NAPLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Faraglioni, Capri, Italie

Faraglioni, Capri, Italie
Crédits : F. Dazzi/ Shutterstock

photographie

Baie de Naples, Italie

Baie de Naples, Italie
Crédits : Travel Ink/ Gallo Images/ Getty

photographie

Naples: vieux quartier

Naples: vieux quartier
Crédits : Maremagnum/ Photographer's choice/ Getty

photographie

Tous les médias


« Voir Naples et mourir »

L'espace urbain de Naples − comme celui de Rome ou d'Istanbul − est modelé et stratifié par plusieurs millénaires d'histoire.

Une longue suite de dominations étrangères

Neapolis, colonie grecque de Cumes et capitale de la Campanie, est fondée vers le vi-ve siècle av. J.-C. Outre les nombreux vestiges qui affleurent au cœur de la ville, l'héritage de la cité gréco-romaine se lit nettement dans le tracé en damier des rues du centre antique autour des trois decumani : Spaccanapoli, via Tribunali, via Anticaglia. Fondations grecques, rues commerçantes et réservoirs de l'époque romaine, vestiges de basiliques paléochrétiennes s'imbriquent ainsi dans le sous-sol de la ville et, au-delà des limites communales, l'aire métropolitaine actuelle enserre des sites archéologiques parmi les plus visités du monde, de Pompéi et Herculanum jusqu'à Cumes.

Après la chute de l'Empire romain d'Occident en 476 apr. J.-C., la ville fait l'objet d'âpres luttes entre Byzance et les Goths jusqu'en 763, date à laquelle elle devient un duché autonome. Elle résiste aux Lombards et aux Sarrasins, jusqu'à la conquête normande en 1137, puis celle, en 1194, de la dynastie germanique des Hohenstaufen.

L'arrivée des Angevins en 1266 marque durablement le destin de Naples qui, préférée à Palerme, est promue au rang de capitale du royaume des Deux-Siciles. Toutefois, la pérennité du statut de capitale du plus grand des États pré-unitaires est à nuancer. En effet, il s'agit à la fois d'une capitale sous influence, puisque la ville change plusieurs fois de maîtres − Aragonais, Angevins, monarchie espagnole, pouvoir autrichien, Bourbons −, et d'une capitale périphérique sur le plan politique et économique. Durant les deux siècles de domination espagnole (1503-1700), Naples est gouvernée depuis Madrid, par l'intermédiaire d'un vice-roi. Les épisodes de refus de toute domination étrangère font d'ailleurs partie de l'histoire de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : docteur en géographie, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay, maître de conférences en géographie à l'université de Provence
  • : professeure e géographie à l'université de Paris VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  NAPLES  » est également traité dans :

ALPHONSE V LE MAGNANIME (1396-1458) roi d'Aragon et de Sicile (1416-1458)

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 373 mots

Fils de Fernand de Antéquera et d'Éléonore d'Albuquerque, Alphonse le Magnanime fut un roi fastueux, ami des arts et de la chasse. Il a favorisé l'impérialisme aragonais en développant l'hégémonie du commerce catalan. Il monte sur le trône d'Aragon en 1416 et décide presque immédiatement l'incorporation de la Sicile dans le domaine royal. Il essaye ensuite de poursuivre la politique méditerranéenn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-v-le-magnanime/#i_11036

BONAPARTE CAROLINE (1782-1839) grande-duchesse de Berg (1806-1808) reine de Naples

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 295 mots

La plus jeune des « trois Grâces » de la famille Bonaparte fait assez ingrate figure, dans l'imagerie impériale, à côté de ses sœurs, d'Élisa, la femme bas-bleu et l'énergique administratrice, et de l'enchanteresse Pauline. Pourtant Caroline ne manque ni de charme (un très beau portrait d'Ingres en témoigne), ni d'amants (une de ses liaisons faillit provoquer un duel scandaleux entre Junot et Mura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caroline-bonaparte/#i_11036

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 451 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les maisons de Parme et des Deux-Siciles »  : […] Philippe V eut de ses deux mariages, avec Marie-Louise de Savoie et Élisabeth Farnèse, Louis, à qui il abandonna le trône en 1724 pour le reprendre la même année, Ferdinand VI, qui régna de 1745 à 1759, Charles, d'abord roi des Deux-Siciles de 1744 à 1759, puis d'Espagne de 1759 à 1788, et Philippe, duc de Parme et de Plaisance de 1748 à 1765. Au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/#i_11036

CAMPANIE, géographie

  • Écrit par 
  • Robert BERGERON
  •  • 880 mots
  •  • 1 média

Région la plus peuplée d'Italie (5 811 390 hab. en 2008) après la Lombardie, la Campanie n'est que la douzième par la surface (13 600 km 2 ). Très riche en souvenirs historiques, elle se montre très active, mais connaît, cependant, dans son ensemble de graves problèmes. Une parcellisation excessive entrave le développement de l'agriculture, tandis que l'industrie alimenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campanie-geographie/#i_11036

CHAMPIONNET JEAN ÉTIENNE VACHIER dit (1762-1800)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 242 mots

Enfant naturel, né à Valence, Championnet sert à vingt ans dans l'armée espagnole et combat pendant le siège de Gibraltar. Patriote convaincu, il forme et instruit un bataillon de volontaires à Valence en 1792. De 1794 à 1797, il est, avec Kléber et Marceau, un des meilleurs lieutenants de Jourdan à l'armée de Sambre-et-Meuse. À la fin de 1798, il commande en chef en Italie, chasse les Bourbons de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/championnet/#i_11036

CHARLES Ier D'ANJOU (1226-1285) comte de Provence (1246-1285) et roi de Naples et de Sicile (1266-1285)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 302 mots

Dernier fils de Louis VIII, comte du Maine et d'Anjou par la volonté de son père, comte de Provence par son mariage en 1246, avec Béatrice, fille et héritière de Raymond-Bérenger IV, Charles d'Anjou participa à la septième Croisade avec son frère Saint Louis et fut, comme lui, fait prisonnier en Égypte. Malgré les réticences de Saint Louis, il accepta finalement les propositions du pape, qui, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-d-anjou/#i_11036

CHARLES III DE DURAS (1345-1386) roi de Naples (1381-1386)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 375 mots

Fils de Louis d'Anjou et unique descendant mâle des ducs de Durazzo (ou Duras), Charles de Duras est orphelin très jeune et passe son enfance à Naples, à la cour de Jeanne I re . Vers l'âge de quinze ans, la reine l'envoie en Hongrie auprès de son beau-frère, Louis I er , qui veut faire de l'adolescent son héritier (1365) ; afin d'assurer à la cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-de-duras/#i_11036

COALITION GUERRES DE (1792-1815)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 1 058 mots
  •  • 1 média

Pendant dix années consécutives, de 1792 à 1802, puis pendant douze autres années consécutives, de 1803 à 1815, la France s'est trouvée en guerre avec les principales puissances de l'Europe. La guerre déclarée par Louis XVI et l'Assemblée législative au « roi de Hongrie et de Bohême » trouve son origine dans les rassemblements d'émigrés en territoire allemand et les réclamations des princes posses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-coalition/#i_11036

GARIBALDI GIUSEPPE (1807-1882)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 2 648 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'artisan de l'unité italienne (1848-1867) »  : […] À l'annonce des premiers frémissements révolutionnaires, Garibaldi a décidé de rentrer en Italie où, dit-on, Mazzini s'est rallié à Pie IX, première étape d'une unification de la péninsule que l'on croit imminente. De retour à Nice en juin 1848, alors que déjà la réaction triomphe à Vienne, Berlin et Paris, il est accueilli en héros et s'apprête à faire allégeance au roi de Piémont, Charles-Alber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-garibaldi/#i_11036

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'État à la fois faible et omniprésent »  : […] Mais, sans être une cassure absolue – pour les niveaux de scolarisation, la différence entre Nord et Sud est modérée –, le dualisme s'observe dans des domaines très divers. Ainsi, les dépenses de recherche et développement sont l'apanage du Nord : même Naples, malgré ses universités, n'atteint pas la moyenne nationale. Le déclassement de cette ville, qui fut une capitale importante, est flagrant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_11036

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « La côte napolitaine »  : […] La cité de Naples, terrienne malgré sa situation, est confrontée à de semblables problèmes : le duc, indigène dès le viii e  siècle, se heurte au xi e  siècle à l'aristocratie foncière et aux Lombards cherchant un débouché maritime ; il doit en 1030 installer à Aversa les Normands de Rainulf et, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_11036

LADISLAS LE MAGNANIME (1377-1414) roi de Naples (1386-1414)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 337 mots

Roi de Naples, Ladislas le Magnanime (ou de Duras) était fils de Charles III et de Marguerite de Duras. Après l'assassinat de son père à Buda (1386), il règne à Naples, sous la régence de sa mère, assistée par le cardinal Acciaiuoli et protégée par le pape Boniface IX. Les débuts de son règne personnel sont mouvementés : il doit mater les barons révoltés et chasser de Naples son cousin Louis II d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-le-magnanime/#i_11036

LEO LIONARDO ORTENSIO SALVATORE DE LEO dit LEONARDO (1694-1744)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 282 mots

Le compositeur italien Leonardo Leo, renommé pour ses nombreux opéras-comiques, joua un rôle prépondérant dans le développement de l'école napolitaine. Né le 5 août 1694, à San Vito degli Schiavi (auj. San Vito dei Normanni), près de Brindisi, dans le royaume de Naples, Leonardo Ortensio Salvatore de Leo entre au conservatoire de la Pietà dei Turchini, à Naples, en 1709 ; c'est dans cette institu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-lionardo-ortensio-salvatore-de-leo-dit-leonardo/#i_11036

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Nouvelles forces politiques, spirituelles et économiques »  : […] Dans la Méditerranée occidentale, la France recueille de la succession d'Espagne et de ses séquelles d'importants avantages. Louis XIV a installé à Madrid son petit-fils Philippe V, dont les fils iront régner à Naples et à Parme. En achetant la Corse à la république de Gênes (1768) et grâce à son protectorat de fait sur l'ordre de Malte, la France installe un réseau d'intérêts stratégiques, économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_11036

MEZZOGIORNO

  • Écrit par 
  • Pierre GABERT
  •  • 2 369 mots

Dans le chapitre « Un bilan partiellement positif »  : […] Entre 1950 et 1980, la Caisse du Midi a investi plus de 36 000 milliards de lires, et un nouveau plan de cinq ans octroie des aides aux « projets spéciaux » pour 40 000 milliards. L'essentiel va au développement industriel, avec un effort pour les activités manufacturières à taux d'emplois plus élevés. Un vaste programme d'infrastructures se poursuit dans le cadre des politiques régionales et inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mezzogiorno/#i_11036

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La guerre avec la Grande-Bretagne »  : […] De 1803 à 1805, les Britanniques furent les seuls adversaires de Napoléon. Celui-ci se lança de nouveau dans la préparation d'une invasion, avec cette fois plus de conviction. Près de deux mille navires furent rassemblés entre Brest et Anvers, et la Grande Armée fut regroupée au camp de Boulogne (1803). Le problème restait cependant le même qu'en 1798 : pour traverser la Manche, la France devait m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_11036

PULCINELLA

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 942 mots

Pulcinella est l'un des types de la commedia dell'arte. Apparu au xvii e siècle dans le théâtre napolitain, il devint bientôt célèbre en Europe et se maintint dans le théâtre populaire jusqu'à la fin du xix e siècle. On a cherché depuis le xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulcinella/#i_11036

ROMAINS ET SAMNITES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 340 mots

— 354 Alliance entre Romains et Samnites afin de délimiter les sphères d'influence de chacune des deux puissances. — 343 Première guerre samnite, déclenchée à propos de Capoue, attaquée par les Samnites et défendue par les Romains ; la paix est vite rétablie (les Samnites abandonnent leurs prétentions sur Capoue) et l'on en revient à l'allian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romains-et-samnites-reperes-chronologiques/#i_11036

SAN CARLO DE NAPLES

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 435 mots

Fiché en plein centre de la ville, bordé par une rue très encombrée de voitures, le Teatro di San Carlo de Naples ne frappe guère l'imagination par sa façade monumentale, en dépit de la colonnade blanche qui borde le grand foyer, à l'étage supérieur. Mais, comme à la Scala de Milan, dès qu'on pénètre dans sa vaste salle, on est ébloui par l'harmonie des proportions d'un espace pourtant considérab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/san-carlo-de-naples/#i_11036

SAVIANO ROBERTO (1979- )

  • Écrit par 
  • Eric JOZSEF
  •  • 1 236 mots

La carrière littéraire de Roberto Saviano, journaliste et écrivain, débute en 2006 avec la publication de son ouvrage Gomorra , récit documentaire sur la camorra, la mafia napolitaine. Le livre rencontre un énorme succès populaire, transformant son auteur en figure morale de l'Italie mais aussi en cible pour les sicaires de la criminalité organisée. Né le 22 septembre 1979 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-saviano/#i_11036

SCARLATTI LES

  • Écrit par 
  • Roland de CANDÉ
  •  • 2 009 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Alessandro Scarlatti »  : […] Né à Palerme, Alessandro Scarlatti fut envoyé à Rome vers l'âge de douze ans avec ses deux sœurs, Anna Maria et Melchiorra ; mais on ignore tout de leur première jeunesse et de leur éducation. En dépit d'une tradition persistante, il n'y a aucune raison d'admettre qu'Alessandro ait été l'élève de Giacomo Carissimi, mort en janvier 1674, alors que le jeune musicien, établi à Rome depuis un peu plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-scarlatti/#i_11036

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La période espagnole »  : […] À la mort d'Alphonse, Naples conserve des rois particuliers (de la famille d'Aragon) pendant tout le xv e  siècle. La politique autoritaire et intelligente de Ferdinand I er (Ferrante, 1458-1494) vise à développer le royaume (il embellit Naples à l'époque où se développe l'humanisme méridional) et atteint les privilèges d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_11036

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascale FROMENT, Dominique RIVIÈRE, « NAPLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/naples/