NESTORIANISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nestorius

Nestorius fut d'abord moine à Antioche. Il s'y forma à une école théologique qui, en christologie, mettait l'accent sur l'homme-Dieu, à la différence de celle d'Alexandrie qui considérait d'abord le Verbe fait chair. Bon orateur et volontiers pourfendeur d'hérésies, Nestorius fut appelé au siège de Constantinople par Théodose II. Sa prédication y inquiéta cependant les fidèles : il se refusait à nommer Marie mère de Dieu (Theotokos), ne voulant voir en elle que la mère du Christ. Ne niait-il pas ainsi l'unité de la personne du Christ ? Conscient de ce danger, Cyrille d'Alexandrie mit tout en œuvre pour obtenir la condamnation de son collègue. L'incompréhension entre deux écoles théologiques et la volonté d'abaisser le siège de Constantinople qui, à la faveur des circonstances politiques, ravissait à Alexandrie la première place en Orient, contribuent à expliquer la passion et la partialité avec lesquelles il poursuivit son adversaire à Éphèse. L'empereur s'en émut au point de déposer Cyrille ! Ce qui n'empêcha pas ce dernier de triompher et même de tenir à sa merci la personne de Nestorius, finalement exilé à la Grande Oasis d'Égypte, où il mourut en 451. Sa doctrine lui survécut cependant par l'accueil qu'elle reçut dans l'Église perse.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LEGRAND, « NESTORIANISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nestorianisme/