et A2, soit A'1 et A'2, produites sur...  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Photographie : règle de Scheimpflug et profondeur de champ.

Photographie : règle de Scheimpflug et profondeur de champ.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Photographie : diaphragme et profondeur de champ

Photographie : diaphragme et profondeur de champ
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin