RUSSE MUSIQUE

RUSSIE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 3 032 mots
  •  • 4 médias

« C'est le peuple qui crée la musique, et nous sommes des « arrangeurs » à son service », déclarait Glinka qui, même s'il eut quelques précurseurs, tel A. Verstovski, fut bel et bien le « père » de la musique russe, le fondateur d'une école nationale, durant la première moitié du xixe siècle. Et Glinka écrit enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-musique/#i_22247

ARENSKI ANTON STEPANOVITCH (1861-1906)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 666 mots

Le compositeur russe Anton Stepanovitch Arenski naît le 12 juillet (nouveau style ; 30 juin, ancien style) 1861 à Novgorod, dans une famille musicienne qui l'encourage à développer ses dons précoces : son père, médecin, joue du violoncelle ; sa mère, excellente pianiste, lui donnera ses premières leçons de musique. En 1879, il entre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, où il suit notamment les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-stepanovitch-arenski/#i_22247

BALAKIREV MILI ALEXEÏEVITCH (1837-1910)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 648 mots

Né à Nijni-Novgorod de parents peu fortunés, Balakirev, dès l'enfance, fut attiré par la musique, mais, faute de ressources matérielles, son instruction théorique se borna à dix leçons de piano que lui donna un excellent professeur, Dubuc. À seize ans, il fit la connaissance d'Oulybychev, un riche mélomane, auteur de la première biographie de Mozart, qui disposait, dans sa propriété, d'un orchestr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mili-alexeievitch-balakirev/#i_22247

BALALAÏKA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots

La balalaïka est un instrument à cordes russe de la famille des luths. Apparue à la fin du xvii e  siècle, elle est probablement dérivée de la dömbra (ou domra ou dombira ), un luth à deux puis à trois cordes, à long manche et à caisse arrondie, joué en Russie et en Asie centrale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balalaika/#i_22247

BALANCHIVADZE ANDREÏ MELITONOVITCH (1906-1992)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 844 mots

Compositeur et pédagogue géorgien, fils du compositeur Meliton Antonovitch Balanchivadze et frère de Gueorgui Melitonovitch Balanchivadze, qui deviendra célèbre comme chorégraphe sous le nom de George Balanchine, Andreï Melitonovitch Balanchivadze est, par ses œuvres et son enseignement, la personnalité la plus influente de la musique géorgienne. Né à Saint-Pétersbourg le 19 mai (ancien style)/1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-melitonovitch-balanchivadze/#i_22247

BARCHAÏ RUDOLF (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 976 mots

L' alto est un instrument qui ne suscite aucun vedettariat parmi ses interprètes mais dont le rôle est pourtant essentiel dans les formations de musique de chambre ou symphoniques. L'altiste et chef d'orchestre russe naturalisé israélien Rudolf Borissovitch Barchaï (Rudolf Borisovich Barshai, en translittération anglo-saxonne) est l'un de ses plus illustres défenseurs. Il naît le 28 septembre 1924 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-barchai/#i_22247

BERLINSKY VALENTIN (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 247 mots

Violoncelliste soviétique, membre du prestigieux Quatuor Borodine. Valentin Alexandrovitch Berlinsky naît à Irkoutsk, en Sibérie, le 19 janvier 1925. Dès l'âge de sept ans, il commence ses études musicales avec son père, qui est violoniste. Six ans plus tard, il est admis dans la classe de violoncelle de l'École centrale de musique du Conservatoire de Moscou, dont il sort diplômé en 1945. Cette m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentin-berlinsky/#i_22247

BOLCHOÏ

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

« Grand » théâtre de Moscou, le Bolchoï trouve son origine dans un bâtiment construit en 1776 par l'entrepreneur anglais Michael Maddox sur la suggestion du gouverneur de Moscou, le prince Piotr Vassilievitch Ouroussov. C'est là que furent joués les premiers opéras-vaudevilles russes, dont Le Meunier, sorcier, fourbe et marieur de Mikhaïl Matveïevitch Sokolovski, en 1779, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchoi/#i_22247

BORIS GODOUNOV (M. P. Moussorgski)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Créé au théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg le 27 janvier (ancien style) / 8 février (nouveau style) 1874, Boris Godounov – opéra en un prologue et quatre actes sur un livret du compositeur d'après le drame historique d'Alexandre Pouchkine – confère ses lettres de noblesse à la représentation du peuple sur une scène d'opéra. Plus encore que Boris, le tsar infanticide qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-godounov/#i_22247

BORODINE ALEXANDRE PORFIRIEVITCH (1833-1887)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 611 mots

Né à Saint-Pétersbourg, Borodine était le fils naturel du prince caucasien Louka Guédianov et d'Avdotia Antonova, fille d'un simple troupier. Le père fit déclarer l'enfant par un de ses domestiques, Porphiri Borodine, si bien que plus tard il lui fallut l'affranchir en bonne et due forme. De très bonne heure, il apprend à jouer de la flûte, puis, en autodidacte, du piano, du violoncelle et du haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-porfirievitch-borodine/#i_22247

Capriccio espagnol, RIMSKI-KORSAKOV (Nikolaï Andreïevitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 558 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rimski-Korsakov est nommé professeur d'instrumentation et de direction d'orchestre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1871. De son ami Moussorgski, il réorchestre notamment les opéras Boris Godounov et La Khovantchina ; il sauve de l'oubli Le Prince Igor de Borodine. Le plus fécond des compositeurs russes laisse quinze opér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capriccio-espagnol-rimski-korsakov-nikolai-andreievitch/#i_22247

CHALIAPINE FIODOR (1873-1938)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers une dimension moderne »  : […] Chaliapine va alors se révéler. Méphisto du Faust de Gounod, Ivan Soussanine d' Une vie pour le tsar de Glinka, Dossiféï de La Khovanchtchina de Moussorgski, Ivan le Terrible de La Pskovitaine et le Viking de Sadko de Rimski-Korsakov, Holopherne de Judith d'Alex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fiodor-chaliapine/#i_22247

CHAPORINE IOURI ALEXANDROVITCH (1887-1966)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 847 mots

Le compositeur soviétique Iouri Chaporine a joué un rôle de premier plan dans la vie intellectuelle de son pays : remarquable pédagogue, il fut également l'un des rares défenseurs de l'avant-garde musicale en U.R.S.S. Iouri Alexandrovitch Chaporine naît à Gloukhov, dans la province de Tchernigov, en Ukraine, le 27 octobre (ancien style)/8 novembre (nouveau style) 1887. Sa mère, très musicienne, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iouri-alexandrovitch-chaporine/#i_22247

CHEBALINE VISSARION (1902-1963)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 288 mots

Avec Khatchatourian, Kabalevski et Chostakovitch, Vissarion Chebaline appartient à la première génération de compositeurs formés entièrement sous le régime soviétique. Moins connu que ses contemporains, il a cependant joué un rôle de premier plan dans l'histoire musicale de l'U.R.S.S. et s'est affirmé comme un des grands pédagogues russes de la première moitié du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vissarion-chebaline/#i_22247

CHERKASSKY SHURA (1909-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Dernier représentant d'une génération de pianistes russes émigrés aux États-Unis après la révolution soviétique et qui avaient été formés dans la grande tradition du piano russe, Alexander (dont Shura est le diminutif) Isaakovitch Cherkassky naît à Odessa le 7 octobre 1909. Il commence à étudier le piano avec sa mère, professeur au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, et donne son premier concert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shura-cherkassky/#i_22247

CHOSTAKOVITCH DMITRI (1906-1975)

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 2 821 mots
  •  • 1 média

Sa vie a fait de Dmitri Chostakovitch le témoin de quelques-uns des événements les plus dramatiques de son siècle : la révolution de 1917, la Seconde Guerre mondiale, les répressions staliniennes et les espoirs de la déstalinisation. Déterminée par le devoir de s’adresser en premier lieu à son peuple, et à travers lui au monde entier, son œuvre monumentale, dominée par ses quinze symphonies et au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dmitri-chostakovitch/#i_22247

CINQ GROUPE DES, musique russe

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 698 mots

Cénacle musical qui, autour de Mili Balakirev, réunissait César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski et Nicolaï Rimski-Korsakov. Il est connu sous deux étiquettes : en France, on l'appelle généralement le « groupe des Cinq » russe ; en Russie, le « puissant petit groupe ». La seconde appellation est due à Vladimir Stassov (1824-1906), éminent archéologue slavisant, conseiller littéraire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-cinq-musique-russe/#i_22247

CUI CÉSAR ANTONOVITCH (1835-1918)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 207 mots

Fils d'un jeune officier de la Grande Armée, Antoine Cui, qui, lors de la retraite de Russie, resta à Vilnius (Vilna) où il épousa une jeune Lituanienne qui lui donna de nombreux enfants et, en particulier, trois garçons martialement baptisés César, Alexandre et Napoléon. La vie de l'aîné, César, fut partagée entre la composition musicale et ses cours à l'Académie du génie de Saint-Pétersbourg où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-antonovitch-cui/#i_22247

DARGOMYJSKI ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1813-1869)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 490 mots

Les musiciens russes affiliés au groupe des Cinq et leurs disciples se sont réclamés d'un « père » spirituel, Glinka, et d'un « parrain », Dargomyjski. « Un petit homme en redingote bleu ciel et gilet rouge, affligé d'une invraisemblable voix de fausset », tel apparaissait à ses contemporains Dargomyjski, fils de riches gentilshommes campagnards (le gilet rouge évoque celui que Théophile Gautier a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-sergueievitch-dargomyjski/#i_22247

DENISOV EDISON (1929-1996)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 026 mots

Dans la génération qui a suivi celle de Chostakovitch, Denisov est, avec Alfred Schnittke (1934-1998) et Sofia Goubaïdoulina (née en 1931), un des principaux représentants du courant novateur qui a rapproché les compositeurs russes de l'Occident à la fin de l'ère soviétique. Né en Sibérie, à Tomsk, le 6 avril 1929, il est le fils d'un ingénieur électricien. Son prénom, Edison, est l'anagramme de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edison-denisov/#i_22247

DIAGHILEV SERGE DE (1872-1929)

  • Écrit par 
  • Elisabeth HENNEBERT
  •  • 1 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un exportateur de l'art russe (1906-1909) »  : […] Il est alors recruté au Mariinski, le grand opéra de Saint-Pétersbourg, notamment pour diriger la rédaction de l'annuaire des théâtres impériaux. Cette fonction, qui lui est retirée presque aussitôt qu'accordée, tant l'homme est indiscipliné et incapable de taire sa désapprobation face à certains choix esthétiques, est moins importante en elle-même que comme moyen de rencontrer personnellement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-de-diaghilev/#i_22247

GLAZOUNOV ALEXANDRE KONSTANTINOVITCH (1865-1936)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 286 mots

Souvent les Russes ont dit de Glazounov : « C'est un chêne ! », et telle est bien l'image que suggèrent l'homme et l'œuvre. On l'a encore considéré parfois comme un homologue russe de Brahms, mais cela n'est pas exact : chez Brahms on trouve un romantisme nordique — donc réservé —, une pensée philosophique et une souffrance humaine qui font défaut à Glazounov, lequel est essentiellement et exclusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-konstantinovitch-glazounov/#i_22247

GLIÈRE REINHOLD (1875-1956)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 098 mots

Le compositeur et pédagogue russe Reinhold Glière a joué un rôle prépondérant dans le développement de la musique soviétique. Reinhold Moritsevitch Glière naît à Kiev, en Ukraine, le 30 décembre 1874 (ancien style)/11 janvier 1875 (nouveau style), dans une famille musicienne : son père, d'origine allemande, est un facteur d'instruments à vent ; sa mère est la fille d'un facteur d'instruments polon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhold-gliere/#i_22247

GLINKA MIKHAÏL IVANOVITCH (1804-1857)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 1 942 mots

« Père de la musique russe », auteur des deux premiers opéras qui n'ont jamais quitté le répertoire national, Glinka fut aussi le compositeur le plus ouvertement « occidental » de son pays ; il puisa très largement son inspiration dans le langage musical italien, en particulier. On peut considérer son œuvre comme un séduisant patchwork d'influences étrangères et nationales, mais un examen plus at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-ivanovitch-glinka/#i_22247

GOPAK

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 71 mots

Danse populaire ukrainienne, accompagnée ou non de chant, à deux temps vifs, le gopak (ou hopak) donnait lieu à des effets acrobatiques des solistes d'un groupe (pirouettes, « marteaux », ...). Rythme par mesure : croche pointée, double croche, deux croches. Beaucoup de compositeurs russes ont utilisé cette danse dans leurs œuvres : Tchaïkovski, Moussorgski, Lisenko, Stogarenko, Serov. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gopak/#i_22247

GOUBAÏDOULINA SOFIA (1931- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 195 mots

Compositeur russe, née le 24 octobre 1931 à Chistopol (République socialiste soviétique autonome de Tatarie, aujourd'hui Tatarstan), Sofia Asgatovna Goubaïdoulina passe son enfance à Kazan, où elle commence l'étude du piano à l'âge de cinq ans. Ses dons précoces (elle compose sa première œuvre à l'âge de douze ans) incitent ses parents à la faire entrer au Conservatoire de Kazan en 1949. Cinq ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sofia-goubaidoulina/#i_22247

GRETCHANINOV ALEXANDRE TIKHONOVITCH (1864-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 374 mots

Les œuvres sacrées ainsi que les pièces pour enfants assurent la notoriété du compositeur russe Alexandre Tikhonovitch Gretchaninov. Né le 13 octobre (ancien style ; 25 octobre nouveau style) 1864, à Moscou, Alexandre Tikhonovitch Gretchaninov (Aleksandr Tikhonovich Grechaninov en translittération anglo-saxonne) étudie le piano et la composition au conservatoire de sa ville natale. De 1890 à 1893, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-tikhonovitch-gretchaninov/#i_22247

GUILELS EMIL (1916-1985)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 317 mots
  •  • 2 médias

Lorsque, au début des années1960, les artistes soviétiques commencèrent à se produire de façon moins épisodique en Occident, le monde du piano fut bouleversé par la découverte de deux géants dont on ignorait presque tout auparavant, Sviatoslav Richter et Emil Guilels . Tous deux imposaient une vision nouvelle de l'instrument, une approche étonnamment variée, reposant autant sur le timbre que sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-guilels/#i_22247

HOROWITZ VLADIMIR (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 569 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Piano solo »  : […] De son vrai nom Gorovitz (translittération malencontreuse de la lettre H qui se prononce G en russe, il conservera ce patronyme jusqu'en 1926), il naît officiellement à Berditchev, en Ukraine, le 1 er  octobre (18 septembre, ancien style) 1904. Mais il a toujours entouré de mystère son année de naissance exacte et aurait avoué être, en réalité, venu au monde un an plus tôt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-horowitz/#i_22247

KABALEVSKI DIMITRI BORISSOVITCH (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 776 mots

Dernier survivant de la première génération de compositeurs soviétiques, Kabalevski fut longtemps, avec Chostakovitch et Khatchatourian, l'un des créateurs les plus en vue de l'U.R.S.S. Né dans une famille modeste, Dimitri Borissovitch Kabalevski voit le jour à Saint-Pétersbourg le 30 décembre 1904. Sa famille se fixe en 1918 à Moscou, où il fait ses études secondaires avant de suivre des cours de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-borissovitch-kabalevski/#i_22247

KAGAN OLEG (1946-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 730 mots

David Oïstrakh considérait Oleg Kagan comme l'un de ses plus fidèles disciples. Avec Viktor Pikaisen et Gidon Kremer, il était l'un des représentants les plus authentiques de la branche d'Odessa de l'école russe de violon. Cette pépinière d'instrumentistes à cordes se range essentiellement sous deux bannières issues respectivement de Saint-Pétersbourg (dont une partie émigrera aux États-Unis avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oleg-kagan/#i_22247

KALINNIKOV VASSILI SERGUEÏEVITCH (1866-1901)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 378 mots

Longtemps le Russe Kalinnikov fut le compositeur d'une seule œuvre : sa Première Symphonie connut d'emblée un immense succès qui ne se démentira pas ; mais le reste de sa production est, fort heureusement, peu à peu redécouvert. Le chef américain d'origine estonienne Neeme Järvi s'est fait le champion de la musique pour orchestre de Kalinnikov. Vassili Sergueïevitch Kalinnik […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-sergueievitch-kalinnikov/#i_22247

KARETNIKOV NIKOLAÏ (1930-1994)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 526 mots

Le compositeur russe Nikolaï Karetnikov est l'un des premiers à avoir dénoncé les lâchetés et les compromissions de certains intellectuels soviétiques entre la fin des années 1940 et le début des années 1970. Son ouvrage Thèmes avec variations (paru en 1990 à Moscou, en russe, et à Paris, aux éditions Horay, en français) fait scandale en brossant un portrait sans concession […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-karetnikov/#i_22247

KHATCHATOURIAN ou KHATCHATURIAN ARAM ILITCH (1903-1978)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Compositeur soviétique dont la musique incarne son pays d'origine, l'Arménie, Aram Khatchatourian voit le jour à Tiflis et ne vient qu'assez tardivement à la musique. Il est admis à l'institut Gnessine de Moscou, puis au Conservatoire où il est l'élève de Miaskovski (1929-1934). Rapidement, il s'impose comme l'une des figures marquantes de la nouvelle génération. Sa notoriété reposera sur un peti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khatchatourian-khatchaturian/#i_22247

KHRENNIKOV TIKHON (1913-2007)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 924 mots

L'histoire n'aurait peut-être pas retenu le nom de ce compositeur s'il n'avait joué un rôle déterminant dans l'application de la politique stalinienne en matière culturelle. Tikhon Nikolaïevitch Khrennikov voit le jour à Elets, en Russie centrale ( oblats de Lipetsk), le 10 juin (28 mai, ancien style) 1913, dans une famille modeste où tout le monde joue de la guitare russe o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tikhon-khrennikov/#i_22247

KOGAN LEONID (1924-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

La découverte en Occident de Leonid Kogan , à la fin des années1960, a symbolisé un renouveau au sein de l'une des principales écoles de violon du monde. En dehors de David Oïstrakh, l'U.R.S.S. n'avait en effet engendré aucun nouveau talent d'envergure depuis la génération des émigrés (Jascha Heifetz, Nathan Milstein, Efrem Zimbalist, Mischa Elman, Toscha Seidel). La « percée » de Leonid Kogan app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonid-kogan/#i_22247

KONDRACHINE KYRIL (1914-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 806 mots

Lorsque l'Union soviétique commença à « exporter » régulièrement ses artistes dans le monde occidental, Kyril Kondrachine fut l'un des premiers chefs que l'on découvrit et, avec lui, l'existence d'une authentique école soviétique de direction d'orchestre. Kyril Petrovitch Kondrachine voit le jour le 6 mars 1914 à Moscou, dans une famille d'instrumentistes. Il étudie le piano puis les disciplines t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyril-kondrachine/#i_22247

LADY MACBETH DE MZENSK (D. Chostakovitch)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 434 mots

À l'automne de 1930, Dmitri Chostakovitch s'attelle à la composition d'un opéra en quatre actes sur un livret qu'il a élaboré avec le dramaturge Alexandre Preis d'après un court récit de Nikolaï Semenovitch Leskov Lady Macbeth du district de Mzensk ( Ledi Makbet Mtsenskogo uyezda , 1865). L'opéra est une peinture sombre de l'ennui dans la province russ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lady-macbeth-de-mzensk/#i_22247

Le Lac des cygnes, TCHAÏKOVSKI (Piotr Ilitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 554 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Tchaïkovski se détourne rapidement des sujets typiquement russes et tourne son regard vers l'Occident, se liant d'amitié avec Saint-Saëns, Liszt, Bizet... En 1877, une riche mécène, Nadejda von Meck, avec laquelle il entretiendra une correspondance suivie, lui permet de se dégager de ses obligations de pédagogue et de se consacrer à la composition. Sa musique orchestrale (symphonies, concertos, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-lac-des-cygnes-tchaikovski-piotr-ilitch/#i_22247

LEMECHEV SERGEI (1902-1977)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 232 mots

Le « chantre de l'amour et de la tristesse », la « voix du cœur » : les louanges n'ont jamais manqué à un chanteur qui fut le plus populaire d'Union soviétique, au point d'avoir ses « groupies ». Le ténor Sergei Lemechev (né à Knyazevo, dans l'oblast de Tver, en Russie, le 27 juin – ancien style, 10 juillet, nouveau style – 1902) était le charme même, à la scène comme à la ville, et le public adu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sergei-lemechev/#i_22247

Le Sacre du printemps, STRAVINSKI (Igor)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 845 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] «Je n'écris pas de la musique moderne. J'écris seulement de la bonne musique.» Cet aphorisme résume le génie d'Igor Stravinski, profondément russe mais cosmopolite (il sera porteur de passeports russe, français et américain), maître de l'orchestre, du rythme et des timbres. Dans sa démarche néo-classique, il se réfère aussi bien à la musique baroque ( Pulcinella , d'après Per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps-stravinski-igor/#i_22247

LIADOV ANATOLI KONSTANTINOVITCH (1855-1914)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 288 mots

Fils de Constantin Liadov (1820-1868), maître de chapelle à la cour de Russie, attiré par la musique dès l'enfance, Anatoli Liadov a souvent été considéré comme « un sixième membre du groupe des Cinq ». Ayant fait ses études musicales sous la direction de Rimski-Korsakov, il composa ses Bagatelles ( Birioulki ), ses Arabesques , sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatoli-konstantinovitch-liadov/#i_22247

LOURIÉ ARTHUR VINCENT (1892-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 1 067 mots

Compositeur américain d’origine russe, Lourié est l’exact contemporain de Prokofiev. Il naît, le 14 mai 1892, à Saint-Pétersbourg, d'une mère juive qui lui apprend très tôt le piano. Il se convertira en 1913 au catholicisme. Il fréquente les milieux d'avant-garde de la capitale impériale et se lie à deux poètes qui vont marquer le xx e siècle, Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-vincent-lourie/#i_22247

LUGANSKY NIKOLAÏ (1972- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 866 mots

Quelques mois avant de disparaître, son professeur, l'illustre Tatiana Nikolaïeva, affirmait que Nikolaï Lugansky était « le pianiste de demain », un des rares à se montrer digne de succéder aux grands maîtres de l'école russe qu'étaient Emil Guilels et Sviatoslav Richter. Les dons exceptionnels qu'il manifeste dès l'enfance lui permettent de développer très tôt une brillante carrière internation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-lugansky/#i_22247

MAGALOFF NIKITA (1912-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 951 mots

Sans être une star du piano, Nikita Magaloff avait conquis patiemment une place prépondérante dans le monde du clavier. Il devait sa notoriété à Chopin, dont il fut l'un des premiers (après Alexandre Braïlowski) à donner l'intégrale de l'œuvre pour piano en concert, mais aussi à son rayonnement, qui guidait vers lui les jeunes pianistes à la recherche d'un style en voie de disparition. Il naît à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikita-magaloff/#i_22247

MEDTNER NICOLAS (1880-1951)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 636 mots

