NÉGOCIATION, psychologie sociale

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apports de la psychologie

Au vu de sa pluralité d’applications, il n’est pas étonnant que la négociation soit une thématique d’étude largement interdisciplinaire, qui a donné lieu à un foisonnement de recherches dans des domaines aussi divers que les sciences politiques, la sociologie ou l’économie. Une première spécificité de la psychologie par rapport à ces autres approches est qu’elle s’intéresse à la prédiction a priori du comportement humain plutôt qu’à l’analyse a posteriori d’instances singulières de négociation. Pour réaliser cet objectif, les psychologues de la négociation ont recours à des méthodes expérimentales : ils placent les individus dans des contextes de négociation variés et, après avoir pris soin de manipuler des variables précises et d’avoir veillé à la répartition aléatoire des participants dans les différentes conditions, ils observent les différences comportementales en lien avec les facteurs mis en jeu dans les situations.

Une deuxième particularité de cette approche est de travailler sur des modèles descriptifs plutôt que normatifs. Loin de suggérer des normes ou des prescriptions sur ce qu’il conviendrait de faire pour agir de façon parfaitement rationnelle, tel un ordinateur, la psychologie vise à décrire les comportements tels qu’ils se produisent dans la réalité. Ce qui compte c’est moins d’améliorer la performance objective des individus, même si cela reste une ambition légitime, que de comprendre et de mettre en évidence les variables qui contribuent à faire varier ces performances.

Troisièmement, l’approche psychologique des négociations ne se limite pas à la prédiction du comportement en situations compétitives. Les croyances populaires associent, en effet, souvent les négociations à des situations purement compétitives où le bénéfice engrangé par une des parties se fait nécessairement aux dépens de la partie adverse. Cette conception compétitive des négociations prend probablement sa source dans l’étymologie même du terme : le mot négociation provient du latin negotiatio qui signifie « c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  NÉGOCIATION, psychologie sociale  » est également traité dans :

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La conception objectiviste »  : […] L'autre conception, dont notre analyse s'éloigne, peut être nommée, à l'inverse, objectiviste. Elle ne définit le conflit de classes que par le fonctionnement d'un système économique, ce qui est indispensable, en effet, pour comprendre les mécanismes de la domination d'une classe et pour analyser les rapports sociaux de travail, mais ce qui dissocie complètement les rapports de classes et l'action […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Stéphanie DEMOULIN, « NÉGOCIATION, psychologie sociale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/negociation-psychologie-sociale/