CRABE NÉBULEUSE DU

BAADE WILHELM HEINRICH WALTER (1893-1960)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 290 mots

Né le 24 mars 1893 à Schröttinghausen, en Westphalie, l'Allemand Wilhelm Heinrich Walter Baade est un des astronomes les plus importants du xx e  siècle. Il a accompli l'essentiel de ses recherches aux États-Unis. Son premier article mémorable, Supernovae and Cosmic Rays (1934), est cosigné avec Fritz Zwicky ; tous deux y prédisent l'existence d'étoiles à neutrons, restes de l'explosion de super […] Lire la suite

NOVAE ET SUPERNOVAE

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE
  •  • 3 499 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les supernovae »  : […] Le phénomène de supernova est à la fois très rare, puisqu'il ne survient en moyenne que tous les cinquante ans dans une galaxie comme la nôtre, et très spectaculaire ; l'explosion d'une supernova libère en effet une quantité d'énergie pratiquement égale à 10 p. 100 de celle qui est émise par l'ensemble de la galaxie. Une étoile seule brille alors comme une dizaine de milliards de ses congénères. […] Lire la suite

PULSARS

  • Écrit par 
  • Jean-François LESTRADE
  •  • 2 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Étoile à neutrons et émission radio des pulsars »  : […] Une étoile à neutrons, ou pulsar, a environ la masse du Soleil mais est confinée à l'intérieur d'une sphère de 10 kilomètres de rayon seulement, 70 000 fois plus petit que le rayon du Soleil, conduisant à un objet extraordinairement dense : la masse volumique au cœur d'une étoile à neutrons dépasse 100 millions de tonnes par centimètre cube (10 14  g . cm –3 ) et le champ gravitationnel qui règne […] Lire la suite

RADIOSOURCES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 3 084 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Radiosources galactiques non thermiques »  : […] Les radiosources galactiques non thermiques, relativement étendues comme les précédentes (de quelques minutes d'angle à quelques degrés), sont des restes de supernovae (cf.  novae et supernovae ). Celles-ci constituent le stade normal de l'évolution des étoiles très massives (plus de six à huit fois la masse du Soleil) qui explosent en éjectant à une vitesse de plusieurs milliers de kilomètres par […] Lire la suite

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons X cosmiques

  • Écrit par 
  • Monique ARNAUD, 
  • Robert ROCCHIA, 
  • Robert ROTHENFLUG
  •  • 6 545 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les restes de supernovae »  : […] La première source X identifiée a été un reste de supernova, la nébuleuse du Crabe, dont l'explosion de l'étoile qui lui a donné naissance remonte à l'an 1054. Depuis cette première identification, l'émission X de très nombreux autres restes de supernovae a été observée dans notre Galaxie tout comme dans les galaxies extérieures et en particulier dans les Nuages de Magellan. Pour ce type d'objet, […] Lire la suite


Affichage 

Fenêtres sur l'Univers

Fenêtres sur l'Univers

vidéo

Nos yeux ne sont sensibles qu'au rayonnement visible, c'est-à-dire à une infime fraction du spectre électromagnétique Quel aspect présenterait le monde si nous le découvrions en infrarouge, en ultraviolet ou encore dans le domaine des rayons X ? C'est en ces termes que s'exprime l'une des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nébuleuse du Crabe

Nébuleuse du Crabe

photographie

Photographie de la nébuleuse du Crabe prise par le télescope Hubble 

Crédits : Space Telescope Science Institute/ NASA

Afficher

Nébuleuse du Crabe, 2

Nébuleuse du Crabe, 2

photographie

La nébuleuse du Crabe (M1, NGC 1952), reste d'une supernova ayant explosé en 1054, contient en son sein un pulsar en rotation très rapide (période de 33 millisecondes) La structure de ce reste, ici observé par le télescope spatial Hubble, présente de nombreux filaments, dont la masse totale... 

Crédits : NASA/ ESA/ JPL/ Arizona State University

Afficher

Fenêtres sur l'Univers

Fenêtres sur l'Univers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Nébuleuse du Crabe

Nébuleuse du Crabe
Crédits : Space Telescope Science Institute/ NASA

photographie

Nébuleuse du Crabe, 2

Nébuleuse du Crabe, 2
Crédits : NASA/ ESA/ JPL/ Arizona State University

photographie