Le Russe Nicolas Medtner peut être considéré comme le dernier représentant des grands pianistes-compositeurs post-romantiques. Longtemps éclipsée par celle de ses quasi contemporains Scriabine et Rachmaninov, son œuvre a été redécouverte par son compatriote Emil Guilels puis par l'Australien Geoffrey Tozer et le Canadien Marc-André Hamelin ; ses quatorze sonates pour piano s'affirment, aux côtés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-medtner/#i_22247

MIASKOVSKI NIKOLAÏ IAKOVLEVITCH (1881-1950)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 972 mots

Né à Novogueorguievsk, près de Varsovie, le 20 avril 1881, d'un père ingénieur militaire, Miaskovski était voué à suivre l'exemple paternel. Parallèlement à ses études au Collège des cadets de Nijni-Novgorod, puis à celui de Saint-Pétersbourg, il prend des cours de violon et de piano. Officier en 1902 et envoyé à Moscou, il poursuit sa formation musicale avec Reinhold Glière, puis, en 1904, de ret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-iakovlevitch-miaskovski/#i_22247

MILSTEIN NATHAN (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 121 mots

Dernier survivant de la fameuse école de Saint-Pétersbourg – illustrée par des élèves de Leopold Auer, au premier rang desquels Mischa Elman, Efrem Zimbalist, Samuel Dushkin, Jascha Heifetz, Toscha Seidel –, Nathan Milstein est entré dans la légende du violon tant par la longévité de sa carrière que par la noblesse de son approche musicale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan-milstein/#i_22247

MOSSOLOV ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 855 mots

Né à Kiev le 11 août 1900, Mossolov, dont le père était avocat et la mère cantatrice, passe sa jeunesse à Moscou ; il est fortement influencé par les idées prorévolutionnaires de son beau-père, le peintre Mikhaïl Leblanc, que sa mère avait épousé en secondes noces en 1905. Il travaille au secrétariat du parti bolchevique et n'hésite pas à s'engager dans le 1 er  régiment d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-vassilievitch-mossolov/#i_22247

MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH

  • Écrit par 
  • Myriam SOUMAGNAC
  •  • 2 268 mots
  •  • 2 médias

Moussorgski incarne l'image de la Russie éternelle, avec ses troubles, ses complexités, sa richesse de fonds et d'inspiration reproduite par le mode d'expression qui lui est le plus naturel : la musique . Il n'en reste pas moins un musicien extrêmement personnel, même au sein du petit groupe slavophile que l'on est convenu d'appeler le groupe des Cinq. Les recherches de langage qu'il s'est imposée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modest-petrovitch-moussorgski/#i_22247

MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 267 mots
  •  • 7 médias

9 mars (ancien style) / 21 mars (nouveau style) 1839 Modest Petrovitch Moussorgski naît à Karevo, dans le district de Pskov. 1863-1866 Moussorgski travaille à un opéra, Salammbô , sur un livret de lui-même d'après Flaubert, qui restera inachevé . 1866-1867 Il compose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moussorgski-reperes-chronologiques/#i_22247

MRAVINSKI EVGENI (1903-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

Figure légendaire de la direction d'orchestre en Union soviétique, Evgeni Mravinski a exercé pendant cinquante ans les fonctions de directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Leningrad (devenu Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg en 1991), record de longévité qu'il partage avec le Willem Mengelberg, resté à la tête du Concertgebouw d'Amsterdam également pendant un demi-siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evgeni-mravinski/#i_22247

MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 6 364 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'exemple de la musique russe »  : […] Avant l'ère de Pierre le Grand, la vie musicale en Russie était partagée entre musique populaire – le folklore russe – et musique religieuse – la liturgie orthodoxe. Depuis l'époque du tsar Alexis I er (1645-1676), l'usage des instruments était interdit au sein de l'Église orthodoxe, qui les considéraient comme diaboliques car détournant les fidèles de Dieu. Ce n'est qu'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-savantes-et-musiques-populaires/#i_22247

NATIONALISME, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport des musiques traditionnelles »  : […] Porté par le romantisme, l'intérêt pour les musiques folkloriques et traditionnelles se développe au xix e  siècle. Il coïncide avec l'éveil des nationalismes, qui s'étend essentiellement en Europe centrale et orientale. Particulièrement vif en Europe centrale, ce phénomène fut l'occasion pour les peuples de commencer à affirmer leur personnalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisme-musique/#i_22247

NEUHAUS HEINRICH (1888-1964)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 711 mots

Le pianiste russe Heinrich Neuhaus est sans conteste l'un des plus subtils et allusifs artistes de l'histoire du clavier. C'est pourtant à lui que l'on doit la naissance de la très athlétique école soviétique de piano et le triomphe, pendant de longues années, de ses doigts d'acier. Le professeur fut l'un des plus grands de son temps. L'interprète, pour avoir eu une carrière plus discrète – et rus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-neuhaus/#i_22247

OÏSTRAKH DAVID (1908-1974)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

La seconde moitié du xx e  siècle est le théâtre de modifications spectaculaires dans les grandes écoles de virtuosité. Ainsi, le violon, qui avait trouvé dans l'école franco-belge une série de maîtres incontestés, va chercher à l'Est un nouveau souffle. Déjà, le grand Joseph Joachim avait révélé un style et une technique hérités du monde tzigane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-oistrakh/#i_22247

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « L'épanouissement russe et d'Europe centrale »  : […] À la suite de Glinka, l'opéra russe va trouver avec Alexandre Borodine (1834-1887) un premier vrai maître. Le Prince Igor (créé en 1890) présente des qualités expressives qui, tout en prenant en compte des thèmes folkloriques, se fondent dans un sens étonnant de la mélodie. Mais c'est avec Modeste Moussorgski (1839-1881) que l'art lyrique russe atteint sa grande maturité. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_22247

PÄRT ARVO (1935- )

  • Écrit par 
  • Patrick WIKLACZ
  • , Universalis
  •  • 1 515 mots

Dans le chapitre « Du sérialisme au tintinnabuli »  : […] Arvo Pärt naît le 11 septembre 1935 à Paide, en Estonie. Élève de Heino Eller, il sort diplômé du Conservatoire de Tallinn en 1963. Pour gagner sa vie, il travaille comme ingénieur puis comme directeur du son à la radio d'État estonienne de 1957 à 1967. Il compose, entre autres pièces, des musiques de films ; il en aurait écrit plus d'une cinquantaine, mais cette production est difficile à évaluer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arvo-part/#i_22247

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Musique française et écoles nationales »  : […] Sans ignorer l'apport lisztien, l'école française s'oriente au xix e siècle dans des voies différentes : Alkan choisit la description, Saint-Saëns les lignes dépouillées du classicisme et la virtuosité à l'état pur, Franck transpose au piano la richesse polyphonique de l'orgue en conservant l'écriture cyclique qui lui est chère ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_22247

PROKOFIEV SERGE (1891-1953)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 103 mots
  •  • 2 médias

La notoriété parfois tapageuse de Stravinski semble avoir relégué au second plan Prokofiev, son cadet d'une dizaine d'années. Celui-ci, qui s'est souvent abrité derrière une façade un peu rude, voire audacieuse, a su pourtant incarner, mieux qu'aucun autre, la continuité de la musique russe, par-delà les événements politiques et artistiques qui ont secoué la première moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-prokofiev/#i_22247

RACHMANINOV SERGUEÏ VASSILIEVITCH (1873-1943)

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 1 618 mots

Compositeur appartenant à une génération « intermédiaire » de la musique russe, Rachmaninov incarne, à la suite de Tchaïkovski, un romantisme russe, à travers un style d'expression empreint d'une intense subjectivité, éloigné de la thématique historique et légendaire qui constitua le domaine privilégié de ses aînés – Moussorgski, Borodine, Rimski-Korsakov. S' il est surtout connu pour ses œuvres p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-vassilievitch-rachmaninov/#i_22247

RÉALISME SOCIALISTE

  • Écrit par 
  • John BERGER, 
  • Howard DANIEL, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 3 530 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une musique pour le peuple ? »  : […] Le réalisme est la conception selon laquelle l'art devrait reproduire le réel. Si le réalisme socialiste, au xx e  siècle, toucha tous les pays socialistes ou communistes, c'est en Union soviétique qu'il s'appliqua le plus durement : comme dans toutes les dictatures, les dirigeants s'intéressèrent très rapidement à la culture. Avant même le décle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-socialiste/#i_22247

RELIGIEUSE CHRÉTIENNE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PORTE, 
  • Edith WEBER
  •  • 6 047 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le chant byzantin »  : […] Orientale, elle aussi, la musique byzantine puise aux sources hébraïques et syriennes, et non aux sources grecques antiques et romaines, pour vivre sa mystique. Dans son traité intitulé De la hiérarchie céleste , Denys l'Aréopagite ne soutient-il pas que la musique sacrée « n'est autre qu'une révélation » ? Non seulement le rite et la musique témoignent, ici, d'une rare cohér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-religieuse-chretienne/#i_22247

RICHTER SVIATOSLAV (1915-1997)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 2 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une légende »  : […] Richter, une légende ? Certes, mais cette légende a aussi son histoire. Sviatoslav Teofilovitch Richter naît le 20 mars 1915 à Jitomir, en Ukraine. Son père, compositeur et organiste, est issu d'une famille de musiciens qui avaient émigré d'Allemagne (« citoyen soviétique de nationalité allemande », tel se définissait Richter, qui aimait, par ailleurs, à souligner la signification de son patronym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sviatoslav-richter/#i_22247

RIMSKI-KORSAKOV NIKOLAÏ ANDREÏEVITCH (1844-1908)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 1 196 mots
  •  • 1 média

« Je n'aime pas le chagrin, les deuils, les messes commémoratives. Si vous voulez un jour penser à moi, quand je ne serai plus là, écoutez simplement ma musique... » De tous les compositeurs russes de son temps, Rimski-Korsakov fut l'un des plus féconds. Ce ne fut pas un compositeur de musique « pure » ; le poème symphonique et surtout l'opéra constituaient son vrai domaine. Dans sa musique, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-andreievitch-rimski-korsakov/#i_22247

ROJDESTVENSKI GUENNADI (1931-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 672 mots

Fils du pédagogue et chef d’orchestre Nikolaj Anosov (1900-1962) et de la soprano Natalia Rojdestvenskaïa (1900-1997), Guennadi Rojdestvenski naît à Moscou le 4 mai 1931. Pour éviter toute confusion avec la carrière de son père, qui l’initie très tôt à la direction d’orchestre, l’adolescent choisit de se produire sous le nom de sa mère. Au Conservatoire de Moscou, il travaille également le piano a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guennadi-rojdestvenski/#i_22247

ROSTROPOVITCH MSTISLAV (1927-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 482 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des honneurs à la dissidence »  : […] Fils et petit-fils de violoncelliste – son père, Leopold, ancien élève de Pau Casals, enseigne l'instrument à Moscou –, Mstislav Leopoldovitch Rostropovitch naît à Bakou, en Azerbaïdjan, le 27 mars 1927. Sa mère, Sofia Nikolaïevna Fedotov, est pianiste. C'est avec elle qu'il apprend le piano dès l'âge de cinq ans et avec son père qu'il prolonge la tradition familiale du violoncelle. À huit ans, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mstislav-rostropovitch/#i_22247

RUBINSTEIN ANTON (1829-1894)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Le compositeur russe Anton Rubinstein fut l'un des plus brillants pianistes du xix e  siècle. Anton Grigorievitch Rubinstein naît le 16 novembre (ancien style ; 28 novembre nouveau style) 1829 à Vikhvatinets, dans la province de Podolie. En 1835, son père ouvre une petite usine à Moscou, tandis que la famille s'agrandit avec l'arrivée d'un deuxièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-rubinstein/#i_22247

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Une vie culturelle brillante »  : […] La gravité de la situation intérieure, cependant, ne se révélait guère. Le tsarisme maintenait un régime autocratique tempéré de libéralisme, fortement appuyé sur une armée de plus d'un million d'hommes, sur le capitalisme étranger, source d'emprunts, sur un développement économique qui faisait évoluer la Russie dans les mêmes voies que les grands pays industriels. Il présentait, par la vie de cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_22247

LE SACRE DU PRINTEMPS (I. Stravinski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 240 mots

La création du Sacre du printemps , le 29 mai 1913, au théâtre des Champs-Élysées, à Paris, a donné lieu à l'un des plus fameux scandales de l'histoire de la musique, empoignades entre les spectateurs, sifflets et hurlements couvrant la musique. Alors que la comtesse de Pourtalès déplorait qu'on lui manque de respect pour la première fois de sa vie, Ravel criait au génie. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps/#i_22247

SCHNITTKE ALFRED (1934-1998)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

Avec Edison Denisov et Sofia Goubaïdoulina, Alfred Schnittke est un des compositeurs russes contemporains les plus joués dans le monde entier. C'est lui qui a fait entrer l'avant-garde occidentale dans la musique soviétique avant de développer une esthétique très personnelle et de s'inscrire dans le courant néo-romantique et antimoderniste. Alfred Garrievitch Schnittke naît à Engels, dans le dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schnittke/#i_22247

SCRIABINE ALEXANDRE NIKOLAÏEVITCH (1872-1915)

  • Écrit par 
  • Manfred KELKEL
  •  • 2 092 mots

Alexandre Nikolaïevitch Scriabine, né le 6 janvier 1872 d'un père diplomate et d'une mère pianiste, est certainement l'une des figures les plus originales de la musique russe du xx e  siècle. À ses débuts, il appartient avec Sergueï Mikhaïlovitch Liapounov, Vladimir Ivanovitch Rebikov et Serge Rachmaninov au cénacle moscovite, de tendance cosmopol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-nikolaievitch-scriabine/#i_22247

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 214 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Musicien cosmopolite ou citoyen du monde »  : […] Que Stravinski soit un musicien profondément russe, voilà qui ne peut être mis en doute. Et pourtant, il existe chez lui une tendance inavouée à l'universalisme qui transparaît dans certaines de ses œuvres, notamment celles de la période dite néo-classique et quelques-unes de la dernière partie de sa vie. Parallèlement, ses multiples pérégrinations et ses nationalités successives (il fut tour à t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-feodorovitch-stravinski/#i_22247

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 201 mots

5 juin (ancien style)-17 juin (nouveau style) 1882 Igor Feodorovitch Stravinski (ou Stravinsky) naît à Oranienbaum, près de Saint-Pétersbourg. Son père, Feodor Ignatievitch Stravinski, est chanteur au théâtre Mariinski. 25 juin 1910 L'Oiseau de feu , « conte dansé en deux tableaux d'après le conte national russe, par Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stravinski-reperes-chronologiques/#i_22247

SVETLANOV EVGENI (1928-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 801 mots

Comptant parmi les représentants mythiques de la direction d'orchestre russe, Evgeni Svetlanov fut, avec Kyril Kondrachine et Guennadi Rojdestvenski, l'un de ceux qui ont hissé les grands orchestres moscovites au niveau international. Evgeni Feodorovitch Svetlanov voit le jour à Moscou le 6 septembre 1928, dans une famille de musiciens du théâtre Bolchoï. Il commence à jouer du piano à l'âge de si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evgeni-svetlanov/#i_22247

SVIRIDOV GUEORGUI VASSILIEVITCH (1915-1998)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 648 mots

Dans l'ombre de Chostakovitch, de Khatchatourian et de Kabalevski, Sviridov est considéré comme l'un des maîtres de la musique vocale russe. Mais il laisse aussi l'image d'un compositeur qui a suivi fidèlement les directives du pouvoir soviétique en matière de création musicale, même si la voie qu'il avait choisie lui permettait de ne jamais tomber dans une illustration servile de ces objectifs. N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueorgui-vassilievitch-sviridov/#i_22247

SYMPHONIE PATHÉTIQUE (P. I. Tchaïkovski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

À une époque où la musique russe cherche à affirmer son identité, Piotr Ilitch Tchaïkovski réalise une synthèse entre l'héritage traditionnel de son pays et les influences occidentales, notamment italiennes et françaises, qu'il a assimilées au cours de ses voyages. Pendant quatorze ans, de 1876 à 1890, il compose en toute liberté grâce au soutien financier d'une riche veuve, Nadejda von Meck, qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pathetique/#i_22247

Tableaux d'une exposition, MOUSSORGSKI (Modest Petrovitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 492 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Moussorgski, musicalement autodidacte, fait en 1856 la connaissance de César Cui et de Mili Balakirev, les deux premiers membres du futur groupe des Cinq, qui prônent un art authentiquement russe. Son «instrument» de prédilection est la voix, pour laquelle il compose des chœurs, des mélodies et son chef-d'œuvre, l'opéra Boris Godounov . Dépressif, traversant des crises de mys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableaux-d-une-exposition-moussorgski-modest-petrovitch/#i_22247

TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 1 614 mots
  •  • 1 média

Les conclusions que l'on peut tirer aujourd'hui d'une analyse minutieuse et objective de la vie et de l'œuvre du musicien russe Piotr Ilitch Tchaïkovski (Čajkovskij) sont en contradiction avec les jugements très hâtifs qui sont généralement proférés. La mode, avec ses perpétuelles alternatives, ses retournements, ses mots d'ordre, ferme la porte à la prise en considération d'une personnalité atta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-ilitch-tchaikovski/#i_22247

TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 653 mots
  •  • 9 médias

25 avril (ancien style)/7 mai (nouveau style) 1840 Piotr Ilitch Tchaïkovski naît à Votkinsk, dans la province de Viatka, en Russie. 4 (ancien style)/16 mars (nouveau style) 1870 La première version de Roméo et Juliette , « ouverture-fantaisie » d'après Shakespeare, est créée à Moscou sous la direction de Nikolaï Rubinste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchaikovski-reperes-chronologiques/#i_22247

TCHEREPNINE NIKOLAÏ NIKOLAÏEVITCH (1873-1945)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 140 mots
  •  • 1 média

Pianiste, chef d'orchestre et compositeur russe. Au conservatoire de Saint-Pétersbourg où il fut l'élève de Rimski-Korsakov, Tcherepnine subit l'influence du groupe des Cinq et y enseigne la direction d'orchestre ; Prokofiev et Miaskovski furent ses élèves. Il termine un opéra inachevé de Moussorgski, Le Mariage , d'après Gogol. Engagé par Serge Diaghilev (1909) comme chef d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-nikolaievitch-tcherepnine/#i_22247

TIOMKIN DIMITRI (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 506 mots

L'Américain d'origine ukrainienne Dimitri Tiomkin fut, durant plus de trois décennies, l'un des plus prolifiques et des plus populaires compositeurs de musique de film de Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés, au premier rang desquels les Autrichiens Erich Wolfgang Korngold et Max Steiner, le Hongrois Miklós Rózsa, l'Allemand Franz Waxman. Certains des thèmes qu'il a composés sont dans t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-tiomkin/#i_22247

VAINBERG MOISSEÏ SAMUILOVITCH ou MIECZYSŁAW (1919-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 1 628 mots

Le compositeur russe d'origine polonaise Moisseï Vainberg apparaît comme l'héritier de la tradition russe allant de Sergueï Taneïev à Dmitri Chostakovitch, et incluant Alexandre Scriabine et Nikolaï Miaskovski. Mais la filiation tient plus à la compréhension profonde de l'éthique professée par ses aînés qu'à des emprunts directs à leurs techniques de composition. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moissei-samuilovitch-vainberg/#i_22247

VASSILENKO SERGUEÏ NIKIFOROVITCH (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 692 mots

Compositeur, chef d'orchestre et pédagogue de premier plan, Sergueï Nikiforovitch Vassilenko (Vasilenko) fut l'une des personnalités les plus influentes de la vie musicale en U.R.S.S. Il a aussi largement contribué au développement de l'école nationale ouzbek de composition. Né à Moscou le 18 (ancien style)/30 mars (nouveau style) 1872, le jeune Sergueï est très tôt attiré par la musique : il comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-nikiforovitch-vassilenko/#i_22247


Affichage 

Alfred Schnittke

photographie

Le compositeur russe Alfred Schnittke (1934-1998), en 1988 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Anton Rubinstein

photographie

Le compositeur et pianiste russe Anton Rubinstein (1829-1894) 

Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

Afficher

Boris Godounov

photographie

Boris Godounov, opéra du Russe Modest Moussorgski (1839-1881), au Covent Garden de Londres, en 1949 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dmitri Chostakovitch, Mstislav Rostropovitch et Guennadi Rojdestenvski

photographie

Une étroite amitié et une commune admiration lièrent l'un à l'autre Chostakovitch et Rostropovitch dès l'entrée de celui-ci au conservatoire de Moscou Ici, le musicien (à gauche sur la photo) et le violoncelliste en compagnie du chef d'orchestre Guennadi Rojdestvenski, lors de la création... 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty

Afficher

Emil Guilels

photographie

Le pianiste russe Emil Guilels (1916-1985), en 1967 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Modest Petrovitch Moussorgski

photographie

Le compositeur russe Modest Petrovitch Moussorgski (1839-1881) en 1875 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov

photographie

Le poème symphonique et, surtout, l'opéra sont les domaines de prédilection du compositeur russe Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov (1844-1908) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Piotr Ilitch Tchaïkovski

photographie

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) assimile les acquis de la musique occidentale, qu'il met au service d'une expression authentiquement russe 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Prokofiev, Chostakovitch et Khatchatourian

photographie

Dmitri Chostakovitch (au centre), en compagnie de Serge Prokofiev (à gauche) et d'Aram Khatchatourian, en URSS vers 1940 

Crédits : AKG

Afficher

Rachmaninov

photographie

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain d'origine russe Sergueï Vasilievitch Rachmaninov (1873-1943) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Stravinski et Diaghilev

photographie

Le compositeur Igor Stravinski, à droite, et Serge de Diaghilev, le directeur des Ballets russes, en 1921 à Séville 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Vaslav Nijinski dans Petrouchka

photographie

Vaslav Nijinski dans le rôle-titre du ballet «Petrouchka» d'Igor Stravinski, lors de la création de l'œuvre, le 13 juin 1911, au théâtre du Châtelet, à Paris, par les Ballets russes de Serge de Diaghilev «Petrouchka» constitue une étape importante dans l'évolution esthétique de... 

Crédits : AKG

Afficher

Œdipus Rex

photographie

Igor Stravinski (1882-1971) dirige, en 1959, un enregistrement de son oratorio Œdipus Rex (1927), composé sur un texte du Français Jean Cocteau, assis à gauche 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Alfred Schnittke
Crédits : Hulton Getty

photographie

Anton Rubinstein
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Boris Godounov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Dmitri Chostakovitch, Mstislav Rostropovitch et Guennadi Rojdestenvski
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty

photographie

Emil Guilels
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Modest Petrovitch Moussorgski
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Prokofiev, Chostakovitch et Khatchatourian
Crédits : AKG

photographie

Rachmaninov
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Stravinski et Diaghilev
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Vaslav Nijinski dans Petrouchka
Crédits : AKG

photographie

Œdipus Rex
Crédits : Hulton Getty

photographie