MUSIQUE OCCIDENTALE, XVIIIe siècle

ABEL KARL FRIEDRICH (1723-1787)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 203 mots

Symphoniste allemand de l'école préclassique, né le 22 décembre 1723 à Köthen, dans le duché d'Anhalt-Köthen, mort le 20 juin 1787 à Londres, Karl (ou Carl) Friedrich Abel fut l'un des derniers virtuoses de la viole de gambe. Après avoir joué dans l'orchestre de la cour de Dresde de 1743 à 1758, Abel quitte sa patrie en 1759 pour s'installer à Londres, où il sera nommé musicien de la chambre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-friedrich-abel/#i_88989

ACCOMPAGNEMENT MUSICAL

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 922 mots

Dans le chapitre « Harmonie et basse chiffrée »  : […] Du jour où l'harmonie se détache du contrepoint pour assumer son propre rôle dans le discours musical, l'accompagnement, au sens moderne du terme, commence d'exister. Et il est curieux de constater que l'on passe d'un extrême à l'autre. Autant le contrepoint accordait d'importance au déroulement de toutes les parties du discours, autant l'époque dite « harmonique » va, pour ainsi dire, négliger to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accompagnement-musical/#i_88989

ALBINONI TOMASO (1671-1750)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 317 mots

Il se disait dilettante veneto , mais cela ne veut rien dire de plus que le fait, pour Tomaso Albinoni, de ne pas vivre de la musique, étant de famille noble et riche. C'est en fait un des très grands musiciens de cette époque, contemporain et, croit-on, ami de Vivaldi. Son œuvre considérable pour le théâtre a pratiquement disparu, à part quelques airs isolés : mais on possèd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomaso-albinoni/#i_88989

ALBRECHTSBERGER JOHANN GEORG (1736-1809)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots

Compositeur, organiste et théoricien de la musique autrichien, Albrechtsberger fut l'un des contrapuntistes les plus érudits et les plus brillants de son époque. Il fut aussi un des pédagogues les plus recherchés de son temps, et sa notoriété attira à Vienne de nombreux élèves, parmi lesquels Ludwig van Beethoven. Né le 3 février 1736 à Klosterneuburg, près de Vienne, Johann Georg Albrechtsberger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-albrechtsberger/#i_88989

ALCESTE (C. W. von Gluck), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 227 mots

Dès Orfeo ed Euridice en 1762, Christoph Willibald von Gluck affiche son ambition : réformer l'opéra. Sclérosé à ses yeux par un siècle d'opera seria italien dévolu à la virtuosité vocale et aux délices du bel canto, au détriment de la vérité dramatique, le genre a besoin d'être dépoussiéré. Véritable Européen avant la lettre, Gluck propose une voie originale en renonçant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alceste-c-w-von-gluck/#i_88989

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Musique

  • Écrit par 
  • Jacques MICHON
  • , Universalis
  •  • 6 928 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Haendel et l'Angleterre musicale au XVIIIe siècle »  : […] Quand le xviii e  siècle s'ouvre sur le règne de la reine Anne (reine de 1702 à 1714), la société anglaise est en train de subir de profondes transformations. Les troubles politiques et les changements dynastiques qui, de l'accession au trône de Guillaume d'Orange, en 1689, à celle de George de Hanovre, en 1714, auraient pu déterminer une nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-musique/#i_88989

ANGLÉS père RAFAEL (1731 env.-1816)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 122 mots

Organiste, pianiste et compositeur espagnol. Le père Anglés tint les orgues de la cathédrale de Valence pendant dix ans (1762-1772). On connaît parmi les manuscrits conservés à la cathédrale de Orihuela plusieurs œuvres d'Anglés ; la bibliothèque centrale de Barcelone possède aussi des pièces pour orgue ainsi que des œuvres qu'il a copiées. Certaines de ses sonates furent publiées par J. Nín ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angles-pere-rafael/#i_88989

ARNE THOMAS AUGUSTINE (1710-1778)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 626 mots

Compositeur anglais, né le 12 mars 1710 à Londres, mort le 5 mars 1778 à Londres. Arne est le fils d'un tapissier de King Street, dans le quartier de Covent Garden. Il étudie le droit à Eton, mais joue en cachette du violon et de l'épinette. Il acquiert une telle maîtrise que son père finit par ne plus s'opposer à sa carrière musicale. Hormis quelques leçons auprès de Michael Christian Festing, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-augustine-arne/#i_88989

AUVERGNE ANTOINE D' (1713-1797)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 151 mots

Violoniste et compositeur, Antoine d'Auvergne naît à Moulins où son père exerce la profession de « joueur d'instruments ». Arrivé à Paris en 1739, il étudie avec Jean-Marie Leclair, entre à l'Académie royale de musique en qualité de premier violon en 1741, et y devient chef d'orchestre en 1751. Il n'a composé jusqu'alors que de la musique instrumentale. Or, après avoir donné en 1752 l'opéra-ballet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-d-auvergne/#i_88989

BACH CARL PHILIPP EMANUEL (1714-1788)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 971 mots

Le deuxième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Carl Philipp Emanuel, naît à Weimar, mais n'a pas dix ans lorsque sa famille s'installe à Leipzig. Il y est externe à l'école Saint-Thomas, mais il reconnaîtra volontiers n'avoir eu comme professeur, en matière de musique, que son père . À dix-sept ans, il grave lui-même son premier menuet. Après de sérieuses études juridiques à Leipzig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-philipp-emanuel-bach/#i_88989

BACH JOHANN CHRISTOPH FRIEDRICH (1732-1795)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 802 mots

Neuvième enfant de Jean-Sébastien Bach et fils aîné de ses secondes noces avec Anna Magdalena, troisième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien, il aura, contrairement à ses frères, une carrière assez modeste et peu agitée. Il vient de s'inscrire à la faculté de droit de Leipzig, sa ville natale, lorsque l'occasion se présente d'un engagement comme musicien de chambre à la cour du comte de Sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christoph-friedrich-bach/#i_88989

BACH JEAN-CHRÉTIEN (1735-1782)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 786 mots

Cadet des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Jean-Chrétien, né à Leipzig, n'a que quinze ans lorsque son père meurt ; il n'a pu bénéficier au même titre que ses demi-frères Wilhelm Friedemann et Carl Philipp Emanuel, d'une génération plus âgés que lui, de l'influence et des conseils paternels. Il est alors envoyé à Berlin chez Carl Philipp Emanuel, membre de la chapelle royale de Prusse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-chretien-bach/#i_88989

BACH WILHELM FRIEDEMANN (1710-1784)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 980 mots

Deuxième enfant et l'aîné des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Wilhelm Friedemann naît à Weimar et commence par suivre une voie toute normale : éducation musicale auprès de son père qui le considère comme son enfant le plus doué et écrit pour lui le fameux Klavierbüchlein « commencé à Coethen le 22 janvier 1720 » ; études de droit à Leipzig à partir de 1729 ; la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-friedemann-bach/#i_88989

BACH JEAN-SÉBASTIEN

  • Écrit par 
  • Luc-André MARCEL
  •  • 7 119 mots
  •  • 2 médias

Une vie d'apparence simple, prédestinée à concevoir une œuvre sans précédent, suffisamment longue pour la mener à bien, suffisamment régulière pour ne point l'entraver. Une curiosité inlassable, un enrichissement constant. Une expansion souveraine, merveilleusement délivrée sinon de fatigues et même de dépressions, mais de reniements de soi et de ce que l'on pourrait appeler les logiques du désast […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sebastien-bach/#i_88989

BACH JEAN-SÉBASTIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 584 mots
  •  • 25 médias

21 mars 1685 Jean-Sébastien Bach (Johann Sebastian Bach) naît à Eisenach, en Thuringe. Georg Friedrich Haendel était né un mois avant, le 23 février. 9 août 1703 Bach est nommé organiste de la Neue Kirche d'Arnstadt (ancienne église Saint-Boniface, aujourd'hui Bach Kirche). 15 juin 1707 Bach est nommé organiste à M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bach-reperes-chronologiques/#i_88989

BEETHOVEN LUDWIG VAN

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN, 
  • Jean MASSIN
  •  • 4 201 mots
  •  • 2 médias

Si nous ignorions tout de la vie de Beethoven , mais si son œuvre entière nous était parvenue, nous la comprendrions, nous l'aimerions peut-être moins profondément, mais cette œuvre continuerait de nous apparaître comme celle d'un des plus grands musiciens. Inversement, si un cataclysme avait anéanti la totalité de l'œuvre musicale de Beethoven, mais si l'histoire de sa vie avait miraculeusement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-van-beethoven/#i_88989

BEETHOVEN LUDWIG VAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 208 mots
  •  • 31 médias

17 décembre 1770 Ludwig van Beethoven est baptisé à Bonn ; il est probablement né le 15 ou le 16. 1795 Beethoven compose le Premier Concerto pour piano , en ut majeur, opus 15 . 2 avril 1800 La Première Symphonie , en ut majeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beethoven-reperes-chronologiques/#i_88989

BEL CANTO

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 2 759 mots
  •  • 5 médias

Par bel canto on désigne trop souvent les esthétiques vocales les plus disparates, sans aucune pertinence musicologique. L'expression est ainsi employée dans un sens générique et familier pour qualifier l'opéra en général, quel qu'en soit le style, ou l'époque, afin de le distinguer de la musique symphonique ou religieuse. L'étymologie italienne, si elle vient à restreindre le champ culturel de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bel-canto/#i_88989

BLAVET MICHEL (1700-1768)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 355 mots

Au jugement de J. Quantz — particulièrement qualifié — Michel Blavet fut le premier flûtiste de son temps. Perfectionnant l'apport de C. Naudot, Michel de la Barre et G. Buffardin, il porte la technique de la flûte traversière à son apogée pour le xviii e siècle. Né à Besançon, il se fixe à Paris, sur les conseils du duc de Lévis (1723), et y dem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-blavet/#i_88989

BOCCHERINI LUIGI (1743-1805)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 672 mots

Né à Lucques d'un père chanteur et contrebassiste, Boccherini est envoyé à Rome dès 1757 pour y étudier le violoncelle (instrument auquel il attachera son renom) et la musique vocale ancienne (Palestrina), dont les traces se retrouveront jusque dans son Stabat Mater de 1801. De retour dans sa ville natale, il y donne deux oratorios, Giuseppe riconosciuto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-boccherini/#i_88989

BONONCINI LES

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 501 mots

Le père et les deux frères Bononcini ont eu une célébrité inégale. Il n'est pas dit notamment que le plus illustre, l'aîné des deux frères, soit le plus talentueux : c'est l'autre que le padre Martini considérait comme le plus grand maître de son temps... L'un et l'autre sont les disciples de leur père Giovanni Maria (1642-1678), maître de chapelle à Modène, théoricien et compositeur de musique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bononcini/#i_88989

BONPORTI FRANCESCO ANTONIO (1672 env.-1749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

L' Italien Francesco Antonio Bonporti compte parmi les plus importants compositeurs de musique instrumentale de la première moitié du xviii e  siècle. Ses Invenzioni da camera , courtes suites instrumentales d'une grande originalité, ont fort probablement servi de modèle à Jean-Sébastien Bach pour ses quinze […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-antonio-bonporti/#i_88989

BOUFFONS QUERELLE DES

  • Écrit par 
  • Jacques GHEUSI
  •  • 1 982 mots

En 1752, à Paris, éclata ce que l'on a appelé la « querelle des Bouffons », bataille musicale née de la rivalité entre les partisans de la musique lyrique française, établie par Lully et renouvelée par Rameau, et ceux de la musique lyrique italienne dans le style bouffe, représentée par des compositeurs comme Pergolèse, Rinaldo da Capua, Latilla, Jommelli, Cocchi, Leo, Ciampi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-des-bouffons/#i_88989

