MYCÉLIUM

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] Morphologiquement, le groupe des Actinomycètes inclut à la fois des espèces dont le mycélium est rudimentaire au point d'être inexistant (la plupart des Mycobacterium ), d'autres au mycélium fugace (certaines Nocardia ), et enfin des espèces au mycélium développé et persistant comme dans le genre Streptomyces . Parmi les formes mycéliennes, on distingue celles qui ne forment qu'un mycélium « de ba […] Lire la suite

ASCOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY
  •  • 3 900 mots
  •  • 4 médias

Le groupe de Champignons constitué par les Ascomycètes édifie des fructifications souvent complexes, d'aspect et de taille très variables. Beaucoup n'apparaissent à l'œil nu que sous la forme de points ou de glomérules à peine plus gros que des têtes d'épingle, noirs ou diversement colorés ; ces petits organes peuvent être disséminés à la surface des feuilles ou des rameaux de diverses plantes viv […] Lire la suite

BASIDIOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY
  •  • 6 442 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Holobasidiomycètes »  : […] À quelques exceptions près (Exobasidiales), les Holobasidiomycètes produisent leurs basides dans des fructifications agrégées. Ces basides sont entières (holobasides), les divisions méiotiques n'étant pas assorties de cloisonnements. Lorsque la baside mûre apparaît cloisonnée (clavaires du genre Clavulina , par exemple), c'est par une édification postméiotique de cloisons « secondaires », contempo […] Lire la suite

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 942 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Champignon de couche »  : […] Pratiquée intensivement en France depuis la fin du xix e  siècle, cette production a connu depuis 1970 une profonde évolution. À la culture traditionnelle en meule se sont substitués des systèmes de cultures en caisses puis en bacs ou étagères. Un chantier moderne prépare de 600 à 2 000 tonnes de substrat par semaine, soit une production de 6 000 à 25 000 tonnes de champignons par an. Le substrat […] Lire la suite

LEVURES

  • Écrit par 
  • Jacques BOIDIN, 
  • Jean-Bernard FIOL, 
  • Simone PONCET
  • , Universalis
  •  • 3 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Morphologie, cytologie et reproduction »  : […] Les Levures, bien qu'utilisées inconsciemment par l'homme depuis plus de 5 000 ans pour la préparation de boissons alcoolisées, ne sont en fait considérées comme les êtres vivants unicellulaires responsables de la fermentation que depuis le xix e  siècle. F. J. F. Meyen, en 1837, propose le nom de Saccharomyces pour la levure de bière, organisme incolore de petite taille, qui se reproduit par bou […] Lire la suite

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mycorhizes »  : […] Les mycéliums de nombreuses espèces de champignons supérieurs (Ascomycètes et Basidiomycètes) se développent avec prédilection en liaison intime avec des racines. On donne le nom de mycorhizes (« champignons des racines ») à ces associations, réalisées dans tous les groupements végétaux, sous tous les climats, et dont le rôle est particulièrement important dans les milieux forestiers : tous les a […] Lire la suite


Affichage 

Croissance et ramification

dessin : Croissance et ramification

dessin

Diverses modalités de la croissance et de la ramification du mycélium 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Croissance et ramification

Croissance et ramification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin