NÉODARWINISME

CLASSIFICATION DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS, 
  • Pascal TASSY
  •  • 7 195 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolutionnisme au XXe siècle  »  : […] La systématique qui s'est construite autour de la théorie synthétique de l'évolution (ou néodarwinisme) des années 1930-1940 s'est non seulement grandement accommodée du dualisme « somme des modifications » et « indications de descendance » mais elle a même privilégié la somme des modifications. Tel est le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classification-du-vivant/#i_93243

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Constitution du darwinisme  »  : […] C'est cette lecture du darwinisme qui va être reprise par les fondateurs de la théorie synthétique de l'évolution, ou « synthèse néo-darwinienne », à partir des années 1930-1940. Désormais, la question de l'origine des espèces est posée à travers une approche populationnelle : comment deux populations potentiellement interfécondes, c'est-à-dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_93243

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un succès fondé sur la non-scientificité »  : […] Cela tient sans doute à ce que l'eugénisme a servi de contrefort idéologique aux théories néo-darwiniennes, mal fondées scientifiquement et qu'il fallait donc étayer par des arguments extra-scientifiques. Appliquer à l'homme les vieilles méthodes empiriques de sélection du bétail, c'était affirmer par la manière forte la scientificité de la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenisme/#i_93243

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 100 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De la crise du transformisme à la théorie synthétique »  : […] remarquable œcuménisme scientifique (G. G. Simpson, 1951). De la tradition darwinienne et néo-darwinienne, elle revendique la notion capitale de sélection naturelle en tant que mécanisme de la transformation évolutive par adaptation des populations. De la tradition lamarckienne et néo-lamarckienne, elle revendique l'importance de l'attention portée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_93243

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond RUYER
  •  • 6 602 mots

Dans le chapitre « Nécessité d'un sélecteur »  : […] théories biologiques admises, le résultat d'innombrables mutations. Où est le sélecteur ? Selon le néo-darwinisme (auquel von Neumann a même donné une forme mathématique), la sélection est naturelle, opérée par le milieu, par les conditions d'existence, par la résistance des autres espèces agissant comme un moule creux. D'où vient la consistance du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finalite/#i_93243

FISHER RONALD AYLMER (1890-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 777 mots

apparentes entre les idées de Charles Darwin sur la sélection naturelle et les expériences récemment redécouvertes du botaniste autrichien Gregor Mendel. Faisant la synthèse entre ces deux théories, il est l'un des fondateurs, avec John Burdon Sanderson Haldane (1892-1964) et Sewall Wright (1889-1988), du néodarwinisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-aylmer-fisher/#i_93243

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphogenèse biologique et structuralisme »  : […] Actuellement, on considère que le néo-darwinisme – c'est-à-dire la synthèse de la théorie darwinienne de l'évolution et de la génétique moléculaire – fournit un cadre approprié pour la pensée de la forme en biologie. Le code génétique code pour la structure primaire des protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_93243

GOULD STEPHEN JAY (1941-2002)

  • Écrit par 
  • Claudine COHEN
  •  • 1 934 mots

Dans le chapitre « Du néodarwinisme à la théorie des équilibres ponctués »  : […] américain George Gaylord Simpson, un des pionniers du néodarwinisme qui avait introduit les concepts de la nouvelle synthèse en paléontologie et mené une réflexion approfondie sur « le rythme et les modalités » de la macro-évolution (Tempo and Modes of Evolution, New York, 1944), et sous la direction duquel il soutint en 1967 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-jay-gould/#i_93243

LAMARCK JEAN-BAPTISTE DE MONET chevalier DE (1744-1829)

  • Écrit par 
  • Charles BOCQUET, 
  • Pietro CORSI
  •  • 3 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Néo-darwiniens et néo-lamarckiens »  : […] de la transmission ne varietur des caractères individuels et spécifiques d'une génération à l'autre. Les positions de Weismann donnèrent naissance au courant « néo-darwinien » qui, en retour, contribua à cristalliser les oppositions vis-à-vis du rôle prédominant de la sélection naturelle dans le processus de spéciation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamarck-jean-baptiste-de-monet-de/#i_93243

MAYR ERNST (1904-2005)

  • Écrit par 
  • Simon TILLIER
  •  • 828 mots

Un des biologistes les plus importants du xxe siècle, principal promoteur de la théorie synthétique de l'évolution. La publication, en 1942, de son ouvrage Systematics and the Origin of Species a été à l'origine d'une renommée mondiale qui en a fait la figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-mayr/#i_93243

NÉO-LAMARCKISME

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 4 250 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Néo-lamarckisme », ambiguïté d'un terme »  : […] était le vecteur exclusif de l'hérédité biologique. Cela conduisit Weismann à radicaliser le darwinisme : pour lui, la sélection naturelle devenait l'unique facteur de l'évolution des espèces. Les conceptions de Weismann donnèrent corps au néo-darwinisme, et furent extrêmement discutées au cours des deux dernières décennies du xixe siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-lamarckisme/#i_93243

NORME SOCIALE

  • Écrit par 
  • Pierre DEMEULENAERE
  •  • 1 340 mots

Dans le chapitre « La formation des normes »  : […] . Les différentes normes mises en place reflètent ces différents aspects fondamentaux de la nature humaine. L'interprétation naturaliste des normes a connu un regain d'intérêt avec le succès du néo-darwinisme, qui considère les émotions humaines (par exemple la culpabilité) comme des mécanismes naturels sélectionnés dans une évolution et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-sociale/#i_93243

RÉDUCTIONNISME & HOLISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 924 mots

Dans le chapitre « Un exemple, la théorie de l'évolution »  : […] est repensé par Darwin. Il n'y a pas une mais plusieurs théories de l'évolution. Le néo-darwinisme (attribué à Weismann) et des variantes plus récentes diffèrent des hypothèses de Darwin. La théorie de l'évolution prend son origine dans les intuitions de Goethe et de Geoffroy Saint-Hilaire sur l'unité de plan des organismes ; d'une espèce à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reductionnisme-et-holisme/#i_93243

SÉLECTION NATURELLE, biologie

  • Écrit par 
  • Bernard GODELLE
  •  • 1 305 mots

Dans le chapitre « La sélection naturelle après Darwin »  : […] point faible du darwinisme en proposant un mécanisme de transmission des caractères. Le néo-darwinisme, ou théorie synthétique de l'évolution, qui inclut darwinisme et génétique, permet alors une formalisation mathématique des effets de la sélection naturelle. Avec cette nouvelle théorie, élaborée dans les années 1940, deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selection-naturelle-biologie/#i_93243

SOCIOBIOLOGIE (polémique)

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ
  •  • 1 336 mots

Fondée sur la compétition et la sélection, la sociobiologie se situe dans la lignée néo-darwinienne du début du xxe siècle, que l'on peut résumer ainsi. Beaucoup de gènes peuvent exister sous plusieurs formes : une forme normale dite « sauvage », rencontrée chez presque tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie-polemique/#i_93243

TEMPO AND MODE IN EVOLUTION (G. G. Simpson)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 154 mots

Le paléontologue américain George Gaylord Simpson (1902-1984) publie, en 1944, Tempo and Mode in Evolution, un ouvrage sur les rythmes et modalités de l'évolution qui marque l'intégration de la paléontologie dans la théorie synthétique (ou néo-darwinienne) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempo-and-mode-in-evolution/#i_93243

VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BREGLIANO
  •  • 1 909 mots

Dans le chapitre « LE CONSENSUS DOCTRINAL »  : […] la théorie très largement admise, appelée théorie synthétique de l'évolution ou néodarwinisme repose sur l'idée que les variations génétiques (mutations géniques, remaniements chromosomiques, etc.) ne sont pas le produit d'une action directrice du milieu, mais qu'elles apparaissent fortuitement, l'environnement n'intervenant qu'après coup par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-genetique-adaptative/#i_93243