BOYCE WILLIAM (1710 env.-1779)

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 420 mots

Organiste, compositeur et éditeur de musique anglais, William Boyce passa toute sa vie à Londres ; chantre, puis élève de l'organiste Maurice Greene à la cathédrale Saint-Paul, il est ensuite organiste dans diverses églises de la ville. En 1749, il reçoit à l'université de Cambridge les grades de bachelier, puis de docteur en musique. Dès 1736, il fait partie de la chapelle royale où il est appoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-boyce/#i_88989

CAMBINI GIOVANNI GIUSEPPE (1746-1825)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 468 mots

Né à Livourne, élève du fameux padre Martini à Bologne de 1763 à 1766, Cambini, âgé de vingt ans, fait représenter en 1766, à Naples, un opéra qui n'a aucun succès. Il est capturé avec sa fiancée sur le chemin du retour par des pirates barbaresques qui les vendent tous deux comme esclaves. « Ce n'est pas encore le plus cruel de ses malheurs », commentera Grimm dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-giuseppe-cambini/#i_88989

CAMPRA ANDRÉ (1660-1744)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Organiste, maître de chapelle, musicien de théâtre, créateur de l'opéra-ballet, André Campra est l'une des grandes figures de son siècle . Son écriture, qui renouvelle tout ce qu'elle touche, représente une synthèse originale des styles italien et français, qui caractérise le début du xviii e siècle. Fils d'un chirurgien italien, Campra est en 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-campra/#i_88989

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Situation musicale des origines au XIXe siècle »  : […] Si la mosaïque ethnique a façonné les divers aspects de la conscience artistique du pays, les deux groupes prédominants, francophone et anglophone, en ont posé les assises. Dès le XVII e  siècle, une vie musicale intense s'organise en Nouvelle-France grâce à son premier évêque, M gr  François-Xavier de Montmorency-Laval de Montigny, qui suscite la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_88989

CANNABICH CHRISTIAN (1731-1798)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 353 mots

Né à Mannheim dans une famille de musiciens, Cannabich entre dès 1744 dans le fameux orchestre de cette ville, dont Johann Stamitz, l'année suivante, prendra la direction. Son père, flûtiste et hautboïste, donne des leçons de flûte au prince-électeur Karl Theodor. Jusqu'en juillet 1753, le jeune Christian étudie avec Jommelli à Rome, et effectue peu après un assez long séjour à Milan. À la mort de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-cannabich/#i_88989

CANTATE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 894 mots

Dans le chapitre « La cantate profane de concert »  : […] Lorsque la cantate de chambre prend des proportions plus grandes, elle dépasse les limites du salon, où elle se confinait, et gagne l'estrade des salles de concert. Encore faut-il ne jamais oublier que les concerts, en cette époque lointaine, ne touchent qu'une infime minorité, puisque le « grand public », celui qui va aujourd'hui au concert, n'existe point encore. Il ne s'agit donc pas, pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantate/#i_88989

CARVALHO JOÃO DE SOUSA (1745-1798)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 198 mots

Musicien portugais, pédagogue et compositeur ; il est très certainement le plus remarquable compositeur d'opéras de son pays avant Marcos Portugal (1762-1830), lequel fut son élève à Lisbonne. Carvalho suivit les cours du séminaire patriarcal de Lisbonne, puis du conservatoire de S. Onofrio de Naples, avant d'entrer à son tour au séminaire patriarcal comme professeur de contrepoint et maître de ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joao-de-sousa-carvalho/#i_88989

CASSATION, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 234 mots

Forme instrumentale apparue au xviii e  siècle, la cassation comporte plusieurs mouvements courts. Proche de la sérénade et du divertimento du xviii e  siècle, elle est, à l'instar de ces deux formes, souvent destinée à être jouée en plein air. Le terme « cassation » se réfère davantage à la fonct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cassation-musique/#i_88989

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

Au sens moderne, « musique de chambre » est une expression générique s'appliquant à des compositions pour un petit nombre d'instruments solistes. Jusqu'à la fin du xvii e  siècle, avant l'apparition des concerts publics, le terme désigne une musique destinée à être jouée chez un particulier, fût-ce un roi, par opposition à la musique d'église et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_88989

CHERUBINI LUIGI (1760-1842)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 591 mots
  •  • 1 média

Le compositeur qui, le 10 août 1841, à l'âge de quatre-vingt-un ans, écrit un canon mélancolique sur le long énoncé de son nom — Luigi Carlo Salvatore Zanobi Maria Cherubini — reste surtout présent dans les mémoires pour ses violents démêlés, en tant que directeur du Conservatoire de Paris, avec Berlioz : leur différence d'âge est, il est vrai, de près d'un demi-siècle. Né à Florence, Cherubini a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cherubini/#i_88989

CIMAROSA DOMENICO (1749-1801)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 748 mots

Sans doute le plus grand représentant italien de l'opéra bouffe dans la seconde moitié du xviii e siècle, Cimarosa naît à Aversa (près de Naples), reçoit à Santa Maria di Loreto de Naples un enseignement musical très complet (il y compose quelques œuvres religieuses d'intérêt inégal), et débute au théâtre en 1772 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-cimarosa/#i_88989

CLARKE JEREMIAH (1674 env.-1707)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 177 mots

Organiste et compositeur anglais, Jeremiah Clarke signa pour l'essentiel des pièces de musique sacrée. Son œuvre la plus célèbre, The Trumpet Voluntary , fut longtemps attribuée à Henry Purcell. Né vers 1674, Jeremiah Clarke (Clark, Clerk) est nommé chef des chœurs ( master of the choristers ) à la cathédrale Saint-Paul de Londres en 1704 et obtient la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeremiah-clarke/#i_88989

CLASSICISME, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 156 mots

Le terme « classicisme » est un véritable creuset sémantique : d'un point de vue esthétique, il représente une perfection achevée élevée au rang de modèle ; d'un point de vue littéraire et plastique, il correspond à l'Antiquité gréco-latine en tant que fondement de la civilisation et de l'éducation, bien avant de s'attacher aux productions du règne de Louis XIV ; en danse, il désigne les ballets a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme-musique/#i_88989

CLASSIQUE MUSIQUE DITE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 920 mots
  •  • 4 médias

L'expression « musique classique » recouvre, selon les cas, des réalités fort diverses. La musique « classique » peut s'opposer à la musique dite populaire, légère ou de variété, et comprend alors toute la musique savante (ou sérieuse) européenne, des prédécesseurs de Pérotin aux successeurs de Pierre Boulez. On peut distinguer dans ce contexte de musique « sérieuse », la musique classique et la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-dite-classique/#i_88989

CLEMENTI MUZIO (1752-1832)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 518 mots

Pianiste, compositeur et éditeur de musique italien né à Rome, Muzio Clementi fut sans doute le premier à avoir, dès les années 1780, non seulement écrit mais aussi et surtout adapté sa musique au piano « moderne », et à ce titre, il influença fortement Beethoven, dont il fut, dans le domaine de la sonate pour clavier, le prédécesseur principal. Enfant prodige, organiste à neuf ans et auteur à dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muzio-clementi/#i_88989

CLÉRAMBAULT LOUIS NICOLAS (1676-1749)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 352 mots

Compositeur, claveciniste, organiste, et le maître de la cantate française. Son père, Dominique (1644-1704), fut l'un des « vingt-quatre violons du roy » (la famille était au service des rois de France depuis Louis XI). Louis Nicolas, élève de J.-B. Moreau et d'A. Raison (à qui il succéda à la tribune des dominicains de la rue Saint-Jacques), tint aussi les orgues de Saint-Sulpice (1715, après G. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-nicolas-clerambault/#i_88989

CONCERT

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 2 858 mots

Dans le chapitre « Du théâtre payant aux concerts spirituels »  : […] On peut poser en principe qu'il n'y eut jamais de concerts payants avant la fin du xvii e  siècle. Comme pour la musique de concert, les premiers opéras furent des spectacles pour invités ; c'est en 1637, au San Cassiano de Venise, que l'on vit pour la première fois un théâtre payant. L'Angleterre suivit en 1639 avec William D'Avenant, et la Franc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concert/#i_88989

Concerto pour flûte en mi mineur, BENDA (Franz)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 419 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] La vie de Benda, né en Bohême, est associée à Frédéric II de Prusse : en 1733, il entre dans l'orchestre que le prince entretient contre le désir de son père (les concerts y sont souvent donnés en secret) ; apprécié pour sa voix et son jeu expressif au violon, il suit Frédéric à la cour à Potsdam lors de son accession au trône, en 1740. L'orchestre devient vite le plus réputé d'Europe et Benda en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-flute-en-mi-mineur-benda-franz/#i_88989

Concerto pour violon, hautbois, cordes et basse continue, VIVALDI (Antonio)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 427 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le nom de Vivaldi est attaché à Venise, où il exerce la fonction de violoniste à Saint-Marc et où il occupe divers postes à l'Ospedale della Pietà. Son œuvre, immense - près de 800 numéros dans le catalogue Ryom -, comporte des pièces instrumentales (sonates, concertos...) et vocales (cantates, oratorios, opéras...). Mais seuls 13 recueils de musique instrumentale seront édités de son vivant, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-violon-hautbois-cordes-et-basse-continue-vivaldi-antonio/#i_88989

CORELLI ARCANGELO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 362 mots

17 février 1653 Arcangelo Corelli naît à Fusignano, entre Ravenne et Bologne. 1670 Corelli entre à l'Accademia Filarmonica de Bologne. 1675 Installé à Rome, Corelli travaille comme violoniste dans des églises et des théâtres. 1681 Corelli fait publier à Rome son recueil de douze sonates […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corelli-reperes-chronologiques/#i_88989

CORRESPONDANCE (W. A. Mozart)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 986 mots

Des grands compositeurs du xviii e  siècle, Wolfgang Amadeus Mozart et Carl Philipp Emanuel Bach sont ceux dont nous sont parvenus le plus grand nombre d'écrits. Pour Mozart, il s'agit essentiellement de lettres, alors qu'à la correspondance du Bach de Berlin et de Hambourg s'ajoutent de nombreux articles de journaux, préfaces à ses propres œuvres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance/#i_88989

CORRETTE MICHEL (1709-1795)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 600 mots

L'un des précurseurs de la symphonie française à qui l'on doit de nombreux concertos, surtout pour instruments à vent ; il est le premier en France à avoir publié un concerto pour flûte (opus 4). Son père, Gaspard Corrette, composa notamment une Messe du huitième ton pour l'orgue à l'usage des dames religieuses et utile à ceux qui touchent l'orgue (1703) : elle est conforme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-corrette/#i_88989

COUPERIN FRANÇOIS (1668-1733) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 179 mots

10 novembre 1668 François Couperin naît à Paris. 1685 Il succède à Michel Richard Delalande à l'orgue Clicquot de l'église Saint-Gervais de Paris. 1690 Il compose des Pièces d'orgue consistantes en deux Messes et fait entendre, sous un pseudonyme italien, la première sonate en trio écrite en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couperin-reperes-chronologiques/#i_88989

COUPERIN LES

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 518 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La musique vocale »  : […] Les fonctions de Couperin, organiste du roi, ne l'obligeaient pas à composer de la musique vocale pour la Chapelle. Néanmoins, il nous a laissé une série de petits motets intimes : presque aucun chœur ; trois voix parfois, une ou deux le plus souvent, et avec une prédominance de la voix de soprano (n'oublions pas que sa cousine Marguerite Louise était chanteuse et se produisait à la Cour). Après l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-couperin/#i_88989

LA CRÉATION (J. Haydn)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 301 mots
  •  • 1 média

Transcendant le classicisme, dont il est, avec Mozart, un des deux pôles, Joseph Haydn constitue le principal trait d'union entre la fin de l'ère baroque et les débuts du romantisme. À une époque où le genre de l'oratorio décline, il s'inscrit dans l'héritage de Haendel avec La Création (1798) – dont le livret avait été proposé au compositeur du Messie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-creation/#i_88989

CROFT WILLIAM (1678 env.-1727)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Organiste anglais et compositeur de musique religieuse, William Croft (ou Crofts) est baptisé le 30 décembre 1678, à Nether Ettington, dans le Warwickshire. Formé par John Blow, William Croft est organiste à l'église Saint-Anne, dans le quartier londonien de Soho, de 1700 à 1712, gentleman extraordinary et organiste à la Chapel Royal à partir de 1707, organiste à l'abbaye de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-croft/#i_88989

DALAYRAC NICOLAS MARIE (1753-1809)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 270 mots

Compositeur français né à Muret, destiné à la carrière militaire, Dalayrac entre comme sous-lieutenant dans les gardes d'honneur du comte d'Artois, tout en étudiant la musique avec Langlé et Grétry. En 1777, il fait paraître Six Quatuors concertants pour deux violons, alto et basse (avec ceux de Pierre Vachon, les premiers spécimens français de quatuors à cordes) et, l'année […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-marie-dalayrac/#i_88989

DAQUIN LOUIS CLAUDE (1694-1772)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 745 mots

Claveciniste, organiste et compositeur français, né et mort à Paris, auquel sa virtuosité à l'orgue valut une renommée exceptionnelle. Véritable enfant prodige, Daquin se produisit au clavecin, dès l'âge de six ans, devant Louis XIV ; à l'âge de huit ans, il apporta un motet pour grand chœur et orchestre, Beatus Vir , à son maître en composition, Nicolas Bernier, qui le fit e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-claude-daquin/#i_88989

DELALANDE ou DE LA LANDE MICHEL RICHARD (1657-1726)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 466 mots

Organiste, violoniste et compositeur, Delalande, l'une des plus hautes figures musicales du siècle de Louis XIV, est resté célèbre surtout pour ses grands motets. Delalande fait d'abord partie de la maîtrise de Saint-Germain-l'Auxerrois et acquiert une grande renommée dans le jeu du clavecin et de l'orgue. Il tient les claviers des Grands-Jésuites, du Petit-Saint-Antoine, de Saint-Jean-en-Grève et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delalande-de-la-lande/#i_88989

DESTOUCHES ANDRÉ cardinal (1672-1749)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 710 mots

Compositeur français, né et mort à Paris, dont le style à la fois prolonge celui de Lully et de Campra et annonce celui de Rameau et de Gluck. Avec son maître Campra, Destouches est l'un des créateurs de l'opéra-ballet ( L'Europe galante , 1697). « Musicien du sentiment », selon Paul-Marie Masson, « sa gloire, c'est son récitatif mélodique », qui est un véritable chant, en qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-destouches/#i_88989

DIAPASON

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 752 mots

Dans le chapitre « La double nomenclature »  : […] Lorsque, au xi e  siècle, Gui d'Arezzo inventa les syllabes ut, ré, mi , etc., ce ne fut pas pour remplacer les noms alphabétiques des notes A, B, C, etc., qui existaient depuis deux siècles environ, mais bien pour les compléter selon des conventions très différentes de l'emploi actuel des mêmes syllabes. Celles-ci avaient po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapason/#i_88989

DITTERSDORF CARL DITTERS VON (1739-1799)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 427 mots

Né à Vienne, fils d'un brodeur à la cour et au théâtre, Ditters sert d'abord comme page chez le prince de Saxe-Hildburghausen, qui lui permet de parfaire sa formation de violoniste avant de le faire engager comme soliste dans l'orchestre de l'Opéra, alors dirigé par Gluck, en 1761. Deux ans plus tard, il accompagne Gluck à Bologne. En 1764, il succède à Michael Haydn à la tête de la chapelle de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-ditters-von-dittersdorf/#i_88989

Divertimento pour cordes K 136, MOZART (Wolfgang Amadeus)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 566 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] De 1762 à 1774, Mozart voyage en Europe, où il s'imprègne des différents styles musicaux. De 1775 à 1780, il affirme sa personnalité et écrit les œuvres qui vont asseoir sa notoriété ; il vit alors principalement à Salzbourg. Les années 1781 à 1788 sont les plus fécondes : il est alors stimulé par la vie musicale et intellectuelle de Vienne, où il réside. De 1789 à 1791, il approfondit le langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divertimento-pour-cordes-k-136-mozart-wolfgang-amadeus/#i_88989

Dixit Dominus, HAENDEL (Georg Friedrich)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 500 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Haendel, Saxon naturalisé anglais, aura été le maître de l'opéra italien puis de l'oratorio. Il connaît ses premiers succès lors d'un séjour en Italie, de 1706 à 1709. Londonien dès 1710, il conquiert le public anglais avec son opéra Rinaldo (1711). Nommé en 1719 directeur de la Royal Academy of Music, il reprend cette entreprise à son compte lorsque celle-ci fait faillite e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dixit-dominus-haendel-georg-friedrich/#i_88989

DOUZE SONATES, OPUS 5 (A. Corelli)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

Les quatre premiers recueils de sonates en trio d'Arcangelo Corelli résument l'évolution de cette forme ; mais c'est celui de 1700 – la célèbre Opera quinta  – qui exercera l'influence la plus durable en affirmant l'indépendance du violon : en témoignent les 42 éditions au moins qui en ont été recensées au xviii e  siècle. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douze-sonates-opus-5/#i_88989

DURANTE FRANCESCO (1684-1755)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 207 mots

Avec son contemporain et rival Leo, auquel il succéda au Conservatoire Sant'Onofrio, Durante est l'un des principaux représentants de l'école napolitaine de la première moitié du xviii e  siècle. Ce fut avant tout un pédagogue (Pergolèse, Piccinni, Paisiello, parmi bien d'autres, furent ses élèves), homme simple, d'humeur égale, paisible et intègr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-durante/#i_88989

DUSSEK JAN LADISLAV (1760-1812)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 483 mots

Le pianiste et compositeur tchèque Jan Ladislav Dussek est surtout connu pour ses pièces pour piano et sa musique de chambre. Jan Ladislav Dussek (on trouve aussi Dušek et Dusík) naît le 12 février 1760, à Čáslav, en Bohême (auj. en Rép. tchèque). Il étudie la musique auprès de son père, Jan Josef Dussek, organiste à la cathédrale de Čáslav, et montre dès son plus jeune âge des dispositions pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-ladislav-dussek/#i_88989

EMPFINDSAMKEIT, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 753 mots

L' Empfindsamkeit est un mouvement préclassique qui se développe essentiellement en Allemagne du Nord, en réaction au rationalisme de l' Aufklärung (les Lumières germaniques), de 1740 à 1760 environ. Cette « sensibilité » (ou « émotivité » ou « sentimentalité ») nouvelle que l'on s'ingénie désormais à cultiver indique qu'une page est bel et bien en tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empfindsamkeit-musique/#i_88989

ESSERCIZI PER GRAVICEMBALO (D. Scarlatti)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 226 mots

Dernier des cinq grands compositeurs pour le clavecin – aux côtés de Couperin, Rameau, Haendel et Bach –, Domenico Scarlatti domine à tel point le langage de son instrument que le reste de sa production – opéras et œuvres sacrées, principalement – semble, en comparaison, manquer de relief. 555 pièces figurent dans le catalogue établi par le claveciniste et musicologue Ralph Kirkpatrick, mais trent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essercizi-per-gravicembalo/#i_88989

L'ESTRO ARMONICO (A. Vivaldi)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

À la fin du xvii e  siècle, Arcangelo Corelli fixe la forme du concerto grosso, dans lequel un petit ensemble de solistes, le concertino , s'oppose à la masse de l'orchestre. Le concerto de soliste va naître de ce concerto grosso par réduction de l'effectif du concertino. S'il n'en est pas l'inventeur, Antonio Vivaldi en impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-estro-armonico/#i_88989

Fantaisie et fugue en ut mineur, BACH (Carl Philipp Emannuel)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 554 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Maître de la musique instrumentale, Carl Philipp Emanuel Bach, deuxième fils de Jean-Sébastien Bach, donne avec son Essai sur la véritable manière de jouer des instruments à clavier (deux volumes : 1753, 1762) un traité qui va durablement influencer l'évolution de la musique occidentale et qui demeure fondamental pour la connaissance du style de la seconde moitié du XVIII […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantaisie-et-fugue-en-ut-mineur-bach-carl-philipp-emannuel/#i_88989

FENICE DE VENISE

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 317 mots

C'est à Venise, il ne faut jamais l'oublier, que s'est ouvert en 1637 le premier théâtre d'opéra payant, le San Cassiano, un théâtre ouvert au peuple et non plus seulement réservé à l'aristocratie, qui assistait aux représentations dans le secret de ses palais. Venise a très vite eu le goût de l'art lyrique et, en 1630, un premier opéra véritable y est représenté, au palais Mocenigo Dandolo (auj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenice-de-venise/#i_88989

FIGURALISME

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 329 mots

Dans le chapitre « Figuration des passions aux XVIIe et XVIIIe siècles »  : […] Parallèlement à la figuration des mots, des images, des situations et des symboles se développe celle des passions, au début du xvii e  siècle. Puisant aux sources de la pensée antique, Claudio Monteverdi (1567-1643) s'était fait l'ambassadeur de ce mouvement en rappelant, dans la Préface de son Huitième Livre de madrigaux ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuralisme/#i_88989

FIOCCO JOSEPH HECTOR (1703-1741)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 544 mots

Huitième des onze enfants nés d'un second mariage du compositeur d'origine italienne Pierre Antoine Fiocco (Pietro Antonio Fiocco, né à Venise en 1653, s'établit au début des années 1680 à Bruxelles, où il meurt en 1714), Joseph Hector Fiocco naît à Bruxelles le 20 janvier 1703. Organiste et claveciniste, son nom est mentionné dès 1726 parmi les membres de la chapelle ducale de Bruxelles, dirigée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-hector-fiocco/#i_88989

GALUPPI BALDASSARE (1706-1785)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 608 mots

Les ouvrages lyriques du compositeur italien Baldassare Galuppi lui ont valu le titre de « père de l'opéra bouffe ». Né le 18 octobre 1706, sur l'île de Burano, près de Venise, Baldassare Galuppi, qui sera surnommé « Il Buranello » en raison de son lieu de naissance, se forme auprès de son père, barbier et violoniste, compose dès l'âge de seize ans la « favola pastorale » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldassare-galuppi/#i_88989

GAVINIÈS PIERRE (1728-1800)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 229 mots

Né à Bordeaux, virtuose précoce du violon, Gaviniès joue dès l'âge de quatorze ans au Concert spirituel, dont il deviendra le premier violon, puis, en 1773, le codirecteur, avec Gossec et Leduc. La Révolution fera de cet ardent rousseauiste le premier professeur de violon du Conservatoire (1793). L'influence de Gaviniès se manifeste dans deux domaines, et elle est importante. Violoniste brillant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-gavinies/#i_88989

GIARDINI FELICE (1716-1796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 332 mots

Le violoniste et compositeur italien Felice Giardini (Felice de Giardini ou Felice Degiardino), né le 12 avril 1716 à Turin, est, avec Jean-Chrétien Bach, Karl Friedrich Abel et Johann Christian Fischer, un des principaux représentants du style galant. Felice Gardini a par ailleurs laissé une empreinte profonde sur la musique anglaise du xviii e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-giardini/#i_88989

GIROUST FRANÇOIS (1738-1799)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 187 mots

Compositeur français né à Paris, Giroust reçoit sa première formation à Notre-Dame, et fait entendre une de ses œuvres dès l'âge de quatorze ans. Nommé maître de chapelle de la cathédrale d'Orléans en 1756, il dirige dans cette ville l'orchestre de l'Académie de musique (1762) et celui de la Société des donateurs et des professeurs. Lauréat du Concert spirituel de Paris en 1768 pour son motet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-giroust/#i_88989

