ROCOCO MUSIQUE

BACH CARL PHILIPP EMANUEL (1714-1788)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 971 mots

Le deuxième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Carl Philipp Emanuel, naît à Weimar, mais n'a pas dix ans lorsque sa famille s'installe à Leipzig. Il y est externe à l'école Saint-Thomas, mais il reconnaîtra volontiers n'avoir eu comme professeur, en matière de musique, que son père . À dix-sept ans, il grave lui-même son premier menuet. Après de sérieuses études juridiques à Leipzig […] Lire la suite

BACH JOHANN CHRISTOPH FRIEDRICH (1732-1795)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 802 mots

Neuvième enfant de Jean-Sébastien Bach et fils aîné de ses secondes noces avec Anna Magdalena, troisième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien, il aura, contrairement à ses frères, une carrière assez modeste et peu agitée. Il vient de s'inscrire à la faculté de droit de Leipzig, sa ville natale, lorsque l'occasion se présente d'un engagement comme musicien de chambre à la cour du comte de Sc […] Lire la suite

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le dernier baroque et la réaction rococo »  : […] L'écriture musicale baroque est essentiellement savante. Que ce soit la plume à la main, pour construire l'édifice solide et précis d'une fugue « à la Bach », ou directement sur l'instrument lui-même, pour improviser un continuo alors qu'on ne possède qu'un chiffrage de la basse, le musicien doit toujours mettre en œuvre un acquis technique que certains ont jugé impressionnant et pas assez spontan […] Lire la suite

DITTERSDORF CARL DITTERS VON (1739-1799)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 427 mots

Né à Vienne, fils d'un brodeur à la cour et au théâtre, Ditters sert d'abord comme page chez le prince de Saxe-Hildburghausen, qui lui permet de parfaire sa formation de violoniste avant de le faire engager comme soliste dans l'orchestre de l'Opéra, alors dirigé par Gluck, en 1761. Deux ans plus tard, il accompagne Gluck à Bologne. En 1764, il succède à Michael Haydn à la tête de la chapelle de l' […] Lire la suite

LECLAIR JEAN-MARIE (1697-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 779 mots

Jean-Marie Leclair a sa place parmi les très grands musiciens français du xviii e siècle : mais sa réputation serait mieux établie probablement s'il était né à Hambourg ou à Venise, au lieu de voir le jour à Lyon. C'est comme danseur qu'il apparaît tout d'abord : trait typiquement français. Au xviii e  siècle, composition, violon et danse ont encore partie liée en deçà des Alpes, et la réputation […] Lire la suite

MONN GEORG MATHIAS (1717-1750)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 236 mots

Sans doute le plus doué parmi les compositeurs préclassiques autrichiens, né et mort à Vienne, Georg Mathias Monn est mentionné en 1731-1732 comme petit chanteur au monastère de Klosterneuburg ; en 1738 au plus tôt, il devient organiste de la toute récente Karlskirche de Vienne. Malgré sa célébrité comme pédagogue, on ne connaît le nom d'aucun de ses élèves. Dans sa courte vie, il écrivit un nombr […] Lire la suite

MOZART LEOPOLD (1719-1787)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Compositeur et théoricien allemand né à Augsbourg, Leopold Mozart est d'abord passé à la postérité comme le père de Wolfgang Amadeus, à la fois pour le rôle de maître et de mentor qu'il joua pour lui dans sa jeunesse et pour les différends qui les opposèrent plus tard. Au collège des jésuites de sa ville natale, il reçoit une solide formation humaniste et, sur le plan musical, de violoniste et d' […] Lire la suite

MOZART WOLFGANG AMADEUS

  • Écrit par 
  • Jean-Victor HOCQUARD
  •  • 4 605 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'enfance (1756-1778) »  : […] Dès l'âge de trois ans, Wolfgang manifeste, outre une puissance exceptionnelle de concentration, des dons musicaux remarquables : justesse absolue d'oreille et mémoire prodigieuse. Son père, Leopold (1719-1787), sévère mais excellent pédagogue musical, entreprend son instruction. On lui a reproché d'avoir exercé sur son fils une influence conservatrice et retardatrice ; mais Wolfgang sut faire la […] Lire la suite

QUANTZ JOHANN JOACHIM (1697-1773)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 245 mots

Flûtiste, compositeur et théoricien allemand né à Oberscheden près de Göttingen, capable en sa jeunesse de jouer de tous les instruments à vent à l'exception de la flûte traversière (qui deviendra plus tard sa grande spécialité), Quantz étudie le contrepoint à Vienne avec Fux en 1717, puis occupe des postes de hautboïste à Dresde et à Varsovie. Engagé comme flûtiste à Dresde après avoir suivi l'en […] Lire la suite

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Aperçus sur le rococo musical »  : […] Mieux que les Variations sur un thème rococo , un thème pour violoncelle à la Boccherini, de Tchaïkovski (1876), c'est la Suite en rocaille pour flûte, harpe, alto et violoncelle de Florent Schmitt qui, en 1934, rend un plus réel hommage à l'Europe musicale du siècle de Louis XV. Les musicologues d'expression française prisent peu l'adjectif « rococo », à l'inverse des Allemands et Anglo-Saxons, […] Lire la suite

TELEMANN GEORG PHILIPP (1681-1767)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 938 mots

Georg Philipp Telemann a sans doute été le compositeur le plus fécond de toute l'histoire de la musique (environ six mille œuvres dont, à la fin de sa vie, il était bien incapable de dresser la liste) : né à Magdeburg neuf ans après la mort de Schütz, et quatre ans avant la naissance de Bach, il meurt à Hambourg trois ans avant la naissance de Beethoven, alors que l'Europe a déjà applaudi (et déjà […] Lire la suite

WAGENSEIL GEORG CHRISTOPH (1715-1777)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 187 mots

Compositeur autrichien né à Vienne, élève pour la théorie, le clavecin et l'orgue du fameux Johann Joseph Fux, Wagenseil devient compositeur de la cour impériale en 1739, organiste de la chapelle de la veuve de l'empereur Joseph I er en 1741, et maître de musique de la famille impériale en 1745. Lorsque, en 1762, Mozart, âgé de six ans, est présenté à la cour, il joue un concerto de Wagenseil et […] Lire la suite