MUSIQUE OCCIDENTALE, XIXe siècle

24 PRÉLUDES, OPUS 28 (F. Chopin)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 274 mots

Au xv e  siècle, de courtes pièces improvisées permettent à l'interprète de vérifier l'accord de son instrument, « en prélude » à l'exécution de l'œuvre elle-même. Avec Andrea Gabrieli au xvi e  siècle, Dietrich Buxtehude au xvii e , François Coup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/24-preludes-opus-28/#i_88990

ADAM ADOLPHE CHARLES (1803-1856)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 164 mots

Le talent facile, trop facile, d'Adolphe Adam, élève de Boieldieu (cinquante opéras-comiques et ballets en une trentaine d'années), connut, comme celui de son contemporain Auber, toutes les gloires, dont celle d'entrer à l'Institut en 1844. C'est à la facilité, c'est-à-dire à la fois habileté qui glisse au laisser-aller et complaisance pour le public qui conduit à la vulgarité, que son œuvre dut s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-charles-adam/#i_88990

AIR, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 282 mots

Dans le chapitre « L'air dans l'opéra, la cantate et l'oratorio »  : […] Dans ces formes d'expression musicale, l'air est une partie destinée à mettre le chanteur en valeur ; la priorité y est donc accordée à la mélodie. On peut donc distinguer les ensembles (chœurs, duos, trios, etc.), les récitatifs et les airs. Par opposition au récitatif, l'air représente un arrêt momentané du déroulement dramatique, propre à permettre un épanchement lyrique. Mais, dès la seconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air-musique/#i_88990

ALBÉNIZ ISAAC (1860-1909)

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER
  •  • 1 685 mots
  •  • 1 média

La carrière d'Isaac Albéniz se déroule à l'époque où la musique espagnole, étouffée depuis plus d'un siècle par l'école italienne, connaît un renouveau inspiré des richesses et des possibilités de son folklore. Le réveil des nationalités qui se manifeste alors dans le monde entier est plus significatif encore en Espagne, où le peuple a gardé intactes ses traditions au long des décennies pendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-albeniz/#i_88990

ARENSKI ANTON STEPANOVITCH (1861-1906)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 666 mots

Le compositeur russe Anton Stepanovitch Arenski naît le 12 juillet (nouveau style ; 30 juin, ancien style) 1861 à Novgorod, dans une famille musicienne qui l'encourage à développer ses dons précoces : son père, médecin, joue du violoncelle ; sa mère, excellente pianiste, lui donnera ses premières leçons de musique. En 1879, il entre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, où il suit notamment les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-stepanovitch-arenski/#i_88990

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement considéré comme une adaptation »  : […] La vogue grandissante des musiques dites baroques a suscité la construction de fac-similés d' instruments anciens. Certains musiciens et une partie du public ont donc maintenant l'impression, d'ailleurs contestable, de pouvoir jouer et entendre de la musique des siècles passés dans une version originale, donc sans arrangement d'aucune sorte. Mais il arrive que les instruments pour lesquels une œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/#i_88990

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 385 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La dissolution du système tonal classique »  : […] Le système modal (ancien) et le système tonal (classique) sont fondés sur une véritable hiérarchie des degrés de la gamme, hiérarchie dans laquelle la note dite tonique (celle qui donne son nom au ton) joue le rôle principal. Une autre note, le cinquième degré de la gamme (par exemple, sol dans la tonalité d' ut ), dite dominante, était également très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_88990

AUBER DANIEL FRANÇOIS ESPRIT (1782-1871)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 261 mots

Élève de Cherubini, directeur, après son maître, du Conservatoire, entre 1842 et 1871 (date à laquelle Ambroise Thomas lui succédera), maître de chapelle de Napoléon III, Auber est le dernier grand représentant de l'opéra-comique français, tel que l'avaient conçu Philidor, Monsigny et Grétry. Spirituel et brillant, génie facile (trente-sept opéras-comiques, plus dix grands opéras), il a, sinon la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-francois-esprit-auber/#i_88990

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 101 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le modernisme musical entre les deux guerres »  : […] Les deux termes modernisme et avant-garde ne recouvrent pas les mêmes idées. La définition du mot modernisme ne saurait être donnée de manière absolue, universelle, mais plutôt relativement à une époque, à un courant artistique donné. En effet, la variété des objets musicaux qu'il prétend caractériser et, surtout, la diversité des attitudes devant les choix esthétiques essentiels qu'il reflète con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde/#i_88990

BALAKIREV MILI ALEXEÏEVITCH (1837-1910)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 648 mots

Né à Nijni-Novgorod de parents peu fortunés, Balakirev, dès l'enfance, fut attiré par la musique, mais, faute de ressources matérielles, son instruction théorique se borna à dix leçons de piano que lui donna un excellent professeur, Dubuc. À seize ans, il fit la connaissance d'Oulybychev, un riche mélomane, auteur de la première biographie de Mozart, qui disposait, dans sa propriété, d'un orchestr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mili-alexeievitch-balakirev/#i_88990

LE BARBIER DE SÉVILLE (G. Rossini)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 211 mots
  •  • 1 média

Le 20 février 1816, au Teatro Argentina de Rome, la création du Barbier de Séville , opéra bouffe ( commedia ) en deux actes de Gioacchino Rossini sur un livret de Cesare Sterbini d'après Beaumarchais, est un four. Et pourtant, l'œuvre passera à la postérité non seulement comme la plus populaire de son auteur, mais aussi comme l'archétype de l'opéra bouf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-barbier-de-seville/#i_88990

BEETHOVEN LUDWIG VAN

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN, 
  • Jean MASSIN
  •  • 4 201 mots
  •  • 2 médias

Si nous ignorions tout de la vie de Beethoven , mais si son œuvre entière nous était parvenue, nous la comprendrions, nous l'aimerions peut-être moins profondément, mais cette œuvre continuerait de nous apparaître comme celle d'un des plus grands musiciens. Inversement, si un cataclysme avait anéanti la totalité de l'œuvre musicale de Beethoven, mais si l'histoire de sa vie avait miraculeusement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-van-beethoven/#i_88990

BEETHOVEN LUDWIG VAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 208 mots
  •  • 31 médias

17 décembre 1770 Ludwig van Beethoven est baptisé à Bonn ; il est probablement né le 15 ou le 16. 1795 Beethoven compose le Premier Concerto pour piano , en ut majeur, opus 15 . 2 avril 1800 La Première Symphonie , en ut majeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beethoven-reperes-chronologiques/#i_88990

LA BELLE HÉLÈNE (J. Offenbach)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 298 mots

Celle que l'on considère comme la reine des opérettes françaises – bien qu'il s'agisse en réalité d'un opéra bouffe – est créée le 17 décembre 1864 au Théâtre des Variétés, à Paris. Offenbach a profité de la liberté des théâtres – un décret de Napoléon III du 6 janvier 1864 délivre les scènes parisiennes du poids des privilèges et de la contrainte des genres – pour quitter les Bouffes-Parisiens, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-belle-helene/#i_88990

BELLINI VINCENZO

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 2 998 mots
  •  • 2 médias

Vincenzo Bellini est l'un des représentants majeurs de ce qu'il est convenu d'appeler le « second bel canto », et il en est sans doute le plus attachant. Son œuvre, moins abondante que celle de Donizetti, évite la vulgarité qui dépare certaines partitions du compositeur de Bergame, dans les moments les moins bons. Elle est plus homogène que celle de Rossini. Mais elle reste relativement stable, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-bellini/#i_88990

BELLINI VINCENZO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 478 mots
  •  • 2 médias

3 novembre 1801 Vincenzo Bellini naît à Catane, en Sicile. Entre le 11 et le 15 février 1825 Adelson e Salvini , opera semiseria en trois actes sur un livret d'Andrea Leone Tottola d'après le roman Adelson et Salvini, anecdote anglaise de François-Thomas-Marie de Baculard d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bellini-reperes-chronologiques/#i_88990

BENNETT WILLIAM STERNDALE (1816-1875)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 393 mots

Pianiste, pédagogue, compositeur et chef d'orchestre britannique, William Sterndale Bennett est une figure éminente de la vie musicale de son temps. Né le 13 avril 1816, à Sheffield, dans le Yorkshire, William Sterndale Bennett devient à l'âge de huit ans choriste de la chapelle du King's College de Cambridge, et entre deux ans plus tard, en 1826, à la Royal Academy of Music de Londres pour étudie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-sterndale-bennett/#i_88990

BÉRIOT CHARLES DE (1802-1870)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Le violoniste et compositeur belge Charles de Bériot est à l'origine de l'école franco-belge de violon, mêlant élégance classique et virtuosité technique, illustrée par Henry Vieuxtemps, Eugène Ysäye, Louis Persinger, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Arthur Grumiaux... Charles-Auguste de Bériot naît le 20 février 1802 à Louvain. Élève de Jean-François Tiby, il se produit en public dès l'âge de neuf a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-beriot/#i_88990

BERLIOZ HECTOR

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

L'année 1830, qui vit naître la Symphonie fantastique , est aussi celle de la première de l' Hernani de Victor Hugo, qui est restée dans l'histoire sous le nom de « bataille d'Hernani » . Ce fut un temps où le romantisme français – qui avait pris un bon départ avec Chateaubriand, Charles Nodier et quelques autres – se laissait aller à des manifestations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-berlioz/#i_88990

BERLIOZ HECTOR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 777 mots
  •  • 8 médias

11 décembre 1803 (19 frimaire an XII) Louis-Hector Berlioz naît à La Côte-Saint-André (Isère). 5 décembre 1830 La Symphonie fantastique est créée à la Société des concerts du Conservatoire, à Paris, sous la direction de François Antoine Habeneck . 3 octobre 1833 Hector Berlioz épouse l'actric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlioz-reperes-chronologiques/#i_88990

BERWALD FRANZ (1796-1868)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 269 mots

Compositeur suédois et l'un des créateurs les plus originaux du xix e siècle, dont on commence à peine à mesurer la richesse, Berwald se produit, à dix ans, comme violoniste ; à seize ans, il entre à la chapelle royale. Ses premières œuvres (avant 1820) manifestent sa maîtrise et une grande liberté d'écriture. Après ses insuccès à Berlin (Théâtre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-berwald/#i_88990

BIZET GEORGES

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 569 mots
  •  • 2 médias

La gloire posthume qu'à connue Bizet avec Carmen a fait de lui un des ces innombrables créateurs dont l'histoire n'a retenu qu'une œuvre, injustice flagrante si l'on considère l'importance de Bizet dans l'histoire de la musique française et la valeur indéniable de ses autres ouvrages. Il s'est imposé dans l'univers alors bien terne de la musique française, qui cherchait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bizet/#i_88990

BIZET GEORGES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 544 mots
  •  • 5 médias

25 octobre 1838 Georges (Alexandre-César-Léopold) Bizet naît à Paris. 1855 Bizet compose une Symphonie en ut majeur, qui ne sera découverte qu'en 1933, dans la collection Bizet du Conservatoire de Paris. Cette symphonie est créée le 26 février 1935 par l'Orchestre symphonique de Bâle sous la direc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bizet-reperes-chronologiques/#i_88990

LA BOHÈME (G. Puccini), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

La Bohème , opéra de Giacomo Puccini, est créé au Teatro Regio de Turin le 1 er  février 1896. En 1890, la création de Cavalleria Rusticana de Mascagni marque l'acte de naissance d'un nouveau courant dans l'histoire de l'opéra, le vérisme, pendant musical du naturalisme littéraire ; il s'agit de représenter des tranches de vie da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme-g-puccini-en-bref/#i_88990

LA BOHÈME (G. Puccini)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 772 mots
  •  • 1 média

Opéra en quatre tableaux sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d'après le roman Scènes de la vie de bohème d'Henri Murger (paru en feuilleton de 1845 à 1848) et l'adaptation théâtrale qui en a été tirée par l'auteur et Théodore Barrière en 1849, La Bohème est composé par Giacomo Puccini entre l'été de 1894 et le début de décembre 1895, et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme/#i_88990

BOIELDIEU FRANÇOIS ADRIEN (1775-1834)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 228 mots

Célèbre auteur d'opéras-comiques du premier quart du xix e  siècle, Boieldieu reçoit un début de formation musicale dans sa ville natale de Rouen, où dès 1793 il fait jouer, non sans succès d'ailleurs, son opéra La Fille coupable . Installé à Paris, il y fait ses débuts en 1797 avec La Famille suisse . D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-adrien-boieldieu/#i_88990

BOITO ARRIGO (1842-1918)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Maître de chapelle et compositeur, son principal mérite n'est pas là : mais, poète de surcroît, Boito a fourni à Verdi plusieurs livrets. Homme de lettres, journaliste combatif, garibaldien, sénateur, il fut un ardent défenseur de Wagner. Il apporta, par sa culture, une collaboration précieuse à l'autodidacte Verdi. En outre, rien ne vaut, pour un librettiste, le fait d'être compositeur, de conna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrigo-boito/#i_88990

BORDES CHARLES (1863-1909)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 317 mots

Musicien français, chef de chœur, compositeur et musicologue, Bordes fut l'élève de Franck et de Marmontel. Il a joué un rôle non négligeable dans le renouveau esthétique en matière de musique sacrée, et son amour éclairé du folklore en a fait l'un des premiers chercheurs de la fin du xix e siècle. Maître de chapelle à Saint-Gervais (Paris), il f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bordes/#i_88990

BORODINE ALEXANDRE PORFIRIEVITCH (1833-1887)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 611 mots

Né à Saint-Pétersbourg, Borodine était le fils naturel du prince caucasien Louka Guédianov et d'Avdotia Antonova, fille d'un simple troupier. Le père fit déclarer l'enfant par un de ses domestiques, Porphiri Borodine, si bien que plus tard il lui fallut l'affranchir en bonne et due forme. De très bonne heure, il apprend à jouer de la flûte, puis, en autodidacte, du piano, du violoncelle et du haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-porfirievitch-borodine/#i_88990

BRAHMS JOHANNES

  • Écrit par 
  • Claude ROSTAND
  •  • 2 385 mots
  •  • 3 médias

Couvrant les deux derniers tiers du xix e  siècle, Brahms nous présente le cas, unique en son genre dans la musique germanique, de l'artiste de synthèse. Échappant, par sa génération, à la période d'émancipation et de recherches des romantiques de la génération de Schumann, non engagé comme Bruckner, Mahler ou Hugo Wolf dans les prolongements du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-brahms/#i_88990

BRAHMS JOHANNES - (repères chronologiques)giques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 478 mots
  •  • 17 médias

7 mai 1833 Johannes Brahms naît à Hambourg. 1853 Brahms se lie d'amitié avec le violoniste Joseph Joachim à Göttingen, rencontre Franz Liszt à Weimar ainsi que Clara et Robert Schumann à Düsseldorf ; ce dernier écrit à son sujet un article enthousiaste, « Neue Bahnen » (« Nouvelles Voies », publié le 28 octobre 1853 dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahms-reperes-chronologiques/#i_88990

BRETÓN TOMÁS (1850-1923)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 328 mots

Chef d'orchestre, compositeur et pédagogue espagnol, surtout célèbre pour ses zarzuelas (1875-1896). Né à Salamanque, Bretón s'établit à Madrid en 1865 et étudia la composition dans la classe de J. Emilio Arrieta y Correra (1823-1894). À Madrid et à Barcelone, il dirigea un orchestre de zarzuelas. En 1875, on créa son premier opéra, Guzmán el Bueno , puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-breton/#i_88990

BRUCKNER ANTON (1824-1896)

  • Écrit par 
  • Florian HOLLARD
  •  • 1 318 mots
  •  • 1 média

« Je ne connais qu'un homme qui approche de Beethoven, c'est Bruckner. » Ce jugement de Richard Wagner concerne le compositeur le plus discuté de l'histoire de la musique. L'originalité même de Bruckner lui vaut, de nos jours encore, l'enthousiasme d'un nombre croissant de musiciens, comme aussi, hélas, l'incompréhension, pouvant aller jusqu'à l'aversion, de la part de quelques autres. Contemporai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-bruckner/#i_88990

BRUNEAU ALFRED (1857-1934)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 743 mots

Le compositeur et critique français Alfred Bruneau a joué un rôle important avec son introduction du réalisme et du naturalisme littéraire dans l' opéra français. Ses œuvres ont été très souvent représentées de son vivant, avant de connaître une éclipse. Certaines d'entre elles, comme L'Attaque du moulin , sont revenues en faveur à la fin du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-bruneau/#i_88990

BÜLOW HANS VON (1830-1894)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 556 mots

Hans von Bülow est l'un des rares chefs d'orchestre du xix e  siècle dont le nom ait survécu à l'épreuve du temps. Né à Dresde le 8 janvier 1830, il ressent d'abord une attirance limitée pour la musique. Il commence à travailler le piano avec Friedrich Wieck, le beau-père de Schumann, qui lui donne les bases de sa technique fabuleuse. Entre 1841 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-bulow/#i_88990

CABALETTA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 274 mots

Le terme cabaletta (peut-être dérivé de l'italien cobola , « couplet » ; on trouve parfois cabbaletta ) désigne originellement une aria d'opéra brève, au rythme vif et simple. Plus tard, il désignera la conclusion rapide d'une aria à reprises. « Le belle immagini », chanté par Pâris à la fin de l'acte II du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabaletta/#i_88990

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Situation musicale des origines au XIXe siècle »  : […] Si la mosaïque ethnique a façonné les divers aspects de la conscience artistique du pays, les deux groupes prédominants, francophone et anglophone, en ont posé les assises. Dès le XVII e  siècle, une vie musicale intense s'organise en Nouvelle-France grâce à son premier évêque, M gr  François-Xavier de Montmorency-Laval de Montigny, qui suscite la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_88990

Capriccio espagnol, RIMSKI-KORSAKOV (Nikolaï Andreïevitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 558 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rimski-Korsakov est nommé professeur d'instrumentation et de direction d'orchestre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1871. De son ami Moussorgski, il réorchestre notamment les opéras Boris Godounov et La Khovantchina ; il sauve de l'oubli Le Prince Igor de Borodine. Le plus fécond des compositeurs russes laisse quinze opér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capriccio-espagnol-rimski-korsakov-nikolai-andreievitch/#i_88990

CARMEN (G. Bizet)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 416 mots

Le 3 mars 1875, Carmen , de Georges Bizet, opéra-comique en quatre actes sur un livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy d'après la nouvelle de Prosper Mérimée, est créée à l’Opéra-Comique de Paris (salle Favart). Cette date est essentielle dans l'histoire de l'art lyrique. Tout en restant dans le cadre de l'opéra-comique, qui implique l’alternance de numéros chantés et de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmen-g-bizet/#i_88990

CARNAVAL (R. Schumann)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 297 mots
  •  • 1 média

« Schumann, Chopin, Liszt. Ce sont là [...] les trois maîtres dont l'œuvre a sauvé la musique pour piano de la platitude où elle menaçait de sombrer », écrit le musicologue Alfred Einstein dans Music in the Romantic Era (1947). Au sein d'une œuvre qui illustre pourtant de manière fascinante la symphonie, le concerto, la voix et la musique de chambre, rien n'égale en effet la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval-r-schumann/#i_88990

CHABRIER EMMANUEL (1841-1894)

  • Écrit par 
  • Roger DELAGE
  •  • 2 466 mots

Comment définir Chabrier ? Quel trait choisir pour exprimer la juste physionomie de son art ? Qu'on cherche à le classer, et il se dérobe. Combien n'ont vu qu'une seule de ses expressions si variées, si mouvantes surtout et promptes à s'entrecroiser, à se superposer ? Rien d'étonnant dès lors à ce que divers clans ou écoles l'aient revendiqué, que des compositeurs dissemblables, voire opposés – u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-chabrier/#i_88990

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

Au sens moderne, « musique de chambre » est une expression générique s'appliquant à des compositions pour un petit nombre d'instruments solistes. Jusqu'à la fin du xvii e  siècle, avant l'apparition des concerts publics, le terme désigne une musique destinée à être jouée chez un particulier, fût-ce un roi, par opposition à la musique d'église et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_88990

CHAPÍ Y LORENTE RUPERTO (1851-1909)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 286 mots

Musicien espagnol, dont le talent dépasse celui de ses contemporains (Valverde, Chueca, Jiménez, Caballero). Dès l'âge de douze ans, Chapí dirigeait l'harmonie de sa ville natale, Villena (province d'Alicante). À seize ans, il fut l'élève de J. Emilio Arrieta, professeur de la classe de composition au conservatoire de Madrid. Il fut chef de musique militaire, puis se rendit à Rome, muni d'une bour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruperto-chapi-y-lorente/#i_88990

CHARPENTIER GUSTAVE (1860-1956)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 272 mots
  •  • 2 médias

C'est à juste titre que l'œuvre de Charpentier se résume à un titre : Louise . Tout ce qui précède en est la préparation ; tout ce qui suit en est l'écho et ne réussit guère qu'à transformer en défauts à peu près insupportables ce qui a pu être, en son genre, la réussite de ce « roman musical ». Élève de Massenet, prix de Rome en 1887, Charpentier a rapporté de son séjour à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-charpentier/#i_88990

CHAUSSON ERNEST (1855-1899)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 530 mots

Compositeur français né à Paris, un des principaux disciples de César Franck, Ernest Chausson fit dans une certaine mesure le lien entre celui-ci et Debussy, son ami et protégé. Après des études de droit, il n'entre au Conservatoire qu'à l'âge de vingt-cinq ans, dans les classes de Massenet et de Franck (dont il suivra aussi l'enseignement à titre privé, et qu'il soutiendra ensuite autant qu'il le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-chausson/#i_88990

LA CHAUVE-SOURIS (J. Strauss)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 297 mots
  •  • 1 média

Considérée comme le sommet de l'opérette viennoise, La Chauve-Souris ( Die Fledermaus ) est composée par Johann Strauss fils en à peine quarante-trois jours – entre octobre 1873 et février 1874 – et créée triomphalement le 5 avril 1874 au Theater an der Wien de Vienne. Le livret de cette opérette en trois actes a été élaboré par Carl Haffner et Richard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chauve-souris/#i_88990

CHERUBINI LUIGI (1760-1842)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 591 mots
  •  • 1 média

Le compositeur qui, le 10 août 1841, à l'âge de quatre-vingt-un ans, écrit un canon mélancolique sur le long énoncé de son nom — Luigi Carlo Salvatore Zanobi Maria Cherubini — reste surtout présent dans les mémoires pour ses violents démêlés, en tant que directeur du Conservatoire de Paris, avec Berlioz : leur différence d'âge est, il est vrai, de près d'un demi-siècle. Né à Florence, Cherubini a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cherubini/#i_88990

CHOPIN FRÉDÉRIC

  • Écrit par 
  • Jean VIGUÉ
  •  • 2 697 mots
  •  • 2 médias

Au lendemain de la mort de Chopin, Liszt, son ami, écrivait : « ... Quelle que soit la popularité d'une partie de ses productions, il est néanmoins à présumer que la postérité aura pour ses ouvrages une estime moins frivole et moins légère que celle qui leur est encore accordée. Ceux qui, dans la suite, s'occuperont de l'histoire de la musique feront sa part – et elle sera grande – à celui qui y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-chopin/#i_88990

CHOPIN FRÉDÉRIC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 373 mots
  •  • 7 médias

1 er  mars 1810 De père français et de mère polonaise, Frédéric François (Fryderyk Franciszek) Chopin naît à Zelazowa Wola, près de Varsovie. 17 mars 1830 Chopin crée à Varsovie son Deuxième Concerto pour piano , en fa mineur, opus 21. 11 octobre 1830 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chopin-reperes-chronologiques/#i_88990

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choral après Bach »  : […] Dès la seconde moitié du xviii e  siècle, le choral perd tout contact avec la musique extérieure. À partir du xix e  siècle, en revanche, la musique s'intéresse à nouveau au choral, mais sur l'exemple des maîtres qui l'ont utilisé et non plus à partir de sa source liturgique. Si les chorals insér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choral/#i_88990

CHUECA FEDERICO (1848-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 236 mots

Compositeur, pianiste et chef d'orchestre espagnol, fort populaire par les nombreuses zarzuelas du género chico (zarzuela brève, par opposition à la zarzuela grande ) dont il est le créateur. Chueca vécut à Madrid, tenant le piano dans les cafés et dirigeant un orchestre de zarzuelas. Il écrivit beaucoup dans ce genre espagnol proche de l'opéra-comique  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-chueca/#i_88990

CINQ GROUPE DES, musique russe

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 698 mots

Cénacle musical qui, autour de Mili Balakirev, réunissait César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski et Nicolaï Rimski-Korsakov. Il est connu sous deux étiquettes : en France, on l'appelle généralement le « groupe des Cinq » russe ; en Russie, le « puissant petit groupe ». La seconde appellation est due à Vladimir Stassov (1824-1906), éminent archéologue slavisant, conseiller littéraire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-cinq-musique-russe/#i_88990

CLASSICISME, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 156 mots

Le terme « classicisme » est un véritable creuset sémantique : d'un point de vue esthétique, il représente une perfection achevée élevée au rang de modèle ; d'un point de vue littéraire et plastique, il correspond à l'Antiquité gréco-latine en tant que fondement de la civilisation et de l'éducation, bien avant de s'attacher aux productions du règne de Louis XIV ; en danse, il désigne les ballets a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme-musique/#i_88990

CLASSIQUE MUSIQUE DITE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 920 mots
  •  • 4 médias

L'expression « musique classique » recouvre, selon les cas, des réalités fort diverses. La musique « classique » peut s'opposer à la musique dite populaire, légère ou de variété, et comprend alors toute la musique savante (ou sérieuse) européenne, des prédécesseurs de Pérotin aux successeurs de Pierre Boulez. On peut distinguer dans ce contexte de musique « sérieuse », la musique classique et la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-dite-classique/#i_88990

COLONNE ÉDOUARD (1838-1910)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 560 mots

Né à Bordeaux dans une famille de sept enfants, Judas Colonna, dit Édouard Colonne, affronte très tôt les réalités de la vie qu'il domine avec un courage et un esprit d'entreprise qui ne le quitteront pas. Il entre au Conservatoire de Paris en 1856 et travaille le violon avec Girard et Sauzay, l'harmonie avec Elwart, le contrepoint avec Ambroise Thomas. Pour gagner sa vie, il fait partie de l'orch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-colonne/#i_88990

COLORATION, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 057 mots

Dans le chapitre « La coloration orchestrale »  : […] Dès le début du xix e  siècle, les nouvelles exigences des compositeurs (de Ludwig van Beethoven, par exemple, en ce qui concerne le piano) suscitent des progrès de la facture instrumentale, qui vont rendre possible la naissance d'un nouveau langage orchestral. L'attention des compositeurs se porte sur le timbre, l'équivalent de la couleur, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coloration-musique/#i_88990

LES COMPOSITRICES EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE (F. Launay)

  • Écrit par 
  • Gérard CONDÉ
  •  • 1 042 mots

Les compositeurs oubliés dont la valeur ainsi que l'ampleur de la renommée semblaient, à leur époque, devoir défier les années se comptent par centaines. À valeur égale, les compositrices sont-elles beaucoup moins reconnues par la postérité ? Oui, jusqu'à une période récente, quand, célèbres de leur vivant, elles disparaissaient de la mémoire collective après leur mort. Les choses changent grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-compositrices-en-france-au-xixe-siecle/#i_88990

CONCERT

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 2 858 mots

Dans le chapitre « Du théâtre payant aux concerts spirituels »  : […] On peut poser en principe qu'il n'y eut jamais de concerts payants avant la fin du xvii e  siècle. Comme pour la musique de concert, les premiers opéras furent des spectacles pour invités ; c'est en 1637, au San Cassiano de Venise, que l'on vit pour la première fois un théâtre payant. L'Angleterre suivit en 1639 avec William D'Avenant, et la Franc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concert/#i_88990

CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE (J. Brahms)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Le concerto de soliste naît en Italie à la toute fin du xvii e  siècle, lorsque Giuseppe Torelli publie les six Concerti a quattro de son opus 5 (Bologne, 1692) et, surtout, les douze Concerti musicali a quattro opus 6 (Augsbourg, 1698). Au début du xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-violon-et-orchestre/#i_88990

CORNELIUS PETER (1824-1874)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 692 mots

Le compositeur, poète et critique musical allemand Peter Cornelius demeure comme l'auteur de l'opéra-comique Le Barbier de Bagdad , dont la popularité durable dans les pays germaniques ne doit pas éclipser sa production de lieder, une des plus importantes de la seconde moitié du xix e  siècle. Fils de deux comédiens, Carl Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-cornelius/#i_88990

CRAMER JOHANN BAPTIST (1771-1858)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 204 mots

Fils du violoniste et compositeur allemand Wilhelm Cramer (1745-1799), frère aîné du violoniste Franz Cramer (1772-1848), Johann Baptist Cramer naît à Mannheim. Élève à Londres de Johann Samuel Schröter et de Muzio Clementi pour le piano, de Carl Friedrich Abel pour la théorie (1785), il entreprend dès 1788 une carrière de pianiste international, sans d'ailleurs cesser de considérer la capitale br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-baptist-cramer/#i_88990

LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Götterdämmerung ( Le Crépuscule des dieux ) de Richard Wagner, troisième et dernière journée de la tétralogie Der Ring des Nibelungen ( L'Anneau du Nibelung ), sur un livret du compositeur, a été créé au Festspielhaus de Bayreuth lors du premier festival, le 17 août 1876, sous la direction de Hans Richter, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-crepuscule-des-dieux/#i_88990

CUI CÉSAR ANTONOVITCH (1835-1918)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 207 mots

Fils d'un jeune officier de la Grande Armée, Antoine Cui, qui, lors de la retraite de Russie, resta à Vilnius (Vilna) où il épousa une jeune Lituanienne qui lui donna de nombreux enfants et, en particulier, trois garçons martialement baptisés César, Alexandre et Napoléon. La vie de l'aîné, César, fut partagée entre la composition musicale et ses cours à l'Académie du génie de Saint-Pétersbourg où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-antonovitch-cui/#i_88990

CZERNY KARL (1791-1857)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 222 mots

Pianiste, compositeur et pédagogue autrichien né et mort à Vienne, Karl Czerny joue du piano à trois ans, compose à sept ans, et à dix ans joue de mémoire les œuvres les plus importantes et les plus valables du répertoire. Élève de Beethoven (1800-1803), qui lui témoignera toujours la plus solide affection, de Clementi et de Hummel, il renonce rapidement à la carrière de virtuose public pour se co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-czerny/#i_88990

DARGOMYJSKI ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1813-1869)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 490 mots

Les musiciens russes affiliés au groupe des Cinq et leurs disciples se sont réclamés d'un « père » spirituel, Glinka, et d'un « parrain », Dargomyjski. « Un petit homme en redingote bleu ciel et gilet rouge, affligé d'une invraisemblable voix de fausset », tel apparaissait à ses contemporains Dargomyjski, fils de riches gentilshommes campagnards (le gilet rouge évoque celui que Théophile Gautier a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-sergueievitch-dargomyjski/#i_88990

DAVID FÉLICIEN CÉSAR (1810-1876)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 290 mots

C'est d'un long séjour au Proche-Orient (Turquie, Palestine, Syrie, Égypte, 1833-1835), entrepris sous le coup de son enthousiasme pour la doctrine saint-simonienne, que Félicien David tient ce qui fait l'essentiel de son mérite : l'exotisme. C'était nouveau (encore que tout le xviii e siècle en offrît déjà des traces légères), mais c'était surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicien-cesar-david/#i_88990

DEBUSSY CLAUDE

  • Écrit par 
  • Luc-André MARCEL
  •  • 5 497 mots
  •  • 2 médias

Il n'est pas d'aventure plus singulière que celle de Debussy , l'un des plus grands musiciens français. À lui seul, il modifie si profondément le langage et ses usages qu'il ne sera plus possible aux compositeurs qui viendront après lui de passer outre sans risques. Il a mis tout le monde au banc des autodidactes et, après lui, chacun se doit de découvrir le secret de soi-même qui le distinguera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-debussy/#i_88990

DEBUSSY CLAUDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 762 mots
  •  • 21 médias

22 août 1862 Achille-Claude Debussy naît à Saint-Germain-en-Laye. 1884 Debussy remporte le prix de Rome avec sa cantate L'Enfant prodigue , « scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre » (L 57) . 29 décembre 1893 Le Quatuor à cordes en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debussy-reperes-chronologiques/#i_88990

DEBUSSY, LA MUSIQUE ET LES ARTS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves BOSSEUR
  •  • 1 050 mots
  •  • 2 médias

L'attirance pour l'art pictural et, plus globalement, pour tout ce qui relève du visuel est particulièrement manifeste chez le compositeur Claude Debussy (1862-1918), qui s'est référé à l'univers de peintres comme Botticelli pour sa suite symphonique Printemps (1887), Velázquez pour En blanc et noir (1915), Watteau pour L'Isle joyeuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debussy-la-musique-et-les-arts/#i_88990

DELIBES LÉO (1836-1891)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 373 mots

Le compositeur français Léo Delibes fut le premier à écrire de la musique de grande qualité pour le ballet. Son travail symphonique innovant en la matière inspira des compositeurs mieux reconnus, et son influence transparaît dans l’œuvre de Tchaïkovski et d’autres compositeurs qui écrivirent pour la danse. Sa musique, légère, gracieuse, élégante et parfois teintée d’exotisme, reflète bien l’espri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-delibes/#i_88990

DIABELLI ANTON (1781-1858)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Le nom de l'éditeur de musique et compositeur autrichien Anton Diabelli est attaché à l'une de ses valses, qui est à l'origine du chef-d'œuvre de l'art de la variation que constituent les Trente-Trois Variations sur un thème de valse de Diabelli , pour piano, opus 120, de Ludwig van Beethoven (1819-1823). Né le 6 septembre 1781, à Mattsee, près de Salzbourg, Anton Diabelli ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-diabelli/#i_88990

DICTIONNAIRE DU XIXe SIÈCLE EUROPÉEN (dir. M. Ambrière) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 350 mots

Faire renaître « notre avant-mémoire européenne et française » en révisant les jugements trop souvent injustes (le « stupide xix e  siècle » de Léon Daudet) portés sur ce dont elle est formée : tel est l'objectif que s'est proposé d'atteindre Madeleine Ambrière, maître d'œuvre du Dictionnaire du XIX […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictionnaire-du-xixe-siecle-europeen/#i_88990

DON CARLOS (G. VERDI)

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 230 mots
  •  • 1 média

Le premier contact de Giuseppe Verdi avec Don Carlos date de 1850, mais il faut attendre 1865 pour que soit signé un contrat. Verdi accumule un tel matériel que, dès les répétitions, il lui faut procéder à des coupures. La première version de Don Carlos , en cinq actes, est créée à l'Opéra de Paris (salle Le Peletier), le 11 mars 1867, sous la direction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-carlos-livre-de-g-verdi/#i_88990

DONIZETTI GAETANO

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 1 620 mots
  •  • 3 médias

Les destinées douloureuses de Gaetano Donizetti et de son quasi-contemporain Vincenzo Bellini – le premier a sombré dans la folie, le second est mort très jeune dans des circonstances demeurées mystérieuses – ne doivent pas cacher l'essentiel : un savoir-faire exemplaire qui assure à l'œuvre de l'un et de l'autre une stabilité et une cohérence que n'ont eues ni celle de Rossini ni celle, plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-donizetti/#i_88990

DONIZETTI GAETANO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 586 mots
  •  • 8 médias

29 novembre 1797 Domenico Gaetano Maria Donizetti naît à Bergame, alors en république Cisalpine. 1828 Donizetti est nommé directeur musical des théâtres royaux de Naples, poste qu'il occupera jusqu'en 1838. 26 décembre 1830 Anna Bolena ( Anne Boleyn ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donizetti-reperes-chronologiques/#i_88990

DUKAS PAUL (1865-1935)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 674 mots

Paul Dukas relève de cette rare catégorie de compositeurs qui « ne se résignèrent qu'au chef-d'œuvre » : bien qu'ayant vécu soixante-dix ans, il se limita à sept œuvres principales et à cinq partitions plus réduites, dont Prélude élégiaque sur le nom de Haydn (1909), pour le centenaire de la mort de ce maître, et La Plainte au loin du faune (1920), en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-dukas/#i_88990

Duo des chats, ROSSINI (Gioacchino)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 574 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Enfant prodige - à vingt ans, il a déjà écrit sept ouvrages lyriques -, Rossini s'impose véritablement dans tous les genres de l'opéra à partir de Tancrède (1813). Jusqu'à l'âge de trente-sept ans, il accumule les succès : L'Italienne à Alger (1813), Elizabeth, reine d'Angleterre (1815), Le Barbier de Séville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duo-des-chats-rossini-gioacchino/#i_88990

DUPARC HENRI (1848-1933)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 310 mots

Représentant éminent de la mélodie française d'inspiration romantique. L'édition définitive de ses œuvres comprend treize mélodies, auxquelles, à peu de choses près, se limite sa production, mais qui suffisent à rendre son nom célèbre. Elles se situent toutes entre 1868 et 1884. Né à Paris dans un milieu où la pratique des arts est à l'honneur, Henri Duparc devient, dès avant la guerre de 1870, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-duparc/#i_88990

DUPREZ GILBERT (1806-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Ténor, professeur de chant et compositeur français, né le 6 décembre 1806, à Paris, mort le 23 septembre 1896, à Paris. Après avoir étudié au Conservatoire de Paris, Gilbert Louis Duprez fait ses débuts en 1825 au Théâtre de l'Odéon, interprétant le rôle du Comte Almaviva ( Le Barbier de Séville de Rossini). Ayant reçu un accueil mitigé, il part poursuivre ses études en Ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-duprez/#i_88990

DUSSEK JAN LADISLAV (1760-1812)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 483 mots

Le pianiste et compositeur tchèque Jan Ladislav Dussek est surtout connu pour ses pièces pour piano et sa musique de chambre. Jan Ladislav Dussek (on trouve aussi Dušek et Dusík) naît le 12 février 1760, à Čáslav, en Bohême (auj. en Rép. tchèque). Il étudie la musique auprès de son père, Jan Josef Dussek, organiste à la cathédrale de Čáslav, et montre dès son plus jeune âge des dispositions pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-ladislav-dussek/#i_88990

DVOŘÁK ANTONIN (1841-1904)

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 1 295 mots
  •  • 2 médias

Dans la chronologie des quatre grands compositeurs de Bohême-Moravie, Dvořák occupe la deuxième place, après Smetana (1824-1884), devançant Janáček (1854-1928) et Martinů (1890-1959). Si Smetana, l'aîné, est considéré comme le père fondateur de l'école musicale tchèque de la renaissance nationale au xix e  siècle, Dvořák, par l'abondance et la div […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-dvorak/#i_88990

ELGAR sir EDWARD (1857-1934)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 541 mots
  •  • 2 médias

Premier compositeur anglais de stature internationale depuis Purcell, malgré ses parentés avec la tradition germanique et le fait que sa musique n'ait guère franchi les frontières de son pays. Elgar naît à Broadheath, près de Worcester, où, à l'Église catholique, son père est marchand de musique et organiste, et se forme en autodidacte. Il compose, en 1890, l'ouverture Froissart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elgar-sir-edward/#i_88990

ELSNER JÓZEF KSAWERY (1769-1854)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 198 mots

Compositeur et chef d'orchestre polonais né à Grotkow (Silésie), Elsner étudie d'abord la médecine. Violoniste au théâtre de Brno, puis maître de chapelle à Lwów, il rentre en 1799 à Varsovie, où il fonde en 1810 une école supérieure de musique, en 1817 une école de chant et de déclamation, et en 1821 le conservatoire, dont il devient directeur, mais qui sera fermé après le soulèvement de 1831. Se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jozef-ksawery-elsner/#i_88990

ERKEL FERENC (1810-1893)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 840 mots

Fondateur du style national de l' opéra hongrois au xix e  siècle, Ferenc Erkel composa également l'hymne de son pays. Né le 7 novembre 1810, à Gyula, dans une famille d'origine allemande, Ferenc Erkel se considère comme Hongrois et vit à Pozsony (auj. Bratislava, en Slovaquie). Comptant parmi ses ancêtres de nombreux musiciens et professeurs de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferenc-erkel/#i_88990

ESPAGNE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Luis CAMPODÓNICO, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 635 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  De la musique d'Espagne à la musique espagnole »  : […] Il appartiendra au xix e  siècle et surtout au xx e d'identifier la musique d'Espagne à la musique espagnole, la création savante à la tradition populaire, séparées depuis Alphonse X. Un musicien catalan, plus théoricien que compositeur, Felipe Pedrell (1841-1922), dans une brochure célèbre publ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-musique/#i_88990

Fantaisie en ut majeur, SCHUMANN (Robert)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 556 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] La période 1829-1839 correspond pour Schumann à ses longues fiançailles avec Clara Wieck et à une production d'œuvres pour piano influencées par Jean Paul ( Papillons , Intermezzi , Impromptus , Carnaval ...) et par l'univers fantastique de Hoffmann ( Davidsbündlertänze , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantaisie-en-ut-majeur-schumann-robert/#i_88990

FAURÉ GABRIEL (1845-1924)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BELTRANDO-PATIER
  •  • 1 370 mots
  •  • 1 média

Né dix-sept ans avant Debussy, trente avant Ravel, Fauré n'en fait pas moins partie de cette grande constellation de la musique française contemporaine : Fauré, Debussy, Ravel. Il y a là néanmoins une sorte d'injustice : à trop méconnaître l'importance des dates, on risque de réduire les mérites propres du compositeur. Musicien romantique (sa première mélodie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-faure/#i_88990

FENICE DE VENISE

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 317 mots

C'est à Venise, il ne faut jamais l'oublier, que s'est ouvert en 1637 le premier théâtre d'opéra payant, le San Cassiano, un théâtre ouvert au peuple et non plus seulement réservé à l'aristocratie, qui assistait aux représentations dans le secret de ses palais. Venise a très vite eu le goût de l'art lyrique et, en 1630, un premier opéra véritable y est représenté, au palais Mocenigo Dandolo (auj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenice-de-venise/#i_88990

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le festival de Bayreuth »  : […] Pour Richard Wagner (1813-1883), un festival représente une utopie sociale plus qu'une réalité artistique. Dès 1848, il envisage une réforme de l'Opéra de Dresde – le Königliches Sächsisches Hoftheater, encore appelé Semper Oper – avec pour principe sa démocratisation. Puis, dans son exil suisse, entamé en 1849, il élabore un projet de théâtre pour Zurich, dans lequel il insiste sur le mot « Fest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_88990

FÉTIS FRANÇOIS-JOSEPH (1784-1871)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 583 mots

Né à Mons, élève de Rey (harmonie), de Boieldieu et de Pradher (piano), professeur et bibliothécaire au Conservatoire de Paris, Fétis fonde, en 1827, les « concerts historiques » et la Revue musicale . En 1833, il devient directeur du Conservatoire de Bruxelles et maître de chapelle de Léopold I er  ; il vivra en Belgique jusqu'à sa mort. Quoique impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-fetis/#i_88990

FIDELIO (L. van Beethoven)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 822 mots
  •  • 1 média

Unique opéra de Ludwig van Beethoven, Fidelio connut une genèse difficile, qui explique peut-être qu'en dépit de ses traits de génie, certains, mettant en doute le sens dramatique du compositeur, le jugent imparfaitement réussi. Le livret est une traduction et une adaptation par Joseph von Sonnleithner d'un drame du Français Jean-Nicolas Bouilly, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fidelio/#i_88990

FIELD JOHN (1782-1837)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Pianiste et compositeur irlandais, né à Dublin, probablement le 26 juillet 1782 (il est baptisé le 5 septembre 1782), mort le 23 janvier 1837 à Moscou. Ses nocturnes pour piano – terme qu'il est le premier à utiliser, pour l'une de ses pièces, en 1812 – exerceront une grande influence sur Chopin. John Field apprend la musique d'abord dans son foyer, auprès de son père et son grand-père, puis à Lon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-field/#i_88990

FLOTOW FRIEDRICH VON (1812-1883)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Compositeur allemand surtout actif en France, Friedrich von Flotow est passé à la postérité pour son opéra Martha . Né le 27 avril 1812, à Teutendorf, près de Lübeck, dans le Mecklembourg, appartenant alors à l'Empire français, Friedrich Adolf Ferdinand Freiherr (baron) von Flotow se destine d'abord à la carrière diplomatique. À partir de seize ans, il étudie la musique à Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-flotow/#i_88990

FRANCK CÉSAR (1822-1890)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 037 mots
  •  • 1 média

La trop grande richesse de la musique française est peut-être responsable du malentendu dont reste victime Franck , d'abord adulé puis traînant l'image du « Pater Seraphicus », quelque peu aspergée d'eau bénite, due à ses disciples qui croyaient défendre leur maître devant la vague novatrice qui lui succéda. Le respect qu'il a toujours suscité a relégué au second plan le tempérament complexe de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-franck/#i_88990

GADE NIELS (1817-1890)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 598 mots

Personnalité la plus marquante du monde musical danois du xix e siècle. Élevé dans un milieu musical (son père, ébéniste, s'était spécialisé dans la facture d'instruments), Niels Gade fait ses débuts de violoniste en 1833 à l'Orchestre royal de Copenhague. Il réalise ses premiers essais de composition dans les années 1830. Il faut attendre les an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-gade/#i_88990

GARCÍA MANUEL(1775-1832)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 196 mots

Ténor et compositeur espagnol, né le 22 janvier 1775, à Séville, mort le 2 juin 1832, à Paris, Manuel García fut l'un des plus grands chanteurs de son temps. À l'âge de dix-sept ans, Manuel del Pópulo Vicente García fait ses débuts sur les scènes espagnoles à Cadix, dans une opérette comportant des chansons qu'il a lui-même composées. De 1808 à 1811, García travaille activement comme chanteur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-garcia/#i_88990

LA GÉNÉRATION ROMANTIQUE (C. Rosen)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 726 mots

La traduction française du livre de Charles Rosen, The Romantic Generation , initialement paru aux États-Unis en 1995, marque sans conteste une date dans l'historiographie de la musique du xix e  siècle. Suite naturelle du Style classique (1978), où l'auteur s'était concentré sur les figures de Haydn, M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-generation-romantique/#i_88990

GLAZOUNOV ALEXANDRE KONSTANTINOVITCH (1865-1936)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 286 mots

Souvent les Russes ont dit de Glazounov : « C'est un chêne ! », et telle est bien l'image que suggèrent l'homme et l'œuvre. On l'a encore considéré parfois comme un homologue russe de Brahms, mais cela n'est pas exact : chez Brahms on trouve un romantisme nordique — donc réservé —, une pensée philosophique et une souffrance humaine qui font défaut à Glazounov, lequel est essentiellement et exclusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-konstantinovitch-glazounov/#i_88990

GLEE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 406 mots

Le glee , du vieil anglais gliv ou glēo (signifiant « musique » ou « divertissement », selon l'acception qui est utilisée dans Beowulf ), est une pièce écrite pour au moins trois voix masculines solistes a cappella, parmi lesquelles un falsettiste. Constitué de plusieurs sections courtes de caractères ou d'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glee/#i_88990

GLINKA MIKHAÏL IVANOVITCH (1804-1857)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 1 942 mots

« Père de la musique russe », auteur des deux premiers opéras qui n'ont jamais quitté le répertoire national, Glinka fut aussi le compositeur le plus ouvertement « occidental » de son pays ; il puisa très largement son inspiration dans le langage musical italien, en particulier. On peut considérer son œuvre comme un séduisant patchwork d'influences étrangères et nationales, mais un examen plus at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-ivanovitch-glinka/#i_88990

GODARD BENJAMIN (1849-1895)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Compositeur français d'opéras, de pièces légères pour piano et de mélodies, Benjamin Louis Paul Godard, né le 18 août 1849, à Paris, est un enfant prodige au violon, qu'il apprend sous la férule de Henry Vieuxtemps. Il étudie la composition au Conservatoire de Paris, auprès de Henri Reber, écrit dans sa jeunesse des symphonies, de la musique de chambre, des concertos et des pièces pour piano. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-godard/#i_88990

GOSSEC FRANÇOIS JOSEPH GOSSÉ dit (1734-1829)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 436 mots

Compositeur né à Vergnies (Hainaut), Gossec arrive à Paris en 1751 et y passera toute sa vie. Dès 1753, il publie un recueil de sonates en trio, bientôt suivies de duos (op. 2), de symphonies en quatuor (op. 3), et à partir de 1759 (au moment où Haydn, son aîné de deux ans, écrit ses premières symphonies), de symphonies avec instruments à vent s'ajoutant aux cordes. Succédant à Johann Stamitz, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossec/#i_88990

GOTTSCHALK LOUIS MOREAU (1829-1869)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Louis Moreau Gottschalk fut le premier pianiste américain à atteindre la renommée internationale et le premier compositeur de son pays à mettre à profit les thèmes et les rythmes des musiques populaires afro-américaines, latino-américaines et créoles, ainsi que les mélodies folkloriques des États-Unis. Né le 8 mai 1829, à La Nouvelle-Orléans, Louis Moreau Gottschalk est le fils d'un père anglo-all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-moreau-gottschalk/#i_88990

GOUNOD CHARLES (1818-1893)

  • Écrit par 
  • Roger DELAGE
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

En plus d'une des sensibilités musicales les plus fines de sa génération, Charles Gounod a tous les dons. C'est aussi un penseur d'une remarquable culture et de l'esprit le plus délié, sans parler de son goût très vif pour la peinture. Il eut la chance de vivre longtemps et de jouir de sa propre gloire. Il aura assisté avec sérénité aux métamorphoses du goût musical de ses contemporains. Vilipend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gounod/#i_88990

GRANADOS ENRIQUE (1867-1916)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 268 mots

Granados est une sorte de Grieg espagnol, et les Danses norvégiennes de l'un trouvent leur pendant dans les Danzas españolas de l'autre. Né à Lérida (Catalogne), Granados fit ses débuts comme pianiste à Barcelone à l'âge de seize ans, gagnant sa vie en jouant dans un café ; il travaillait en même temps le piano avec J. B. Pujol et l'harmonie avec F. Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrique-granados/#i_88990

GRAND TRAITÉ D'INSTRUMENTATION ET D'ORCHESTRATION MODERNES, Hector Berlioz

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 755 mots

L'influence de Berlioz sur l'évolution de l'orchestre est considérable : en traitant celui-ci comme un instrument à part entière, en opérant une véritable révolution dans l'art d'assembler les timbres, le compositeur français apparaît comme le véritable inventeur des grandes formations symphoniques que nous connaissons aujourd'hui. Son action s'exercera de manière profonde et déterminante sur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-traite-d-instrumentation-et-d-orchestration-modernes/#i_88990

GRETCHANINOV ALEXANDRE TIKHONOVITCH (1864-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 374 mots

Les œuvres sacrées ainsi que les pièces pour enfants assurent la notoriété du compositeur russe Alexandre Tikhonovitch Gretchaninov. Né le 13 octobre (ancien style ; 25 octobre nouveau style) 1864, à Moscou, Alexandre Tikhonovitch Gretchaninov (Aleksandr Tikhonovich Grechaninov en translittération anglo-saxonne) étudie le piano et la composition au conservatoire de sa ville natale. De 1890 à 1893, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-tikhonovitch-gretchaninov/#i_88990

GRIEG EDVARD (1843-1907)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 1 677 mots
  •  • 1 média

La popularité dont jouit Edvard Grieg repose sur quelques-unes seulement de ses œuvres, reléguant ainsi dans l'ombre le reste d'un catalogue pourtant tout à fait remarquable. Le Concerto pour piano et quelques Pièces lyriques ont empêché le public d'apprécier les autres compositions pour piano, à commencer par des cycles inspirés de la musique populai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-grieg/#i_88990

GYROWETZ ADALBERT (1763-1850)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 301 mots

Né à Budweis en Bohême, Gyrowetz compte parmi les principaux compositeurs tchèques de son temps qui, ayant dû s'expatrier, choisirent Vienne comme port d'attache. Arrivé dans la capitale des Habsbourg vers 1785, il y fait connaissance de Mozart (dont il parle avec émotion dans son autobiographie) et de Haydn. Il voyage ensuite en Italie, où il rencontre Goethe, puis en France (où il a la surprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adalbert-gyrowetz/#i_88990

HABENECK FRANÇOIS ANTOINE (1781-1849)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 172 mots

Violoniste et chef d'orchestre français né à Mézières, Habeneck a comme père un musicien de Mannheim qui s'est mis au service de l'armée française. Premier prix du Conservatoire de Paris en 1804, membre des orchestres de l'Opéra-Comique et de l'Opéra, il dirige de 1806 à 1815 les Concerts français patronnés par le Conservatoire (il se hasarde à y programmer du Beethoven), puis, dès sa fondation en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-antoine-habeneck/#i_88990

HALÉVY ÉLIE LÉVY dit JACQUES FRANÇOIS FROMENTAL (1799-1862)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 297 mots

Élève de Cherubini, comme son contemporain Auber, Halévy fut avec ce dernier l'une des gloires musicales de la Restauration et de la monarchie de Juillet. Là s'arrête la ressemblance ; Auber est l'héritier de l'opéra-comique et transpose l'esprit du xviii e siècle à l'usage de la bourgeoisie voltairienne du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halevy-elie-levy-dit-jacques-francois-fromental/#i_88990

HARTMANN JOHAN PETER EMILIUS (1805-1900)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 858 mots

L'organiste et compositeur Johan Peter Emilius Hartmann est le plus important représentant d'une famille danoise d'origine allemande qui a dominé la vie musicale du Danemark durant près de cent quarante ans, du milieu du xviii e  siècle à la fin du xix e . Dans son ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-peter-emilius-hartmann/#i_88990

HÉROLD FERDINAND (1791-1833)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 130 mots

Compositeur d'opéras-comiques né et mort à Paris. Hérold prend d'abord des leçons de son père, qui a lui-même travaillé avec Carl Philipp Emanuel Bach. Grand prix de Rome de 1812, il donne des leçons, à Naples en 1813, aux filles du roi Murat. De retour à Paris après avoir visité l'Autriche, l'Allemagne et la Suisse, il collabore avec Boieldieu pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-herold/#i_88990

HILLER FERDINAND (1811-1885)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots

Les Mémoires du pianiste, chef d'orchestre, compositeur et critique musical allemand Ferdinand Hiller, Aus dem Tonleben unserer Zeit (2 vol., Leipzig, 1868, « De la vie musicale de notre temps »), jettent une lumière inattendue sur nombre de ses célèbres contemporains. Né le 24 octobre 1811 à Francfort-sur-le-Main, dans une famille qui encourage ses prédispositions pour la mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-hiller/#i_88990

HOFFMANN ERNST THEODOR AMADEUS (1776-1822)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 1 944 mots

Dans le chapitre « Le musicien »  : […] L'activité musicale de Hoffmann, compositeur et critique musical qui s'était adjugé le prénom d'Amadeus en hommage à Mozart, mérite mieux qu'une mention courante en marge de sa création littéraire. Exceptionnellement doué pour les arts, il accepte, en 1808, après des études de droit, une situation de chef d'orchestre au Théâtre national de Bamberg, et y reste avec des fortunes diverses jusqu'en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-theodor-amadeus-hoffmann/#i_88990

HUMMEL JOHANN NEPOMUK (1778-1837)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 254 mots

Pianiste, compositeur et chef d'orchestre autrichien né à Presbourg (aujourd'hui Bratislava), Hummel fait ses études avec son père, puis avec Mozart, grâce auquel il donne, en 1787, son premier concert public. Il part ensuite en tournée jusqu'à Copenhague et en Écosse, et participe en 1792 à Londres, comme enfant prodige, aux mêmes concerts que Joseph Haydn, dont il joue un trio. De retour à Vienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-nepomuk-hummel/#i_88990

HUMPERDINCK ENGELBERT (1854-1921)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 144 mots

Compositeur allemand né à Siegburg (Rhénanie), élève de Hiller, de Lachner et de Rheinberger, Humperdinck enseigne successivement à Barcelone, à Francfort et, de 1900 à 1920, à Berlin. En 1879, il rencontre à Naples Richard Wagner, qui l'invite à collaborer à Bayreuth à la préparation des premières représentations de Parsifal . On lui doit des œuvres pour chœurs, des musiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engelbert-humperdinck/#i_88990

INDY VINCENT D' (1851-1931)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 847 mots
  •  • 1 média

Du compositeur ou du pédagogue, on ne sait auquel il faut accorder la première place : l'un et l'autre sont d'importance considérable ; l'un et l'autre se mêlent d'ailleurs ; d'Indy n'a jamais cessé d'être professeur en composant, comme il n'a jamais cessé, en enseignant, d'être un homme de principes, intransigeant encore que généreux et bienveillant. Originaire du midi de la France (bien que né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-d-indy/#i_88990

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Restauration des instruments

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 2 560 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Restauration et modification »  : […] Au début du xix e  siècle, des instruments à vent, en particulier des hautbois, datant du siècle précédent, ont été percés de trous supplémentaires pour en modifier le jeu : il s'agissait d'éviter au musicien les « doigtés de fourche », dans la mesure où l'oreille n'exigeait plus un tempérament inégal et où la musique s'acheminait vers le tempér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-restauration-des-instruments/#i_88990

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Des origines au XIXe siècle »  : […] Durant plusieurs siècles, compositeur et interprète ne font qu'un. La musique n'est pas encore notée et l'acte créateur appartient au compositeur lui-même. L'époque polyphonique donne un rôle limité à l'interprète, qui choisit seulement les moyens d'exécution (voix ou instruments) : la musique est en effet notée in abstracto , sans précision instrumentale particulière, pratiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_88990

JANÁCEK LEOS

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 2 624 mots

Dans le chapitre « La période ethnographique (jusqu'en 1903) »  : […] L'intérêt de Janáček pour l'ethnographie débuta sous l'influence de Pavel Krizkovsky et d'Antonín Dvořák avec qui il s'était lié d'amitié. Les deux personnages avaient des points communs : leur slavisme, et aussi une certaine rusticité due à leur origine paysanne (« deux colosses silencieux », disait-on). En 1885, Janáček dédie à Dvořák Quatre Chœurs pour voix d'hommes et ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leos-janacek/#i_88990

JANÁCEK LEOS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 877 mots

3 juillet 1854 Leoš Janáček naît à Hukvaldy, en Moravie, province qui appartient alors à l'Empire austro-hongrois. 1881 Janáček fonde une école d'orgue à Brünn (aujourd'hui Brno, en République tchèque). 1886 Janáček commence à travailler avec le folkloriste František Bartoš afin de recueillir des chants populaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janacek-reperes-chronologiques/#i_88990

JOACHIM JOSEPH (1831-1907)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Violoniste, chef d'orchestre et compositeur né à Kittsee (près de Bratislava), Joseph Joachim travaille avec G. Hellmesberger senior à Vienne et F. David à Leipzig (1843) avant de faire ses débuts au Gewandhaus de Leipzig (1843), à Londres (1844), à Dresde, Vienne et Prague (1846). Premier violon en 1849 à Weimar, où il vit dans le cercle de Liszt, il devient directeur des concerts à Hanovre en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-joachim/#i_88990

KAJANUS ROBERT (1856-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 538 mots

Le chef d'orchestre et compositeur finlandais Robert Kajanus se fit le champion de la musique de son pays. Il est considéré comme le père de la musique finlandaise. Robert Kajanus naît le 2 décembre 1856, à Helsingfors (auj. Helsinki), ville appartenant alors au grand-duché de Finlande, composante de l'Empire russe. Il accomplit ses études musicales dans sa ville natale à partir de 1868 (théorie a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-kajanus/#i_88990

KALINNIKOV VASSILI SERGUEÏEVITCH (1866-1901)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 378 mots

Longtemps le Russe Kalinnikov fut le compositeur d'une seule œuvre : sa Première Symphonie connut d'emblée un immense succès qui ne se démentira pas ; mais le reste de sa production est, fort heureusement, peu à peu redécouvert. Le chef américain d'origine estonienne Neeme Järvi s'est fait le champion de la musique pour orchestre de Kalinnikov. Vassili Sergueïevitch Kalinnik […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-sergueievitch-kalinnikov/#i_88990

KREUTZER RODOLPHE (1766-1831)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Compositeur et violoniste, le Français Rodolphe Kreutzer est, avec Pierre Baillot et Pierre Rode, l' un des fondateurs de l'école française de violon ainsi que l'un des plus éminents improvisateurs, pédagogue et chefs d'orchestre de son temps. Né le 16 novembre 1766, à Versailles, Rodolphe Kreutzer étudie d'abord avec son père, violoniste de la Chapelle royale, puis est l'élève de l'influent compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodolphe-kreutzer/#i_88990

KUHLAU FRIEDRICH (1786-1832)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 634 mots

Ce compositeur est curieusement passé à la postérité grâce à son répertoire pour flûte, encore très joué de nos jours. Il convient d'emblée de dissiper un malentendu : la spécialité de Kuhlau n'est pas la flûte dont, contrairement à certaines allégations, il n'a vraisemblablement jamais joué lui-même. Ses nombreuses partitions pour cet instrument ont correspondu le plus souvent à des commandes pur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-kuhlau/#i_88990

LALO ÉDOUARD (1823-1892)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 703 mots

Compositeur français dont l'un des buts fut de favoriser la création d'une école française de symphonistes, à l'instar de ce qui, dans le monde germanique, permit, un siècle auparavant, l'éclosion de Beethoven, de Schubert, de Schumann. « Musicien de transition, il suit la ligne de sa génération avec les idées de ses successeurs » (Alain Pâris, « Édouard Lalo... un coup de soleil dans la musique f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-lalo/#i_88990

LAMOUREUX CHARLES (1834-1899)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 626 mots

Né à Bordeaux, Charles Lamoureux vient travailler au Conservatoire de Paris où il obtient en 1854 un premier prix de violon dans la classe de Girard. Il étudie également les écritures et la composition avec Leborne et Chauvet. D'abord violon solo à l'orchestre du théâtre du Gymnase, il rencontre Édouard Colonne avec lequel il fonde en 1860 la Société de musique de chambre ; Adam et Pilet viennent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lamoureux/#i_88990

LANNER JOSEF (1801-1843)

  • Écrit par 
  • Adolf SIBERT
  •  • 612 mots

Lorsqu'on parle de valses viennoises, on pense à la dynastie des Strauss, mais rarement au garçon mince et blond que fut Josef Lanner, né et mort à Vienne. C'est lui qui donna aux pas classiques ( Deutschen et Ländler ) le rythme et l'accélération de cadence d'où est issue la valse. Il donna un titre à chacune de ses œuvres, car lui seul comprit qu'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-lanner/#i_88990

Le Chasseur maudit, FRANCK (César)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 465 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Franck devient en 1858 titulaire de l'orgue Cavaillé-Coll de l'église Sainte-Clotilde, à Paris. En 1871, il est un des fondateurs de la Société nationale de musique, qui a pour but de faire connaître la musique française ; l'année suivante, il devient professeur d'orgue au Conservatoire de Paris, où il aura pour élèves d'Indy, Chausson, Duparc... Les chefs-d'œuvre se succèdent alors : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-chasseur-maudit-franck-cesar/#i_88990

LECOCQ CHARLES (1832-1918)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 122 mots

Élève de J. F. Halévy au Conservatoire de Paris, Charles Lecocq fut découvert par Offenbach lors d'un concours d'opérettes et fut son véritable successeur. Moins truculent que celui de l'auteur de La Vie parisienne , son style a peut-être plus de finesse, et parfois une véritable musicalité, malgré la trivialité des situations. Les Cent Vierges (1872), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lecocq/#i_88990

LE FREISCHÜTZ (C. M. von Weber)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

La création triomphale, le 18 juin 1821, au Königliches Schauspielhaus de Berlin, du Freischütz de Carl Maria von Weber marque l'émancipation de l'opéra allemand. Malgré la réussite de L'Enlèvement au sérail (1782) et de La Flûte enchantée (1791) de Mozart, voire du Fidelio (1805) de Beethoven, l'opéra resta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-freischutz/#i_88990

LEKEU GUILLAUME (1870-1894)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 176 mots

D'origine belge, élève de Franck et de Vincent d'Indy, mort à vingt-quatre ans d'une fièvre thyphoïde, Guillaume Lekeu ne laisse qu'une œuvre très mince, dominée par une belle et prometteuse Sonate pour violon et piano (1892). Lekeu avait une personnalité très riche, très généreuse et attachante. On s'accordait, dans l'entourage de Franck, pour voir en lui le plus doué des d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-lekeu/#i_88990

Le Lac des cygnes, TCHAÏKOVSKI (Piotr Ilitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 554 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Tchaïkovski se détourne rapidement des sujets typiquement russes et tourne son regard vers l'Occident, se liant d'amitié avec Saint-Saëns, Liszt, Bizet... En 1877, une riche mécène, Nadejda von Meck, avec laquelle il entretiendra une correspondance suivie, lui permet de se dégager de ses obligations de pédagogue et de se consacrer à la composition. Sa musique orchestrale (symphonies, concertos, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-lac-des-cygnes-tchaikovski-piotr-ilitch/#i_88990

LEONCAVALLO RUGGERO (1857-1919)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Avec le Mascagni de Cavalleria rusticana et le Puccini de La Bohème , Ruggero Leoncavallo est le principal représentant de l'école dite vériste. Ses deux œuvres principales, Pagliacci ( Paillasse , 1892) et La Bohème (1897), cette dernière postérieure d'un an à l'opéra du même nom compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruggero-leoncavallo/#i_88990

LE VOYAGE D'HIVER DE SCHUBERT (I. Bostridge) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’exil intérieur »  : […] L’ouvrage est le fruit d’une longue fréquentation du cycle Winterreise pour voix et piano que le maître du lied romantique composa en 1827, à la fin de sa courte vie. Parue à Londres en 2015, traduite de l’anglais et de l’allemand par Denis-Armand Canal (Actes Sud, 2018), cette somme musicologique habilement illustrée comprend une introduction, vingt-quatre chapitres traita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-voyage-d-hiver-de-schubert/#i_88990

LIADOV ANATOLI KONSTANTINOVITCH (1855-1914)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 288 mots

Fils de Constantin Liadov (1820-1868), maître de chapelle à la cour de Russie, attiré par la musique dès l'enfance, Anatoli Liadov a souvent été considéré comme « un sixième membre du groupe des Cinq ». Ayant fait ses études musicales sous la direction de Rimski-Korsakov, il composa ses Bagatelles ( Birioulki ), ses Arabesques , sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatoli-konstantinovitch-liadov/#i_88990

LIED

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 230 mots
  •  • 9 médias

Voulant définir le lied par une formule lapidaire, Vincent d'Indy le décrit comme « l'expression musicale concise d'un fait ou d'un sentiment ». Définition incomplète, en ce qu'elle omet ce qui est l'essence même du lied : condensé homogène de musique et de poésie, si étroitement solidaires l'une de l'autre qu'on peut difficilement dégager une loi capable de rendre compte de ce mystérieux et peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lied/#i_88990

LINDBLAD ADOLF FREDERIK (1801-1878)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 561 mots

Compositeur suédois né en Scanie, mort dans l'Ostergötland, Adolf Frederik Lindblad fut le premier des grands compositeurs de mélodies nordiques. Son père adoptif, commerçant, veut lui apprendre son métier ; en vain : le jeune Lindblad joue de la flûte et du piano et cache ses premières partitions dans le grand livre de compte de la boutique ! (À quinze ans, il écrit déjà un concerto pour piano.) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-frederik-lindblad/#i_88990

LISZT FRANZ

  • Écrit par 
  • Marta GRABOCZ
  •  • 4 079 mots
  •  • 2 médias

George Sand se décrit comme « une enfant du siècle ayant partagé toutes les douleurs et toutes les erreurs de son temps, et ayant bu à toutes les sources de la vie et de la mort ». Termes grandiloquents, et non dénués de prétention, mais qui, appliqués à Liszt, deviennent naturels et authentiques . Franz Liszt, en effet, a porté le poids de la musique de son siècle, mais également celui de la musi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-liszt/#i_88990

LISZT FRANZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 540 mots
  •  • 18 médias

22 octobre 1811 Franz (Ferenc) Liszt naît à Doborján, en Hongrie, aujourd'hui Raiding, en Autriche. 24 décembre 1837 Au cours d'un voyage en Italie, sa compagne Marie d'Agoult met au monde une fille, Cosima, à Bellagio, sur le lac de Côme. Cosima épousera le chef d'orchestre Hans von Bülow le 18 août 1857 et divorcera le 18 juillet 1870 pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liszt-reperes-chronologiques/#i_88990

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Le statut de librettiste »  : […] Peut-on fixer des étapes dans l'évolution du livret entre la naissance de l'opéra et l'époque actuelle ? La prise de conscience de son autonomie dramatique, que nous avons fixée à Verdi et Wagner, soit à la moitié du xix e  siècle, marque tous les musiciens qui ont suivi. Ce processus aboutit à la disparition des traditions nationales de l'opéra e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_88990

LOEWE CARL (1796-1869)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 226 mots

Si Carl Loewe n'atteint pas à la grandeur de Franz Schubert, dont il est le contemporain, ce compositeur allemand n'en reste pas moins, par son talent, son imaginaire et sa sensibilité, un créateur attachant, aux fulgurances parfois étonnantes. Johann Carl Gottfried Loewe, né à Löbejün, près de Halle, le 30 novembre 1796, deux mois avant Schubert, reçoit de son père ses premières leçons de musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-loewe/#i_88990

LORTZING GUSTAV ALBERT (1801-1851)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 188 mots

Comédien, chanteur d'opéra (ténor), instrumentiste, librettiste et compositeur allemand né et mort à Berlin, Lortzing grandit dans un milieu d'acteurs et se forme en autodidacte. Ayant épousé une comédienne, il mène une existence nomade au hasard de tournées qui le conduiront d'Aix-la-Chapelle à Cologne et à Detmold, de Vienne à Leipzig et finalement à Berlin. Sa grande ambition est de réaliser un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-albert-lortzing/#i_88990

LUCIA DI LAMMERMOOR (G. Donizetti)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 710 mots
  •  • 1 média

Dramma tragico en trois actes de Gaetano Donizetti sur un livret de Salvatore Cammarano, Lucia di Lammermoor est créé triomphalement au Teatro San Carlo de Naples le 26 septembre 1835. Avec Norma de Vincenzo Bellini, Lucia di Lammermoor constitue l'autre sommet du romantisme italien pré-verdien. La renommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-di-lammermoor/#i_88990

LUCIA DI LAMMERMOOR (G. Donizetti), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 212 mots
  •  • 2 médias

On néglige parfois les apports de Donizetti en faisant de lui un simple épigone du néo-belcantisme italien, tout dévoué à la mise en valeur des voix. La réalité est plus complexe. Archétype de l'opéra romantique italien, Lucia di Lammermoor , créé triomphalement le 26 septembre 1835 au Teatro San Carlo de Naples, est certes un ouvrage « vocal » qui offre à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-di-lammermoor-g-donizetti-en-bref/#i_88990

MACDOWELL EDWARD (1860-1908)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 566 mots
  •  • 1 média

Le compositeur américain Edward MacDowell est surtout connu pour ses courtes pièces pour piano. Figurant parmi les pionniers de l'utilisation d'éléments autochtones dans ses œuvres, il contribua à établir un langage musical typiquement américain. Né le 18 décembre 1860, à New York, Edward Alexander MacDowell étudie d'abord dans sa ville natale auprès de la pianiste et compositrice Teresa Carreño. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-macdowell/#i_88990

MAHLER GUSTAV

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 2 864 mots
  •  • 1 média

À la fois héritier du romantisme allemand et source de la musique d'aujourd'hui, Mahler fut très tôt accusé de modernisme outrancier et de sentimentalité désuète. Juif surgi « sans crier gare » de « quelque part en Bohême », comme à la même époque Freud ou Kafka, à la fois grand chef d'orchestre et grand compositeur, il se consacra presque exclusivement au lied et à la symphonie, unissant ces deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-mahler/#i_88990

MAHLER GUSTAV - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 863 mots
  •  • 17 médias

7 juillet 1860 Gustav Mahler naît à Kalischt, en Bohême, dans l'Empire austro-hongrois (aujourd'hui Kaliště, en République tchèque). 20 novembre 1889 La Première Symphonie « Titan » , en majeur, est créée à Budapest, par l'Orchestre philharmonique de Budapest sous la direction du compositeur, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahler-reperes-chronologiques/#i_88990

MARSCHNER HEINRICH AUGUST (1795-1861)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 703 mots

Après la création, en 1821, du Freischütz de Carl Maria von Weber, chef-d'œuvre fondateur de l'opéra romantique, la tendance fantastique dans l'opéra allemand du début du xix e  siècle est celle qui connaît, au détriment du chevaleresque et du merveilleux, la plus riche postérité, en particulier avec le compositeur et chef d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-august-marschner/#i_88990

MARSEILLAISE LA

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 2 970 mots
  •  • 4 médias

Chant patriotique composé pendant la période révolutionnaire au moment où la France déclarait la guerre à l’Autriche (1792), L a   Marseillaise divisa les Français au xix e  siècle avant de devenir l’hymne national en 1879. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseillaise-la/#i_88990

MARTUCCI GIUSEPPE (1856-1909)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 755 mots

Pianiste, pédagogue, chef d'orchestre et compositeur (il est le seul véritable symphoniste de cette période de la musique italienne), Giuseppe Martucci, né à Capoue le 6 janvier 1856, fait ses études au Conservatoire de Naples, où il est l'élève, pour le piano, de Beniamino Cesi, disciple de Sigismund Thalberg, et, pour la composition, de Paolo Serrao ; mais il ne semble pas que ce dernier l'ait b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-martucci/#i_88990

MASCAGNI PIETRO (1863-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 156 mots

Un opéra en un acte, Cavalleria rusticana , représenté à Rome en 1890, inaugure l'ère du vérisme — deux ans avant Paillasse de Leoncavallo et trois avant Manon Lescaut de Puccini : qui aurait prédit le succès à cet obscur petit professeur de province ? Dès lors, l'œuvre de Mascagni, avec celle des deux autres compositeurs cités, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-mascagni/#i_88990

MASSENET JULES (1842-1912)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 279 mots
  •  • 2 médias

Élève d'Ambroise Thomas, prix de Rome à vingt et un ans, membre de l'Institut à trente-six ans (contre Saint-Saëns), Jules Massenet a la carrière d'un musicien heureux, adulé du public et des chanteurs. Son génie est facile, trop facile ; sa complaisance pour le goût du public et pour les chanteurs est responsable de bien des banalités et de bien des fautes de goût. À part des oratorios, composés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-massenet/#i_88990

MÉHUL ÉTIENNE (1763-1817)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 289 mots

Compositeur français né à Givet (Ardennes), Étienne Méhul arrive à Paris en 1778 et reçoit les encouragements de Gluck. Il présente à l'Opéra Alonzo e Cora , qui ne sera joué que six ans plus tard (1791), mais, dès 1790, obtient à l'Opéra-Comique avec Euphrosine et Corradin ou le Tyran corrigé un succès qui devient le point de départ d'une production co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-mehul/#i_88990

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tonalité et l'hégémonie du mode d'ut »  : […] Dans l'affaire, la mélodie trouve bien, en principe, le champ libre, mais dans les limites étroites du mode d' ut . Et c'est pourquoi la mélodie classique se montre sous un jour absolument différent. Astreinte à prendre appui sur la tonique et la dominante, autorisée à de brèves digressions dans les tons voisins, sans cesse tentée par l'énoncé pur et simple des trois sons de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_88990

MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX (1809-1847)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 646 mots
  •  • 1 média

Tenu de son vivant pour le successeur de Beethoven, Mendelssohn occupe aujourd'hui une place plus modeste dans l'histoire de la musique que celle de son illustre devancier. Pour les uns, il est un classique attardé, trop amoureux de la forme en un temps où le sentiment veut s'épancher sans contraintes ; pour d'autres, un sage initiateur du romantisme à la suite du grand symphoniste, quoique autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-mendelssohn-bartholdy/#i_88990

MERCADANTE SAVERIO (1795-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 042 mots

Vers 1840, après le retrait de Rossini, la mort de Bellini et le départ à Paris de Donizetti, Mercadante est considéré comme le plus grand compositeur d'opéra italien. Toutefois, il est rapidement supplanté, dans le cœur de ses compatriotes, par le jeune Verdi. À sa mort, sa notoriété décline, effacée par celle du génial compositeur de Busseto, que Mercadante a largement inspiré sans toutefois en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saverio-mercadante/#i_88990

MESSAGER ANDRÉ (1853-1929)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 634 mots

Compositeur français, qui s'illustra principalement dans la musique lyrique, et dont le rôle de chef d'orchestre fut de grande importance, notamment dans la diffusion de la musique symphonique allemande ; il fut, en France, l'un des premiers wagnériens convaincus. Il naquit à Montluçon et s'intéressa à la musique, presque en autodidacte, dès son plus jeune âge. Il fut, à l'école Niedermeyer, l'élè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-messager/#i_88990

MEYERBEER JAKOB LIEBMANN BEER dit GIACOMO (1791-1864)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 419 mots
  •  • 1 média

Compositeur allemand né à Vogelsdorf, près de Berlin, et mort à Paris. Principal représentant en France du « grand opéra » du milieu du xix e  siècle, Jakob Meyerbeer se produit comme pianiste dès l'âge de neuf ans, et suit l'enseignement d'un élève de Clementi, puis de Zelter, et enfin de l'abbé Vogler à Darmstadt (1810-1812), où il a comme disci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meyerbeer-jakob-liebmann-beer-dit-giacomo/#i_88990

MORT DE BEETHOVEN

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 225 mots

Le 26 mars 1827, Ludwig van Beethoven meurt à Vienne. Considéré par certains comme le premier des romantiques, par d'autres – de culture germanique – comme un musicien intemporel, une sorte de préromantique dont l'impact s'étend bien au-delà de son temps, Beethoven occupe dans l'histoire de la musique une place qui n'a pas d'égale. Ses premières œuvres s'inscrivent dans l'héritage de Joseph Haydn  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-beethoven/#i_88990

MOSCHELES IGNAZ (1794-1870)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 441 mots

Né à Prague d'une famille juive, le petit Moscheles est l'élève au conservatoire de cette ville, du fameux Dionys Weber, connu pour son hostilité envers Beethoven : c'est à l'insu du professeur que l'adolescent se procure diverses partitions du maître de Bonn, dont celle de la Sonate pathétique . De 1808 à 1820, Moscheles réside surtout à Vienne, où il prend pour commencer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-moscheles/#i_88990

Moulinet-Polka, STRAUSS (Josef)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 391 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Fils de Johann Strauss I, frère de Johann Strauss II et d'Eduard Strauss I, Josef embrasse d'abord la carrière d'ingénieur et d'architecte. En 1853, son frère Johann lui confie la baguette de l'orchestre qu'il a fondé ; à partir de 1863, Josef et Eduard en assureront la direction. S'il ne possède pas le génie musical de Johann père et fils, Josef n'en est pas moins un compositeur de talent en ce g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moulinet-polka-strauss-josef/#i_88990

MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH

  • Écrit par 
  • Myriam SOUMAGNAC
  •  • 2 268 mots
  •  • 2 médias

Moussorgski incarne l'image de la Russie éternelle, avec ses troubles, ses complexités, sa richesse de fonds et d'inspiration reproduite par le mode d'expression qui lui est le plus naturel : la musique . Il n'en reste pas moins un musicien extrêmement personnel, même au sein du petit groupe slavophile que l'on est convenu d'appeler le groupe des Cinq. Les recherches de langage qu'il s'est imposée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modest-petrovitch-moussorgski/#i_88990

MUSICOLOGIE

  • Écrit par 
  • Danièle PISTONE
  •  • 3 772 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] Le terme Musikwissenschaft fut imposé par Friedrich Chrysander en 1863, dans la préface de ses Jahrbücher für musikalische Wissenschaft  ; il avait été proposé dès 1827 par Johann Bernhard Logier dans un ouvrage pédagogique intitulé System der Musikwissenschaft und der praktischen Komposition et sa traduction française apparut dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicologie/#i_88990

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relations sociologiques »  : […] La plupart des problèmes sociologiques concernant la musique et sa consommation sont liés à des critères économiques. Mais un certain nombre d'entre eux peuvent être étudiés indépendamment de l'économie musicale, notamment ceux qui répondent (ou tentent de répondre) aux questions suivantes : quelle est la musique qui est consommée ? par qui, et en quels lieux ? quelle est la condition psychosocio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_88990

NATIONALISME, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 605 mots
  •  • 1 média

Défini au sens large comme l'attachement fort ou la préférence pour une nation particulière, le nationalisme fait son apparition en musique au début du xix e  siècle. Son expression la plus évidente est l'utilisation voulue et systématique du langage mélodique et rythmique des chants et danses traditionnels dans l'espoir de revivifier la musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisme-musique/#i_88990

NICOLAI CARL OTTO EHRENFRIED (1810-1849)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 162 mots

Compositeur et chef d'orchestre allemand. Né à Königsberg, Nicolai parvient, après avoir fui l'éducation tyrannique de son père, à travailler à Berlin avec Carl Friedrich Zelter. Organiste à l'ambassade de Prusse à Rome, il s'y familiarise avec la musique italienne ancienne. Après un court séjour à Vienne, il fait représenter en Italie plusieurs opéras. De retour à Vienne en 1841, il y devient pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-otto-ehrenfried-nicolai/#i_88990

NIEDERMEYER LOUIS (1802-1861)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 182 mots

Compositeur et pédagogue suisse naturalisé français. Né à Nyon, Niedermeyer travaille à Vienne le piano et la composition, avec Moscheles et E. A. Förster ; puis il se rend en Italie, où il donne son premier opéra, le Roi par amour ( Il re per amore , Naples, 1820). Fixé à Paris en 1823, il n'obtient qu'un succès limité pour ses ouvrages dramatiques. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-niedermeyer/#i_88990

NIELSEN CARL (1865-1931)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 1 628 mots

Dans le chapitre « Un enfant du terroir »  : […] Carl Nielsen naît le 9 juin 1865 à Nørre Lyndelse, un village de Fionie tout proche d'Odense, la ville natale d'Andersen. Il est le fils de Niels et de Maren Kirstine Jørgensen et, selon la coutume scandinave, Nielsen tient son nom de l'appellation de « fils de Niels » (Niels'sen). La famille Jørgensen était extrêmement pauvre : les douze enfants – Nielsen était le septième – se partageaient les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-nielsen/#i_88990

NIKISCH ARTHUR (1855-1922)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Parmi les grands chefs d'orchestre qui ont assuré la transition entre le xix e et le xx e siècle, Arthur Nikisch est l'un des rares dont il soit encore possible d'apprécier les qualités car, à la veille de la Première Guerre mondiale, il a signé quelques enregistrements qui nous révèlent un mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-nikisch/#i_88990

NOCTURNE, musique

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 502 mots
  •  • 1 média

Le mot nocturne, en musique, désigne moins une forme spécifique qu'un instant poétique, un « moment musical », dont la nuit est le prétexte. Certes, au xviii e siècle, on rencontre le mot notturno ou Nacht-Musik appliqué à des suites instrumentales, divertissements ou cassations, musiques décoratives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nocturne-musique/#i_88990

NORMA (V. Bellini)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 527 mots

Tragédie lyrique ( tragedia lirica ) en deux actes sur un livret de Felice Romani d'après Norma d'Alexandre Soumet, tragédie en cinq actes et en vers représentée pour la première fois au Théâtre royal de l'Odéon, à Paris, le 6 avril 1831, Norma est composée par Vincenzo Bellini entre septembre et la fin de novembre 1831 et créée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma/#i_88990

NORMA (V. Bellini), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 218 mots

Vincenzo Bellini aura réussi dans l'opéra italien ce que Carl Maria von Weber avait atteint pour l'opéra allemand : mettre en scène et en musique l'esprit romantique. Démarquée d'une tragédie française d'Alexandre Soumet, elle-même calquée sur l'histoire de l'infanticide Médée, Norma –  tragedia lirica en deux actes sur un livret de Felice Romani, créé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma-v-bellini-en-bref/#i_88990

Norma, BELLINI (Vincenzo)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 664 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] D'ascendance sicilienne, Bellini connaît son premier succès en 1825, avec son opera semiseria Adelson e Salvini , qui le fait considérer en Italie comme le successeur de Rossini et de Donizetti. Il cherche ensuite sa manière dans Bianca e Fernando (1826), Le Pirate (1827), Zaira (1829), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma-bellini-vincenzo/#i_88990

OFFENBACH JACQUES

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 799 mots
  •  • 1 média

Le nom d'Offenbach est indissociable de la forme musicale de l'opérette. Même s'il s'agit d'un genre dont il s'est progressivement détaché et qui n'est pas associé à ses plus grands succès, il en reste le créateur. Doué d'une étonnante invention mélodique, il sait rire et faire rire en musique car il observe et élabore, aidé de ses librettistes, des caricatures parfaites. Sa musique est divertiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-offenbach/#i_88990

OFFENBACH JACQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 932 mots
  •  • 7 médias

20 juin 1819 Jakob Offenbach naît à Cologne, en Allemagne. Son père, Isaac Juda Eberst, avait adopté comme patronyme le nom de sa ville natale, Offenbach-sur-le-Main. 1833 Isaac Offenbach envoie le jeune Jakob à Paris, espérant que son fils aura en France une meilleure carrière que celle que l'Allemagne réserve aux musiciens juifs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offenbach-reperes-chronologiques/#i_88990

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « Vers l'opéra romantique »  : […] Grâce à Mozart, et parce que les créateurs changent complètement de statut social dans des sociétés elles-mêmes en pleine mutation, parce que les modes de la production artistique vont de moins en moins répondre au bon vouloir des princes mais aux désirs des classes bourgeoises montantes, parce que nombre de musiciens ne pourront – ne voudront, pour certains – plus ignorer les grandes causes et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_88990

OPÉRA - Les techniques d'écriture

  • Écrit par 
  • Yves GÉRARD
  •  • 3 850 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ensembles »  : […] L'écriture d'ensembles vocaux ou instrumentaux est essentiellement liée à la nature du livret d'opéra choisi et à la valeur expressive que ces ensembles peuvent apporter à la réalisation du drame. Soucieux de maintenir la compréhension du texte, les auteurs des premiers opéras, au xvii e siècle, n'écrivirent que peu d'ensembles, le principal étan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-les-techniques-d-ecriture/#i_88990

L'OR DU RHIN (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 2 119 mots
  •  • 1 média

Das Rheingold ( L'Or du Rhin ) de Richard Wagner, prologue de la tétralogie Der Ring des Nibelungen ( L'Anneau du Nibelung ), sur un livret du compositeur, a été créé au Königliches Hof- und Nationaltheater de Munich le 22 septembre 1869, sous la direction de Franz Wüllner, avec Sophie Stehle (Fricka), Henrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-or-du-rhin/#i_88990

ORATORIO

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 2 608 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution et style »  : […] L'oratorio est donc essentiellement italien et romain, par ses origines comme par son contexte liturgique. Au cours de la seconde moitié du xvii e  siècle, l'oratorio perd son caractère fonctionnel lié à la pratique religieuse ; il se transforme en un genre musical autonome qui joue un rôle dans la vie musicale, suppléant par exemple à l'opéra pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/#i_88990

ORATORIO PROFANE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 471 mots

Dénomination utilisée pour la première fois par Schumann, et servant parmi d'autres à caractériser de grands ouvrages épiques ou lyriques avec solistes et chœurs, destinés au concert. Jusqu'au xviii e  siècle, le nom d'oratorio est en principe réservé aux ouvrages d'inspiration religieuse, et les compositions profanes sont dotées des appellations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio-profane/#i_88990

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique de l'orchestre symphonique »  : […] Pendant une période assez longue de l'histoire de la musique, les compositeurs écrivaient indifféremment pour des instruments quelconques sans que leur nature et leurs caractéristiques interviennent en tant qu'éléments constitutifs de l'œuvre. Assez fréquemment, d'ailleurs, les parties instrumentales se bornaient à doubler et à renforcer les parties vocales. Dans le cas de la musique de chambre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_88990

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rêves et mythes »  : […] Si le « retour de voyage », dans ce recours systématique à la description ou à l'emprunt, est devenu au cours du siècle une sorte de style, il a, comme toute mode, fini par lasser. L'essoufflement est très tôt perceptible en peinture, où les tenants du réalisme, attachés aux campagnes françaises et aux sous-bois de Barbizon, conjurent les effets jugés clinquants de l'exotisme. Le critique Castagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_88990

Orphée aux enfers, OFFENBACH (Jacques)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 544 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le nom d'Offenbach demeure attaché à Paris et aux festivités du second Empire. En 1855, cet Allemand d'origine mais Français d'adoption et de cœur prend la direction d'un théâtre, qu'il baptise Bouffes-Parisiens. C'est là qu'il va connaître la consécration avec une série d'opérettes et d'opéras bouffes. Mais il subit le contrecoup de la guerre de 1870, et, piètre gestionnaire, se ruine à monter se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphee-aux-enfers-offenbach-jacques/#i_88990

OUVERTURE, musique

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 782 mots

Sous son acception la plus générale, l'ouverture désigne le morceau d'orchestre joué à rideau fermé avant une représentation d'opéra, voire avant tout spectacle (ouverture écrite par Beethoven pour son ballet Prométhée ). Le premier exemple connu en est sans doute la petite fanfare intitulée toccata précédant l' Orfeo de Monteverd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouverture-musique/#i_88990

PAËR FERDINANDO (1771-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

L' Italien Ferdinando Paër fut, avec Domenico Cimarosa et Niccolò Antonio Zingarelli, l'un des principaux compositeurs d'opéras-comiques de son temps. Né le 1 er  juin 1771, à Parme, Ferdinando Paër fait créer en 1791, dans sa ville natale, son premier ouvrage, Orphée et Eurydice , qui est en fait un drame en français et en prose avec musique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-paer/#i_88990

PAGANINI NICCOLÒ (1782-1840)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Violoniste et compositeur italien, né à Gênes et mort à Nice, Niccolò Paganini personnifia au violon le type du virtuose romantique aux prouesses inimaginables et à l'existence plus ou moins entourée de légende. Il fut à cet instrument, pour lequel son seul rival était Spohr, ce que Liszt fut au piano. Il se produit pour la première fois en 1794, poursuit à Parme une formation commencée par son p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-paganini/#i_88990

PARRY HUBERT (1848-1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 406 mots

Le compositeur, musicologue et pédagogue britannique Hubert Parry a joué un rôle de premier plan dans le renouveau de la musique anglaise à la fin du xix e  siècle, et profondément influencé des compositeurs comme Charles Villiers Stanford ou Edward Elgar. Né le 27 février 1848, à Bournemouth, dans le Hampshire, Charles Hubert Hastings Parry étudi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-parry/#i_88990

PARSIFAL (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 635 mots
  •  • 1 média

Parsifal de Richard Wagner , festival scénique sacré (« Bühnenweihfestspiel ») sur un texte du compositeur d'après des sources médiévales (au premier chef desquelles le Parzival de Wolfram d'Eschenbach), envisagé dès 1857, a été composé entre 1877 et 1882, et créé à Bayreuth le 26 juillet 1882, sous la direction de Hermann Levi, avec Amalia Materna (Ku […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parsifal-r-wagner/#i_88990

PEDRELL FELIPE (1841-1922)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 728 mots

L'influence de Felipe Pedrell, compositeur, historien, musicologue, critique espagnol, d'origine catalane, fut et demeure considérable — à côté de celle de son contemporain Francisco Asenjo-Barbieri (1823-1894) — sur l'entrée de la musique espagnole dans le mouvement esthétique moderne. Son élève, Manuel de Falla, a écrit à son sujet : « Pedrell fut un maître dans toute l'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felipe-pedrell/#i_88990

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 618 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Évolution de la percussion dans l'orchestre occidental »  : […] Certains solistes professionnels de l' improvisation en chant grégorien, au début du Moyen Âge, utilisaient quelques instruments à percussion tels que sistres, tambourins, par exemple, pour accompagner leurs mélodies ; il en est de même pour les trouvères et les troubadours. Toutefois, aux débuts de l'orchestre classique au xvii e  siècle, les com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_88990

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le monde occidental, le piano est devenu, après la guitare, l'instrument le plus répandu dans le grand public . En effet, sa polyphonie et sa tessiture (possibilité de jouer plusieurs notes ensemble sur une grande étendue d'octaves) en ont fait l'instrument de base de toute éducation musicale. Le piano se suffit à lui-même et peut exprimer tous les genres. Si son succès a été confirmé, il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_88990

PIERNÉ GABRIEL (1863-1937)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 243 mots

Élève de Massenet, de Lavignac et de Franck, Pierné succède à celui-ci comme organiste à la tribune de Sainte-Clotilde (1890-1898). Grand prix de Rome en 1882, il partage son activité entre la direction d'orchestre et la composition. À la tête des concerts Colonne (1910-1934), il révèle de jeunes compositeurs comme Debussy, Roussel ou Stravinski et s'impose parmi les meilleures baguettes de sa gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-pierne/#i_88990

POÈME SYMPHONIQUE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 617 mots
  •  • 5 médias

Genre musical illustré pour la première fois sous cette dénomination par Liszt , et désignant une œuvre orchestrale déterminée au point de vue de la conception et de la structure par un argument extérieur d'ordre poétique, descriptif, pittoresque, légendaire, philosophique. Ainsi conçu, il correspond aussi bien à certaines tendances générales du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-symphonique/#i_88990

PONCHIELLI AMILCARE (1834-1886)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 424 mots

Le compositeur italien Amilcare Ponchielli demeure avant tout l'auteur de l'opéra La gioconda , quintessence du mélodrame romantique. Né le 31 août ou le 1 er  septembre 1834, à Paderno Fasolaro, près de Crémone, en Lombardie (ville qui sera en 1950 rebaptisée en son honneur Paderno Ponchielli), Amilcare Ponchielli se forme au Conservatoire de Milan, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amilcare-ponchielli/#i_88990

Prélude à l'après-midi d'un faune, DEBUSSY (Claude)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 581 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] En 1889, Debussy se rend à Bayreuth ; il en revient wagnérien. La même année, il découvre lors de l'Exposition universelle la musique russe et les timbres inouïs de l'Extrême-Orient. Il connaît le succès en 1894 avec le Prélude à l'après-midi d'un faune . Les chefs-d'œuvre se succèdent : Nocturnes (1901), réponse musicale au symbolisme littéraire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prelude-a-l-apres-midi-d-un-faune-debussy-claude/#i_88990

Prélude n° 12, CHOPIN (Frédéric)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 453 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Pianiste virtuose précoce, Chopin découvre Bach et Mozart grâce à un de ses premiers maîtres, Vojtech Zwyny. Ses premières compositions, imprégnées du folklore de sa Pologne natale, datent de son adolescence. En 1830, il quitte sa patrie, une semaine avant l'insurrection de Varsovie. À Paris, il est immédiatement reconnu pour ses talents de compositeur et de pianiste. Désormais célèbre, il compose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prelude-n-12-chopin-frederic/#i_88990

PUCCINI GIACOMO

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER
  •  • 1 545 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Musique religieuse ou opéra ? »  : […] Héritier de quatre générations d'organistes et maîtres de chapelle, Puccini, né à Lucques, semble tout naturellement destiné à la musique religieuse et remporte, du reste, ses premiers succès scolaires dans la classe d'orgue de l'Institut Pacini. C'est la révélation d' Aïda , à Pise, en 1876, qui l'oriente vers l'art lyrique. Après trois ans d'études à Milan avec Antonio Bazz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-giacomo-1858-1924/#i_88990

PUCCINI GIACOMO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 430 mots
  •  • 9 médias

22 décembre 1858 Giacomo Puccini naît à Lucques, en Toscane. 31 mai 1884 Son premier opéra, Le Villi , sur un livret de Ferdinando Fontana d'après Les Willis d'Alphonse Karr, est créé au Teatro dal Verme de Milan (version en un acte). 1 er  février 1893 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-reperes-chronologiques/#i_88990

QUINTETTE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 485 mots

En musique, désignation s'appliquant en principe à toute pièce écrite pour cinq parties harmoniques réelles, soit vocales soit instrumentales. À la fin du xvi e  siècle et au début du xvii e  en relèvent notamment une des trois messes de Byrd, les madrigaux de Gesualdo et de Monteverdi, ainsi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintette/#i_88990

Quintette avec piano en la majeur «La Truite», SCHUBERT (Franz)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 488 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] À l'âge de dix-sept ans, Schubert écrit son premier chef-d'œuvre, le lied (mot qui signifie «chant», en allemand) Marguerite au rouet . Il tente de vivre uniquement de sa plume mais la reconnaissance ne lui parvient que tardivement, et alors que la syphilis, qui l'emportera, l'a déjà touché. Il meurt à trente-deux ans, célébré à l'égal de Mozart ou de Beethoven. Il laisse prè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintette-avec-piano-en-la-majeur-la-truite-schubert-franz/#i_88990

RAFF JOACHIM (1822-1882)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 236 mots

Le compositeur et pédagogue allemand Joachim Raff, célèbre de son vivant, est revenu en faveur après une longue éclipse. Né le 27 mai 1822, à Lachen, près de Zurich, en Suisse, Joseph Joachim Raff devient instituteur en 1840 et apprend le piano, le violon et la composition en autodidacte. Il compose quelques partitions qui manifestent les influences de Felix Mendelssohn et de Robert Schumann, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-raff/#i_88990

REICHA ANTON (1770-1836)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 182 mots

Compositeur, né à Prague ; devenu orphelin de bonne heure, Reicha est recueilli et élevé par la famille de son oncle Joseph, violoncelliste et compositeur, chef de l'orchestre de l'Électeur de Cologne au moment où le jeune Beethoven y joue de l'alto. Après l'occupation de la Rhénanie par l'armée française, Reicha s'installe à Hambourg (1794-1799), à Paris (1799-1802) puis à Vienne (1802-1808). Fix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-reicha/#i_88990

Requiem en ut majeur, GOUNOD (Charles)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 518 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] C'est en Italie, alors qu'il vient d'obtenir le grand prix de Rome à l'âge de vingt et un ans, que Gounod écrit sa première messe et un requiem a cappella qu'il orchestrera par la suite. Maître de chapelle de la paroisse des Missions étrangères, à Paris, il se prépare à la prêtrise, et signe ses partitions «abbé Gounod». Mais, au bout de cinq ans, il opère un revirement et écrit son premier opéra, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/requiem-en-ut-majeur-gounod-charles/#i_88990

RHAPSODIE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Depuis le xix e  siècle, le terme « rhapsodie » désigne généralement, en musique, une pièce instrumentale d'essence romantique ou pittoresque, de forme libre (proche de l'improvisation) et de caractère contrasté. Issu du grec rhapsodia (chant épique), utilisé pour la première fois par le compositeur tchèque Vaclav Jan Tomasc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhapsodie/#i_88990

Rigoletto, VERDI (Giuseppe)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 717 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rigoletto (1851) marque un tournant dans la carrière de Verdi. Le compositeur italien a alors déjà écrit une douzaine d'ouvrages, dont Nabucco , son premier grand succès (1842), mais les trois chefs-d'œuvre de sa «trilogie populaire» - Rigoletto ; Le Trouvère et La Traviata (1853) - lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rigoletto-verdi-giuseppe/#i_88990

RIMSKI-KORSAKOV NIKOLAÏ ANDREÏEVITCH (1844-1908)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 1 196 mots
  •  • 1 média

« Je n'aime pas le chagrin, les deuils, les messes commémoratives. Si vous voulez un jour penser à moi, quand je ne serai plus là, écoutez simplement ma musique... » De tous les compositeurs russes de son temps, Rimski-Korsakov fut l'un des plus féconds. Ce ne fut pas un compositeur de musique « pure » ; le poème symphonique et surtout l'opéra constituaient son vrai domaine. Dans sa musique, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-andreievitch-rimski-korsakov/#i_88990

ROSSINI GIOACCHINO

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CAUSSOU, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 084 mots
  •  • 1 média

On a écrit qu'entre Gluck et Wagner tout le drame musical est l'œuvre de Rossini . Il n'en faut pas sourire. On ne doit pas, en effet, mésestimer une œuvre pour laquelle Wagner professait la plus grande admiration. « Il restera de moi, disait Rossini, le troisième acte d' Otello , le deuxième de Guillaume Tell et tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gioacchino-rossini/#i_88990

ROSSINI GIOACCHINO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 635 mots
  •  • 11 médias

29 février 1792 Gioachino (Gioacchino selon l'usage moderne) Antonio Rossini naît à Pesaro, dans les Marches (Italie). 9 mai 1812 La Scala di seta ( L'Échelle de soie ), farsa comica en un acte sur un livret de Giuseppe Maria Foppa d'après le livret de François-Antoine-Eugène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rossini-reperes-chronologiques/#i_88990

ROUGET DE LISLE CLAUDE (1760-1836)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 350 mots

Officier et compositeur français né à Lons-le-Saunier, mort à Choisy-le-Roi, Rouget de Lisle est en 1791 capitaine en garnison à Strasbourg. En avril de l'année suivante, il y écrit les vers et compose très probablement la mélodie d'un Chant de guerre de l'armée du Rhin , qui prendra le nom de Marseillaise après avoir été chanté par les volontaires de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-rouget-de-lisle/#i_88990

RUBINSTEIN ANTON (1829-1894)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Le compositeur russe Anton Rubinstein fut l'un des plus brillants pianistes du xix e  siècle. Anton Grigorievitch Rubinstein naît le 16 novembre (ancien style ; 28 novembre nouveau style) 1829 à Vikhvatinets, dans la province de Podolie. En 1835, son père ouvre une petite usine à Moscou, tandis que la famille s'agrandit avec l'arrivée d'un deuxièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-rubinstein/#i_88990

RUSSIE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 3 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Glinka et la musique russe moderne »  : […] Pour créer une école nationale, Glinka a fait des emprunts à l'Occident, surtout à l'Italie, qu'il a longuement visitée et beaucoup aimée, et à l'Allemagne – il a fait des études à Berlin, sous la direction de Siegfried Dehn (1799-1858), un élève de Beethoven. À la première, il devait le goût des mélodies bien chantantes, qu'il a transmis à ses successeurs ; à la seconde, une science de l'harmonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-musique/#i_88990

SAINT-SAËNS CAMILLE (1835-1921)

  • Écrit par 
  • Stéphane LETEURÉ
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formation et parcours »  : […] Charles-Camille Saint-Saëns naît le 9 octobre 1835 à Paris. Issu de la petite bourgeoisie, orphelin de père, il est élevé par sa mère et sa grand-tante. Doué d’une excellente mémoire auditive, le jeune garçon manifeste très tôt des dons musicaux. Il reçoit de Camille-Marie Stamaty un premier enseignement du piano dès 1843 et de Pierre Maleden ses premières leçons d’harmonie, de contrepoint et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-saint-saens/#i_88990

SARASATE PABLO DE (1844-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 715 mots

Le violoniste et compositeur espagnol Pablo de Sarasate s'inscrit dans la lignée de l'école franco-belge du violon, héritier de François Antoine Habeneck par Delphin Alard. Pablo Martín Melitón de Sarasate y Navascuéz naît à Pampelune, en Navarre, le 10 mars 1844. Il a cinq ans à peine quand il commence à jouer du violon et huit ans lors de son premier concert public, à La Corogne. Son talent exce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-de-sarasate/#i_88990

SATIE ERIK (1866-1925)

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 1 906 mots

Abondamment commentée, objet de multiples exégèses, l'œuvre de Satie reste imparfaitement connue en notre époque qui, pourtant, est presque encore la sienne. Il faut dire que tout semble être fait, aussi bien dans son existence d'artiste et de créateur que dans sa vie, pour déconcerter qui veut comprendre totalement l'esprit et l'influence de cet humoriste grave, humaniste aussi. Cette influence s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erik-satie/#i_88990

SAUER EMIL GEORG KONRAD VON (1862-1942)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 202 mots

Pianiste et compositeur allemand né le 8 octobre 1862 à Hambourg, mort le 27 avril 1942 à Vienne. Emil von Sauer étudie auprès de Nikolaï Rubinstein au Conservatoire de Moscou de 1879 à 1881, puis auprès de Franz Liszt à Weimar de 1884 à 1885. Il fait de nombreuses tournées entre 1882 et 1936, dont deux en Amérique (1898-1899 et 1908). Nommé directeur de l'école de piano de l'Académie de Vienne en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-georg-konrad-von-sauer/#i_88990

SCHUBERT FRANZ

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 3 074 mots

« Voulais-je chanter l'amour, cela m'entraînait à la douleur ; voulais-je chanter la douleur, cela me menait à l'amour » (Schubert, 1822). Schubert ou le paradoxe. La proposition est peut-être inattendue ; à y regarder de près, c'est sans doute celle qui s'attache le plus sérieusement à lui dans la perception que l'on peut avoir de sa vie, de son œuvre et de sa légende. Pur produit d'un univers cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-schubert/#i_88990

SCHUBERT FRANZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 867 mots
  •  • 52 médias

31 janvier 1797 Franz Peter Schubert naît à Vienne. 1810 Plus ancienne composition connue de Schubert, portant le numéro D 1 dans le catalogue établi par Otto Erich Deutsch : Fantaisie en sol majeur, pour piano à quatre mains. 19 octobre 1814 Schubert compose son premie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schubert-reperes-chronologiques/#i_88990

SCHUMANN CLARA (1819-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 351 mots

La pianiste et compositrice allemande Clara Schumann fut l' épouse du compositeur Robert Schumann et l' inspiratrice de Johannes Brahms. Née le 13 septembre 1819, à Leipzig, en Saxe, Clara Josephine Wieck étudie le piano dès l'âge de cinq ans, sur les encouragements de son père, Friedrich Wieck. En 1835, elle jouit déjà de la réputation d'enfant prodige dans toute l'Europe. Trois ans plus tard, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-schumann/#i_88990

SCHUMANN ROBERT

  • Écrit par 
  • Olivier ALAIN
  •  • 2 520 mots
  •  • 1 média

Le xix e  siècle, en la personne de compositeurs très importants, a observé, à l'égard du compositeur allemand Robert Schumann, une attitude ambivalente. Ces maîtres, alors même qu'ils subissaient quasi inconsciemment une véritable imprégnation du langage musical schumannien, lui adressaient des reproches qu'il suffirait souvent de prendre à l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-schumann/#i_88990

SCHUMANN ROBERT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 845 mots
  •  • 42 médias

8 juin 1810 Robert Schumann naît à Zwickau, en Saxe, la même année que Frédéric Chopin. 1828 Schumann prend à Leipzig des leçons de piano auprès d'un pédagogue célèbre, Friedrich Wieck, dont la fille Clara est alors âgée de neuf ans. 1829-1839 Schumann écrit l'essentiel de son œuvre pour piano seul. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schumann-reperes-chronologiques/#i_88990

SCHUPPANZIGH IGNAZ (1776-1830)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 324 mots

Violoniste et altiste autrichien né à Vienne, Schuppanzigh se consacre entièrement à la musique à partir de 1792 et donne peut-être, en 1794, des leçons d'alto puis de violon au jeune Beethoven (de six ans son aîné). Il compte bientôt parmi les virtuoses les plus recherchés à Vienne et dirige, en 1798 et en 1799, les fameux concerts de l'Augarten. Mais l'événement essentiel de son existence a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-schuppanzigh/#i_88990

SCRIABINE ALEXANDRE NIKOLAÏEVITCH (1872-1915)

  • Écrit par 
  • Manfred KELKEL
  •  • 2 092 mots

Dans le chapitre « Virtuose et compositeur »  : […] Dès son âge le plus tendre, Scriabine manifesta des dons exceptionnels en improvisant des fantaisies au piano ou en imaginant de petites pièces de théâtre. De 1882 à 1888, il fut un élève modèle de l'École militaire de Moscou, tout en préparant sous la direction de G. Conyous, de N. Zvérev et de S. Tanéiev son entrée au conservatoire de Moscou en 1888 où il continua ses études chez Vassili Safono […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-nikolaievitch-scriabine/#i_88990

SIBELIUS JEAN (1865-1957)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 2 096 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premiers contacts »  : […] Sibelius est né le 8 décembre 1865 à Hämeenlinna, une ville située à près de 200 kilomètres au nord d'Helsinki. Le père, médecin militaire de souche à la fois suédoise et finnoise, avait épousé la fille d'un médecin immigré de Suède : l'atmosphère culturelle dans laquelle va baigner le jeune Johan Julius Christian sera donc de langue et de coutumes presque exclusivement suédoises, d'autant plus qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sibelius/#i_88990

SIEGFRIED (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 572 mots
  •  • 2 médias

Siegfried de Richard Wagner, deuxième journée de la tétralogie Der Ring des Niebelungen ( L'Anneau du Nibelung ), sur un livret du compositeur, a été créé au Festspielhaus de Bayreuth le 16 août 1876, lors du premier festival, sous la direction de Hans Richter, avec Georg Unger (Siegfried), Franz Betz (Der Wanderer), Max Schlosser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siegfried-r-wagner/#i_88990

SMETANA BEDŘICH (1824-1884)

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 1 446 mots

Il n'y avait plus de musique tchèque, mais seulement des musiciens tchèques. Pour comprendre cela, il faut connaître l'histoire de la Bohême depuis qu'en 1621 la tragédie de la Montagne Blanche avait mis fin à son indépendance. La domination autrichienne étouffa alors toute velléité de culture nationale. Un des premiers martyrs fut Krystof Harant de Polžic, célèbre parmi les polyphonistes de cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bedrich-smetana/#i_88990

SMYTH ETHEL (1858-1944)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 258 mots

La compositrice britannique Ethel Mary Smyth, née le 22 avril 1858, à Londres, au sein d'une famille de militaires, étudie au conservatoire de Leipzig et reçoit les encouragements de Johannes Brahms et d'Antonín Dvořák. Elle attire l'attention du public britannique avec sa majestueuse Messe en ré majeur (créée au Royal Albert Hall de Londres en 1893). Son chef-d'œuvre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethel-smyth/#i_88990

SONATE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Constitution d'une forme musicale »  : […] La naissance de la forme dite sonate se fit, au cours du xviii e  siècle, progressivement, et en profitant de l'apport de nombreux musiciens, parmi lesquels on peut citer Pergolèse, Haendel et Jean-Sébastien Bach, les fils de Bach, Pietro Antonio Locatelli, Franz Xaver Richter, les musiciens de l'école de Mannheim, Johann Stamitz, Luigi Boccherin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate/#i_88990

Sonate en si mineur, LISZT (Franz)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 417 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] En 1831, après avoir entendu Paganini, Liszt décide d'adapter au piano l'extrême virtuosité développée par le violoniste. À 33 ans, il entreprend une carrière de virtuose et parcourt l'Europe. Nommé en 1848 maître de chapelle à la cour de Weimar, il dirige de nombreuses créations (Berlioz, Schumann, Wagner...), donne des cours, compose énormément. De 1861 à 1869, il vit à Rome, où le titre d'abbé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-en-si-mineur-liszt-franz/#i_88990

SONATE POUR PIANO EN SI MINEUR (F. Liszt)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 282 mots

Née à la fin du xvii e  siècle sous la plume de Johann Kuhnau – dont les six célèbres « sonates à programme » des Histoires bibliques sont éditées en 1700 –, la sonate pour clavier prend d'abord la forme de courts et brillants exercices : les Essercizi per gravicembalo (clavecin) de Domenico Scarlatti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-pour-piano-en-si-mineur/#i_88990

SPOHR LOUIS (1784-1859)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 546 mots

Violoniste, chef d'orchestre et compositeur allemand. Spohr entre dès 1799 à la chapelle de la cour de Brunswick, sa ville natale. Après de premières tournées de concerts, il dirige la chapelle de la cour de Gotha (1805-1812) et est nommé en 1813 chef d'orchestre au Theater an der Wien, où il compose son premier succès dramatique, Faust (représenté à Prague en 1816). Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-spohr/#i_88990

STANFORD CHARLES VILLIERS (1852-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 230 mots

Compositeur, chef d'orchestre et pédagogue irlandais, Charles Villiers Stanford a exercé une profonde influence sur une génération de compositeurs britanniques, notamment sur ses élèves Ralph Vaughan Williams, Arthur Bliss et Gustav Holst. Né le 30 septembre 1852, à Dublin, Charles Villiers Stanford étudie au Trinity College de sa ville natale, puis au Queen's College de Cambridge. De 1874 à 1876, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-villiers-stanford/#i_88990

STRAUSS LES

  • Écrit par 
  • Adolf SIBERT
  • , Universalis
  •  • 1 209 mots
  •  • 2 médias

Le nom de Strauss, ou plutôt des Strauss (Johann, le père ; Johann, Josef et Eduard, les fils), restera à jamais attaché à ce que l'on appelle la « musique viennoise » et plus précisément à cette danse à trois temps, la valse, qui obsédait tant le héros d'une des plus célèbres nouvelles de Thomas Mann, Tonio Kröger. Plus encore que d'une famille, il s'agit avec les Strauss d'une véritable dynasti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-strauss/#i_88990

STRAUSS RICHARD

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 3 128 mots
  •  • 4 médias

Compositeur et chef d'orchestre allemand doté d'une belle longévité et ayant traversé maintes époques charnières de l'histoire de la musique, contemporain de Berlioz et de Boulez, de Brahms et de Stockhausen, de la création de Pelléas et Mélisande et du plan Marshall, Richard Strauss offre comme un résumé d'un siècle de musique, de ses premiers poèmes symphoniques, dans la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-strauss/#i_88990

STRAUSS RICHARD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 681 mots

11 juin 1864 Naissance de Richard Strauss à Munich. 11 novembre 1889 Création, au Hoftheater de Weimar, du poème symphonique Don Juan , sous la direction du compositeur. 21 juin 1890 Création, au Stadttheater d'Eisenach, du poème symphonique Tod und Verklärung ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strauss-reperes-chronologiques/#i_88990

LE STYLE CLASSIQUE (C. Rosen)

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 584 mots

Le style classique, tel que l'envisage Charles Rosen, dans Le Style classique. Haydn, Mozart, Beethoven (Gallimard, 1978, initialement paru aux États-Unis en 1971, sous le titre The Classical Style ), « c'est d'abord un tournant dans l'évolution » de la musique ? cinquante ans de musique o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-style-classique/#i_88990

SUK JOSEF (1874-1935)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 887 mots

Le compositeur, violoniste et pédagogue tchèque Josef Suk naît à Křečovice (Bohême) le 4 janvier 1874. Son père, instituteur et musicien lui-même, lui fait commencer l'étude du violon dès l'âge de quatre ans. Au Conservatoire de Prague (1885-1892), il a comme professeurs Antonín Bennewitz (violon), Josef Bohuslav Foerster (analyse) et Antonín Dvořák (composition), dont il épousera en 1898 la fille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-suk/#i_88990

SULLIVAN ARTHUR (1842-1900)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Le compositeur Arthur Sullivan a établi, avec William Schwenk Gilbert, la forme caractéristique de l'opérette anglaise . La satire et l'ingéniosité verbale de Gilbert s'alliaient si bien aux mélodies inépuisables, à la maestria inventive et au sens de la parodie de Sullivan que les œuvres nées de cette association unique furent durablement saluées par la critique internationale. Fils d'un musicien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-sullivan/#i_88990

SYMPHONIE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD
  •  • 3 095 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apothéose de la symphonie »  : […] À quelques rares exceptions près, la musique instrumentale avait toujours été considérée jusque vers la fin du xviii e  siècle comme d'essence inférieure à la musique vocale, tant il était admis que la musique, pour être réellement expressive, ne pouvait se passer d'un support littéraire. Les pièces instrumentales en question n'étaient le plus sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie/#i_88990

SYMPHONIE FANTASTIQUE (H. Berlioz)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 266 mots
  •  • 1 média

La création à Paris de la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz, le 5 décembre 1830, sous la direction de François Antoine Habeneck, est considérée comme la première date importante du romantisme musical en France . Dans cette œuvre, Berlioz fait éclater le moule classique de la symphonie en lui superposant un programme qu'il fait figurer en tête de sa partition : le compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-fantastique/#i_88990

Symphonie fantastique, BERLIOZ (Hector)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 590 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Berlioz propage l'idéal romantique de la musique à programme. Il révolutionne l'écriture symphonique avec sa Fantastique (1830) et invente l'orchestre moderne : son Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes (1843) est aussi un manifeste esthétique. Il cherche à créer de nouvelles formes avec Roméo et Juliette (18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-fantastique-berlioz-hector/#i_88990

Symphonie n° 7, BEETHOVEN (Ludwig van)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 549 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Héritier du classicisme, qu'il transcende en annonçant le romantisme - il est sans doute le premier compositeur à exprimer en termes «modernes» la mission de l'artiste -, Beethoven demeure cependant inclassable tant son génie s'est exprimé dans tous les genres et dans toutes les formes, tant ses innovations concernent toutes les composantes de la création musicale. Les monuments qu'il érige tracen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-7-beethoven-ludwig-van/#i_88990

Symphonie n° 9, BRUCKNER (Anton)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 528 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Bruckner doute longtemps de sa vocation de compositeur et ne complète sa formation musicale que vers l'âge de trente-cinq ans, avant de devenir lui-même, en 1868, professeur au Conservatoire de Vienne. Organiste à la cour des Habsbourg, il se rend célèbre par ses improvisations. Mais il ne connaît la gloire que dans les dernières années de sa vie. Son œuvre, marquée par sa profonde ferveur cathol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-9-bruckner-anton/#i_88990

Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde », DVOŘÁK (Antonín)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 494 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Originaire de Bohême, Dvorák assoit sa renommée de compositeur en 1873, avec Hymnus , pour chœur et orchestre. Il effectue de nombreux voyages en Europe et dirige le Conservatoire national de New York de 1892 à 1895. Considéré dans son pays comme une gloire nationale, il est nommé directeur du Conservatoire de Prague en 1901. On lui doit neuf symphonies, des poèmes symphoniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-9-du-nouveau-monde-dvorcaronak-antonin/#i_88990

SYMPHONIE PATHÉTIQUE (P. I. Tchaïkovski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

À une époque où la musique russe cherche à affirmer son identité, Piotr Ilitch Tchaïkovski réalise une synthèse entre l'héritage traditionnel de son pays et les influences occidentales, notamment italiennes et françaises, qu'il a assimilées au cours de ses voyages. Pendant quatorze ans, de 1876 à 1890, il compose en toute liberté grâce au soutien financier d'une riche veuve, Nadejda von Meck, qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pathetique/#i_88990

Tableaux d'une exposition, MOUSSORGSKI (Modest Petrovitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 492 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Moussorgski, musicalement autodidacte, fait en 1856 la connaissance de César Cui et de Mili Balakirev, les deux premiers membres du futur groupe des Cinq, qui prônent un art authentiquement russe. Son «instrument» de prédilection est la voix, pour laquelle il compose des chœurs, des mélodies et son chef-d'œuvre, l'opéra Boris Godounov . Dépressif, traversant des crises de mys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableaux-d-une-exposition-moussorgski-modest-petrovitch/#i_88990

TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 1 614 mots
  •  • 1 média

Les conclusions que l'on peut tirer aujourd'hui d'une analyse minutieuse et objective de la vie et de l'œuvre du musicien russe Piotr Ilitch Tchaïkovski (Čajkovskij) sont en contradiction avec les jugements très hâtifs qui sont généralement proférés. La mode, avec ses perpétuelles alternatives, ses retournements, ses mots d'ordre, ferme la porte à la prise en considération d'une personnalité atta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-ilitch-tchaikovski/#i_88990

TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 653 mots
  •  • 9 médias

25 avril (ancien style)/7 mai (nouveau style) 1840 Piotr Ilitch Tchaïkovski naît à Votkinsk, dans la province de Viatka, en Russie. 4 (ancien style)/16 mars (nouveau style) 1870 La première version de Roméo et Juliette , « ouverture-fantaisie » d'après Shakespeare, est créée à Moscou sous la direction de Nikolaï Rubinste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchaikovski-reperes-chronologiques/#i_88990

TCHÈQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Éric BAUDE
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

L'histoire musicale des pays tchèques – Bohême et Moravie – est foisonnante mais méconnue. Il ne subsiste pas de sources musicales antérieures à l'évangélisation par Cyrille et Méthode en Grande-Moravie (862-863). L'un des plus anciens cantiques tchèques est attribué à saint Adalbert, tué en 997 par les Slaves vieux-prussiens. Au xi e  siècle, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-tcheque/#i_88990

TEATRO COLÓN, Buenos Aires

  • Écrit par 
  • René de CECCATTY
  •  • 1 355 mots

C'est le 27 septembre 1825 que fut représentée à Buenos Aires, pour la première fois, une œuvre lyrique intégrale : Le Barbier de Séville de Rossini, au Teatro Coliseo. Mais l'actuel Opéra, le Teatro Colón, ne fut inauguré que le 25 mai 1908, avec Aïda de Verdi, après un chantier de vingt ans. Pour sa construction sur l'Avenida 9 de Julio, l'équivalent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teatro-colon-buenos-aires/#i_88990

THALBERG SIGISMUND (1812-1871)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 156 mots

Pianiste autrichien né à Genève. Élève de Hummel et de Kalbrenner, Thalberg donne en 1836 à Paris, lors d'une absence de Liszt, un premier concert qui fait sensation. Deux partis se forment, qui mettent les rivaux en présence (1837) : Liszt l'emporte. Jusqu'en 1848, Thalberg effectue encore des tournées triomphales à travers toute l'Europe ; il se rend au Brésil en 1855, en Amérique du Nord l'anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismund-thalberg/#i_88990

THOMAS AMBROISE (1811-1896)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 152 mots

Élève de Lesueur, comme Berlioz, Ambroise Thomas gravit rapidement les échelons de la hiérarchie musicale : Grand Prix de Rome en 1832, élu membre de l'Institut (contre Berlioz) en 1851, professeur puis directeur du Conservatoire, il connaît tous les honneurs et toutes les gloires. Esprit médiocre, voire mesquin (dans son opposition à Berlioz par exemple), il est le grand maître de l'académisme du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-thomas/#i_88990

TOSCANINI ARTURO (1867-1957)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 312 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À l'école de l'opéra »  : […] Arturo Toscanini voit le jour à Parme le 25 mars 1867, dans un milieu modeste adepte des idéaux républicains de Garibaldi. Au conservatoire de sa ville natale, où il entre en 1876, il étudie le violoncelle avec Leandro Carini et la composition avec Giusto Dacci. Il commence à composer et donne en 1884 son premier concert, au programme duquel figurent quelques-unes de ses œuvres. Pendant un an (188 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-toscanini/#i_88990

LA TRAVIATA (G. Verdi)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 263 mots
  •  • 1 média

La première représentation de La Traviata , le 6 mars 1853 à La Fenice de Venise, se solde par un échec retentissant. Raison immédiate : le manque de crédibilité des interprètes de la création (la corpulence de Fanny Salvini-Donatelli s'accorde peu au personnage de Violetta et Felice Varesi, qui incarne Giorgio Germont, n'est plus en pleine possession de ses moyens). Raison p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-traviata/#i_88990

Trio avec piano n° 2, BRAHMS (Johannes)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 539 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Brahms est un Allemand du Nord, un villageois conservateur et un luthérien strict. Ces traits de caractère définissent sa musique. En 1862, il s'installe à Vienne, où il est nommé, en 1872, chef de l'influente Gesellschaft der Musikfreunde («Société des amis de la musique»). Sa vie, paisible, se confond avec son œuvre. Son catalogue comporte des ouvrages pour orchestre (quatre symphonies, quatre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio-avec-piano-n-2-brahms-johannes/#i_88990

TRISTAN ET ISOLDE (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 904 mots
  •  • 1 média

Tristan und Isolde ( Tristan et Isolde ), « action musicale » en trois actes de Richard Wagner , sur un livret du compositeur d'après plusieurs sources médiévales (au premier rang desquelles le poème inachevé de Gottfried de Strasbourg), a été composé entre 1857 et 1859 et créé le 10 juin 1865 au Königliches Hof- und Nationaltheater de Munich grâce à l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-isolde-r-wagner/#i_88990

TRISTAN ET ISOLDE (R. Wagner), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 198 mots

Le 10 juin 1865, Tristan et Isolde , de Richard Wagner, est créé au Königliches Hof- und Nationaltheater de Munich. Lorsque s'épanouissent les premières mesures du prélude, les spectateurs n'ont peut-être pas conscience d'assister à une révolution dans l'histoire de la musique : un accord des instruments à vent, dissonant à l'oreille mais impossible à analyser – des génératio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-isolde/#i_88990

Tristan et Isolde, WAGNER (Richard)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 644 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Les premiers opéras de Wagner ( Le Vaisseau fantôme , 1843 ; Tannhäuser , 1845) sont encore conventionnels mais, dès 1850, Lohengrin porte en germe le drame lyrique wagnérien. Wagner esquisse à partir de 1848 son Anneau du Nibelung , couramment appelé le «Ring» ou la «Tétralogie», dont la composition s'étalera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-isolde-wagner-richard/#i_88990

LES TROYENS (mise en scène Y. Kokkos)

  • Écrit par 
  • Jean PAVANS
  •  • 1 165 mots
  •  • 1 média

Fasciné dès l'enfance par L'Énéide , Berlioz entreprit la composition des cinq actes des Troyens en 1856, livret et musique, à l'instigation amicale de la princesse Carolyne von Sayn-Wittgenstein, alors qu'il doutait amèrement du présent comme de l'avenir de sa carrière. Il acheva son ouvrage deux ans plus tard mais, de son vivant, seule la seconde pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-troyens/#i_88990

VERDI GIUSEPPE

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 2 658 mots
  •  • 8 médias

Au même titre que Mozart ou Wagner, Verdi est un des grands maîtres de l'opéra, parmi les plus joués et les plus admirés. Il commence sa carrière en s'inscrivant dans une tradition lyrique qui a plus de deux siècles et qui s'est profondément renouvelée au début du xix e  siècle avec Rossini, Donizetti et Bellini. Au cours de sa vie, la culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-verdi/#i_88990

VERDI GIUSEPPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 754 mots
  •  • 37 médias

1813 Giuseppe Fortunino Francesco Verdi naît à Le Roncole, un petit village près de Busseto, dans la province de Parme, alors département de l'Empire français, le 9 ou le 10 octobre. 9 mars 1842 Après le succès d' Oberto, Conte di San Bonifacio (Scala de Milan, 17 novembre 1839) et le fiasco d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verdi-reperes-chronologiques/#i_88990

VIARDOT PAULINE (1821-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots

La mezzo-soprano française Pauline Viardot fut l'une des plus grandes interprètes de rôles dramatiques à l'opéra. Fille du ténor espagnol Manuel del Popolo Vicente García, Michelle Ferdinande Pauline García naît le 18 juillet 1821, à Paris. Elle est la sœur de la célèbre soprano Maria Malibran et du grand professeur d'art lyrique Manuel Patricio Rodríguez García. Dès son enfance, elle étudie le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauline-viardot/#i_88990

VIENNE ÉCOLE DE, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 2 médias

Une des principales caractéristiques de la musique moderne est son affranchissement du système des tonalités majeures et mineures, qui a assuré la structure et la cohérence de la musique occidentale du xvi e au xix e  siècle. En effet, dès la fin du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-vienne-musique/#i_88990

VIEUXTEMPS HENRI (1820-1881)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 369 mots

Le violoniste et compositeur belge Henri Vieuxtemps est l'une des figures les plus influentes de l'évolution de l'interprétation du violon. Il s'inscrit dans la filiation franco-belge dont Charles de Bériot est à l'origine ; cette école, qui mêle élégance classique et virtuosité technique, sera illustrée par Vieuxtemps, Eugène Isäye, Louis Persinger, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Arthur Grumiaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vieuxtemps/#i_88990

VIOTTI GIOVANNI BATTISTA (1755-1824)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 313 mots

Élève de Pugnani ; après une tournée des capitales avec son maître (Genève, Berne, Dresde, Berlin, Varsovie, Saint-Pétersbourg, Paris), Viotti se fixe à Paris après l'accueil chaleureux qu'il y reçoit au Concert spirituel. Il entre au service de Marie-Antoinette, mais la Révolution le chasse (1792). Il émigre en Angleterre, puis à Hambourg, en Angleterre de nouveau, où il fonde avec Clementi l'orc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-viotti/#i_88990

VOYAGE D'HIVER (F. Schubert)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Au centre de l'œuvre vaste et diverse de Franz Schubert – symphonies, messes, pages pour piano, musique de chambre – se dresse un massif de plus de 660 lieder. Ce musicien méconnu de son temps peut être considéré comme le véritable créateur de ce genre, même si le lied romantique trouve sa source, sous des formes diverses, chez Joseph Anton Steffan, Johann Friedrich Reichardt, Carl Friedrich Zelte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-d-hiver/#i_88990

WAGNER RICHARD

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 4 193 mots
  •  • 9 médias

Entre errance postrévolutionnaire et apothéose d’un artiste bourgeois, la vie de Richard Wagner fut digne d’un roman . Elle offre le portrait d’un homme aussi détestable par son égoïsme, son opportunisme, son amour de l’argent et son antisémitisme, qu’admirable par son obstination à imposer son univers artistique. Mais c’est avant tout grâce à son œuvre musicale, considérable par son ampleur (dix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-wagner/#i_88990

WAGNER RICHARD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 598 mots
  •  • 24 médias

22 mai 1813 Richard Wagner naît à Leipzig. 20 octobre 1842 Rienzi, der Letzte der Tribunen ( Rienzi, le dernier des tribuns ), « grand opéra romantique » en cinq actes sur un livret du compositeur d'après le roman d'Edward Bulwer-Lytton, est créé au Königlich Sächsisches Hoftheater de Dresde sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wagner-reperes-chronologiques/#i_88990

LA WALKYRIE (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 2 049 mots
  •  • 1 média

Die Walküre ( La Walkyrie ) de Richard Wagner, première journée de la tétralogie Der Ring des Nibelungen ( L'Anneau du Nibelung ), sur un livret du compositeur, a été créée au Königliches Hof- und Nationaltheater de Munich le 26 juin 1870, sous la direction de Franz Wüllner, avec Therese […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-walkyrie/#i_88990

WEBER CARL MARIA VON

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

C'est à Weber qu'appartient le mérite d'avoir achevé de donner à l'opéra allemand une existence, une crédibilité et une esthétique propres et de lui avoir permis de tenir tête à l'invasion italienne . Nullement limitée à l'Allemagne, l'influence de Weber a été considérable sur de nombreux compositeurs du xix e  siècle, tels que Mendelssohn, Berlio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-maria-von-weber/#i_88990

WEBER CARL MARIA VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 480 mots
  •  • 12 médias

18 ou 19 novembre 1786 Carl Maria Friedrich Ernst von Weber naît à Eutin, dans le grand-duché d'Oldenbourg, en Allemagne du Nord. 1807 Première Symphonie , en ut majeur, J 50, et Deuxième Symphonie , en ut majeur, J 51 . 1811 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weber-reperes-chronologiques/#i_88990

WIDOR CHARLES MARIE (1844-1937)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 646 mots

Lyonnais d'origine, mais d'ascendance hongroise, petit-fils d'un facteur d'orgues alsacien, Charles Marie Widor est l'un des représentants éminents de l'école romantique post-franckiste. Pour l'instrument de Cavaillé-Coll, il écrivit, ainsi qu'Alexandre Guilmant, des symphonies, les premières du genre. Tout jeune, il fut organiste de l'église Saint-François (Lyon) ; il partit à Bruxelles suivre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-marie-widor/#i_88990

WIENIAWSKI HENRYK (1835-1880)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 316 mots

Violoniste et compositeur polonais, Henryk Wieniawski commence une carrière d'enfant prodige après avoir reçu les bases de sa formation à Lublin, sa ville natale, où il est l'élève de Jan Hornziel et S. Serwaczynski. À huit ans, il est admis au Conservatoire de Paris dans la classe de Clavel, puis dans celle de Lambert Massart et devient le plus jeune lauréat de cet établissement avec un premier p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-wieniawski/#i_88990

WOLF HUGO (1860-1903)

  • Écrit par 
  • Stéphane GOLDET
  •  • 2 562 mots

« La vie de Wolf , écrit Ernst Decsey, ressemble à un de ses lieder : courte introduction, toute en lutte, explosion, décharge du cœur en une cantilène brûlante, chute dans un épilogue muet : un drame sur une page d'imprimerie. » Quant à son œuvre, elle est à l'univers du lied ce que celle de Wagner est à l'univers de l'opéra : un rocher incontournable. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-wolf/#i_88990

YSAYE EUGÈNE (1858-1931)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 396 mots
  •  • 1 média

Violoniste, compositeur et chef d'orchestre belge, Eugène Ysaÿe travaille avec Massard à Liège puis avec Wieniawski (1873) avant de venir travailler à Paris avec Vieuxtemps (1876-1879). Il débute comme violon solo de l'orchestre de la brasserie Bilse à Berlin, l'ancêtre de l'Orchestre philharmonique (1879-1882). Après une tournée en Scandinavie et en Russie avec Anton Rubinstein, il se fixe à Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ysaye/#i_88990

ZELTER CARL FRIEDRICH (1758-1832)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 446 mots

Né à Berlin, ville dont, de 1800 environ à sa mort, il sera une des personnalités artistiques dominantes, fils d'un maçon, Zelter se fait connaître assez jeune comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur (son concerto pour alto en mi bémol date de 1779). En 1786 est jouée en l'église de la Garnison sa Cantate sur la mort de Frédéric II . Peu après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-zelter/#i_88990


Affichage 

Anton Rubinstein

photographie

Le compositeur et pianiste russe Anton Rubinstein (1829-1894) 

Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

Afficher

Arthur Sullivan

photographie

Le compositeur britannique Arthur Sullivan (1842-1900) est surtout connu pour ses opérettes, écrites en collaboration avec William Schwenk Gilbert 

Crédits : Library of Congress/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Carl Maria von Weber

photographie

Le compositeur allemand Carl Maria von Weber (1786-1826) est surtout connu pour son opéra Le Freischütz 

Crédits : Photos.com/ Thinkstock

Afficher

Edward MacDowell

photographie

Le compositeur américain Edward MacDowell (1860-1908) 

Crédits : Archival Images/ The MacDowell Colony

Afficher

Georges Bizet

photographie

Le compositeur français Georges Bizet (1838-1875) est surtout connu pour son opéra Carmen, un des plus souvent représentés au monde 

Crédits : Photos.com/ Thinkstock

Afficher

Gioacchino Rossini

photographie

Le compositeur italien Gioacchino Rossini (1792-1868) écrivit de nombreux opéras 

Crédits : Photos.com/ Thinkstock

Afficher

Instruments utilisés

tableau

Instruments utilisés dans quelques formations orchestrales: classiques (Haydn, Mozart), romantiques (Beethoven, Berlioz), contemporaine (Messiaen); la composition de l'orchestre «idéal» tel que le rêvait Berlioz est également indiquée 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Johannes Brahms et Johann Strauss fils

photographie

Johannes Brahms (à droite) et Johann Strauss fils Brahms, qui était pourtant avare de compliments sur ses contemporains, admirait le génie mélodique ainsi que le talent d'orchestrateur de son ami viennois 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Johannes Brahms et Joseph Joachim

photographie

Johannes Brahms (assis) est photographié en 1855 en compagnie du violoniste, chef d'orchestre et compositeur austro-hongrois Joseph Joachim, dédicataire et créateur, le 1er janvier 1879, du Concerto pour violon du compositeur allemand 

Crédits : De Agostini

Afficher

La Verbena de la paloma

photographie

Partition autographe de «La Verbena de la paloma», une zarzuela en un acte de Tomás Bretón, emblématique du «género chico», créée au Teatro Apolo de Madrid le 17 février 1894 

Crédits : AKG

Afficher

Le compositeur Gaetano Donizetti

photographie

Le compositeur italien Gaetano Donizetti (1797-1848) écrivit plus de soixante-dix opéras 

Crédits : Courtesy of the Museo Donizettiano, Bergamo, Italy

Afficher

Liszt : Accord final de «Nuages gris»

dessin

Accord final de «Nuages gris» de Franz Liszt 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Liszt et ses amis

photographie

Au piano, Franz Liszt (1811-1886); de gauche à droite, le portraitiste Kreihuber, le compositeur Hector Berlioz, son professeur le pianiste Karl Czerny et le violoniste Heinrich Wilhelm Ernst 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Modest Petrovitch Moussorgski

photographie

Le compositeur russe Modest Petrovitch Moussorgski (1839-1881) en 1875 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Richard Wagner

photographie

Portrait de Richard Wagner (1813-1883) réalisé l'année de la mort du compositeur par Giuseppe Tivoli Huile sur toile Museo internazionale e biblioteca della musica, Bologne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Richard Wagner et Cosima Wagner

photographie

Richard Wagner avec Cosima, qu'il avait épousée le 25 août 1870 Cosima, fille de Franz Liszt et de la comtesse Marie d'Agoult, était l'ex-épouse du chef d'orchestre Hans von Bülow, un des champions de l'œuvre de Wagner, et le créateur de Tristan et Isolde, le 10 juin 1865 

Crédits : De Agostini

Afficher

Tomás Bretón

photographie

Tomás Bretón (1850-1923) s'évertua à saper l'influence italianisante afin de faire naître un art lyrique spécifiquement espagnol Il est le compositeur de très nombreuses zarzuelas, parmi lesquelles «La Verbena de la paloma» 

Crédits : AKG

Afficher

Anton Rubinstein
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Arthur Sullivan
Crédits : Library of Congress/ Corbis/ Getty Images

photographie

Carl Maria von Weber
Crédits : Photos.com/ Thinkstock

photographie

Edward MacDowell
Crédits : Archival Images/ The MacDowell Colony

photographie

Georges Bizet
Crédits : Photos.com/ Thinkstock

photographie

Gioacchino Rossini
Crédits : Photos.com/ Thinkstock

photographie

Instruments utilisés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Johannes Brahms et Johann Strauss fils
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Johannes Brahms et Joseph Joachim
Crédits : De Agostini

photographie

La Verbena de la paloma
Crédits : AKG

photographie

Le compositeur Gaetano Donizetti
Crédits : Courtesy of the Museo Donizettiano, Bergamo, Italy

photographie

Liszt : Accord final de «Nuages gris»
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Liszt et ses amis
Crédits : Hulton Getty

photographie

Modest Petrovitch Moussorgski
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Richard Wagner
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Richard Wagner et Cosima Wagner
Crédits : De Agostini

photographie

Tomás Bretón
Crédits : AKG

photographie



haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.