CHINOISE MUSIQUE

CHIME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 965 mots

Du latin médiéval cymbala , « cloches », le chime (ainsi nommé pour distinguer ces instruments des carillons) est un jeu de cloches fixes accordées dans une série musicale, traditionnellement en séquence diatonique (gamme de sept notes) avec quelques accidents (dièses et bémols). Les cloches, généralement au nombre de deux à vingt dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chime/#i_35899

ERHU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 231 mots

Le erhu ( erh-hu en transcription Wade ; aussi orthographié eur-kou , eurkou , eul-hou , eulhou  ; également appelé nanhu) est une vièle chinoise verticale qui se compose de deux cordes, généralement accordées à la quinte, tendues, à partir d'une caisse de résonance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erhu/#i_35899

GAMME

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 5 067 mots

Dans le chapitre « La gamme et les modes »  : […] Il est vraisemblable que les premières suites de hauteurs de sons (nommées actuellement fréquences ) qui ont été employées par les hommes pour faire de la musique furent suggérées par les harmoniques « naturels ». Ces sons harmoniques peuvent être obtenus soit à partir de la vibration en un ou plusieurs fuseaux d'une corde unique, soit à partir de la vibration de l'air dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamme/#i_35899

KONGHOU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 178 mots

Le konghou (ou kong hou ) est un instrument chinois à cordes pincées de la famille de la harpe. Apparu durant la dynastie des Han (206 av. J.-C.- 220 apr. J.-C.), il a été largement utilisé comme instrument d'orchestre et comme instrument soliste jusqu'au xiv e  siècle environ, époque à laquelle il a ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konghou/#i_35899

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Plusieurs instruments de même type, souvent de même nom, se rencontrent en Chine, en Corée, au Japon, en Mongolie et au Vietnam (pays dont les noms, à la suite des désignations vernaculaires d'instruments ou de pièces de musique, seront abrégés comme suit : Ch, C, J, M, VN). Ainsi, les flûtes traversières en bambou avec ou sans mirliton : di (Ch), Tang tchuk […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_35899

NOTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 5 222 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La notation chinoise et ses dérivées »  : […] Certains idéogrammes chinois ont été traditionnellement associés à douze hauteurs de sons ( ), définies par rapport à la longueur de douze tuyaux-étalons ou de jeux de douze cloches. Seuls cinq de ces sons, complétés par deux sons auxiliaires ( bian zhi et bian gong ), ont été employés dans les compositions musicales. La notati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale/#i_35899

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 618 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Classification et genres »  : […] Il est difficile de proposer une classification rigoureuse des instruments à percussion, tant est grande leur variété. De plus, certains instruments ne sont classés dans les percussions qu'à la suite d'une longue habitude dont l'origine remonte sans doute à l'imperfection de la facture en des temps qui ne sont pas tellement éloignés. Le piano, par exemple, n'est pas toujours considéré comme instr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_35899

PIPA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Le pipa ( p'ip'a en transcription anglo-saxonne Wade) est un luth chinois à manche court qui joue un rôle important dans l'orchestre de l'opéra chinois et comme instrument soliste. Originaire de l'ouest de l'Asie, il est connu en Chine dès le ii e  siècle après J.-C. Il possède une caisse de résonance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pipa/#i_35899

QIN, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 193 mots

Le qin ( ch'in en transcription Wade) est un instrument de musique chinois très ancien (il est d'ailleurs également connu sous le nom de guqin , c'est-à-dire « ancien [ gu ] instrument de musique [ qin ] ») : il remonte au moins à la période des Zhou occidentaux (vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qin-musique/#i_35899

QU [K'IU]

  • Écrit par 
  • Odile KALTENMARK
  •  • 1 225 mots

Qu est un terme de la langue chinoise signifiant « courbe sinueuse », et, par dérivation, « modulation musicale, mélodie, musique ». Il existe, bien entendu, des types de musique très différents selon les époques et les provinces. Leur caractéristique fondamentale est la gamme composée de cinq notes que l'on retrouve presque partout et à peu près toujours. Sous les Yuan, tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-k-iu/#i_35899

SANXIAN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 182 mots

Le vocable sanxian (« trois cordes » ; san-hsien en transcription Wade) désigne un ensemble d'instruments à cordes chinois de la famille des luths dotés de trois cordes et caractérisés par un long manche sans frettes, une caisse de résonance carrée recouverte de peau de serpent sur ses faces antérieure et postérieure, un chevillier recourbé vers l'arri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sanxian/#i_35899

SHENG

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Le sheng est un instrument à vent chinois de la famille des orgues à bouche en faisceau ; il est composé généralement de 17 tuyaux en bambou rassemblés dans une petite chambre à vent dotée d'une embouchure dans laquelle souffle l'instrumentiste. Chaque tuyau est muni d'une anche libre très fine, en « bronze résonant » ( xiangtong ). La longueur acoustiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sheng/#i_35899

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition chinoise

  • Écrit par 
  • Jacques PIMPANEAU
  •  • 3 494 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La musique »  : […] L'orchestre est dirigé par le joueur de tambour, qui marque aussi le rythme en entrechoquant le ban . Il comprend deux sortes d'instruments : des instruments à percussions (gongs, cymbales) qui accompagnent les mouvements, ponctuant chaque geste, et des instruments à cordes qui accompagnent le chant. Le principal instrument à cordes est le violon à deux cordes, souvent lui-mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-chinoise/#i_35899

YANGQIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Le yangqin ( yang-ch'in en transcription Wade) est un tympanon chinois dans lequel le son est produit en frappant les cordes avec des battes en bambou recouvertes de caoutchouc ou de cuir. La vibration des cordes est transmise à une table d'harmonie trapézoïdale en bois par l'intermédiaire de chevalets sur lesquels les cordes sont tendues. Le yangqin p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yangqin/#i_35899

YUEFU [YUE-FOU]

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIÉNY
  •  • 1 238 mots

Le terme yuefu , l'un des plus originaux et des plus significatifs de l'histoire de la littérature chinoise, désigne d'abord, pendant un peu plus de cent ans, un département de l'administration impériale des Han antérieurs (206 av.-9 apr. J.-C.), le «  Bureau de la musique », responsable de la collecte des chansons populaires et de la direction de la musique de cour ; puis i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yuefu-yue-fou/#i_35899

YUEQIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 175 mots

Ce luth chinois appartient à une famille de luths à caisse de résonance circulaire et à dos plat que l'on trouve en Asie centrale et en Asie orientale. Il est également appelé yüeh-ch'in (transcription Wade), yueh-k'in , la ch'in , laqin  ; une transcription littérale de yueqin est « gu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yueqin/#i_35899


Affichage 

Katarai

dessin

Katarai dans la musique de cour gagaku 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échelle pentatonique

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échelle heptatonique

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échelle pentatonique avec deux degrés auxiliaires

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échelle des Mongols

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Extrait de théâtre populaire du Nord-Vietnam

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mélodie et intonation linguistique

dessin

emptynull 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Katarai
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échelle pentatonique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échelle heptatonique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échelle pentatonique avec deux degrés auxiliaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échelle des Mongols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Extrait de théâtre populaire du Nord-Vietnam
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mélodie et intonation linguistique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin