CRÉATION MYTHES DE LA

CRÉATION - Les mythes de la création

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 5 086 mots
  •  • 2 médias

D'une manière générale, on peut dire que tout mythe raconte comment quelque chose est venu à l'existence : le monde, l'homme, telle espèce animale, telle institution sociale. Mais du fait que la création du monde précède toutes les autres, la cosmogonie jouit d'un prestige spécial. Le mythe cosmogonique sert de modèle à tous les mythes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-les-mythes-de-la-creation/#i_86778

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un dieu créateur et lointain »  : […] Dans de nombreuses religions africaines , le créateur de toutes choses est la plupart du temps inaccessible au point que, si les hommes s'y réfèrent dans les mythes d'origine, ils ne s'adressent pratiquement jamais à lui. Chez les Dogon, le dieu créateur, Amma, est relativement présent, ses autels sont dans chaque famille et des sacrifices lui sont offerts ; pourtant les cultes principaux sont re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_86778

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vision du monde »  : […] Pour les Dogon animistes, un grand mythe cosmogonique raconte la création du monde par le dieu Amma. Deux jumeaux androgynes furent les premiers êtres créés. L'un, Nommo, maître de l'eau, de la fécondité et de la parole, fut sacrifié pour purifier la création perturbée par l'autre, Yourougou (le Renard pâle), révolté et incestueux, associé à la stérilité et à la mort. Nommo ressuscité descendit du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_86778

AGNI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 906 mots

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni  : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi abstraites (le temps, l'amour, la pensée, l'empire). A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agni/#i_86778

ATRA-HASIS POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 336 mots

Œuvre rédigée en langue akkadienne, qui comptait quelque 1 250 vers à l'origine et qui présente un réel effort de réflexion sur la création et sur le destin de l'homme (cf. traduction in R. Labat, Les Religions du Proche-Orient , Paris, 1970). Elle fut rédigée en Babylonie, peut-être au ~ xvii e siècle ; mais, malgré le gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-d-atra-hasis/#i_86778

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 264 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La religion »  : […] On ne peut en effet comprendre le destin de ce peuple sans connaître les grandes lignes de sa religion. On l'a dit, les Aztèques se considéraient comme le peuple élu du Soleil, chargé d'en assurer la marche en le nourrissant. Un mythe de la création éclaire cette idée. Au commencement du monde, tout était sans vie, noir, mort. Les dieux se réunirent dans les ténèbres à Teotihuacán et se demandèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques/#i_86778

BÉHÉMOTH

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 232 mots

Pluriel du mot qui désigne, en hébreu biblique, les animaux domestiques (« bétail » dans le récit de la Création, Gen., i , 24). Dans le livre de Job ( xl , 15), Béhémoth prend l'allure d'un pluriel intensif et mythique : il désigne la Bête par excellence, la force animale que Dieu le créateur peut seul maîtriser, mais dont la domestication échap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/behemoth/#i_86778

CHINOISE (CIVILISATION) - Symbolisme traditionnel et religions populaires

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK, 
  • Michel SOYMIÉ
  •  • 7 067 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le monde et son ordonnance »  : […] Le monde n'était pas pour les anciens Chinois l'œuvre d'un créateur. Les fragments de mythes cosmologiques qui subsistent parlent de héros qui aménagèrent la terre pour la rendre habitable, de sages qui firent de l'homme primitif un civilisé ; il n'est nulle part question d'une création ex nihilo . Il y avait aussi des mythes relatifs à la séparation du Ciel et de la Terre, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-symbolisme-traditionnel-et-religions-populaires/#i_86778

CRÉATION POÈME DE LA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 425 mots

Nommé par les Modernes Poème de la création , ce texte babylonien (que les Anciens appelaient par son incipit : Lorsque en haut... ) raconte à la suite de quelles dramatiques circonstances Marduk devint, avec l'assentiment des autres dieux, la divinité suprême de Babylonie. Les sept chants qu'il comprend valent plus par l'ampleur de la mise en œuvre d'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-de-la-creation/#i_86778

DÉMIURGE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 967 mots

La notion de démiurge revient à penser la réalité comme une création, puis de réduire celle-ci à une fabrication. L'histoire des civilisations et la continuité des traditions culturelles montrent que le thème du démiurge est largement réparti et singulièrement constant au cours de l'histoire humaine. Comment expliquer cette insistance et cette universalité ? Pour y répondre, il serait nécessaire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demiurge/#i_86778

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_86778

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La cosmologie des anciens Égyptiens »  : […] Le monde des dieux antiques s’organise autour de mythes de la création du monde (cosmogonies) et de grands cycles mythologiques qui exaltent l’ordre des choses, constamment menacé par le chaos. Dans ce cadre général, la religion égyptienne exprime une conception caractérisée par une très grande propension à associer entre elles les divinités et leur culte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_86778

EMPÉDOCLE (env. 490-env. 430 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean BOLLACK
  •  • 2 902 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'amour et la haine »  : […] Au commencement règne souverainement le dieu à la forme sphérique, Sphairos , indistinct, indifférencié, sans autre division que les limites de sa propre circonférence. La Haine est au-dehors, dans l'extériorité de la limite. La genèse débute quand la Haine s'accomplit, quand elle s'attaque au dieu et que le dehors s'affirme en s'opposant à tout ce qui n'est pas lui. L'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empedocle/#i_86778

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De l'antidarwinisme aux néo-créationnismes contemporains et à leurs conséquences  »  : […] On ne saurait clore une présentation de l'évolutionnisme aujourd'hui sans évoquer certaines dérives et persistantes étrangetés culturelles qui en affectent malheureusement la perception. La théorie scientifique de l'évolution, telle qu'on la conçoit en ce début du xxi e  siècle, est ainsi régulièrement assimilée au darwinisme par l'opinion et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_86778

GOLEM

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 633 mots

Être, le plus souvent de forme humaine, le golem est créé par un acte de magie grâce à la connaissance des dénominations sacrées. Dans le judaïsme, l'apparition du terme golem remonte au Livre des Psaumes et à l'interprétation qu'en donne le Talmud ; il s'agit, dans ce contexte, tantôt d'un être inachevé ou dépourvu de forme définie, tantôt de l'état de la matière brute. Ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/golem/#i_86778

HÉLIOPOLITAINE THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

La théologie égyptienne entreprit un effort de classement de ses mythes, notamment en groupant les dieux en collèges. Le plus célèbre de ces groupements est l'ennéade, ainsi appelée parce qu'elle se composait primitivement de neuf dieux. Inventée à Héliopolis, l'ennéade fut adoptée peu à peu par un grand nombre de clergés, qui la transformèrent selon leurs besoins. La théologie héliopolitaine étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-heliopolitaine/#i_86778

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'épopée à caractère mythologique »  : […] L'épopée à caractère mythologique apparaît en Afrique centrale dans des sociétés polyarchiques dont les lieux d'identification se situent dans une organisation lignagère consacrée par un culte des ancêtres, des initiations et des rituels assurant la communication entre les mondes des humains et des Esprits. Elles cultivent la démesure et le fantastique et sont produites par des bardes initiés qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_86778

HÉSIODE (VIIIe-VIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 2 495 mots

Dans le chapitre « La Théogonie : un mythe de souveraineté »  : […] Dès les premiers vers de la Théogonie (Θεογονία, généalogie des dieux), Hésiode s'affirme comme un poète inspiré, que les Muses ont choisi pour dire « ce qui sera et ce qui fut », et pour célébrer « la race de bienheureux toujours vivants ». Si l'on voulait ne voir dans cette affirmation qu'une référence banale à la vocation poétique, on commettrait le plus grave des contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hesiode/#i_86778

IHWĀN AL-ṢAFĀ' (Frères de la pureté)

  • Écrit par 
  • Yves MARQUET
  •  • 1 383 mots

Dans le chapitre « La création des êtres spirituels. La chute »  : […] Il y eut d'abord une création purement spirituelle, hors temps et espace. Émanent successivement l'un de l'autre à partir de Dieu : l' Intellect universel (contenant comme en un point les archétypes de tous les êtres et événements de la future création matérielle), l'Âme universelle, la Matière première (en elle-même inerte et comme inexistante). La chute dans le monde matériel et la pénible remon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ihwan-al-safa/#i_86778

INDRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 456 mots

Nom d'un dieu puissant qui domine le panthéon védique, porte le titre de roi et exerce sa souveraineté, au moins théoriquement, sur l'ensemble de la création. Cette dernière est d'ailleurs son œuvre : alors que les autres dieux ne parvenaient pas à triompher des puissances des ténèbres dirigées par l'archidémon Vritra (Vṛtra), l'idée leur vint de « construire » de toutes pièces un champion capable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indra/#i_86778

JUMEAUX (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 3 343 mots

Dans le chapitre « Naissances multiples redoutées »  : […] L'ambivalence à l'égard de la gémellité penche parfois vers un pôle nettement négatif : dans certains groupes africains, on ne trouve pas de jumeaux adultes, car à la suite des naissances gémellaires l'un des deux enfants a été mis à mort, ou bien exposé à une sorte d'ordalie passive. Jumeaux de même sexe et jumeaux de sexe opposé font souvent l'objet de traitements distincts. Les Bari d'Afrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-anthropologie/#i_86778

LÉVIATHAN

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 323 mots

Nom (en hébreu : liwyatan ) d'un serpent mythique qu'on rencontre à plusieurs reprises dans la poésie hébraïque et biblique (Job, Psaumes, Isaïe). Sous ce nom et sous d'autres appellations, il appartient plus largement à la mythologie sémitique. Il équivaut au Dragon (peut-être crocodile du Nil), bien connu dans le Proche-Orient ancien. Personnification des puissances hostile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leviathan/#i_86778

LURIA ISAAC (1534-1572)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 906 mots

Surnommé « Ha Ari » (le Lion sacré), Isaac ben Salomon Luria fut, avec Cordovero, la personnalité la plus impressionnante du centre kabbalistique de Safed. Il descendait d'une famille ashkénaze originaire de Pologne et d'Allemagne, venue s'installer à Jérusalem. Après la mort de son père, il fut conduit en Égypte, où il étudia sous la direction de Bezalel Askenazi et de David ben Salomon ibn Zimra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-luria/#i_86778

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mythe comme récit des origines »  : […] Si le mythe est un discours, c'est-à-dire une suite d'énonciations ou de phrases qui portent sens et référence, il faut admettre que le mythe dit quelque chose sur quelque chose. C'est ce dit du dire qu'il faut maintenant isoler. On adoptera ici l'hypothèse de travail selon laquelle le mythe est un « récit des origines ». Ce caractère n'a pas été dégagé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_86778

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mythe des origines »  : […] L'Égypte a connu une multitude de dieux et de déesses, mais le terme même de « dieu » était d'un emploi très étendu et pouvait s'appliquer aussi bien à toute force surnaturelle qu'au roi, aux humains et aux animaux. C'est là, en apparence, un ensemble disparate, mais – en partant des forces surnaturelles, dont aucune n'était exclue du culte, et en passant par le roi ou l'animal sacré, tous deux in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_86778

NOUN

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Les Égyptiens ayant conçu la création à l'image de celle de leur pays, lui-même considéré comme étant le « don du Nil », le Noun désigne l'océan liquide qui existait avant que le monde ne fût créé. Et, de même que le Nil, lors de la crue, ne laisse apparaître que quelques buttes hors de l'eau, la création du monde s'est faite, selon la conception égyptienne, à partir d'un tertre primordial. Le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noun/#i_86778

OṂ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 866 mots

Monosyllabe qui constitue, selon la tradition hindoue, le mantra par excellence, c'est-à-dire la meilleure expression rituelle sonore du sacré. Les religions indiennes (hindoue, bouddhique, jaïn) utilisent, en effet, dans leurs liturgies respectives, non seulement des chants et des prières de type classique, mais aussi de brèves formules, souvent dépourvues de signification, qui ponctuent les dive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/om/#i_86778

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une religion des livres »  : […] Le refus prend d'autres formes. Il s'exprime en particulier dans un système de pensée de type cosmogonique, tout entier construit contre la tradition d'Hésiode et la « théologie » officielle des Grecs. Ces cosmogonies et théogonies orphiques ont souvent été tenues pour des constructions tardives, élaborées dans des milieux néo-platoniciens. La découverte, en 1962, à Derveni, près de Thessalonique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_86778

OURANIENS DIEUX

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 848 mots

Par ouranien, on entend ce qui appartient au ciel, à la voûte céleste, en tant que région privilégiée, espace par excellence de la manifestation du sacré. Il se pourrait même que ce soit la contemplation du firmament qui ait primitivement éveillé chez les hommes le sentiment religieux de la transcendance, comme en témoigne la quasi-universalité des croyances en un Être divin céleste, créateur de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieux-ouraniens/#i_86778

OURANOS

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 694 mots

Premier fils de la Terre (Gaia) qui l'enfanta, Ouranos est « égal à elle-même et capable de la couvrir tout entière, Ciel étoilé, qui devait offrir aux dieux bienheureux une assise sûre à jamais » (Hésiode, Théogonie , 126 sqq.) Mais, avant de devenir le séjour privilégié des Olympiens, de voir son nom se changer en un nom commun, Ouranos fut leur ancêtre à tous, bien malgré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouranos/#i_86778

PANDORE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 230 mots

Personnage de la mythologie grecque. Hésiode, le premier, raconte l'histoire poétique de cette Ève des Grecs : la première femme fut fabriquée avec de la terre par Héphaïstos, douée de la vie par Athéna (ou Hermès), et parée par les dieux de l'Olympe de toutes les grâces et de tous les attraits, autant de dangereuses séductions. Irrité contre Prométhée qui avait dérobé le feu du ciel, Zeus lui env […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pandore/#i_86778

PTAH

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 356 mots
  •  • 1 média

Dieu anthropomorphe et barbu serré dans une étoffe, tenant le signe ankh  (vie) et le pilier  djed . Ptah est coiffé d’une calotte qui lui est propre. Ses chairs sont vertes. Appelé aussi Ta-tenen, c'est-à-dire « la terre qui se soulève », Ptah est le grand dieu égyptien de Memphis, capitale du pays unifié sous l’Ancien Empire. Son nom signifie peut-êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ptah/#i_86778

SABBATAI TSEVI (1626-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 4 404 mots

Dans le chapitre « L'interprétation de la crise sabbataïste »  : […] Il convient de se demander si Sabbatai Tsevi avait une conscience de son caractère messianique identique à celle que lui attribuait Nathan de Gaza et qui devait être reprise par le mouvement sabbataïste ultérieur. La doctrine, en effet, allait se radicaliser. Selon Gershom Scholem, Sabbatai Tsevi n'eut jamais les capacités intellectuelles de son prophète, même si ses disciples, après sa mort, se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabbatai-tsevi/#i_86778

SOUFFLE, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 837 mots

Le long de l'axe de la verticalité humaine, la connaissance symbolique hiérarchise trois champs de rapports au monde. Elle symbolise de façon unitaire ces champs par la notion de souffle. Ainsi, trois types de souffles les animeraient : le souffle cosmique, le souffle animal et le souffle vital. Correspondant respectivement au niveau de la tête, à celui de la poitrine et à celui du ventre, cette t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffle-symbolique/#i_86778

THÉOGONIE, Hésiode - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 772 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le triomphe de Zeus »  : […] Après un long et traditionnel prologue à la gloire des Muses, Hésiode se présente, puis narre comment l'Érèbe (les Ténèbres), le Tartare (les Enfers) et la nuit (Nyx) puis le jour (Héméré) et le ciel supérieur (Aether) sortirent du chaos originel. Il explique ensuite comment Ouranos, le ciel, naquit de Gaïa, la terre. L'accouplement d'Ouranos et de Gaïa donna naissance aux redoutables Titans, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theogonie-hesiode/#i_86778


Affichage 

La Création d'Adam, Michel-Ange

photographie

Une allégorie de l'information? Les grandes œuvres d'art constituent un réservoir de sens pour toutes les époques Dans une conception aristotélicienne de l'esprit «informant» la matière, le Créateur arrache à l'inertie la créature qu'il forme à son image Michel-Ange, «La Création... 

Crédits : AKG

Afficher

Nout et Geb, papyrus

photographie

Pour les Égyptiens, Nout, déesse du Ciel formant la voûte des étoiles, et Geb, dieu de la Terre, étaient jumeaux et furent séparés par leur père, dieu de l'Air, Shou Longtemps, le mythe a manifesté et fondé à lui tout seul la différence des sexes et les rôles féminin et masculin 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu

photographie

Le temple consacré à Nabu, dieu de l’écriture et des scribes et fils du dieu Marduk, était le lieu où le nouveau souverain recevait ses insignes royaux La coutume voulait aussi que les apprentis scribes déposent à son entrée une de leurs tablettes d'exercice, peut-être à l'occasion... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Création d'Adam, Michel-Ange
Crédits : AKG

photographie

Nout et Geb, papyrus
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie