MYCÉTOME, entomologie

ANOPLOURES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Micro-organismes symbiotiques : mycétomes »  : […] Certaines cellules de l'intestin moyen des Anoploures sont bourrées de micro-organismes intracellulaires que l'on considère comme des symbiotes. Ces cellules ont reçu le nom de mycétocytes (fig. 10) , l'ensemble de l'organe étant appelé mycétome. La suppression expérimentale (par ablation) des mycétomes, et par conséquent des micro-organismes, entraîne un affaiblissement de l'insecte. Les altérat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anoploures/#i_43788

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Xylophages »  : […] On range sous ce vocable des espèces à régimes, en réalité, fort divers, qui s'attaquent aux bois. Ce sont des Anobiidés, Cérambydidés, Bostrychidés, Ipidés et Buprestidés ; de nombreuses autres espèces vivant aux dépens des souches en décomposition, comme les Valgus ou Trichius (Scarabiidés), ingèrent de grosses quantités de cellulose et ont sans doute un régime alimentaire très voisin, mais o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_43788

HÉTÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 475 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les symbiotes »  : […] De nombreuses espèces d'Hétéroptères hébergent des micro-organismes ( bactéries ou levures) auxquels on attribue un rôle symbiotique. Les caecums, ou cryptes de l'intestin moyen, sont remplis de bactéries appartenant à une même espèce pour chaque espèce de punaise ; elles occupent surtout les lumières des cryptes, mais il y en a aussi dans les cellules de la paroi. Chez d'autres Hétéroptères (Lygé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heteropteres/#i_43788

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Endosymbiose chez les Invertébrés »  : […] Les bactéries endosymbiotes extracellulaires sont hébergées dans des chambres de fermentation de l'intestin postérieur (larves de Lamellicornes et de Tipulides) ou dans des cryptes diversement localisées dans l'intestin des hétéroptères phytophages (Pentatomides) ; elles peuvent l'être dans des sacs débouchant dans la partie antérieure du tube digestif ( Trypetidae , ou mouche des fruits). Chez le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_43788