NERFS

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Administration des agents anesthésiants »  : […] Les anesthésiques locaux peuvent être administrés au niveau de la moelle épinière, soit directement dans le liquide céphalorachidien par la technique de rachianesthésie , soit autour de la dure-mère par la technique d' anesthésie péridurale . Ils peuvent aussi être injectés au niveau des plexus ou des troncs nerveux, ou de façon plus distale par infiltra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie/#i_31453

BULBE RACHIDIEN

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] Chez l'Homme, le bulbe rachidien apparaît comme un tronc de cône, de couleur blanc nacré, à base supérieure mesurant sensiblement 3 cm de haut sur 2 de large. Sa base et son sommet sont virtuels, puisqu'ils représentent les plans limites les séparant respectivement du pont et de la moelle cervicale. On peut décrire, par contre, sans difficultés, une face ventrale, deux faces latérales et une face […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulbe-rachidien/#i_31453

CŒUR - Anatomie du cœur humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Vaisseaux et nerfs »  : […] Deux artères coronaires , droite et gauche, naissent de la crosse de l'aorte, immédiatement au-dessus des valvules sigmoïdes de ce vaisseau. La coronaire gauche se partage en deux branches, l'artère interventriculaire antérieure, qui parcourt le sillon du même nom, et l'artère circonflexe, qui glisse dans le sillon auriculo-ventriculaire gauche. L'artère coronaire droite s'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-anatomie-du-coeur-humain/#i_31453

DÉMYÉLINISATIONS

  • Écrit par 
  • Alain PRIVAT
  •  • 862 mots

Phénomène pathologique, la démyélinisation est observée principalement dans deux maladies : la sclérose en plaques , qui touche le système nerveux central et qui est fatale à plus ou moins longue échéance, et la maladie de Guillain-Barré, qui touche le système nerveux périphérique et qui est spontanément régressive. L'examen post mortem du cerveau d'un malade atteint de sclé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demyelinisations/#i_31453

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Complications chroniques du diabète sucré »  : […] Les complications chroniques sont le problème majeur du diabète sucré. La normalisation insuffisante et inconstante de la glycémie par le traitement en constitue la cause principale, et ce par différents mécanismes affectant en particulier la paroi des vaisseaux sanguins et le métabolisme du tissu nerveux. Les facteurs de risque cardio-vasculaire (tabagisme, hypertension artérielle, hypercholesté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_31453

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fibres afférentes »  : […] Les messages nociceptifs sont acheminés en direction des centres nerveux (afférence) par des fibres nerveuses de fin diamètre : fibres myélinisées (protégées par une gaine de myéline) A delta et fibres C amyéliniques. En appliquant à un nerf des stimulations électriques d'intensité croissante, on observe qu'une stimulation de faible intensité, qui active les afférences de gros diamètre (A alph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douleur/#i_31453

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les électrodiagnostics de stimulation »  : […] Seuil galvanique . Sous l'influence d'un stimulus électrique galvanique (onde rectangulaire) appliqué sur un nerf ou sur le point moteur d'un muscle au repos, on obtient une réponse musculaire dont on peut apprécier la forme, l'amplitude et la durée. Normalement, la réponse obtenue est vive et rapide. Cet examen explore la réactivité du complexe neuro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_31453

FIBRES MUSCULAIRE & NERVEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 605 mots
  •  • 3 médias

Malgré leurs surprenantes dimensions (quelques centimètres de longueur pour une fibre musculaire et plusieurs décimètres pour une fibre nerveuse), ces structures filamenteuses, étroites et allongées, ont une constitution cellulaire. Elles renferment un cytoplasme riche en organites (ribosomes, réticulum endoplasmique, mitochondries) délimité par une membrane cytoplasmique. Dans les deux cas, le mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibres-musculaire-et-nerveuse/#i_31453

GANGLION NERVEUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 201 mots

C'est une structure jonctionnelle placée en travers d'un tronc nerveux. Le petit renflement qui constitue le « ganglion » renferme une masse de substance grise assurant un relais entre fibres nerveuses. Cette substance grise contient, comme il se doit, des corps cellulaires neuroniques, donnant naissance aux fibres nerveuses situées en aval du ganglion ; elles conduisent des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ganglion-nerveux/#i_31453

GUILLAIN-BARRÉ SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MÉAR
  •  • 954 mots

Selon la définition donnée en 1916 par les deux neurologues français, le syndrome qui porte leur nom réalise un état de polyradiculonévrite aiguë, d'évolution réversible, associé à une dissociation albuminocytologique du liquide céphalorachidien, d'étiologie inconnue. Une polyradiculonévrite est une atteinte inflammatoire des racines sensitives et motrices des nerfs rachidiens et crâniens, donc un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-guillain-barre/#i_31453

MAIN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • François ISELIN, 
  • Marie PEZÉ
  •  • 3 914 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les techniques microchirurgicales »  : […] Depuis 1960, une acquisition technique importante et utile est la microchirurgie. La microchirurgie nerveuse est devenue une technique de routine : elle n'apporte qu'une amélioration de la qualité des résultats des réparations nerveuses par rapport aux techniques plus simples utilisées jusque-là. La microchirurgie vasculaire, au contraire, est une véritable révolution en ce sens qu'elle permet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/main/#i_31453

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les nerfs des membres »  : […] Les nerfs des membres proviennent de plexus, nés du renflement cervical ou du renflement lombaire de la moelle. Le plexus brachial contrôle le membre supérieur. Il unit les branches antérieures des nerfs cervicaux, de C5 à C8, et s'enrichit de filets venus de C4 et du premier nerf thoracique. Il assure la motricité, la sensibilité de tout le membre, et véhicule des fibres sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_31453

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modèles physiques »  : […] Dans les modèles géométriques, mécaniques ou électriques, la similitude est caractérisée par l'invariance du rapport de certaines grandeurs. Ainsi, une pompe peut être considérée comme un modèle analogue du cœur, lorsque le rapport de certaines grandeurs variables, telles que flux, puissance, pression, est invariant. Les circuits électriques sont fréquemment utilisés comme modèles analogiques de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_31453

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Histologie et histochimie du muscle strié »  : […] Nos connaissances concernant ce tissu ont progressé récemment grâce aux raffinements apportés à un certain nombre de techniques classiques en biologie. La simple histochimie devenue immunohistochimie a permis d'établir de réelles relations entre biochimie et histologie. La microscopie électronique s'est enrichie en utilisant des marqueurs immunologiques spécifiques des protéines (marqueurs liés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_31453

NERVEUX (SYSTÈME) - Le tissu nerveux

  • Écrit par 
  • Jacques TAXI
  •  • 3 859 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La fibre nerveuse »  : […] Chaque axone est entouré d'une gaine formée de cellules de Schwann, cellules névrogliques qui ont migré à partir des crête neurales en se divisant pour se juxtaposer autour de l'axone au fur et à mesure que celui-ci s'allonge. La gaine schwanienne transforme l'axone en fibre nerveuse. Les fibres nerveuses sont réunies en faisceaux limités par une gaine conjonctive commune (périnèvre). Cette gaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-tissu-nerveux/#i_31453

NERVEUX (SYSTÈME) - L'influx nerveux

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD
  •  • 4 987 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Typologie physiologique du nerf »  : […] Les nerfs des Vertébrés sont des faisceaux d'axones (cf.  système nerveux  - Le tissu nerveux ), dont les diamètres sont plus ou moins largement distribués sur l'échelle des micromètres : les myélinisés vont de 1 à 22 μm, et il a fallu le microscope électronique pour s'apercevoir de l'abondance, dans certains nerfs, de fibres non myélinisées qui demandent une échelle en d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-l-influx-nerveux/#i_31453

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 315 mots
  •  • 8 médias

Au plus bas de l'échelle animale (Spongiaires, Cœlentérés), le système nerveux, lorsqu'il existe, a une structure réticulée : il s'agit d'éléments cellulaires dont les prolongements, peu différenciés, s'anastomosent de façon lâche et irrégulière, constituant ainsi un réseau à localisation superficielle dans lequel l'influx nerveux circule sans suivre d'orientation privilégiée. Dans tous les autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_31453

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Syndromes périphériques »  : […] Le système nerveux périphérique est formé de tout le réseau des nerfs se ramifiant dans la totalité du corps, amenant, d'une part, à la moelle et au tronc cérébral, les informations recueillies à la périphérie, et, d'autre part, conduisant, du tronc cérébral et de la moelle jusqu'aux muscles, les messages envoyés du cortex par le faisceau pyramidal et modulés par les différents systèmes extra-pyr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_31453

NÉVRALGIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 460 mots

Manifestations douloureuses ayant pour origine l'atteinte physique (en particulier mécanique) ou biochimique d'un nerf sensitif, les névralgies ont en principe une topographie bien définie et caractéristique : soit de l'atteinte des branches terminales du nerf, soit de son tronc principal (névralgie tronculaire) ou encore de ses racines (névralgie radiculaire). On peut donc parler de névralgie lom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevralgies/#i_31453

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'innervation cutanée »  : […] L'innervation cutanée est particulièrement complexe. Elle rend compte de la variété et de la complexité des sensations cutanées qui jouent un rôle majeur dans la protection de l'individu et dans la façon dont il s'informe de son environnement proche. La voie efférente comprend des terminaisons libres non myélinisées dermiques et épidermiques et des récepteurs dermiques libres ou encapsulés. Les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_31453

PLEXUS, anatomie humaine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 318 mots

Les plexus sont des enchevêtrements qui affectent certaines structures anatomiques conductrices : vaisseaux sanguins ou nerfs du corps humain. Dans le cas des vaisseaux sanguins, ce terme est utilisé pour désigner soit des confluents veineux (par exemple sous-cutanés, périprostatiques, etc.), soit des entrelacs capillaires au niveau desquels sont élaborées certaines sécrétions. Les plus typiques d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plexus-anatomie-humaine/#i_31453

SOMESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Voies, relais et protection corticale de la sensibilité somesthésique »  : […] En amont de leurs ramifications terminales libres ou encapsulées, dans la profondeur du derme, des fibres nerveuses se regroupent peu à peu pour constituer des rameaux, puis des nerfs sensitifs purs qui rejoindront après un trajet plus ou moins long des nerfs moteurs, constituant alors des nerfs mixtes. Du point de vue de leur composition, les nerfs cutanés sensitifs présentent des caractéristique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somesthesie/#i_31453


Affichage 

Appareil oto-labyrinthique

dessin

Situation de l'appareil oto-labyrinthique par rapport au plancher du crâne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Artère et nerf intercostal

dessin

Projection, sur une coupe transversale passant par l'un des cinq derniers espaces intercostaux, de l'artère et du nerf intercostal correspondants (schématique) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Artères et nerfs

dessin

Artères et nerfs de la main (face palmaire) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fibres myélinisées

photographie

Fibres myélinisées (enveloppées de manchons isolants) au niveau d'un nerf 

Crédits : R. Boardman, Getty Images

Afficher

Gros nerf : coupe transversale

dessin

Schéma de la coupe transversale d'un gros nerf 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Innervation

diaporama

Innervation des membres 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Appareil oto-labyrinthique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Artère et nerf intercostal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Artères et nerfs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fibres myélinisées
Crédits : R. Boardman, Getty Images

photographie

Gros nerf : coupe transversale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Innervation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama