MYRIAPODES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reproduction

Biologie sexuelle

Les sexes sont séparés et seule une race de Pénicillates est parthénogénétique. Dans plusieurs espèces, le pourcentage des mâles diminue suivant les régions géographiques considérées (spanandrie).

Il existe deux types de spermatogenèse : l'un aboutissant à une seule catégorie de spermatozoïdes (Diplopodes) ; l'autre, selon un processus de double spermatogenèse, produisant deux spermatozoïdes, un petit et un grand (Chilopodes, Symphyles). Cette différence de taille peut être due à la présence d'un hétérochromosome dans les spermatozoïdes de grande taille ; les géants donneraient des femelles, les nains des mâles. Chez les Symphyles, pourtant, la lignée d'aspect dégénératif assurerait la survie des spermatozoïdes fonctionnels dans le spermatophore.

La fécondation s'effectue dans l'oviducte, mais chez les Symphyles c'est la femelle qui féconde elle-même ses propres œufs lors de la ponte, en utilisant les spermatozoïdes stockés dans des poches de la cavité buccale. La fécondation est indirecte et externe. C'est le type le plus primitif qui soit réalisé chez les Arthropodes terrestres.

L'accouplement n'existe que chez les Diplopodes. Le mâle fabrique les spermatophores chez les autres Myriapodes.

Accouplement

En arrière de la deuxième paire de pattes ambulatoires débouchent les conduits génitaux pairs ; il existe à leur orifice des organes complexes : vulves et pénis qui sont des appendices ambulatoires modifiés. Les gonopodes recueillent le sperme, issu du « pénis », grâce à une pièce spéciale, creusée en gouttière, qui le prélève et le transporte sur les vulves. Les gonopodes résultent de la transformation des huitième et neuvième paires de pattes du septième anneau, ensemble ou séparément. Chez les Spirostreptoidea, la gouttière est munie d'une pièce en piston, glissant dans la rainure, aidant ainsi à l'éjaculation du liquide.

Diplopode : gonopodes

Diplopode : gonopodes

Dessin

Gonopodes d'un Diplopode 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chez les Glomérides, le comportement est très particulier et même unique. Il y a accouplement en ce sens que le mâle saisit les vulves de la femelle avec ses télopodes pour la maintenir, mais il utilise, pour le transpor [...]


Médias de l’article

Diplopode : diplosegment

Diplopode : diplosegment
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lithobius

Lithobius
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diplopode : gonopodes

Diplopode : gonopodes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Locomotion des Myriapodes

Locomotion des Myriapodes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : sous-directeur du laboratoire de zoologie au Muséum national d'histoire naturelle

Classification

Voir aussi

GONOPODE    IULIDE    PONTE    SPERMATOPHORE

Pour citer l’article

Jean-Marie DEMANGE, « MYRIAPODES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/myriapodes/