NÉO-INSTITUTIONNALISME, sociologie

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  Mort et résurrection d'une sociologie de l'économie »  : […] La sociologie économique ainsi conçue s'efface ensuite assez rapidement de l'horizon intellectuel des sciences sociales. En économie, le succès de l'économie mathématique et de l'économétrie, qui s'affirment à partir des années 1930 dans le prolongement de la « révolution néoclassique », ne laisse guère de place à une problématique sociologique (autre que « résiduelle »), malgré les travaux quan […] Lire la suite

INSTITUTION

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 610 mots

Dans le chapitre « Les ressorts de l'obéissance aux règles institutionnelles »  : […] Comment expliquer que les acteurs obéissent à l'ordre institutionnel ? Là encore, trois sortes de réponses sont apportées. Pour les premiers sociologues à s'être posé cette question, les ressorts de l'obéissance sont de nature normative. Talcott Parsons mettait ainsi l'accent sur l'intériorisation, l'engagement et la diffusion des valeurs dans les institutions de sorte que, pour lui, ce serait l […] Lire la suite

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'autonomisation d'un sous-champ disciplinaire »  : […] Alors que le retour sur ces quelques grands noms de la sociologie a permis de souligner la pluralité des méthodes et des rapports à l'histoire de la sociologie historique, il faut maintenant en montrer l'actualité dans les sciences sociales d'aujourd'hui. Les sociologues et les politistes qui font de l'analyse des phénomènes historiques le centre de leurs recherches peuvent être distingués selon […] Lire la suite