GIULIO CESARE (G. F. Haendel)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 969 mots
  •  • 1 média

Chef-d'œuvre de l'opera seria, probablement le plus connu, le plus souvent joué et le plus enregistré des opéras de Haendel (1685-1759), Giulio Cesare est composé durant l'été de 1723 et plusieurs fois remanié avant sa création, le 20 février 1724, au King's Theatre in the Haymarket de Londres, par la Royal Academy of Music. Le livret de cet ouvrage en trois actes – dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-cesare/#i_88989

GLEE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 406 mots

Le glee , du vieil anglais gliv ou glēo (signifiant « musique » ou « divertissement », selon l'acception qui est utilisée dans Beowulf ), est une pièce écrite pour au moins trois voix masculines solistes a cappella, parmi lesquelles un falsettiste. Constitué de plusieurs sections courtes de caractères ou d'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glee/#i_88989

GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON

  • Écrit par 
  • Michel NOIRAY
  •  • 2 860 mots
  •  • 2 médias

Si Gluck est à ranger parmi les principaux compositeurs de la période « préclassique » (à côté de Baldassare Galuppi, Tommaso Traetta, Johann Christian Bach et Carl Philipp Emanuel Bach), c'est avant tout pour avoir proposé une nouvelle conception de l' opéra, d'abord dans le domaine italien (de 1762 à 1770), puis dans la tragédie lyrique française (de 1774 à 1779). La « réforme » gluckiste de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-willibald-von-gluck/#i_88989

GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 361 mots
  •  • 6 médias

2 juillet 1714 Christoph Willibald von Gluck naît à Erasbach, près de Berching, dans le Haut-Palatinat. 1754 Gluck devient directeur du Burgtheater de Vienne. 5 octobre 1762 Orfeo ed Euridice (version italienne), azione teatrale en trois actes sur un livret de Ranieri d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gluck-reperes-chronologiques/#i_88989

GLUCKISTES & PICCINNISTES QUERELLE ENTRE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 639 mots
  •  • 1 média

La querelle des gluckistes et des piccinnistes se déroule pour l'essentiel à Paris de 1776 à 1779, et oppose moins les compositeurs Gluck et Piccinni, entraînés dans cette galère à leur corps défendant et dont les relations personnelles restent cordiales, que leurs partisans respectifs, et ce pour des motifs où la musique n'est pas, et de loin, seule en cause. Gluck, qui en 1774 a déjà donné à Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-entre-gluckistes-et-piccinnistes/#i_88989

GOSSEC FRANÇOIS JOSEPH GOSSÉ dit (1734-1829)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 436 mots

Compositeur né à Vergnies (Hainaut), Gossec arrive à Paris en 1751 et y passera toute sa vie. Dès 1753, il publie un recueil de sonates en trio, bientôt suivies de duos (op. 2), de symphonies en quatuor (op. 3), et à partir de 1759 (au moment où Haydn, son aîné de deux ans, écrit ses premières symphonies), de symphonies avec instruments à vent s'ajoutant aux cordes. Succédant à Johann Stamitz, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossec/#i_88989

GRAUN CARL HEINRICH (1704-1759)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Le nom du compositeur allemand Carl Heinrich Graun est avant tout attaché à sa cantate de la Passion Der Tod Jesu . Né le 7 mai 1704, à Wahrenbrück, en Saxe, dans une famille de musiciens, Carl (ou Karl) Heinrich Graun étudie le chant à la Kreuzschule de Dresde, où il a pour maîtres Johann Zacharias Grundig et Christian Petzold ; il prend également des cours de composition au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-heinrich-graun/#i_88989

GRAUPNER CHRISTOPH (1683-1760)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 118 mots

Né à Hartmannsdorf en Saxe, Christoph Graupner est élève de Johann Kuhnau à Saint-Thomas de Leipzig puis de Reinhard Keiser à l'Opéra de Hambourg ; il devient en 1712 maître de chapelle à la cour de Hesse-Darmstadt ; il finira ses jours à Darmstadt, non sans avoir, à la mort de Kuhnau, été candidat contre J.-S. Bach au poste de cantor de Saint-Thomas. On lui doit plusieurs opéras dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-graupner/#i_88989

GRÉTRY ANDRÉ MODESTE (1741-1813)

  • Écrit par 
  • Suzanne LEJEUNE-CLERCX
  •  • 1 670 mots

Asino in musica , « âne en musique », avait écrit de Grétry son maître romain, savant contrapuntiste, depuis longtemps oublié : J. B. Casali. Il convient plutôt de traduire : « âne en contrepoint ». Cependant, le musicien liégeois devait connaître le succès : à Rome, tout d'abord, où ses premières œuvres furent appréciées (1766), à Genève ensuite (1767), où il reçut les enco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-modeste-gretry/#i_88989

GYROWETZ ADALBERT (1763-1850)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 301 mots

Né à Budweis en Bohême, Gyrowetz compte parmi les principaux compositeurs tchèques de son temps qui, ayant dû s'expatrier, choisirent Vienne comme port d'attache. Arrivé dans la capitale des Habsbourg vers 1785, il y fait connaissance de Mozart (dont il parle avec émotion dans son autobiographie) et de Haydn. Il voyage ensuite en Italie, où il rencontre Goethe, puis en France (où il a la surprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adalbert-gyrowetz/#i_88989

HAENDEL GEORG FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jean-François LABIE
  •  • 3 149 mots
  •  • 2 médias

Longtemps, Haendel est resté l'homme d'une seule œuvre. Prodigieusement populaire dans les pays anglo-saxons, Messiah – Le Messie  – était peu connu, et moins apprécié encore, des Français. Le compositeur souffrait d'avoir été l'exact contemporain de Jean-Sébastien Bach, que les commentateurs présentaient dans sa double gloire de musicien spirituel et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-friedrich-haendel/#i_88989

HAENDEL GEORG FRIEDRICH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 722 mots
  •  • 11 médias

23 février 1685 Georg Friederich Händel (ou Handel, ou Hendel), naît à Halle, en Saxe prussienne ; Jean-Sébastien Bach naît un mois après, le 21 mars. La France utilise la graphie Georg Friedrich Haendel, à la suite de Romain Rolland ; en Grande-Bretagne, le compositeur signait George Frideric Handel. 26 ou 27 décembre 1709 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haendel-reperes-chronologiques/#i_88989

HAYDN MICHAEL (1737-1806)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 788 mots

Frère cadet de Joseph Haydn, né comme lui à Rohrau, aux confins de l'Autriche et de la Hongrie, Michael le rejoint vers 1745 à la maîtrise de la cathédrale Saint-Étienne à Vienne, où il reste une dizaine d'années. En 1757, alors que Joseph, sans emploi, mène encore une vie incertaine, Michael est nommé maître de chapelle de l'archevêque de Grosswardein en Hongrie (actuellement Oradea Mare en Rouma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-haydn/#i_88989

HAYDN JOSEPH

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 024 mots
  •  • 3 médias

Haydn est-il, comme l'a écrit Stendhal, le « père du quatuor et de la symphonie » ? Cette formule, si répandue soit-elle, est inexacte et donne une idée fausse de la personnalité de Haydn. En effet, les grandes formes de la musique instrumentale, sonate, quatuor, symphonie, existaient avant lui, de même que le langage qui leur est propre ; son œuvre n'est pas celle d'un novateur, d'un inventeur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-haydn/#i_88989

HAYDN JOSEPH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 678 mots
  •  • 23 médias

31 mars 1732 Franz Joseph Haydn naît à Rohrau-sur-la-Leitha, en Basse-Autriche. 1768 Symphonie n o  49 , en fa mineur, «  La Passion  ». 1772 Symphonie n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haydn-reperes-chronologiques/#i_88989

HERSCHEL sir WILLIAM (1738-1822)

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 2 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le musicien »  : […] Friedrich Wilhelm Herschel naît à Hanovre, en Basse-Saxe, dans le nord de l'Allemagne, le 15 novembre 1738. Dans sa jeunesse, il se destine d'abord à la carrière musicale. Son père Isaac (1707-1767) joue du violon et du Fagott – ancêtre du basson – et dirige l'orchestre militaire à l'école de la garnison de Hanovre. Il enseigne à ses enfants le hautbois, le violon et l'orgue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herschel-sir-william/#i_88989

HILLER JOHANN ADAM (1728-1804)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 264 mots

Compositeur et chef d'orchestre allemand, Johann Adam Hiller est considéré comme le père du Singspiel , genre musical mêlant dialogues parlés et chants. Né le 25 décembre 1728, à Wendisch-Ossig, près de Görlitz, en Saxe (auj. Osiek Łụzycki, en Pologne), Johann Adam Hiller (ou Hüller) s'initie à divers instruments et au chant, puis étudie brièvement le droit tout en développa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-adam-hiller/#i_88989

HIPPOLYTE ET ARICIE (J.-P. Rameau)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 322 mots
  •  • 1 média

Rameau a cinquante ans lorsque, théoricien émérite et compositeur reconnu, il ose enfin s'attaquer au seul genre qui lui résistait encore : l'opéra . Sa première tragédie en musique, Hippolyte et Aricie , créée le 1 er  octobre 1733, à l'Académie royale de musique de Paris, donne le coup d'envoi d'une série d'éclatantes réussites : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippolyte-et-aricie/#i_88989

HOLZBAUER IGNAZ (1711-1783)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 292 mots

Né à Vienne, Holzbauer, qui mène à Vienne des études de droit et de théologie, s'initie à la composition grâce au célèbre Gradus ad Parnassum du maître de chapelle impériale Johann Joseph Fux, qui, estimant ne rien avoir à lui apprendre de plus, lui conseille d'aller se perfectionner en Italie, où il se rend en effet. On le retrouve peu de temps après maître de chapelle en M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-holzbauer/#i_88989

HOTTETERRE LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 579 mots

Famille de musiciens français, facteurs d'instruments à vent, compositeurs, interprètes virtuoses à la Chambre du roi, sur la flûte, le hautbois, la musette, le cromorne... Le père, Loys (mort entre 1620 et 1625), était artisan tourneur et exerçait à la Courneuve-Boussey (près d'Évreux). Trois de ses huit enfants s'intéressèrent à la musique. Jehan (mort en 1691) fit partie à Versailles, vers 1650 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotteterre-les/#i_88989

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Des origines au XIXe siècle »  : […] Durant plusieurs siècles, compositeur et interprète ne font qu'un. La musique n'est pas encore notée et l'acte créateur appartient au compositeur lui-même. L'époque polyphonique donne un rôle limité à l'interprète, qui choisit seulement les moyens d'exécution (voix ou instruments) : la musique est en effet notée in abstracto , sans précision instrumentale particulière, pratiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_88989

JACQUET DE LA GUERRE ÉLISABETH (1667-1729)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 484 mots

L'une des premières femmes compositeurs. Brillante claveciniste française, Élisabeth Claude Jacquet naquit et mourut à Paris dans une famille qui comptait déjà plusieurs musiciens : Jehan, facteur de clavecin, mort à Paris après 1658 ; son fils, Claude I er (1605-av.1675), facteur comme son père ; Claude II, petit-neveu de Jehan, claveciniste et organiste de Saint-Louis-e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-jacquet-de-la-guerre/#i_88989

JOMMELLI NICCOLÒ (1714-1774)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 284 mots

En son temps l'un des plus célèbres compositeurs italiens d'opéras. Jommelli naît à Aversa près de Naples. Élève à Naples d'abord de Francesco Durante, puis de Leonardo Leo notamment, il fait représenter en 1737 son premier opéra, L'Errore amoroso , avec un succès tel que d'autres suivront bientôt non seulement à Naples mais aussi à Rome, à Bologne, où il étudie en 1741 le co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-jommelli/#i_88989

KREBS JOHANN LUDWIG (1713-1780)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 188 mots

Le catalogue de l'organiste et compositeur allemand, Johann Ludwig Krebs comporte de nombreuses pièces pour orgue et pour clavecin. Né en octobre 1713 (il est baptisé le 12), à Buttelstedt, près de Weimar, Johann Ludwig Krebs étudie sous la houlette de son père, Johann Tobias Krebs (1690-1762), puis devient l'un des élèves favoris de Jean-Sébastien Bach à la Thomasschule de Leipzig, de 1726 à 173 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-ludwig-krebs/#i_88989

KREUTZER RODOLPHE (1766-1831)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Compositeur et violoniste, le Français Rodolphe Kreutzer est, avec Pierre Baillot et Pierre Rode, l' un des fondateurs de l'école française de violon ainsi que l'un des plus éminents improvisateurs, pédagogue et chefs d'orchestre de son temps. Né le 16 novembre 1766, à Versailles, Rodolphe Kreutzer étudie d'abord avec son père, violoniste de la Chapelle royale, puis est l'élève de l'influent compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodolphe-kreutzer/#i_88989

KÜHNAU JOHANN (1660-1722)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 202 mots

Compositeur allemand né à Geising (Erzgebirge), Kuhnau étudie à la Kreuzschule de Dresde et occupe un poste à Zittau avant d'aller étudier le droit à Leipzig. Organiste à Saint-Thomas tout en exerçant la charge d'avocat (1684), il succède en 1701 à Schelle comme cantor et comme directeur de la musique à l'université : son successeur sera Jean-Sébastien Bach. D'une grande culture, Kühnau traduisit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-kuhnau/#i_88989

LECLAIR JEAN-MARIE (1697-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 779 mots

Jean-Marie Leclair a sa place parmi les très grands musiciens français du xviii e siècle : mais sa réputation serait mieux établie probablement s'il était né à Hambourg ou à Venise, au lieu de voir le jour à Lyon. C'est comme danseur qu'il apparaît tout d'abord : trait typiquement français. Au xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-leclair/#i_88989

LEÇONS DE TÉNÈBRES (F. Couperin)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

François Couperin, dit le Grand, appartient à une dynastie de quinze musiciens qui s'illustra à Paris durant plus de deux siècles. Brillant auteur de pièces pour clavecin, il réussit à allier l'esthétique française – goût de la danse, noblesse de l'écriture verticale, beauté du chant orné – avec les apports italiens – sens de la symétrie, piment du chromatisme, don des vocalises. Les offices de t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecons-de-tenebres/#i_88989

LEO LIONARDO ORTENSIO SALVATORE DE LEO dit LEONARDO (1694-1744)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 282 mots

Le compositeur italien Leonardo Leo, renommé pour ses nombreux opéras-comiques, joua un rôle prépondérant dans le développement de l'école napolitaine. Né le 5 août 1694, à San Vito degli Schiavi (auj. San Vito dei Normanni), près de Brindisi, dans le royaume de Naples, Leonardo Ortensio Salvatore de Leo entre au conservatoire de la Pietà dei Turchini, à Naples, en 1709 ; c'est dans cette institu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-lionardo-ortensio-salvatore-de-leo-dit-leonardo/#i_88989

Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix, HAYDN (Joseph)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 553 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Joseph Haydn occupe divers postes musicaux avant d'être durant près de trente ans (1761-1790) maître de chapelle des princes Esterházy. Il effectue ensuite quelques voyages, en particulier à Londres, avant de s'établir en 1797 à Vienne. Reconnu de son vivant comme un des génies de la musique, son rôle dans le développement du style classique est déterminant : il contribue notamment à établir les f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-dernieres-paroles-du-christ-en-croix-haydn-joseph/#i_88989

LESUEUR JEAN-FRANÇOIS (1760-1837)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 299 mots

Compositeur français né à Drucat-Plessiel, près d'Abbeville, Lesueur est reçu sans concours, après avoir occupé des postes dans de nombreuses villes, à Notre-Dame de Paris en 1786. Aussitôt, il demande au chapitre « la permission d'ajouter de la symphonie à sa musique pour les quatre fêtes de l'année » : le premier essai a lieu le jour de l'Assomption, avec un vif succès, mais non sans provoquer d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-lesueur/#i_88989

LITANIES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 358 mots

Terme générique et moderne qui désigne, dans le culte chrétien, plusieurs espèces de prières d'intercession. Celles-ci ont en commun une forme musicale caractérisée par sa simplicité formelle : alternance d'un soliste (ou d'un groupe de solistes), qui chante des invocations, des demandes ou des acclamations, et de l'assemblée, dont la réponse est brève et uniforme, tant mélodiquement que rythmique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litanies/#i_88989

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Le statut de librettiste »  : […] Peut-on fixer des étapes dans l'évolution du livret entre la naissance de l'opéra et l'époque actuelle ? La prise de conscience de son autonomie dramatique, que nous avons fixée à Verdi et Wagner, soit à la moitié du xix e  siècle, marque tous les musiciens qui ont suivi. Ce processus aboutit à la disparition des traditions nationales de l'opéra e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_88989

LOCATELLI PIETRO ANTONIO (1695-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 245 mots

Tandis que Sammartini, Giardini, Geminiani, Veracini se fixent à Londres et Lorenzani à Paris, Locatelli (né à Bergame) trouve sa place à Amsterdam et participe au puissant mouvement d'expansion de la musique italienne en Europe au début du xviii e siècle. Élève de Corelli et doué très jeune d'une extraordinaire virtuosité, il voyage beaucoup ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-antonio-locatelli/#i_88989

LŒILLET LES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 466 mots

Famille de musiciens français d'origine gantoise. John ou Jean, dit le Lœillet de Londres, naquit à Gand en 1680, arriva à Londres en 1705 et y demeura jusqu'à sa mort (1730). Il fut un virtuose de la flûte traversière dont il jouait au Haymarket Theatre ; il aurait introduit cet instrument en Angleterre. Il jouait aussi du hautbois. Il écrivit notamment dix-huit Sonates en trio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-loeillet/#i_88989

MANNHEIM ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 2 235 mots
  •  • 1 média

Mannheim a été, au xviii e  siècle, un centre musical dont le rayonnement dépassait largement les limites du Palatinat ; l'orchestre de la cour du prince-électeur Karl Theodor était considéré comme le meilleur de l'Europe par le nombre et la grande qualité des instrumentistes qui le composaient ; le musicologue anglais Burney le qualifiait, en 177 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-mannheim/#i_88989

MARAIS MARIN (1656-1728)

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 350 mots

Né à Paris, fils d'un cordonnier, Marin Marais est enfant de chœur à Saint-Germain-l'Auxerrois, en même temps que de Lalande. Il étudie la viole avec Sainte-Colombe et devient virtuose de la basse de viole. Il se marie en 1676 : il aura dix-neuf enfants, dont plusieurs deviendront musiciens. « Musicqueur du Roy » à la Cour, il devient en 1679 « ordinaire de la Chambre du Roy pour la viole ». Disci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marin-marais/#i_88989

MARCELLO BENEDETTO (1686-1739)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 354 mots

S'il ne signe pas ses œuvres en faisant suivre son nom de dilettante comme Albinoni, le Vénitien Marcello en est un, dans le meilleur sens du terme, par ce que sa naissance aristocratique a pu ajouter de culture, de finesse, de noblesse vraie à ses dons musicaux. Élève de Lotti et de Gasparini, il n'occupa naturellement aucun poste officiel, mais des charges d'avocat, de mem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-marcello/#i_88989

MARCHAND LOUIS (1669-1732)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 681 mots

Claveciniste et compositeur français ; célèbre aussi comme virtuose et improvisateur à l'orgue. C'est son père, Jean Marchand, maître de musique, qui lui donne vraisemblablement les rudiments de son art. Enfant prodige, Louis quitte Lyon, sa ville natale, pour tenir les orgues de la cathédrale de Nevers dès l'âge de quatorze ans. Dix ans plus tard, il occupe la tribune de la cathédrale d'Auxerre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-marchand/#i_88989

MARSEILLAISE LA

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 2 970 mots
  •  • 4 médias

Chant patriotique composé pendant la période révolutionnaire au moment où la France déclarait la guerre à l’Autriche (1792), L a   Marseillaise divisa les Français au xix e  siècle avant de devenir l’hymne national en 1879. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseillaise-la/#i_88989

MARTINI GIOVANNI BATTISTA (1706-1784)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 371 mots

Bien que ses compositions, élégantes et savantes, ne soient pas du premier intérêt, le padre Martini est une personnalité considérable du xviii e siècle musical par l'influence qu'il a exercée. Élève de son père Antonio, puis de Zanotti et de Certi, c'est le musicien le plus cultivé de son temps : violoniste, chanteur, claveciniste, organiste d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-martini/#i_88989

MATTHESON JOHANN (1681-1764)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 322 mots

Compositeur et théoricien allemand né et mort à Hambourg, Johann Mattheson donne une audition d'orgue dès l'âge de neuf ans et, ayant bénéficié d'une très solide éducation, se produit comme chanteur (1696), puis comme chef d'orchestre et compositeur (1699) à l'Opéra de sa ville natale. En 1703, il y fait la connaissance de Haendel, son cadet de quatre ans, qu'il manquera, un peu plus tard, de tuer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-mattheson/#i_88989

MÉHUL ÉTIENNE (1763-1817)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 289 mots

Compositeur français né à Givet (Ardennes), Étienne Méhul arrive à Paris en 1778 et reçoit les encouragements de Gluck. Il présente à l'Opéra Alonzo e Cora , qui ne sera joué que six ans plus tard (1791), mais, dès 1790, obtient à l'Opéra-Comique avec Euphrosine et Corradin ou le Tyran corrigé un succès qui devient le point de départ d'une production co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-mehul/#i_88989

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tonalité et l'hégémonie du mode d'ut »  : […] Dans l'affaire, la mélodie trouve bien, en principe, le champ libre, mais dans les limites étroites du mode d' ut . Et c'est pourquoi la mélodie classique se montre sous un jour absolument différent. Astreinte à prendre appui sur la tonique et la dominante, autorisée à de brèves digressions dans les tons voisins, sans cesse tentée par l'énoncé pur et simple des trois sons de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_88989

Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 670 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] La production de Bach est intimement liée aux postes qu'il occupe. À la cour, luthérienne, de Weimar (1708-1717), il compose pour l'orgue et doit écrire une cantate par mois. À celle, calviniste, de Köthen (1717-1723), il lui est interdit de composer de la musique d'Église ; il en profite pour écrire des œuvres instrumentales, parmi lesquelles les Concertos brandebourgeois . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messe-en-si-mineur-bach-jean-sebastien/#i_88989

LE MESSIE (G. F. Haendel)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

Le succès du Messie lors de sa création, le 13 avril 1742, à Dublin, est resté inaltérable, au point d'identifier Haendel à cette seule œuvre pendant près de deux siècles. Il faudra attendre l'entre-deux-guerres pour que sorte peu à peu de l'oubli le reste de ses ouvrages, notamment une quarantaine d'opéras, une vingtaine d'oratorios et de nombreuses œuvres instrumentales, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-messie/#i_88989

MONDONVILLE JEAN-JOSEPH CASSANÉA DE (1711-1772)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 662 mots

Violoniste virtuose et compositeur, Mondonville tient une place importante dans la musique française du xviii e  siècle ; plusieurs de ses innovations méritent d'être signalées. Il naquit à Narbonne où son père était musicien à la cathédrale Saint-Just. Il vint à Paris vers 1731, publia deux recueils de musique instrumentale en 1733 et 1734 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondonville-jean-joseph-cassanea-de/#i_88989

MONN GEORG MATHIAS (1717-1750)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 236 mots

Sans doute le plus doué parmi les compositeurs préclassiques autrichiens, né et mort à Vienne, Georg Mathias Monn est mentionné en 1731-1732 comme petit chanteur au monastère de Klosterneuburg ; en 1738 au plus tôt, il devient organiste de la toute récente Karlskirche de Vienne. Malgré sa célébrité comme pédagogue, on ne connaît le nom d'aucun de ses élèves. Dans sa courte vie, il écrivit un nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-mathias-monn/#i_88989

MONSIGNY PIERRE ALEXANDRE (1729-1817)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 202 mots

Un des principaux auteurs d'opéras-comiques français du xviii e  siècle. Pierre Monsigny naît à Fauquembergues (Pas-de-Calais), et décide de travailler la musique après s'être enthousiasmé, en 1754, pour la fameuse Servante maîtresse ( La Serva padrona ) de Pergolèse. Après avoir donné à la foire Saint- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-alexandre-monsigny/#i_88989

MONTÉCLAIR MICHEL PIGNOLET DE (1667-1737)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 275 mots

Le Français Michel Pignolet de Montéclair fut le principal compositeur d'opéras et de pièces instrumentales après Jean-Baptiste Lully et avant Jean-Philippe Rameau. Baptisé le 4 décembre 1667, à Andelot (auj. en Haute-Marne), Michel Pignolet (ou Pinolet), qui ajoutera ultérieurement le sobriquet de Montéclair à son nom, fait partie des chœurs de la cathédrale de Langres, puis entre au service d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-monteclair/#i_88989

MORT DE JEAN-SÉBASTIEN BACH

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 183 mots
  •  • 1 média

Le 28 juillet 1750, Jean-Sébastien Bach meurt à Leipzig . Musicien universel, il est considéré comme un point de départ auquel se référeront tous ses successeurs. Son approche de la musique, essentiellement polyphonique – sa maîtrise de la fugue n'a jamais été égalée – met un point final à l'expression baroque au travers d'une œuvre qui a touché à tous les genres, sauf à l'opéra. La première parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-jean-sebastien-bach/#i_88989

MORT DE MOZART

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 226 mots

Le 5 décembre 1791, cinq minutes avant une heure du matin, Wolfgang Amadeus Mozart meurt à Vienne. Enfant prodige, compositeur doté de facilités uniques, Mozart occupe une place essentielle dans l'histoire de la musique car il est le premier musicien à s'être libéré de la tutelle des princes et des mécènes pour se lancer dans l'aventure de l'indépendance. À bien des égards, sa musique est le refle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-mozart/#i_88989

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « Le motet classique »  : […] Sous l'influence du stile rappresentativo , né à Florence à la fin du xvi e siècle, la musique religieuse change totalement de caractère. C'est le début de l'époque baroque. Claudio Monteverdi est l'un des premiers à appliquer à la musique d'église les principes de la monodie accompagnée et de la basse continue. Les motets d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motet/#i_88989

MOURET JEAN-JOSEPH (1682-1738)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

Compositeur français et chef d'orchestre, « le représentant le plus pur de la musique de la Régence » (P. M. Masson), Mouret fut appelé « le musicien des Grâces » et allia en une heureuse synthèse les goûts italien et français. En outre, il peut être tenu pour le précurseur immédiat de Favart, fondateur de l'Opéra-Comique. Après ses études à Notre-Dame-des-Doms à Avignon, sa ville natale, il arriv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-joseph-mouret/#i_88989

MOZART LEOPOLD (1719-1787)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Compositeur et théoricien allemand né à Augsbourg, Leopold Mozart est d'abord passé à la postérité comme le père de Wolfgang Amadeus, à la fois pour le rôle de maître et de mentor qu'il joua pour lui dans sa jeunesse et pour les différends qui les opposèrent plus tard. Au collège des jésuites de sa ville natale, il reçoit une solide formation humaniste et, sur le plan musical, de violoniste et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-mozart/#i_88989

MOZART WOLFGANG AMADEUS

  • Écrit par 
  • Jean-Victor HOCQUARD
  •  • 4 605 mots
  •  • 6 médias

Aucun musicien n'a été, autant que Mozart, victime d'incompréhensions et de contresens. Si les « grands » du xix e  siècle – Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin et Wagner – surent reconnaître ce qu'ils devaient à leur devancier, le public romantique, un Berlioz en tête, ne voulut voir en Mozart que l'ordonnateur frivole des festivités galantes e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-amadeus-mozart/#i_88989

MOZART WOLFGANG AMADEUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 906 mots
  •  • 38 médias

27 janvier 1756 Johann Chrysostom Wolfgang Amadeus Mozart naît à Salzbourg. 1775 Mozart compose ses cinq concertos pour violon : n o  1 , en si bémol majeur (K 207 ; 14 avril sur l'autographe, mais qui date cependant peut-être de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozart-reperes-chronologiques/#i_88989

MUFFAT GOTTLIEB (1690-1770)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 203 mots

Fils de Georg Muffat, Gottlieb Muffat étudia le piano avec Johann Joseph Fux à Vienne et, en 1717, devint organiste de la chapelle impériale et ce jusqu'à sa mort. Il eut notamment pour élèves l'empereur François I er et l'impératrice Marie-Thérèse. Il est l'un des grands noms de la première moitié du xviii e  siècle comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlieb-muffat/#i_88989

MYSLIVEČEK JOSEF (1737-1781)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 479 mots

Son langage place Josef Mysliveček parmi les compositeurs les plus importants de la période préclassique. S'il connaît rapidement la gloire grâce à ses opéras – une trentaine, créés à Milan, Parme, Naples, Turin, Venise, Florence, Bologne, Rome –, c'est par ses œuvres symphoniques et sa musique de chambre qu'il exercera l'influence la plus notable. Mysliveček a rencontré Mozart deux fois (en jui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-myslivecek/#i_88989

NARDINI PIETRO (1722-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Le compositeur italien Pietro Nardini fut l'un des plus éminents violonistes du xviii e  siècle. Né le 12 avril 1722, à Livourne, en Toscane, Pietro Nardini est, à Padoue, le plus célèbre élève du compositeur Giuseppe Tartini, virtuose du violon. De 1763 à 1765, il est Konzertmeister (premier violon solo) à l'orchestre de la cour de Stuttgart, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-nardini/#i_88989

ORATORIO

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 2 608 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution et style »  : […] L'oratorio est donc essentiellement italien et romain, par ses origines comme par son contexte liturgique. Au cours de la seconde moitié du xvii e  siècle, l'oratorio perd son caractère fonctionnel lié à la pratique religieuse ; il se transforme en un genre musical autonome qui joue un rôle dans la vie musicale, suppléant par exemple à l'opéra pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/#i_88989

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique de l'orchestre symphonique »  : […] Pendant une période assez longue de l'histoire de la musique, les compositeurs écrivaient indifféremment pour des instruments quelconques sans que leur nature et leurs caractéristiques interviennent en tant qu'éléments constitutifs de l'œuvre. Assez fréquemment, d'ailleurs, les parties instrumentales se bornaient à doubler et à renforcer les parties vocales. Dans le cas de la musique de chambre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_88989

ORFEO ED EURIDICE (C. W. von Gluck)

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER
  •  • 1 353 mots

Cet Orphée fameux est une œuvre fondatrice qu'il est difficile d'appréhender sous un angle unique : Christoph Willibald von Gluck (1714-1787) en laissa deux versions distinctes : Orfeo ed Euridice , « azione teatrale », et Orphée et Eurydice , « drame héroïque » ; ces deux versions seront elles-mêmes revisitées par plusieurs arrang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfeo-ed-euridice/#i_88989

Orfeo ed Euridice, GLUCK (Christoph Willibald von)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 718 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] À la fin de 1752, Gluck, né en Bavière, s'installe à Vienne après divers séjours en Bohême, en Angleterre, en Italie, en France. Il a alors composé une vingtaine d'opéras, tous en italien, et adapte pour le public viennois des opéras-comiques français, quand un événement décisif scelle sa destinée : il rencontre en 1761 l'Italien Ranieri de' Calzabigi, diplomate, ami de Casanova, littérateur, édit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfeo-ed-euridice-gluck-christoph-willibald-von/#i_88989

OUVERTURE, musique

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 782 mots

Sous son acception la plus générale, l'ouverture désigne le morceau d'orchestre joué à rideau fermé avant une représentation d'opéra, voire avant tout spectacle (ouverture écrite par Beethoven pour son ballet Prométhée ). Le premier exemple connu en est sans doute la petite fanfare intitulée toccata précédant l' Orfeo de Monteverd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouverture-musique/#i_88989

PAËR FERDINANDO (1771-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

L' Italien Ferdinando Paër fut, avec Domenico Cimarosa et Niccolò Antonio Zingarelli, l'un des principaux compositeurs d'opéras-comiques de son temps. Né le 1 er  juin 1771, à Parme, Ferdinando Paër fait créer en 1791, dans sa ville natale, son premier ouvrage, Orphée et Eurydice , qui est en fait un drame en français et en prose avec musique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-paer/#i_88989

PAILLARD JEAN-FRANÇOIS (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 709 mots

Au début des années 1970, le débat avait été très animé. Face à face, Jean-Claude Malgoire, avocat passionné de nouvelles conceptions musicologiques, et Jean-François Paillard, irréductible défenseur de la tradition classique. Le premier chef d’orchestre était porté par la vague baroque qui allait submerger le monde musical et occulter la valeur du second, qui fut pourtant un pionnier. Oubliée l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-paillard/#i_88989

PAISIELLO GIOVANNI (1740-1816)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 578 mots

Un des plus célèbres compositeurs d'opéra bouffe italiens de la fin du xviii e siècle, Paisiello naît à Roccaforzata, près de Tarente, et, dès l'âge de quatorze ans, est envoyé à Naples, où il reçoit l'enseignement de Francesco Durante. Ses premiers opéras sont écrits pour Bologne, Venise, Modène, Parme. De retour à Naples (1766), il évince diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-paisiello/#i_88989

PEPUSCH JOHANN CHRISTOPH (1667-1752)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 511 mots

Compositeur et théoricien de la musique anglais d'origine allemande, né en 1667 à Berlin, mort le 20 juillet 1752, à Londres, Johann Christoph Pepusch fut l'une des grandes figures musicales de l'Angleterre à l'époque où Georg Friedrich Haendel régnait en maître dans les îles Britanniques. Après avoir étudié la théorie musicale et l'orgue, Johann Christoph Pepusch (anglicisé ultérieurement en John […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christoph-pepusch/#i_88989

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 1 299 mots
  •  • 1 média

Malgré une existence très brève (il est mort à l'âge où d'autres commencent une carrière), Pergolèse eut le temps d'affirmer sa valeur ; il est un des génies les plus authentiques du préclassicisme italien. De tous les compositeurs vocaux du xviii e  siècle, Pergolèse est certainement celui qui annonce le plus directement les réussites uniques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-pergolese/#i_88989

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 505 mots
  •  • 1 média

4 janvier 1710 Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi) naît à Iesi, dans les Marches. Début des années 1720 Pergolèse étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples. Été de 1731 Li prodigi della divina grazia nella conversione di San Guglielmo Duca d'Aquitania est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergolese-reperes-chronologiques/#i_88989

PHILIDOR LES DANICAN dits LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 921 mots

Dynastie de musiciens français (depuis Louis XIII jusqu'à la Révolution), dont certains furent illustres. Après Michel Danican, hautboïste sous Louis XIII (lequel l'aurait comparé à un artiste italien du nom de Filidori, d'où le pseudonyme adopté), une douzaine de compositeurs ou d'instrumentistes virtuoses portent ce nom. Jean (1620 env.-1679), hautboïste et fifre de la Grande Écurie, est aussi v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philidor-les-danican-dits-les/#i_88989

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le monde occidental, le piano est devenu, après la guitare, l'instrument le plus répandu dans le grand public . En effet, sa polyphonie et sa tessiture (possibilité de jouer plusieurs notes ensemble sur une grande étendue d'octaves) en ont fait l'instrument de base de toute éducation musicale. Le piano se suffit à lui-même et peut exprimer tous les genres. Si son succès a été confirmé, il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_88989

PICCINNI NICOLA (1728-1800)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 344 mots

Compositeur italien d'opéra né à Bari, connu surtout pour la querelle qui, en 1777-1778 à Paris, opposa ses partisans à ceux de Gluck. Élève à Naples de Leo et de Durante, Piccinni donne son premier opéra ( Le Donne dispettose ) dans cette ville en 1754. Appelé à Rome en 1758, il y écrit Alessandro nell'Indie , de style seria (sur u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-piccinni/#i_88989

QUANTZ JOHANN JOACHIM (1697-1773)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 245 mots

Flûtiste, compositeur et théoricien allemand né à Oberscheden près de Göttingen, capable en sa jeunesse de jouer de tous les instruments à vent à l'exception de la flûte traversière (qui deviendra plus tard sa grande spécialité), Quantz étudie le contrepoint à Vienne avec Fux en 1717, puis occupe des postes de hautboïste à Dresde et à Varsovie. Engagé comme flûtiste à Dresde après avoir suivi l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joachim-quantz/#i_88989

QUINTETTE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 485 mots

En musique, désignation s'appliquant en principe à toute pièce écrite pour cinq parties harmoniques réelles, soit vocales soit instrumentales. À la fin du xvi e  siècle et au début du xvii e  en relèvent notamment une des trois messes de Byrd, les madrigaux de Gesualdo et de Monteverdi, ainsi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintette/#i_88989

Quintette à cordes n° 4, en la majeur, MYSLIVEČEK (Josef)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 467 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Josef Myslivecek naît à Prague ; il publie anonymement en 1760 six symphonies puis étudie (1762-1763) le contrepoint avec Frantisek Habermann et l'orgue avec Josef Seger. En 1763, il se rend à Venise pour parfaire sa formation auprès de Giovanni Pescetti. Il décide alors de s'installer en Italie où, dès 1764, il connaît la gloire grâce à ses opéras, d'où son surnom de «Il divino Boemo». Il compose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintette-a-cordes-n-4-en-la-majeur-mysliveccaronek-josef/#i_88989

RAMEAU JEAN-PHILIPPE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 215 mots
  •  • 1 média

Le plus grand musicien français du xviii e  siècle, contemporain de Jean-Sébastien Bach, de Haendel et de Domenico Scarlatti (nés en 1685), Rameau représente, face à ces maîtres étrangers, le classicisme français à son apogée . Théoricien autant que compositeur, il connut une gloire tardive : il avait cinquante ans quand fut créée sa première trag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-rameau/#i_88989

RAMEAU JEAN-PHILIPPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 799 mots

24 ou 25 septembre 1683 Jean-Philippe Rameau naît à Dijon (il est baptisé le 25 septembre). 1702 Jean-Philippe Rameau est « maître de musique » de la cathédrale Notre-Dame-des-Doms, en Avignon, puis organiste de la cathédrale de Clermont. 1706 Jean-Philippe Rameau publie à Paris son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rameau-reperes-chronologiques/#i_88989

RICHTER FRANZ XAVER (1709-1789)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 218 mots

Compositeur né à Holesov (Holleschau) en Moravie, élève sans doute de Johann Joseph Fux à Vienne, Richter entre, après un voyage en Italie en 1740, au service du prince-abbé de Kempten. À la mort de celui-ci (1747), il est appelé, d'abord comme chanteur, puis comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur, à la cour du fameux prince-électeur de Mannheim : lui et Johann Stamitz dominent sans con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-richter/#i_88989

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Aperçus sur le rococo musical »  : […] Mieux que les Variations sur un thème rococo , un thème pour violoncelle à la Boccherini, de Tchaïkovski (1876), c'est la Suite en rocaille pour flûte, harpe, alto et violoncelle de Florent Schmitt qui, en 1934, rend un plus réel hommage à l'Europe musicale du siècle de Louis XV. Les musicologues d'expression française prisent peu l'adjectif « rococo », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_88989

ROUGET DE LISLE CLAUDE (1760-1836)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 350 mots

Officier et compositeur français né à Lons-le-Saunier, mort à Choisy-le-Roi, Rouget de Lisle est en 1791 capitaine en garnison à Strasbourg. En avril de l'année suivante, il y écrit les vers et compose très probablement la mélodie d'un Chant de guerre de l'armée du Rhin , qui prendra le nom de Marseillaise après avoir été chanté par les volontaires de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-rouget-de-lisle/#i_88989

SALIERI ANTONIO (1750-1825)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 441 mots

Compositeur italien né à Legnato Veneto (près de Vérone) mais ayant passé la quasi-totalité de sa vie à Vienne. Salieri arrive dans la capitale autrichienne en 1766 en compagnie de Florian Gassmann, qui lui enseigne la composition et le contrepoint, et y présente dès 1770 son premier opéra bouffe, Le Donne letterate . Nommé compositeur de la cour et maître de chapelle de l'Op […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-salieri/#i_88989

SAMMARTINI GIOVANNI BATTISTA (1700-1775)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 394 mots

Compositeur italien qui a joué un grand rôle dans la naissance et le développement de la symphonie dans la péninsule, Giovanni Battista Sammartini naît à Milan dans une famille de musiciens. Son père, le hautboïste français Alexis Saint-Martin, venu habiter Turin puis Milan, où il travaille pour le théâtre ducal, a fini par italianiser son patronyme. Son frère aîné, Giuseppe, né à Milan en 1695 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-sammartini/#i_88989

SARTI GIUSEPPE (1729-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

Le compositeur italien Giuseppe Sarti a signé quelque soixante-dix ouvrages lyriques, des pièces de musique instrumentale et des œuvres sacrées. Musicien cosmopolite, il a exercé une profonde influence sur la vie musicale du Danemark et de la Russie. Baptisé le 1 er  décembre 1729 à Faenza, près de Ravenne, dans les États pontificaux, Giuseppe Sarti (surnommé « Il Domenich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sarti/#i_88989

SCARLATTI DOMENICO (1685-1757) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 633 mots
  •  • 4 médias

26 octobre 1685 Sixième des dix enfants du compositeur Alessandro Scarlatti, Giuseppe Domenico Scarlatti naît à Naples ; il est contemporain de Georg Friedrich Haendel (né le 23 février 1685) et de Jean-Sébastien Bach (né le 21 mars 1685), et de deux ans le cadet de Jean-Philippe Rameau (baptisé le 25 septembre 1683). Ayant accompli une grande partie de sa carrière dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scarlatti-reperes-chronologiques/#i_88989

SCARLATTI LES

  • Écrit par 
  • Roland de CANDÉ
  •  • 2 009 mots
  •  • 2 médias

Famille de musiciens siciliens des xvii e et xviii e  siècles, les Scarlatti se sont illustrés principalement à Naples, ce qui leur vaut d'être rattachés habituellement à l'école napolitaine. Parmi eux se distinguent Alessandro, qui fut l'un des premiers grands musiciens classiques, et Domenico, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-scarlatti/#i_88989

SCHOBERT JOHANN (1740 env.-1767)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 468 mots

Compositeur aux origines incertaines (il naît sans doute en Silésie à une date inconnue), Schobert arrive à Paris vers 1760 après avoir enseigné quelque temps la musique à Strasbourg et avoir occupé un poste d'organiste à Versailles. En 1761, il entre au service du prince de Conti comme maître de musique et claveciniste de chambre. Les portes des salons s'ouvrent devant lui. Mais sa destinée sera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-schobert/#i_88989

SOLER père ANTONIO (1729-1783)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 446 mots

Organiste et compositeur catalan (né à Olot, province de Gérone), le père Antonio Soler est le musicien le plus remarquable de l'Espagne du xviii e siècle, dans la mouvance de Domenico Scarlatti. Formé à l'Escolania de Montserrat, où il entra à l'âge de six ans, il apprit le solfège, l'orgue et la composition. Il fut maître de chapelle à la cathé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soler-pere-antonio/#i_88989

SONATE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Constitution d'une forme musicale »  : […] La naissance de la forme dite sonate se fit, au cours du xviii e  siècle, progressivement, et en profitant de l'apport de nombreux musiciens, parmi lesquels on peut citer Pergolèse, Haendel et Jean-Sébastien Bach, les fils de Bach, Pietro Antonio Locatelli, Franz Xaver Richter, les musiciens de l'école de Mannheim, Johann Stamitz, Luigi Boccherin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate/#i_88989

Sonate en ut mineur, SCARLATTI (Domenico)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 437 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Fils du compositeur Alessandro Scarlatti (1660-1725), Domenico Scarlatti, né à Naples le 26 octobre 1685, acquiert comme claveciniste une telle célébrité que la reine Maria Casimira de Pologne le prend à son service en 1715. Il s'installe en 1720 au Portugal, où il devient le professeur de clavecin de l'infante Maria Bárbara ; lorsque celle-ci épouse en 1729 le prince Fernando, héritier du trône d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-en-ut-mineur-scarlatti-domenico/#i_88989

STABAT MATER (J.-B. Pergolèse)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 216 mots

Deux Stabat mater dominent la musique sacrée italienne de la première moitié du xviii e  siècle : celui d'Alessandro Scarlatti, composé vraisemblablement au tout début de ce siècle, et celui de Jean-Baptiste Pergolèse, achevé en 1736. Ces deux œuvres offrent d'évidentes similitudes dans leurs effectifs (deux voix de femme, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater/#i_88989

Stabat Mater, PERGOLÈSE (Jean-Baptiste)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 600 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Une santé fragile, une vie brève. Mais Pergolèse a donné à la musique quelques-uns de ses chefs-d'œuvre : l'opéra-bouffe La Servante maîtresse , créé à Naples en 1733, et qui sera à l'origine, lors de sa création à Paris, en 1752, de la querelle des Bouffons ; la Messe en fa majeur, un Salve Regina et, surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater-pergolese-jean-baptiste/#i_88989

STAMITZ JOHANN (1717-1757)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 449 mots

Compositeur et violoniste baptisé le 19 juin 1717 à Ňemecký Brod, en Bohême (auj. Havlí̌ck̊uv Brod, en République tchèque), enterré le 30 mars 1757 (il est probablement mort le 27 mars) à Mannheim, dans le Palatinat. Jan Václav Antonín Stamiæ, qui germanisera par la suite son nom en Johann Wenzel Anton Stamitz, reçoit dès son plus jeune âge une éducation musicale de la part de son père. En 1742, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-stamitz/#i_88989

STAMITZ KARL PHILIPP (1745-1801)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 427 mots

Fils aîné de Jan Vaclav Stamic, qui a germanisé son nom tchèque et se fait appeler Johann Stamitz, Karl naît à Mannheim l'année même où son père prend la direction de l'orchestre du prince-électeur Karl Theodor, dont il fait partie depuis quatre ans. Avant sa mort prématurée (1757), et aidé par les nombreux compositeurs de talent groupés autour de lui, Johann fera de cet orchestre un des meilleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-philipp-stamitz/#i_88989

STÖLZEL GOTTFRIED HEINRICH (1690-1749)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 137 mots

Compositeur allemand né à Gründstädtl (Erzgebirge), fils d'un organiste dont il reçoit sa première formation, Stölzel (ou Stözl, Stöltzel) occupe tout d'abord divers postes en Allemagne non sans effectuer, de 1713 à 1715, un voyage en Italie. Maître de chapelle à la cour de Saxe-Gotha à partir de 1719, il devient en 1739 membre de la Société scientifique musicale ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-heinrich-stolzel/#i_88989

