NATURE WRITING, littérature

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Oiseau Anhinga-Anhinga, J. J. Audubon

Oiseau Anhinga-Anhinga, J. J. Audubon
Crédits : AKG-Images

photographie

Le Cours de l’Empire. Désolation, T. Cole

Le Cours de l’Empire. Désolation, T. Cole
Crédits : The New York Historical Society/ Getty Images

photographie

A Storm in the Rocky Mountains. Mt. Rosalie (Orage dans les montagnes Rocheuses), A. Bierstadt

A Storm in the Rocky Mountains. Mt. Rosalie (Orage dans les montagnes Rocheuses), A. Bierstadt
Crédits : Geoffrey Clements/ Corbis Historical/ VCG via Getty Images

photographie


L’essor contemporain

Cette nouvelle pensée trouve sa première formulation explicite dans l'Almanach d’un comté des sables (1949). Aldo Leopold y annonce le mouvement écologiste contemporain en formulant sa fameuse « éthique de la terre », ouvrant ainsi formellement le champ de l’éthique environnementale : « l’éthique de la terre se contente d’étendre les limites de la communauté pour y inclure le sol, l’eau, les plantes et les animaux ou, collectivement, la terre ». Au fil de vignettes bucoliques, à l’affût de la vie animale et végétale qui entoure sa ferme du Wisconsin, Leopold, ancien forestier, se montre poète, conteur, amoureux de la richesse d’un monde non humain qu’il présente à la fois comme très proche et très différent du nôtre. Il y fait parler le vent, la rivière, les lapins, les pins, les mésanges, les oies sauvages, la mouffette. Dans l'essai le plus célèbre du livre, « Penser comme une montagne », il relate sa conversion à l’écologie lors d’une chasse le conduisant à une louve mourante. L’importance du loup dans l’équilibre de l’écosystème qui garantit la santé de la montagne lui apparaît alors comme une évidence, et le guide vers l’éthique de la terre. L’Almanach montre la nécessité et la possibilité de cette éthique, par le biais d’histoires intimistes, souvent humoristiques, soucieuses d’observer l’animal sans le capturer, de le décrire tout en respectant le mystère de son altérité.

Les années 1960 voient l’avènement de l’écologie politique, la publication du Printemps silencieux (1962) où Rachel Carson dénonce les ravages causés par le DDT, le vote par le Congrès américain de plusieurs lois de protection de l’environnement. Elles donnent alors aux écrivains de la nature américains une nouvelle audience. À l’ouest, les livres d’Edward Abbey, Désert Solitaire (1968) et son fameux Le Gang de la clef [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Yves-Charles GRANDJEAT, « NATURE WRITING, littérature », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-writing-litterature/