NAPPE PHRÉATIQUE

AGRICULTURE - Accès aux ressources productives

  • Écrit par 
  • Michel MERLET, 
  • Olivier PETIT
  •  • 7 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La variété des modes de gouvernance de l'irrigation  »  : […] La nappe de Beauce (située à l'ouest de Paris, à cheval sur les régions Centre et Île-de-France) fournit un premier exemple. Au milieu des années 1990, à la suite d'un conflit d'usage sur un cours d'eau exutoire (la Conie), a été mise en place une charte de gestion imposant des mesures restrictives sur les usages – notamment l'irrigation – suivant le niveau de la nappe. Depuis 1999, un système de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-acces-aux-ressources-productives/#i_11980

EAU CYCLE URBAIN DE L'

  • Écrit par 
  • Nassima MOUHOUS-VOYNEAU
  •  • 1 758 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les techniques alternatives »  : […] Le défaut principal du réseau de conduites est qu’il concentre, en des temps relativement courts, des flux importants en termes de quantité. Du point de vue qualitatif, la pollution est diluée en cas de fortes pluies ; ce phénomène nuit au bon fonctionnement de la station d’épuration. L’idée est de déconcentrer ces flux en redonnant aux surfaces sur lesquelles se produit le ruissellement un rôle r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-urbain-de-l-eau/#i_11980

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Dépressions fermées »  : […] Les plaines et piémonts désertiques d'ablation ou d' accumulation convergent en général vers des dépressions fermées, ou vers des oueds collecteurs qui y conduisent. Leur fréquence concrétise l'énorme prépondérance de l' endoréisme sur l'exoréisme, conséquence logique du déficit en eau des régions arides. Les dépressions fermées, exception faite des cuvettes karstiques du type doline, telles les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_11980

EAU - Les défis de l'eau

  • Écrit par 
  • Ghislain de MARSILY
  •  • 7 679 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Autres ressources en eau »  : […] L'homme peut aussi vouloir utiliser les réserves du globe en eau douce (tabl. 4), au lieu de se contenter des apports annuels par la pluie. Mis à part les glaces, difficiles à utiliser et qui sont d'ailleurs actuellement consommées dans les zones où elles fondent par effet du réchauffement climatique (par exemple, les glaciers tropicaux Andins, qui sont en train de disparaître), les nappes souter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-les-defis-de-l-eau/#i_11980

EAU (notions de base)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 6 212 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les problèmes liés à l'irrigation »  : […] L'efficacité de l'usage de l'eau dépend étroitement d'un ensemble de facteurs parmi lesquels la qualité du sol joue un rôle essentiel. Du point de vue de l'environnement, l'irrigation se heurte à plusieurs difficultés. Mal gérée, elle peut épuiser la ressource en eau, accroître les effets des maladies d'origine hydrique, perturber les pêcheries et, surtout, anéantir les sols par engorgement et sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-notions-de-base/#i_11980

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 505 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  La géothermie »  : […] L' intérieur du globe terrestre émet un flux de chaleur provenant de son refroidissement résiduel et de la radioactivité de certains corps (uranium, thorium, potassium, etc.). Il en résulte un flux moyen de 60 mW/m 2 à la surface. Ce flux est donc bien inférieur à celui de l'énergie solaire auquel est soumis la Terre (340 W/m 2 en moyenne). Cepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_11980

ÉROSION DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • Ywenn DE LA TORRE, 
  • Éric PALVADEAU
  •  • 3 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les côtes rocheuses »  : […] Pour les côtes rocheuses, les facteurs favorisant l’érosion sont principalement liés à la nature des roches et à leur structure. Ainsi, les roches telles que la craie, le grès, le tuf, sont mécaniquement peu résistantes et donc plus sensibles à l’érosion. Les roches dures (telles que le granite, le gneiss, le schiste), si elles sont parcourues de nombreuses fractures ou bien si elles sont fortemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-du-littoral/#i_11980

