MUSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Technologie : évolution

Technologie : évolution
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Consommation musicale : histoire

Consommation musicale : histoire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

communication musicale

communication musicale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Liszt

Liszt
Crédits : Hulton Getty

photographie


Le fait musical

La musique partout

Alors que certains arts peuvent être considérés comme les fruits tardifs des civilisations, la musique nous paraît vieille comme le monde, et presque aussi partagée entre tous les peuples que la lumière du Soleil. Il est permis, toutefois, de se demander comment peut s'énoncer le commun dénominateur entre des faits musicaux aussi profondément dissemblables qu'une fugue de Bach, l'air de flûte d'un berger peul, une représentation de Tannhäuser à Covent Garden, la leçon de piano d'une petite fille de Saint-Germain-en-Laye, la méditation d'un virtuose indien sur un r̄aga, le dernier disque élaboré à l'I.R.C.A.M., le défilé d'une fanfare de Tourcoing, un chant de piroguiers sur le Chari, une séance de jazz au festival de Newport, un concert de gamelan à Java, un bal populaire à Saint-Flour, un n̄o japonais, la chorale d'une paroisse du Devonshire, une cérémonie de funérailles chez les Baoulé, la prière d'un muezzin en basse Égypte, une grand-messe à Notre-Dame de Paris et la douce chanson d'une jeune Inuit qui berce son enfant.

Il s'agit là, sans doute, d'exemples arbitrairement choisis, et dont les différences sont manifestes. Mais, quels que soient les jugements de valeur qu'on puisse porter sur chacun d'eux, il est indéniable qu'objectivement – et bien qu'à des titres divers – ce sont tous là des faits musicaux. Et pourtant, lorsque nous cherchons à démêler quelque fil conducteur dans cet ensemble hétérogène, une première difficulté surgit aussitôt : comment un musicien imprégné de la tradition classique occidentale peut-il se défendre de faire, même inconsciemment, référence à des schémas de pensée qui sont les outils de sa propre culture ? Comment s'empêcherait-il de raisonner en termes de composition, d'exécution, de concert, de mélodie, d'harmonie, de gamme, de mesure, de tonalité... Comment n'essaierait-il pas d'appliquer à toutes les musiques les grilles formelles de cette « théorie de la musique » qu'il a apprise à l'école et dont la généralisation[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

AUDITEUR    BRUIT    DISQUE    PARTITION MUSICALE    PUBLIC & ART

Pour citer l’article

Pierre BILLARD, Michel PHILIPPOT, « MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/