KLEZMER MUSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mariage juif

Mariage juif
Crédits : Jewish Chronicle/ Heritage Images/ Getty Images

photographie

Giora Feidman

Giora Feidman
Crédits : Brill/ ullstein bild/ Getty Images

photographie

Frank London

Frank London
Crédits : Bojan Brecelj/ Getty Images

photographie

Les modes de la musique klezmer

Les modes de la musique klezmer
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Histoire de la musique klezmer

Les klezmorim, des musiciens itinérants

Les klezmorim (pluriel de klezmer) actuels descendent des musiciens juifs qui appartenaient à la classe des saltimbanques jusqu'à la fin du Moyen Âge. Ces ménestrels jouent un répertoire composé de chants, de morceaux instrumentaux, mais aussi de récitations, de poésies et de longues épopées. Au xiiie siècle, ils exercent leur art au côté des troubadours provençaux, des trouvères du nord de la France ou des Minnesänger d'outre-Rhin. Lorsqu'ils se produisent devant une assemblée juive, ils ajoutent à leur répertoire quelques sujets tirés de la Bible ou de commentaires bibliques.

Au xive siècle, un regain d'antijudaïsme embrase le monde chrétien. En France, dès 1306, Philippe IV le Bel expulse massivement les juifs du royaume de France et saisit leurs biens, puis Charles VI ordonne, en 1394, leur expulsion définitive. En Espagne, les juifs sont massacrés ou contraints à la conversion (1391) avant d'être expulsés en 1492 sous le règne d'Isabelle la Catholique. Au siècle suivant, au temps de la Réforme et de la Contre-Réforme, les juifs se voient enfermés dans des ghettos (Venise 1516, Rome 1555...) ou des quartiers distincts (juiverie, carrière...), renforçant ainsi leur pauvreté et leur isolement. De nombreuses communautés disparaissent ou se tournent vers le mysticisme. À Safed, en Galilée, le rabbin et kabbaliste Isaac Louria (1534-1572) élabore une approche mystique originale qui privilégie la musique comme mode d'accès au divin. Cette doctrine, reprise par le mouvement hassidique au xviiie siècle, favorise l'introduction d'une pratique vocale ou instrumentale dans de nombreuses communautés. L'accueil musical du Shabbat est considéré par les kabbalistes comme un commandement important. C'est ainsi qu'à Prague, au xviie siècle, les chanteurs de la prière « Barukh she-Amar » jouent de la musique instrumentale à la synagogue tous les vendredis après-midi.

En dehors de ces confréries, il existe de nombreux musiciens juifs, professionnels ou amateurs, généralemen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : directeur de l'Institut européen des musiques juives, docteur en musicologie, université Paris-IV-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé ROTEN, « KLEZMER MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-klezmer/