NÉGRITUDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La voie de la poésie

Dans un Occident colonial francophone, au racisme plus ou moins explicite (« Je déchirerai les rires Banania sur tous les murs de France », écrit L. S. Senghor dans Hosties noires, 1948), et alors que l'histoire de l'Afrique est niée, se forment des contestations. Dès le début des années 1930, la revue Légitime Défense, liée d'une part au surréalisme (le titre est un « emprunt » à André Breton) et d'autre part au marxisme, se fait l'écho radical et politique de la révolte des Noirs. Cette dernière n'est évidemment pas neuve, mais elle se structure progressivement, se dote d'un corpus théorique (éclaté, parfois inconciliable), littéraire et politique. En 1934, à Paris (soit dans l'un des principaux pays colonialistes), Aimé Césaire (1913-2008), Léopold Sédar Senghor (1906-2003) et L. G. Damas (1912-1978), entre autres, créent la revue L'Étudiant noir, qui devient l'organe fondateur de la négritude (un mot proposé par Césaire). Si le terme est, à ses débuts, influencé par la philosophie des Lumières, le panafricanisme et, dans une certaine mesure, le marxisme, il ne recouvre pas à proprement parler une doctrine ferme et cohérente. Chercher à en fixer le sens amène inéluctablement à en rétrécir la portée. Il n'est en effet pas anodin que ce soit principalement par la poésie et la littérature que la négritude ait trouvé ses expressions les plus pertinentes. Si les noms de Senghor et de Césaire la symbolisent, elle ne se limite pas, loin de là, à ces deux poètes. En 1948, paraît, préfacée par Jean-Paul Sartre, l'Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, de L. S. Senghor. Présentant une quinzaine de poètes à l'inspiration très hétérogène, elle popularise des œuvres jusque-là ignorées : « Insulté, asservi, [le Noir] [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences en arts du spectacle à l'université de Strasbourg-II-Marc-Bloch

Classification

Autres références

«  NÉGRITUDE  » est également traité dans :

ACCULTURATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 8 291 mots

Dans le chapitre « L'acculturation contrôlée et planifiée »  : […] Eaton a introduit le concept d'acculturation contrôlée dans son étude sur la secte religieuse des huttérites aux États-Unis (1952) qui veut maintenir sa culture paysanne archaïque, qui est cependant obligée de tenir compte du nouveau milieu anglo-saxon où elle s'est réfugiée, mais qui ne laisse passer des influences extérieures que ce qui ne porte pas préjudice aux valeurs fondamentales du groupe. […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « De Sharpeville à Soweto (1976) : l'essor poétique, le renouveau théâtral »  : […] Il est vrai que, pendant fort longtemps, les leaders noirs avaient fondé leurs espoirs sur l'aide qui leur était proposée par les libéraux blancs. Mais ces derniers voient leur influence se réduire à la façon d'une peau de chagrin devant la montée du nationalisme afrikaner et l'implantation définitive de l'apartheid. La communauté noire durcit sa position et se radicalise : c'est le sens d'un mouv […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Civilisations traditionnelles

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 906 mots

Dans le chapitre « Africanité »  : […] La démarche de synthèse qui conduit à regrouper la multiplicité des cultures traditionnelles africaines en cinq civilisations, peut être utilement poursuivie : l'Afrique noire traditionnelle constitue-t-elle dans son ensemble une vaste unité culturelle du même ordre que ce que nous appelons la « civilisation occidentale » ou le « monde musulman » ? Une telle unité existe. Les cinq civilisations br […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langues européennes et littératures africaines »  : […] Les circonstances de l'histoire ont imposé aux Africains l'usage de langues européennes introduites par la colonisation : l'anglais, le français, le portugais et, dans une moindre mesure, l'afrikaans, l'espagnol, l'italien ou le latin. Dès le xviii e  siècle – et même bien avant, puisque la dédicace du Don Quichotte , en 1605, fait allusion au « nègre Juan Latino », d'origine africaine, professeu […] Lire la suite

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL, Aimé Césaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 2 369 mots

Cahier d'un retour au pays natal est un long poème d' Aimé Césaire (1913-2008) paru dans sa première version en août 1939 à Paris dans la revue Volontés. Césaire a alors vingt-six ans. Né en Martinique, il a quitté l'île en 1931, après son baccalauréat, pour poursuivre ses études en métropole, au lycée Louis-le-Grand, où il a préparé le concours d'entrée à l'École normale supérieure (ENS), qu’il […] Lire la suite

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La littérature en Guadeloupe et en Martinique »  : […] À l'inverse d'Haïti, les Antilles françaises ont longtemps connu un désespérant vide culturel. Peu de livres, peu de librairies, peu de bibliothèques. On allait en France poursuivre ses études. Beaucoup d'intellectuels antillais (du poète Léonard au romancier naturaliste Léon Hennique) se sont exilés en Europe, ne gardant au mieux qu'une vague nostalgie de leurs origines créoles. Les premiers essa […] Lire la suite

CÉSAIRE AIMÉ (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 363 mots
  •  • 1 média

« Pousser d'une telle raideur le grand cri nègre que les assises du monde en seront ébranlées » : tel est le projet qui commande la vie et l'œuvre d'Aimé Césaire , homme politique martiniquais et poète négro-africain. Il fait surgir, en 1939, dans un grand poème, le Cahier d'un retour au pays natal , devenu depuis lors un classique majeur des littératures du monde noir, le mot «  négritude », forg […] Lire la suite

COLONISATION, notion de

  • Écrit par 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 1 627 mots

Dans le chapitre « Le débat politique sur la colonisation »  : […] Le courant marxiste a caractérisé les phénomènes d'expansionnisme européen comme « impérialisme » à partir du moment où il y avait systématisation de la colonisation et recours à des doctrines de suprématie culturelle et raciale. Lénine, dans son ouvrage L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916), dénonce également l'accumulation du capital-argent qui permet de conforter le monopole capi […] Lire la suite

DAMAS LÉON GONTRAN (1912-1978)

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 689 mots

Poète guyanais né à Cayenne, Léon Gontran Damas est le premier à exploser de colère et de rage sous la camisole de force de la colonisation française. Soumis au cours de son enfance à l'éducation « créole » qui prétendait transmettre les valeurs françaises, il souffre d'endurer le « désastre » que provoque en lui une telle éducation, qui lui inspirera plus tard son célèbre poème Hoquet . Il va à l […] Lire la suite

DIOP ALIOUNE (1910-1980)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 635 mots

Le rayonnement d'Alioune Diop, universitaire sénégalais, professeur en France et fondateur des éditions et de la revue Présence africaine , est à la fois l'un des plus incontestés et l'un des plus discrets dans l'histoire du mouvement émancipateur des peuples noirs qui a si radicalement traversé le xx e  siècle. Contre vents et marées, au milieu de l'hostilité coloniale et des soubresauts des in […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Mort d'Aimé Césaire. 17-20 avril 2008

Le 17 meurt à Fort-de-France (Martinique) le poète et écrivain Aimé Césaire, chantre de la « négritude », militant anticolonialiste et homme politique, à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans. Le 20, ses obsèques nationales sont célébrées dans l'île en présence du président Nicolas Sarkozy […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier NEVEUX, « NÉGRITUDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/negritude/