NÉOCONFUCIANISME ou DAOXUE

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 13 527 mots

Dans le chapitre « Les revers »  : […] Alors que la position du bouddhisme semblait ainsi renforcée politiquement et que l'on pouvait penser qu'il allait reprendre comme autrefois son rôle de religion protectrice de l'État, il se trouva en butte aux attaques des deux grandes idéologies concurrentes, attaques qui allèrent s'intensifiant vers la fin de l'époque d'Edo. Il s'agissait du confucianisme d'abord, ou plutôt du néo-confucianism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-japonais/#i_47774

CHENG HAO [TCH'ENG HAO] (1032-1085) & CHENG YI [TCH'ENG YI] (1033-1108)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 385 mots

Les deux frères Cheng sont, avec Zhu Xi, les penseurs les plus importants du néo-confucianisme. Élevés dans le milieu des philosophes de l'époque (ils sont élèves de Zhou Dunyi, amis de Shao Yong et neveux de Zhang Zai), ils reprennent les enseignements de ces sages pour les organiser en un système philosophique ; ainsi est-ce avec eux que le néo-confucianisme commence en tant qu'école. La pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheng-et-cheng/#i_47774

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Le mouvement des idées à l'époque des Song »  : […] Les transformations de tous ordres que subit le monde chinois aux x e - xi e  siècles et la fermentation intellectuelle de l'époque des Song ne sont sans doute pas sans rapports. Le xi e  siècle est, dans l'histoire de la pensée chinoise, l'un des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_47774

CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 11 003 mots

Dans le chapitre « Conservatisme et réformisme »  : […] Les propositions de réforme dont il vient d'être question n'ont pas eu de suite, pas plus d'ailleurs que d'autres, suggérant, en sens inverse, de résoudre le problème de l'insuffisance de la densité administrative en bureaucratisant les échelons subalternes. Est-ce à dire que le système parachevé sous les Song et l'idéologie sur laquelle il s'appuie sont par essence conservateurs ? C'est une quest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-bureaucratie-gouvernement-economie/#i_47774

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le néo-confucianisme »  : […] Après un dernier regain de faveur au début de la dynastie, le bouddhisme ne tarda pas, dès le milieu du xi e siècle, à perdre ce qui lui restait de vitalité et de productivité. Il se vit en même temps en butte à la réaction confucianiste dont Han Yu avait donné le signal dès la fin des Tang. Les précurseurs de ce néo-confucianisme, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_47774

CONFUCIUS & CONFUCIANISME

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 14 466 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le néo-confucianisme »  : […] Après la proscription du bouddhisme en 845, suivie d'une laïcisation des religieux – mesures que commandait la puissance économique et financière monstrueuse qu'avaient acquise des couvents théoriquement voués à la pauvreté –, un confucianisme retrouva l'occasion de se transmettre, mais méconnaissable, à quel point métamorphosé sous l'influence de la pensée bouddhiste. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confucius-et-confucianisme/#i_47774

DAI ZHEN [TAI TCHEN] (1724-1777)

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE
  •  • 497 mots

Une des plus fortes têtes du xviii e  siècle chinois qui en compta tant, Dai Zhen, alias Dai Dongyuan, participa au grand mouvement de réforme du confucianisme qui s'attaquait au « néo-confucianisme » de l'école de Zhu Xi, devenu orthodoxie officielle depuis plusieurs siècles. Ses adversaires l'accusaient d'être entaché d'un transcendantalisme emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dai-zhen-tai-tchen/#i_47774

HAYASHI RAZAN (1583-1657)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 437 mots

Lettré japonais, né en août 1583 à Kyôto et mort le 4 février 1657 à Edo (auj. Tôkyô), Hayashi Razan fait de la pensée du grand philosophe chinois néo-confucianiste Zhu Xi la doctrine officielle du shogunat des Tokugawa (1603-1867). Il réinterprète aussi le shintô, la religion japonaise nationale, à la lumière de la philosophie de Zhu Xi et jette les bases du shintô confucéen qui se développe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hayashi-razan/#i_47774

KANGXI [K'ANG-HI] (1654-1722) empereur de Chine (1661-1722)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 908 mots
  •  • 1 média

Second empereur de la dynastie mandchoue des Qing à régner en Chine, Kangxi (nom personnel Xuanye, appellation posthume Shengzu) monte sur le trône à l'âge de six ans après la disparition prématurée de son père Shunzhi (qui régna de 1644 à 1661), mort de la petite vérole. Jusqu'en 1669, le pouvoir est confié à quatre régents ; soigneusement préparée par le jeune homme, l'arrestation du plus puissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kangxi-k-ang-hi-empereur-de-chine/#i_47774

LI AO [LI NGAO] (mort en 844?)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 392 mots

Penseur confucéen de l'époque Tang. Avec son maître et ami Han Yu (768-824), Li Ao est de ceux qui ont inspiré et préparé le grand mouvement du néo-confucianisme des Song. Dans son Essai sur le retour à la nature ( Fuxingshu ), Li Ao donne un aperçu concis de sa doctrine, qui fut déterminante pour le développement ultérieur de la pensée chinoise. Il s'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-ao-li-ngao/#i_47774

SHAO YONG [CHAO YONG] (1011-1077)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 513 mots

Sage, philosophe et poète, un des principaux artisans, avec Zhou Dunyi, de la métaphysique du Daoxue, mouvement de renouveau de la pensée chinoise connu en Occident sous le nom de néo-confucianisme. Le retour aux classiques et la résistance contre le bouddhisme avaient été préparés politiquement par Han Yu (768-824) et ses disciples. Mais c'est seulement avec Shao Yong et ses amis qu'apparaît un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shao-yong-chao-yong/#i_47774

WANG YANGMING (1479-1529)

  • Écrit par 
  • Léon VANDERMEERSCH
  •  • 1 510 mots

Wang Yangming, le plus grand des penseurs de l'époque Ming, a donné tout son développement à une variante du néo-confucianisme proposée d'abord par Lu Jiuyuan (alias Lu Xiangshan, 1139-1193) et connue sous le nom de « philosophie de la conscience » ( xinxue ). Sa doctrine est caractérisée par l'intériorisation de la « raison [des choses] » ( li ) que Zhu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-yangming/#i_47774

ZHANG ZAI [TCHANG TSAI] (1020-1077)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 406 mots

Philosophe néo-confucéen, Zhang Zai est l'un des fondateurs, avec les frères Cheng, du système métaphysique qui aboutit à la synthèse de Zhu Xi. Il est le contemporain, légèrement plus jeune, de Zhou Dunyi et de Shao Yong ; sa pensée prend, comme celle de ces derniers, son point de départ dans le Livre des mutations ( Yijing ), mais pour en tirer des co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-zai-tchang-tsai/#i_47774

ZHOU DUNYI [TCHEOU TOUEN-YI] (1017-1073)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 340 mots

Penseur confucéen, le premier qui, continuant l'œuvre de Li Ao, donne un cadre cosmologique à la métaphysique élaborée par ce dernier. Il le fait au moyen du Tableau du Faîte Suprême ( Taijitu ), diagramme illustrant la naissance de l'univers à partir du Faîte Suprême, dans lequel les forces antithétiques du Yin et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhou-dunyi-tcheou-touen-yi/#i_47774

ZHU XI [TCHOU HI] (1130-1200)

  • Écrit par 
  • Léon VANDERMEERSCH
  •  • 1 777 mots

Dans le chapitre « Les origines du néo-confucianisme »  : […] Sous les Sui et les Tang, la pensée bouddhique, armée des concepts raffinés de la spéculation ontologique indienne, avait supplanté sans peine, en Chine, dans l'élaboration d'une vision du monde mieux systématisée, plus riche de perspectives métaphysiques, la pensée traditionnelle, freinée par l'agnosticisme dans son élan spéculatif, fixée par le pragmatisme sur les problèmes concrets du maintien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhu-xi-tchou-hi/#i_47774