MYXOMYCÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Acrasiales

Les Acrasiales sont représentées par environ vingt-cinq espèces, réparties en dix genres : Guttulina, Dictyostelium, Sappinia, etc., définis d'après la structure des sporocarpes. Les espèces, toutes saprophytes, le plus souvent coprophiles, fragiles et de petite taille, sont souvent rares et fugaces. Le cycle n'est entièrement connu que pour quelques-unes, tels certains Dictyostelium .

Dictyostelium sp. : développement

Dictyostelium sp. : développement

Dessin

Cycle de développement de Dictyostelium sp. (d'après Smith, 1955, et Chadefaud, 1960) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La spore, née du sporocarpe, est haploïde ; elle germe en une myxamibe non flagellée à nutrition phagocytaire, qui se multiplie par mitoses et bipartitions répétées. Ultérieurement, les myxamibes se conjuguent en donnant des myxozygotes amiboïdes à noyau diploïde ; ceux-ci s'agglutinent en pseudo-plasmode sans se fusionner, puis subissent une méiose et une partition en quatre cellules. Ce pseudoplasmode haploïde garde sa cohérence, tous ses constituants étant affectés de tropismes identiques. Finalement, il perd sa motilité et se transforme en sporocarpe : certaines cellules constituent un pied cylindracé creux, d'aspect celluleux ; les autres forment au sommet de ce pied une tête fructifère et se transforment en spores à membrane cellulosique.

Les Acrasiales sont parfois placées près des Labyrinthulales, organismes aquatiques généralement considérés comme animaux, qui donnent naissance à des plasmodes réticuliformes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Plasmodiophora brassicae : développement

Plasmodiophora brassicae : développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dictyostelium sp. : développement

Dictyostelium sp. : développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Myxomycètes : cycle de développement

Myxomycètes : cycle de développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : directeur adjoint du laboratoire de mycologie et de phytopathologie tropicale à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  MYXOMYCÈTES  » est également traité dans :

CŒNOCYTE ou CÉNOCYTE ou SYNCYTIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 647 mots

Structure dérivée de la structure cellulaire et caractérisée par l'existence de noyaux plus ou moins nombreux au sein d'un cytoplasme indivis (absence de membrane plasmique). Synonymes de cœnocyte : syncytium, ou plasmode (ce dernier terme étant le plus souvent réservé aux cas des myxomycètes et des myxobactéries). Il suffit que la division des noyaux, constituant l'essentiel de la division cellul […] Lire la suite

PLASMODE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 389 mots

Masse de protoplasme visqueux, appartenant à des organismes singuliers, qui se rattachent, les uns aux bactéries (myxobactéries), les autres aux champignons (myxomycètes). Les plasmodes de myxobactéries se rencontrent sur des milieux organiques humides (débris végétaux, sol moussu, etc.), sous l'aspect de masse gluante immobile, dotée d'une forme définie (vésicules, parfois attachées sur des pédic […] Lire la suite

THALLE

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Marie-Thérèse L'HARDY-HALOS
  •  • 3 946 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les archéthalles »  : […] Formées de cellules nues et amiboïdes, les structures archéthalliennes caractérisent l'appareil végétatif des Myxomycètes. Les archéthalles unicellulaires sont des amibes isolées et uninucléées susceptibles de se transformer en amibes géantes et plurinucléées qualifiées de plasmodes. Les archéthalles pluricellulaires appelés pseudoplasmodes sont des agrégats d'amibes uninucléées. Ces deux types d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis FAUREL, « MYXOMYCÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/myxomycetes/