LE STYLE CLASSIQUE (C. Rosen)

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 584 mots

Le style classique, tel que l'envisage Charles Rosen, dans Le Style classique. Haydn, Mozart, Beethoven (Gallimard, 1978, initialement paru aux États-Unis en 1971, sous le titre The Classical Style ), « c'est d'abord un tournant dans l'évolution » de la musique ? cinquante ans de musique o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-style-classique/#i_88989

SÜSSMAYR FRANZ XAVER (1766-1803)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Le nom du chef d'orchestre et compositeur autrichien Franz Xaver Süssmayr est aujourd'hui surtout attaché à l'achèvement du Requiem K 626 de Mozart, ce qui ne doit pas faire oublier que ses œuvres connurent un grand succès en son temps. Né en 1766 à Schwanenstadt, en Haute-Autriche, Franz Xaver Süssmayr (ou Süssmayer) se forme musicalement auprès de son père, puis au lycée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-sussmayr/#i_88989

SYMPHONIE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD
  •  • 3 095 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance de l'esprit symphonique »  : […] Ce n'est que vers le milieu du xviii e  siècle que la symphonie comme forme musicale a commencé à se dessiner. Tous les historiens ont souligné le rôle important joué dans son élaboration par les musiciens de l'école de Mannheim et par Haydn qui fut même surnommé « le père de la symphonie » . Faudrait-il donc croire que les innombrables « symphon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie/#i_88989

Tambourin, RAMEAU (Jean-Philippe)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 463 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rameau a sa vie durant réfléchi sur son art. En 1722, il publie un ouvrage au retentissement considérable, Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels . L'opéra est son domaine de prédilection et il donne en 1733 Hippolyte et Aricie , une tragédie lyrique antilullyste. Des comédies lyriques, des tragédies lyriques, des opéras-ballets vont suivr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambourin-rameau-jean-philippe/#i_88989

TARTINI GIUSEPPE (1692-1770)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Le personnage de Tartini est fait de curieux contrastes : un homme tranquille, rangé, pieux, bon pédagogue, bon mari, et pourtant un tempérament fougueux et nerveux ; une vie calme à Mantoue, durant laquelle il refuse les plus prestigieuses offres d'engagements et de tournées dans l'Europe entière, qui succède à une jeunesse mouvementée : il a connu la prison pour avoir épousé secrètement la prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-tartini/#i_88989

TCHÈQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Éric BAUDE
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

L'histoire musicale des pays tchèques – Bohême et Moravie – est foisonnante mais méconnue. Il ne subsiste pas de sources musicales antérieures à l'évangélisation par Cyrille et Méthode en Grande-Moravie (862-863). L'un des plus anciens cantiques tchèques est attribué à saint Adalbert, tué en 997 par les Slaves vieux-prussiens. Au xi e  siècle, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-tcheque/#i_88989

TOCCATA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 530 mots

Terme utilisé en musique, à partir de la fin du xvi e  siècle, pour désigner une pièce destinée à être touchée ( toccare  ; de même cantare a donné cantata et sonare , sonata) sur instrument à clavier. Auparavant, toccata s'entend parfo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toccata/#i_88989

TONADILLA

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 718 mots

Dans la seconde moitié du xviii e  siècle apparut à Madrid une nouvelle forme musicale qui devint vite très populaire, la tonadilla escénica ( tonadilla est un diminutif de tonada , qui signifie « chanson » en espagnol). Il s'agissait d'une sorte d'opéra-comique miniature, duran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonadilla/#i_88989

TRAITÉ DE L'HARMONIE RÉDUITE À SES PRINCIPES NATURELS, Jean-Philippe Rameau

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 112 mots

De 1722 à 1764, année de sa mort, Rameau ne cessa jamais d’avoir une activité théorique, jalonnée par de nombreux écrits (traités, mémoires, lettres ouvertes, notamment dans la polémique qui l’oppose à Jean-Jacques Rousseau). Les ouvrages théoriques dans lesquels il expose son système sont le Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels (1722), le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-harmonie-reduite-a-ses-principes-naturels/#i_88989

TRIO

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 682 mots

Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviii e  siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge et à la Renaissance, beaucoup de messes polyphoniques (dont une des t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio/#i_88989

VAŇHAL JAN KŘTITEL (1739-1813)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 235 mots

Compositeur et violoniste tchèque né à Nechanice en Bohême, Vaňhal fait partie des artistes qui, ayant quitté cette région, choisirent Vienne comme port d'attache. Il y arrive en 1760 et prend des leçons de Dittersdorf, qui a le même âge que lui. Il séjourne de 1769 à 1771 en Italie, où il rencontre Gluck et compose deux opéras, puis de 1772 à 1780, pour des raisons de santé, sur les terres du com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-krtitel-vanhal/#i_88989

VINCI LEONARDO (1696 env.-1730)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 97 mots

Homonyme du plus fameux des peintres (élève de surcroît du musicien Greco), Leonardo Vinci est l'une des plus remarquables figures de l'opéra napolitain après Scarlatti. C'est par l'opera buffa qu'il a commencé, et il y réussit toujours. Ses vingt-cinq opera seria, dont Ifigenia in Tauride est le plus célèbre, sont d'une forte et belle écriture, dans la tradition héritée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-vinci/#i_88989

VIOTTI GIOVANNI BATTISTA (1755-1824)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 313 mots

Élève de Pugnani ; après une tournée des capitales avec son maître (Genève, Berne, Dresde, Berlin, Varsovie, Saint-Pétersbourg, Paris), Viotti se fixe à Paris après l'accueil chaleureux qu'il y reçoit au Concert spirituel. Il entre au service de Marie-Antoinette, mais la Révolution le chasse (1792). Il émigre en Angleterre, puis à Hambourg, en Angleterre de nouveau, où il fonde avec Clementi l'orc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-viotti/#i_88989

VIVALDI ANTONIO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE, 
  • Roger-Claude TRAVERS
  •  • 3 247 mots
  •  • 1 média

Vivaldi a exercé une influence capitale sur l'évolution de la musique préclassique. Il a imposé, sinon inventé de toutes pièces, la forme du concerto de soliste, contribué puissamment à l'élaboration de la symphonie, donné au théâtre et à l'Église des œuvres dont on commence seulement à mesurer l'importance. Son retour à la lumière est un des phénomènes les plus curieux et les plus troublants de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-vivaldi/#i_88989

VIVALDI ANTONIO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 720 mots
  •  • 22 médias

4 mars 1678 Antonio Lucio Vivaldi naît à Venise. 1703 Vivaldi est ordonné prêtre le 23 mars ; en septembre, il obtient son premier poste officiel, celui de professeur de violon ( maestro di violino ) au Pio Ospedale della Pietà. 1705 Son opus 1 est publié à Venise ; il s'agit d'un recueil de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivaldi-reperes-chronologiques/#i_88989

WAGENSEIL GEORG CHRISTOPH (1715-1777)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 187 mots

Compositeur autrichien né à Vienne, élève pour la théorie, le clavecin et l'orgue du fameux Johann Joseph Fux, Wagenseil devient compositeur de la cour impériale en 1739, organiste de la chapelle de la veuve de l'empereur Joseph I er en 1741, et maître de musique de la famille impériale en 1745. Lorsque, en 1762, Mozart, âgé de six ans, est présenté à la cour, il joue un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-christoph-wagenseil/#i_88989

WALTHER JOHANN GOTTFRIED (1684-1748)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 132 mots

Compositeur, organiste et théoricien allemand né à Erfurt, Johann Gottfried Walther a comme maîtres des représentants de l'école d'orgue d'Allemagne centrale, dominée par Pachelbel. Organiste à Erfurt de 1702 à 1707, puis à Weimar, où il mourra, il entretient avec J.-S. Bach, lors de son séjour dans cette ville, des relations amicales. De sa production, qui comprenait beaucoup d'œuvres vocales, n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottfried-walther/#i_88989

ZELENKA JAN DISMAS (1679-1745)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 814 mots

Considéré comme le plus éminent représentant de la musique baroque tchèque, le compositeur Jan Dismas Zelenka naît dans le petit village de Louňovice, au sud-est de Prague, en Bohême ; il est baptisé le 16 octobre 1679. Son père, cantor, organiste et chef de chœur, l'initie très tôt à la musique. Jan Dismas étudie probablement au collège jésuite Clementinum de Prague, pour lequel il écrira trois c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-dismas-zelenka/#i_88989

ZELTER CARL FRIEDRICH (1758-1832)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 446 mots

Né à Berlin, ville dont, de 1800 environ à sa mort, il sera une des personnalités artistiques dominantes, fils d'un maçon, Zelter se fait connaître assez jeune comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur (son concerto pour alto en mi bémol date de 1779). En 1786 est jouée en l'église de la Garnison sa Cantate sur la mort de Frédéric II . Peu après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-zelter/#i_88989

ZUMSTEEG JOHANN RUDOLF (1760-1802)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 154 mots

Compositeur allemand né à Sachsenflur et mort à Stuttgart, Zumsteeg fait ses études à la Karlsschule de Stuttgart, où il se lie d'amitié avec Schiller, puis entre comme violoncelliste dans l'orchestre de la cour (1781) avant de devenir, en 1793, maître de chapelle. On lui doit quelques cantates spirituelles, plusieurs opéras et diverses musiques de scène, comme celles pour Hamlet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-rudolf-zumsteeg/#i_88989


Affichage 

Christoph Willibald von Gluck

photographie

Christoph Willibald von Gluck vers 1750, alors qu'il est encore un compositeur d'opéras italiens Il parcourt à cette époque l'Europe, occupant divers postes musicaux à Dresde, Vienne, Hambourg, Copenhague, Prague, Munich, Naples 

Crédits : Archive Photos/ Getty Images

Afficher

Domenico Scarlatti

photographie

Le compositeur italien Domenico Scarlatti (1685-1757) écrivit 555 sonates pour clavecin 

Crédits : De Agostini picture library/ Getty Images

Afficher

Instruments utilisés

tableau

Instruments utilisés dans quelques formations orchestrales: classiques (Haydn, Mozart), romantiques (Beethoven, Berlioz), contemporaine (Messiaen); la composition de l'orchestre «idéal» tel que le rêvait Berlioz est également indiquée 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

J. Haydn

photographie

Le compositeur autrichien Joseph Haydn est souvent considéré comme le père de deux genres de musique instrumentale : le quatuor à cordes et la symphonie 

Crédits : DEA / A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Jean-Philippe Rameau

photographie

Auteur de nombreuses pièces pour clavecin et de plusieurs opéras, le compositeur français Jean-Philippe Rameau (1683-1764) représente le classicisme français à son apogée 

Crédits : De Agostini/ Alfredo Dagli Orti/ Getty Images

Afficher

Jean-Sébastien Bach, dernier compositeur baroque

photographie

La mort du compositeur allemand Jean-Sébastien Bach, en 1750, marque la fin de la période baroque en musique 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Joseph Haydn

photographie

Joseph Haydn vers 1760, alors qu'il est maître de chapelle à la cour du comte Karl Joseph Franz Morzin, à Vienne Il n'a alors publié aucun quatuor à cordes et n'a composé qu'une seule symphonie 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Christoph Willibald von Gluck
Crédits : Archive Photos/ Getty Images

photographie

Domenico Scarlatti
Crédits : De Agostini picture library/ Getty Images

photographie

Instruments utilisés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

J. Haydn
Crédits : DEA / A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Jean-Philippe Rameau
Crédits : De Agostini/ Alfredo Dagli Orti/ Getty Images

photographie

Jean-Sébastien Bach, dernier compositeur baroque
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Joseph Haydn
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie