MYSTIQUE CHRÉTIENNE

ALTRUISME

  • Écrit par 
  • Guy PETITDEMANGE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Figures de l'altérité »  : […] La problématique de l'autre n'est pas un produit de l'immédiate modernité même si celle-ci, par bien de ses traits, permet de mieux comprendre son irruption sur le devant de la scène. Hegel la met en figure de façon très adéquate. Même si, dans la Phénoménologie de l'esprit (1807), la négation se révèle être, au terme, la médiation du concept, la présence de l'esprit que tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/#i_94527

ANGELES JUAN DE LOS (1536-1609)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 390 mots

Franciscain espagnol, Juan de los Angeles occupa de hautes charges dans son ordre : provincial, prédicateur de l'impératrice Marie, confesseur du monastère des Descalzas Reales à Madrid. Imbu de culture classique il n'en est pas moins profondément inscrit dans la tradition mystique franciscaine (celle de saint Denis, de saint Bonaventure et de Hugo de Saint-Victor) qu'il relie à l'école rhénane (T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-los-angeles/#i_94527

ANGELUS SILESIUS JOHANNES SCHEFFLER dit (1624-1677)

  • Écrit par 
  • Eugène SUSINI
  •  • 2 057 mots

Johannes Scheffler s'est donné lors de sa conversion au catholicisme le nom d'Angelus Silesius qui rappelle ses origines silésiennes et auquel s'attache le prestige toujours plus grand de quelques recueils qui tiennent une place précieuse dans l'histoire de la poésie et de la mystique. À propos des sentences à facettes multiples qui composent le plus original de ces poèmes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelus-silesius/#i_94527

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une personnalité attachante »  : […] À travers la trame des événements et l'importance d'une œuvre inégalée, nous saisissons bien l'homme que fut Augustin. Il s'est d'abord raconté, analysé avec un luxe de scrupules. Sa vie fut écrite par son disciple Possidius. Une très abondante correspondance (218 lettres conservées) non seulement avec des évêques comme Paulin de Nole, Aurelius de Carthage, mais avec des prêtres, des laïcs, des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_94527

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Spiritualité et vision du monde »  : […] L'influence de la pensée augustinienne sur les diverses écoles de spiritualité est sans doute la plus importante. On sait que la méditation, durant quinze années et en dehors de tout contexte polémique, du mystère de la Trinité aboutit chez Augustin à la certitude d'un théocentrisme : c'est en tant que Dieu que le Christ attire la créature vers son créateur. Le mot célèbre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_94527

AVICENNISME LATIN

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 6 636 mots

Dans le chapitre « Le premier avicennisme »  : […] Avant la traduction complète d'Averroès (1230 env.), l'assimilation des textes philosophiques arabes reflète avant tout l'idiosyncrasie des traducteurs de Tolède. La traduction latine du De anima d'Avicenne est due à une équipe de traducteurs comprenant un membre arabophone (« Avendauth Israelita »), peut-être Ibn Daud (mort à Tolède vers 1180), et un latiniste (l'« archidia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicennisme-latin/#i_94527

BÉRULLE PIERRE DE (1575-1629)

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 1 698 mots

Dans le chapitre « Un écrivain mystique »  : […] Bérulle – « un des plus saints hommes que j'aie connus », disait Monsieur Vincent – n'avait ni la bonhomie ni le sens pratique de celui-ci. L'homme manquait de prestance : il était petit et avait les yeux exorbités par une ophtalmie douloureuse. Dépourvu d'humour, doué d'une douceur insistante et inflexible qui finissait par rendre son autorité pesante, incapable de digressions, il ne se trouvait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-berulle/#i_94527

BONAVENTURE saint (1217-1274)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 294 mots

Jean Fidanza, dit Bonaventure, né à Bagnoregio (près d'Orvieto) en 1217, étudie à la faculté des arts de Paris de 1236 à 1242. En 1243, il entre dans l'ordre des Franciscains à Paris et poursuit ses études de théologie jusqu'en 1248, sous la direction d'Alexandre de Halès. Bachelier biblique de 1248 à 1250, il commente à Paris l'Évangile selon Luc (commentaire sans doute remanié plus tard) et comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonaventure/#i_94527

BREMOND HENRI (1865-1933)

  • Écrit par 
  • Émile GOICHOT
  •  • 2 130 mots

Dans le chapitre « L'historien du sentiment religieux »  : […] Après des études au collège ecclésiastique de sa ville natale, Aix-en-Provence (Charles Maurras, de trois ans plus jeune, fréquente le même établissement), Henri Bremond entre à dix-sept ans dans la Compagnie de Jésus. De 1882 à 1899 alternent formation religieuse et théologique en Angleterre et enseignement dans divers collèges en France. En août 1899, il est nommé rédacteur aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bremond/#i_94527

BRIGITTE sainte, BIRGITTA PERSSON (1303 env.-1373)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 136 mots

Birgitta Persson est née en Suède, près de Norrtälje, dans une illustre famille. Son père, Birger Persson, était gouverneur de la province d'Uppland ; sa mère appartenait à la famille régnante des Folkung. Dès son enfance, Birgitta fut habitée de songes mystiques. Lui apparut, en particulier, le Christ en croix, vision qui devait orienter sa vie. Mariée à quatorze ans, pour des raisons politiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brigitte-sainte-birgitta-persson/#i_94527

CANTIQUE SPIRITUEL, Jean de la Croix - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 803 mots

Dans le chapitre « Un lyrisme mystique »  : […] Le poème, reflet d'une expérience mystique singulière, est l'élément essentiel du Cantique spirituel . Selon le modèle du Cantique des cantiques , celle-ci s'exprime en une sorte d'églogue pastorale, dans une métrique harmonieuse. La poursuite amoureuse des deux personnages mis en scène s'achève par l'union d'amour et sa célébration lyrique. Le poème se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantique-spirituel/#i_94527

CARMEL

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 1 536 mots

Dans le chapitre « La mystique carmélitaine »  : […] Thérèse d'Avila et Jean de la Croix, l'un et l'autre en raison de la qualité de leur expérience et d'un sens psychologique très aigu, sont devenus les guides de générations de contemplatifs. C'est en partie grâce à leurs écrits que les Carmes restent fidèles à la tradition du Mont-Carmel. Thérèse d'Avila définit bien le sens de la vocation carmélitaine : « Nous qui portons ce saint habit du Carme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmel/#i_94527

CATHERINE DE GÊNES sainte (1447-1510)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 1 060 mots

En 1551 paraissait à Florence le livre intitulé Vita mirabile e dottrina santa della Beata Caterina de Genova , dont les chartreux de Bourg-Fontaine donnaient la traduction française en 1598. Ce Corpus catharinianum , qui devait être postérieurement divisé (la Vie , le Dialogue spirituel , le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-genes/#i_94527

CATHERINE DE SIENNE sainte (1347-1380)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 412 mots
  •  • 2 médias

Religieuse italienne, célèbre par son action durant le Grand Schisme et par ses expériences mystiques. Avant-dernière de vingt-cinq enfants, Catherine Benincasa naquit à Sienne probablement le 25 mars 1347. Son père, teinturier, et sa mère, fille d'un poète, jouissaient d'une petite aisance. Catherine avait six ou sept ans quand le Christ lui apparut. Déjà elle menait une vie de mortification et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-sienne/#i_94527

CERTEAU MICHEL DE (1925-1986)

  • Écrit par 
  • Dominique JULIA, 
  • Claude RABANT
  •  • 2 889 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'écoute des voix »  : […] Le type d'épistémologie mis en œuvre par Michel de Certeau pour rendre compte des mystiques aux xvi e et xvii e  siècles s'articule très expressément avec une réflexion et une pratique insérées dans l'univers contemporain. Dans son travail historique, il met en effet l'accent sur la solidarité qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-certeau/#i_94527

CONFESSIONS, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 944 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À la recherche de la vérité »  : […] Du livre XI jusqu'à la fin des Confessions , Augustin projette son autobiographie dans le cadre biblique de la création du monde. Une méditation fondée sur les Écritures sert de fil directeur, comme le suggère une Prière liminaire  : « Que tes Écritures soient pour moi chastes délices,/ Sans me tromper sur elles et sans tromper par elles ! » ( XI, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confessions/#i_94527

CONTRE-RÉFORME

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 229 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'application des décisions du concile »  : […] Rome, qui n'avait pas veillé à l'application des décisions prises dans les conciles qui précédèrent celui de Trente, travailla, en revanche, à faire entrer les décrets tridentins dans la vie quotidienne. Pie IV les confirma dès le 26 janvier 1564 (les pères s'étaient séparés le 4 décembre précédent) et une bulle précisa en juillet qu'ils seraient obligatoires dans tout l'univers catholique. Deux a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-reforme/#i_94527

DENYS ou PSEUDO-DENYS L'ARÉOPAGITE (Ve-VIe s.)

  • Écrit par 
  • René ROQUES
  • , Universalis
  •  • 2 290 mots

La pensée de Denys exerça au Moyen Âge une véritable fascination. Le fait qu'on tienne Denys pour un converti de Paul et pour un témoin de quelque enseignement apostolique secret y contribuait. Mais la raison de la profonde influence de l'Aréopagite est à chercher dans la richesse de sa doctrine mystique. Hugues de Saint-Victor, Robert Grosseteste, Albert le Grand, Bonaventure, Thomas d'Aquin n'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denys-pseudo-denys-l-areopagite/#i_94527

LE DÉSESPÉRÉ, Léon Bloy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 068 mots

Dans le chapitre « « Un chrétien du second siècle égaré dans la troisième République » (J. Maritain) »  : […] Après d'Aubigné, le Hugo des Châtiment s ou Lautréamont, avant Ezra Pound, Céline ou Thomas Bernhard, Léon Bloy s'inscrit dans la lignée, pas si féconde, des grands imprécateurs de la littérature. Incontestablement, c'est la violence du propos, forme et contenu confondus, dans l'expression passionnée d'une foi catholique militante – pour ne pas dire guerrière – comme dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-desespere/#i_94527

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 959 mots

Dans le chapitre « Le Dieu incompréhensible »  : […] La pensée des Pères cappadociens du iv e  siècle (Basile, Grégoire de Naziance, Grégoire de Nysse) représente un moment décisif dans l'effort de purification de l'hellénisme alexandrin de Clément et d'Origène. C'est pourquoi il est toujours abusif de parler sans plus du « platonisme des Pères ». « La contemplation n'est pas l'apanage exclusif du p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_94527

ECKHART MAÎTRE (1260 env.-env. 1327)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 2 660 mots

Dans le chapitre « Le théologien de la mystique »  : […] L'œuvre d'Eckhart est difficile à aborder. Les écrits latins sont de caractère très métaphysique, et la forme scolastique y est assez déconcertante. Pourtant, la pensée d'Eckhart n'y est point purement spéculative : elle est hantée de préoccupations spirituelles et cherche à rejoindre et à intégrer les bases mêmes de l'expérience mystique. À cet égard, Eckhart est souvent mal servi par la langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-eckhart/#i_94527

EMMERICK ou EMMERICH ANNA KATHARINA (1774-1824)

  • Écrit par 
  • Gilbert GIANNONI
  •  • 1 042 mots

« Je me sentis tout de suite comme chez moi ; tout fut compréhensible et sensible autour de moi. » Ainsi Clemens Brentano note l'impression qu'il retire de sa rencontre avec Anna Katharina Emmerick, le 24 septembre 1818. De fait, le poète vagabond vient de trouver son havre pour quelques années. Il va demeurer auprès de la stigmatisée, du printemps 1819 à la mort de celle-ci. L'épisode est moins f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmerick-emmerich/#i_94527

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mystique »  : […] Dans cet immense domaine, qui est aussi caractéristique de l'Espagne que celui du réalisme picaresque, sinon du réalisme tout court, on retrouve d'abord fray Luis de León, maître platonisant, voire hébraïsant, plein de sagesse et de rayonnante humanité, auteur, outre ses poésies, de traités comme Les Noms du Christ (1583), d'une prose transparente à l'image d'un cœur digne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_94527

FÉNELON FRANÇOIS DE SALIGNAC DE LA MOTHE- (1651-1715)

  • Écrit par 
  • Jeanne-Lydie GORÉ-CARACCIO
  •  • 3 168 mots

Dans le chapitre « Le mystique »  : […] En un siècle marqué par l'augustinisme, la pensée de l'archevêque de Cambrai s'est orientée vers l'approfondissement de la notion d'être et s'est efforcée, en une hantise pathétique d'anéantissement, de dépasser la limite du « moi », mettant ainsi en cause le concept même d'« individu ». Relativement peu centrée sur le mystère de l'incarnation, cette spiritualité, tout en maintenant le dualisme d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenelon-la-mothe/#i_94527

GERSON JEAN LE CHARLIER dit JEAN DE (1363-1429)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 839 mots

Prédicateur et théologien, né à Gerson-lès-Barby (diocèse de Reims), Gerson est élève à Paris au collège de Navarre dès 1377, licencié ès arts en 1381 ; il étudie, de 1381 à 1388, à la faculté de théologie. En 1389-1390, il commente les quatre Livres des Sentences de Pierre Lombard, est licencié en théologie en 1392, maître en 1394. Il succède à Pierre d'Ailly, son maître et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerson-jean-le-charlier-dit-jean-de/#i_94527

GERTRUDE sainte (1256 env.-1301/02)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 346 mots

À cinq ans, vers 1261, Gertrude fut placée à l'abbaye de Helfta, près d'Eisleben en Saxe. Elle y mourut probablement le 17 novembre 1302 (ou 1301). Gertrude n'a rempli aucune charge importante, ni dans le monastère ni en dehors, mais c'est l'une des plus grandes mystiques qu'ait connues l'Église catholique. Son œuvre écrite est censée comprendre sept Exercices , méditations s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude/#i_94527

GRÉGOIRE DE NYSSE saint (330 env.-env. 395)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 874 mots

Dans le chapitre « Le mystique »  : […] Pour Grégoire, comme pour Origène, le progrès dans la vie spirituelle correspond aux étapes successives que constituent les trois parties de la philosophie : l'éthique, qui ébauche la purification de l'âme ; la physique, qui lui apprend à dépasser le monde sensible ; la métaphysique, qui la fait pénétrer dans le monde intelligible et prendre contact avec le divin. Trois livres de la Bible correspo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nysse/#i_94527

GRÉGOIRE PALAMAS (1296-1359)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 203 mots

Dans le chapitre « Le défenseur de l'hésychasme »  : […] Au tournant des xiii e et xiv e  siècles, l'Église d'Orient connaît un renouveau spirituel auquel la culture byzantine, vigoureuse malgré l'effondrement politique de l'Empire, permet une prise de conscience intellectuelle. La tradition mystique des « silencieux » (hésychastes, de ἡσυχιά, état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-palamas/#i_94527

GRENADE LOUIS DE (1504-1588)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 719 mots

Dominicain et auteur spirituel espagnol, Luis de Sarria, né à Grenade d'une famille modeste, eut une vocation précoce et fit profession dès 1525. Il fut chapelain du duc de Medina Sidonia, puis devint provincial de son ordre au Portugal (1557). Prédicateur renommé, il suscita notamment l'admiration de Philippe II ; il écrivit d'ailleurs en latin une sorte de traité de la prédication, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-de-grenade/#i_94527

GUILLAUME DE SAINT-THIERRY (1085 env.-1148)

  • Écrit par 
  • Jean DECHANET
  •  • 726 mots

Figure discrète, effacée de ce xii e siècle où jette ses derniers feux une « théologie spirituelle » faisant déjà pressentir la synthèse scolastique, Guillaume de Saint-Thierry n'est bien connu que depuis un quart de siècle. Né à Liège, il s'expatrie de bonne heure, à la recherche d'un maître dans les centres estudiantins du nord-est de la France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-saint-thierry/#i_94527

GUYON DE CHESNOY JEANNE MARIE BOUVIER DE LA MOTTE dite MADAME (1648-1717)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 714 mots

Écrivain spirituel qui joua un rôle important dans la querelle du quiétisme francais. Née à Montargis en 1648, Jeanne Marie Bouvier de La Motte épousa à seize ans Jacques Guyon, héritier d'une grosse fortune et de vingt-deux ans son aîné. Sa vie domestique est peu connue : les Guyon eurent cinq enfants, dont deux vécurent. La disgrâce de la famille Fouquet conduisit chez eux, à Montargis, la mère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guyon-de-chesnoy-jeanne-marie-bouvier-de-la-motte-dite-madame/#i_94527

HADEWIJCH (mil. XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 773 mots

Poétesse et mystique flamande de la première moitié du xiii e  siècle, Hadewijch est l'auteur de poèmes d'inspiration courtoise, de lettres et de visions où l'amour, traité en thème privilégié, tend à se substituer à Dieu, au terme d'une expérience extatique dont l'expression passionnelle est rendue avec une particulière sensualité. Les lacunes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadewijch/#i_94527

HARPHIUS HENRI DE HERP dit (mort en 1477)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 553 mots

Frère mineur, auteur spirituel, né dans le sud des Pays-Bas. En 1445, Harphius est recteur de l'institut des frères de la Vie commune de Delft, au Val Saint-Jérôme, puis recteur d'une nouvelle maison organisée à Gouda. Lors d'un voyage à Rome, en 1450, il est frappé par le renouveau religieux en cours chez les franciscains de l'Aracaeli et entre dans leur ordre. On le retrouve gardien de divers co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harphius/#i_94527

HÉSYCHASME

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 346 mots

Du mot grec hésychia , qui, dans l'hellénisme chrétien, désigne le « silence » et la « paix » de l'union à Dieu, l'hésychasme consiste en une méthode ascétique et mystique, « art des arts et science des sciences », qui est au cœur de la spiritualité de l'Église orthodoxe. Il s'agit de « désinvestir » la conscience du flot des logismoï (images et pensées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hesychasme/#i_94527

HILDEGARDE DE BINGEN sainte (1098-1179)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 284 mots

Née à Bermersheim, près d'Alzey, en Hesse (ses ancêtres étaient barons du lieu), Hildegarde fut confiée, à huit ans, aux bénédictines de Disibodenberg. À quinze ans, elle reçut le voile des moniales et, à trente-huit ans, fut élue abbesse (1136). Elle fonda en 1147 un nouveau monastère dans un lieu moins agréable, à Rupertsberg, et y transféra sa communauté. Elle en sortit au moins quatre fois, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hildegarde-de-bingen/#i_94527

IGNACE DE LOYOLA saint (1491-1556)

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Universalis
  •  • 1 553 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mystique »  : […] Il faut d'abord rattacher Ignace de Loyola à l' Espagne du xvi e  siècle, pays où la longue lutte contre les musulmans avait engendré la piété ardente d'un peuple justement fier de son Église. Celle-ci avait entrepris sa propre réforme, grâce au cardinal Cisneros, à une époque où le nom de Luther était encore inconnu. Tout au long du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-de-loyola/#i_94527

JACOPONE DE TODI (1236 env.-1306)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 435 mots

Célèbre poète d'inspiration bonaventurienne et franciscaine, auteur de Laudes qui glorifient avec émotion et ardeur la pauvreté, Jacopone de' Benedetti, né à Todi en Ombrie, fut marquée par un traumatisme en 1268 (probablement la mort brutale de sa femme, écrasée, dit-on, par un plancher qui s'effondra au cours d'un bal), épreuve qui le conduisit à mener pendant dix ans une v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopone-de-todi/#i_94527

JEAN DE LA CROIX (1542-1591)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 742 mots

L'un des premiers religieux de la réforme des Carmes déchaux, saint Jean de la Croix , fut pris dans les violentes controverses qui, dans son ordre, opposèrent les réformés aux mitigés, et il eut, par là, une existence dramatique. Mais il connut, jeune, les plus hauts sommets de l'expérience mystique, et il exprima ses états intérieurs en des poèmes qui font de lui un des plus grands écrivains de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-croix/#i_94527

JULIENNE DE NORWICH (1342-apr. 1416)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 257 mots

Ermite et auteur mystique. Anglaise née à Norwich, où elle passe sa vie comme recluse, Julienne a une série de visions au cours d'une maladie grave (1373). Elle en rédige deux récits (l'un court et l'autre long, celui-ci vingt ou trente ans après le premier). Ces récits traitent des mystères les plus profonds de la foi chrétienne (prédestination, connaissance de Dieu, problème du mal). La principa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julienne-de-norwich/#i_94527

LE SANG ET LE CIEL. LES SAINTES MYSTIQUES DANS LE MONDE CHRÉTIEN (J.-P. Albert) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques MAÎTRE
  •  • 1 103 mots

En histoire du catholicisme, les travaux se multiplient dans le domaine de la spiritualité et de la mystique, notamment à propos de la place spécifique qu'y occupent les femmes, figures éminentes d'un christianisme dont l'appareil ecclésiastique reste monopolisé par des hommes. Les recherches universitaires mettent en général l'accent sur la diversité des époques et des modèles, tout en cherchant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sang-et-le-ciel-les-saintes-mystiques-dans-le-monde-chretien/#i_94527

LIBERA ALAIN DE (1948- )

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste BRENET
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Logique, métaphysique, psychologie »  : […] Les premiers travaux d’Alain de Libera portent sur la logique médiévale. Sa longue étude de la littérature des s ophismata (un ensemble de questions déroutantes comme celle-ci : « est-il vrai de dire que l’homme est un animal rationnel, même si aucun homme n’existe ? ») culmine dans La R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-libera/#i_94527

LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 3 154 mots

Dans le chapitre « Les doctrines »  : […] Le mouvement du Libre-Esprit n'échappe pas à l'histoire. Il apparaît dans les cités où la bourgeoisie naissante développe la conscience de l'individu ; il disparaît quand se forme une espérance de progrès social qui désacralise les millénarismes tout en leur conservant le caractère religieux d'une communauté chiliastique. Il n'a pas sa place dans le collectivisme nationaliste, ni dans le collectiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-du-libre-esprit/#i_94527

LIVRE DE LA VIE, Thérèse d'Ávila - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 871 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une autobiographie mystique »  : […] L'évocation biographique et l'exposé d'une doctrine spirituelle, fondée sur une exceptionnelle expérience mystique, sont les thèmes majeurs, souvent entremêlés, du Livre de la vie. Les quarante chapitres traitent successivement des années d'enfance et de jeunesse (chap.  i à iii ), puis de l'entrée au monastère de l'Incarna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-de-la-vie/#i_94527

MECHTHILD VON MAGDEBURG (1207 env.-1282)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 626 mots

Nous savons peu de choses sur la vie de Mechthild von Magdeburg. Grâce à quelques remarques disséminées dans son œuvre, on pense qu'elle a dû naître vers 1207. Elle appartient à une noble famille de la Marche et reçoit une éducation courtoise. À l'âge de douze ans, elle a sa première vision. Vers 1230, elle quitte ses parents et se réfugie au béguinage de Magdebourg pour y mener une vie ascétique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mechthild-von-magdeburg/#i_94527

MOYEN ÂGE - La littérature latine savante

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 3 268 mots

Dans le chapitre « Splendeur créatrice de la latinité romane (XIe-XIIe s.) »  : […] Une fois passées les angoisses du ix e et du x e siècle, voici que s'affirme la renaissance romane. Elle avait été préparée par des savants d'esprit encyclopédique, comme le pape Gerbert d'Aurillac (Sylvestre II, 950-1003). On assiste alors à un admirable effort pour l'édition et le commentaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-latine-savante/#i_94527

MYSTIQUE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 8 610 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le discours du temps : un itinéraire »  : […] Le paradoxe du « moment » mystique renvoie à une histoire. Ce qui s'impose là est quelque chose qui s'est déjà dit ailleurs et se dira autrement, qui de soi récuse le privilège d'un présent et renvoie à d'autres marques passées ou à venir. La Trace perçue, liée à des rencontres, à des apprentissages, à des lectures, étend la lézarde d'une Absence ou d'une Présence dans tout le réseau des signes c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mystique/#i_94527

NICOLAS DE FLUE ou NIKLAUS VON FLÜE (1417-1487)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 574 mots

Mystique et diplomate suisse, Nicolas de Flue a eu le curieux privilège de gouverner, du fond de sa retraite d'ermite dans le Ranft, une large part de la politique helvétique pendant la seconde moitié du xv e siècle. Une sagesse, non dénuée de ruse, un amour sincère de la paix, un ascendant spirituel certain et l'art de trancher les querelles en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-flue-niklaus-von-flue/#i_94527

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 514 mots

Dans le chapitre « L'origénisme en Occident »  : […] L'influence d'Origène s'est exercée en Occident d'une manière surtout anonyme. Pendant tout le iv e  siècle, la plupart des Pères latins ont littéralement pillé l'œuvre exégétique d'Origène ; c'est notamment le cas d'Hilaire, pour son commentaire sur les Psaumes, d'Ambroise et de Jérôme pour presque toute leur œuvre homilétique ou exégétique. À la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/#i_94527

ORTHODOXE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Bernard DUPUY, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 23 318 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vie mystique et le Saint-Esprit »  : […] On ne saurait opposer l'expérience personnelle au dogme défini par l'Église. Car le dogme n'est pas un système autoritaire, mais la protection et la célébration du mystère, le chemin antinomique où l'intelligence, crucifiée et transfigurée, s'ouvre à la contemplation des choses divines. « Le dogme [...] doit être vécu par nous dans un processus au cours duquel, au lieu d'assimiler le mystère à not […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/#i_94527

PAUL DE LA CROIX saint, ital. PAOLO FRANCESCO DANEI (1694-1775)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 219 mots

Prêtre italien, fondateur des Passionistes. Né dans le Piémont, d'une famille noble dérogée par la mésalliance de son père, Paolo Francesco Danei, dirigé par un capucin, se destine au sacerdoce, envisageant très tôt (1720) la fondation d'un institut. Il est ordonné prêtre à Rome en 1727 et commence à prêcher une spiritualité d'abandon ; plusieurs prêtres vont se joindre à lui : en 1741, Rome appro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-la-croix-saint-ital-paolo-francesco-danei/#i_94527

LE PORCHE DU MYSTÈRE DE LA DEUXIÈME VERTU, Charles Péguy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nationalisme mystique »  : […] Au-delà de Péguy poète et écrivain, dont le talent est unanimement reconnu, Le Porche du mystère de la deuxième vertu pose le problème, récurrent dans l'œuvre, de l'engagement nationaliste de l'auteur. Largement récupéré par le régime de Vichy, utilisé comme le chantre du nationalisme, Péguy n'est pas seulement l'idéologue qui hésite entre socialisme et nationalisme, entre J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-porche-du-mystere-de-la-deuxieme-vertu/#i_94527

QUIÉTISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE BRUN
  •  • 1 790 mots

Le quiétisme est une forme de la mystique chrétienne, tendant à l'hétérodoxie, qui a été condamnée en 1687 par une constitution du pape Innocent XI (erreurs de Molinos) et en 1699 par un bref d'Innocent XII (erreurs relatives à l'amour pur de Dieu, à propos d'un livre de Fénelon). L'étymologie du mot évoque le complet repos, ou quiétude (latin quies ), dans lequel se trouvera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quietisme/#i_94527

RICHARD DE SAINT-VICTOR (1110 env.-1173)

  • Écrit par 
  • Jean CHATILLON
  •  • 375 mots

Originaire d'Écosse ou d'Irlande, Richard dut entrer durant la première moitié du xii e  siècle chez les chanoines réguliers de l'abbaye Saint-Victor de Paris, dont il devint par la suite sous-prieur puis prieur. Avec Hugues de Saint-Victor, il est une des figures les plus représentatives de la célèbre école attachée à ce monastère. Comme beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-de-saint-victor/#i_94527

RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN (1293-1381)

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 430 mots

Dans le chapitre « Le vicaire bruxellois »  : […] Né en 1293, au petit village de Ruusbroec (ou Ruysbroeck), entre Bruxelles et Halle, qui devait fournir le nom par lequel on le désigne, Jan fut placé à onze ans auprès d'un oncle, chanoine de la collégiale Sainte-Gudule de Bruxelles. La thèse de l' illiteratus par laquelle ses premiers biographes ont voulu accréditer l'inspiration exclusivement surnaturelle de ses écrits se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruusbroec-ruysbroeck/#i_94527

SILENCE

  • Écrit par 
  • Henri-Jacques STIKER
  •  • 553 mots

Il semble impossible de parler de ce qui est absence ou abolition de toute parole. Le silence se présente comme le point zéro à partir duquel s'inaugure tout langage, sans qu'on y puisse faire retour. Pour reprendre une terminologie empruntée à Claude Lévi-Strauss, on peut dire que le silence est la nature pure, donc l'inabordable, la culture étant la rupture définitive du silence. Celui-ci ne sau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silence/#i_94527

SURIN JEAN JOSEPH (1600-1665)

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 847 mots

Jésuite dont on a retenu qu'il fut envoyé (en 1634) comme exorciste auprès des célèbres ursulines « possédées » de Loudun, mais dont l'importance tient avant tout à son expérience mystique et au fait qu'il fut un des grands spirituels du xvii e siècle français. « Pour porter des paroles d'amour de votre part, j'irai avec une trompette d'or, au mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-joseph-surin/#i_94527

SUSO (entre 1296 et 1302-1366)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 324 mots

Plus connu en France sous le nom latinisé de Suso, le dominicain Heinrich Seuse suivit d'abord l'exemple des pères du désert ; son tempérament exalté le poussait vers un ascétisme presque morbide ; sous l'influence d'Eckhart, il s'exerça à une spiritualité plus intérieure. Dans un langage apparenté à celui des poètes courtois de son pays, il a chanté une expérience personnelle d'amour mystique où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suso/#i_94527

TAULER JOHANN (1300 env.-1361)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 298 mots

Dans le chapitre « La doctrine »  : […] Fidèle pour l'essentiel aux enseignements de son maître, Tauler laisse plus de place à une pédagogie spirituelle où l'effort et le temps ont un rôle central. Eckhart insistait sur le caractère instantané de la déification, le prédicateur strasbourgeois décrit de préférence la voie de purification dont il trouve le modèle dans l'humanité même du Christ. Et il met davantage en lumière la diversité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-tauler/#i_94527

TEILHARD DE CHARDIN PIERRE (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Claude CUÉNOT
  •  • 2 385 mots

Teilhard est fondamentalement un mystique, plus exactement un « cosmo-mystique ». Il considère que la matière contient une puissance spirituelle, et, par une ascèse très dure, il est parvenu à déchiffrer en filigrane, à travers le cosmos, la figure divine du Christ. Cette ascèse n'est plus une simple ascèse de détachement, c'est une ascèse de détachement par traversée, par l'action mortifiante. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-teilhard-de-chardin/#i_94527

THÉRÈSE D'ÁVILA (1515-1582)

  • Écrit par 
  • Pierre SÉROUET
  •  • 2 240 mots

Le fait que Thérèse d'Ávila, qui par là se trouve être la première bénéficiaire de ce titre magistral, ait été en 1970 proclamée « docteur de l'Église » souligne la valeur exceptionnelle et toujours actuelle de la spiritualité de cette moniale castillane du xvi e siècle. Sa riche personnalité a séduit ceux qui l'ont approchée de son vivant et séd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therese-d-avila/#i_94527

THÉRÈSE MON AMOUR (J. Kristeva)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 087 mots

Thérèse mon amour (Fayard, Paris, 2008) s'inscrirait-il dans la suite des biographies que Julia Kristeva, sous le titre Le Génie féminin , a consacrées à Hannah Arendt, Mélanie Klein, Colette ? S'il s'agit toujours d'explorer ce que Freud considérait comme le continent noir , c'est-à-di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therese-mon-amour/#i_94527


Affichage 

Catherine de Sienne

photographie

Le mysticisme de Catherine de Sienne (1347-1380) ne l'empêcha pas d'intervenir souvent dans les affaires temporelles de la papauté 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ex-voto, Suisse

photographie

Ex-voto de l'église de Sachseln abritant les reliques du saint le plus vénéré de Suisse, Nicolas de Flue (1417-1487) Héritée de l'Antiquité, cette forme rituelle du vœu est encore attachée aujourd'hui aux lieux de pèlerinage catholiques et au culte des saints thaumaturges 

Crédits : Insight Guides

Afficher

Catherine de Sienne
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ex-voto, Suisse
Crédits : Insight Guides

photographie