GAZ DE SCHISTE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 2 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inconvénients et risques associés à l'exploitation des gaz de schiste »  : […] Mais en regard de ces avantages, il existe également des inconvénients qui sont parfois majeurs. Du point de vue de l'environnement mondial et de la politique énergétique globale, si l'utilisation du gaz de schiste libère moins de CO 2 qu'une centrale à charbon ou à pétrole, elle participe quand même au réchauffement climatique. De plus, le méthane est un puissant gaz à effet de serre. Chaque fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-de-schiste/#i_11980

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Mesure du flux »  : […] La mesure du flux se fait dans des zones où la chaleur se dissipe exclusivement par conduction. Celle-ci n'est donc significative que dans une roche imperméable ou, à la rigueur, dans une roche où le déplacement de l'eau serait purement horizontal. On évite de ce fait tout site affecté par la convection, c'est-à-dire ceux où la chaleur est transmise par le mouvement des fluides – air, eau ou magm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_11980

HYDROGÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques MUDRY
  •  • 5 717 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L’eau souterraine dans l’histoire »  : […] Alors que les premiers usages connus de l’eau souterraine datent de l’Antiquité, l’hydrogéologie existe seulement depuis le xix e  siècle en tant que discipline. La pratique a donc précédé la théorie, et des systèmes rudimentaires ont permis et permettent encore d’exploiter les nappes phréatiques, c’est-à-dire pouvant être atteintes par des puits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogeologie/#i_11980

OASIS

  • Écrit par 
  • Yves LACOSTE
  •  • 3 091 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les différentes techniques de l'eau »  : […] C'est, non sans raison, aux différentes techniques de l' eau que va l'intérêt de ceux qui procèdent à l'étude des régions arides et des oasis qui s'y trouvent. Cependant il importe de souligner, dès l'abord, que l'énumération et la localisation des différentes méthodes qui sont utilisées pour disposer, en quantité relativement considérable, de l'eau nécessaire à la culture dans les régions très c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis/#i_11980

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Régimes hydriques »  : […] L'économie en eau de chaque sol est définie d'une part par la réserve qu'il est susceptible d'accumuler, d'autre part par les possibilités d'évacuation de l'eau, soit par évapotranspiration, soit par infiltration en profondeur, soit par écoulement latéral sous forme de transfert hypodermique ou de ruissellement en surface. Cette économie en eau est donc sous la dépendance de nombreux facteurs, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_11980

PLAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 121 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les eaux continentales »  : […] La nappe phréatique des falaises – ou des marais situés derrière un cordon – a avec l'eau de mer des rapports complexes, mais en général le résultat est que l'eau saumâtre sourd sous la moitié inférieure de la plage, qui en est imprégnée. Localement, sous l'influence d'un banc imperméable (tourbe par exemple, sous les plages adossées à des marais), une ligne de sources peut naître même en haut d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plages/#i_11980

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Pollutions d'origine agricole »  : […] L' agriculture moderne représente une importante source de pollution de l'espace rural mais aussi des milieux intégrés par l'homme. L'usage massif des engrais chimiques, le recours aux pesticides ont permis une augmentation considérable des rendements agricoles. Ils se sont malheureusement accompagnés d'une pollution accrue des eaux continentales, des terres cultivées, ainsi que des productions v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_11980

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les trois principaux domaines »  : […] Domaine des plages littorales. C'est dans le domaine des plages littorales que s'effectue le passage du milieu marin au milieu continental : il y a un raccordement progressif de la nappe phréatique terrestre à la nappe d'infiltration marine. La zone de mélange est d'autant plus près du rivage que le débit de la nappe phréatique est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_11980


Affichage 

Eaux de nappes salées : composition chimique

tableau

Composition chimique d'eaux de nappes salées exprimée en mg/l 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Eaux de nappes salées : composition chimique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau