AUTRICHIENNE MUSIQUE

ADLER GUIDO (1855-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 533 mots

Musicologue autrichien né le 1 er  novembre 1855 à Eibenschütz, en Moravie, alors possession de l'Empire austro-hongois (aujourd'hui Ivančice, en République tchèque), mort le 15 février 1941 à Vienne. Sa famille s'installe à Vienne en 1864. Quatre ans plus tard, le jeune Guido commence à étudier la théorie de la musique et la composition au Conservatoire de Vienne auprès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-adler/#i_88993

ADLER KURT HERBERT (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 462 mots

Le chef d'orchestre Kurt Adler, directeur de l'Opéra de San Francisco, fit de ce dernier l'une des plus grandes scènes lyriques des États-Unis. D'origine autrichienne, Kurt Herbert Adler voit le jour le 2 avril 1905, à Vienne. Formé à l'Académie de musique, au conservatoire et à l'université de la capitale autrichienne, il dirige son premier orchestre au Théâtre Max Reinhardt de Vienne, de 1925 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-herbert-adler/#i_88993

ALBAN BERG QUATUOR

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 285 mots

C'est à Vienne qu'apparaît sous sa forme aboutie – avec Haydn et Mozart – le quatuor à cordes au sens moderne du terme, et c'est à Vienne que se développera – de la fin du xviii e  siècle à nos jours – une part essentielle du répertoire de cette forme musicale. Pourtant, à l'orée des années 1970, la lignée des grandes formations qui ont fait la gl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatuor-alban-berg/#i_88993

ALBRECHTSBERGER JOHANN GEORG (1736-1809)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots

Compositeur, organiste et théoricien de la musique autrichien, Albrechtsberger fut l'un des contrapuntistes les plus érudits et les plus brillants de son époque. Il fut aussi un des pédagogues les plus recherchés de son temps, et sa notoriété attira à Vienne de nombreux élèves, parmi lesquels Ludwig van Beethoven. Né le 3 février 1736 à Klosterneuburg, près de Vienne, Johann Georg Albrechtsberger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-albrechtsberger/#i_88993

BERG ALBAN

  • Écrit par 
  • Michel FANO
  •  • 2 316 mots
  •  • 3 médias

Par ce qu'elles nous enseignent d'essentiel au niveau de la dialectique musicale, les œuvres maîtresses d'Alban Berg –  Wozzeck , la Suite lyrique , le Concerto de chambre et, dans une certaine mesure, Lulu  – s'inscrivent aujourd'hui de manière toute naturelle dans l'évolution esthétique de la musique depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alban-berg/#i_88993

BERG ALBAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 305 mots

9 février 1885 Alban Berg naît à Vienne. 24 avril 1911 Le Quatuor à cordes op. 3, composé en 1910, est créé à Vienne. 1912 Berg compose les Orchesterlieder op. 4 ( Altenberglieder ), cinq lieder avec orchestre sur des textes de cartes postales du p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berg-reperes-chronologiques/#i_88993

BIBER HEINRICH IGNAZ FRANZ VON (1644-1704)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 368 mots

Compositeur autrichien né à Wartemberg en Bohême. Heinrich Biber est sans doute l'élève de Schmelzer à Vienne, puis entre comme violoniste au service du prince-évêque d'Olmütz. Engagé par le prince-évêque de Salzbourg en 1673, il devient son vice-maître de chapelle en 1679 et, en 1684, son maître de chapelle, poste qu'il conservera jusqu'à sa mort. L'empereur l'anoblit en 1690, ce qui confirme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-ignaz-franz-von-biber/#i_88993

BOSKOVSKY WILLI (1909-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 773 mots

Le nom de Willi Boskovsky est indissociable du traditionnel concert du Nouvel An qu'il dirigea à Vienne pendant un quart de siècle, devenant ainsi l'interprète par excellence de la musique viennoise. Il naît le 16 juin 1909 dans la capitale autrichienne et entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Vienne, où il étudie le violon avec Mayrecker et Ernst Moravec. Il obtient son diplôme en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-boskovsky/#i_88993

BRENDEL ALFRED (1931- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 741 mots

« Si j'appartiens à une tradition, il s'agit d'une tradition dans laquelle c'est le chef-d'œuvre qui indique à l'interprète ce qu'il doit faire, et non pas d'une tradition où l'interprète impose ses conceptions à l'ouvrage, ou tente de dire au compositeur ce qu'il aurait dû composer. » ( Alfred Brendel. Man and Mask ). Cette phrase résume de manière parfaite l'art du piani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-brendel/#i_88993

BRUCKNER ANTON (1824-1896)

  • Écrit par 
  • Florian HOLLARD
  •  • 1 318 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Organiste et compositeur »  : […] Fils d'un maître d'école d'Ansfelden, Anton Bruckner naît le 4 septembre 1824 dans ce petit village de la Haute-Autriche. Pieux et modeste dès l'enfance, il ne songe d'abord qu'à suivre les traces paternelles. Chanteur, comme l'avait été Schubert, dans une maîtrise, le futur compositeur sera successivement maître d'école, organiste à l'abbaye Saint-Florian, puis à la cathédrale de Linz, mais il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-bruckner/#i_88993

CERHA FRIEDRICH (1926- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 787 mots

L'Autrichien Friedrich Cerha est une personnalité aux multiples facettes : compositeur, violoniste, pédagogue et chef d'orchestre, il est en outre un infatigable animateur de la vie musicale et un ardent défenseur de la musique de son temps. C'est aussi à lui que l'on doit le parachèvement du troisième acte de Lulu , d'Alban Berg. Né à Vienne le 17 février 1926, Friedrich Pau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-cerha/#i_88993

LA CHAUVE-SOURIS (J. Strauss)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 297 mots
  •  • 1 média

Considérée comme le sommet de l'opérette viennoise, La Chauve-Souris ( Die Fledermaus ) est composée par Johann Strauss fils en à peine quarante-trois jours – entre octobre 1873 et février 1874 – et créée triomphalement le 5 avril 1874 au Theater an der Wien de Vienne. Le livret de cette opérette en trois actes a été élaboré par Carl Haffner et Richard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chauve-souris/#i_88993

CORRESPONDANCE (W. A. Mozart)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 986 mots

Des grands compositeurs du xviii e  siècle, Wolfgang Amadeus Mozart et Carl Philipp Emanuel Bach sont ceux dont nous sont parvenus le plus grand nombre d'écrits. Pour Mozart, il s'agit essentiellement de lettres, alors qu'à la correspondance du Bach de Berlin et de Hambourg s'ajoutent de nombreux articles de journaux, préfaces à ses propres œuvres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance/#i_88993

LA CRÉATION (J. Haydn)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 301 mots
  •  • 1 média

Transcendant le classicisme, dont il est, avec Mozart, un des deux pôles, Joseph Haydn constitue le principal trait d'union entre la fin de l'ère baroque et les débuts du romantisme. À une époque où le genre de l'oratorio décline, il s'inscrit dans l'héritage de Haendel avec La Création (1798) – dont le livret avait été proposé au compositeur du Messie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-creation/#i_88993

CZERNY KARL (1791-1857)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 222 mots

Pianiste, compositeur et pédagogue autrichien né et mort à Vienne, Karl Czerny joue du piano à trois ans, compose à sept ans, et à dix ans joue de mémoire les œuvres les plus importantes et les plus valables du répertoire. Élève de Beethoven (1800-1803), qui lui témoignera toujours la plus solide affection, de Clementi et de Hummel, il renonce rapidement à la carrière de virtuose public pour se co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-czerny/#i_88993

DIABELLI ANTON (1781-1858)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Le nom de l'éditeur de musique et compositeur autrichien Anton Diabelli est attaché à l'une de ses valses, qui est à l'origine du chef-d'œuvre de l'art de la variation que constituent les Trente-Trois Variations sur un thème de valse de Diabelli , pour piano, opus 120, de Ludwig van Beethoven (1819-1823). Né le 6 septembre 1781, à Mattsee, près de Salzbourg, Anton Diabelli ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-diabelli/#i_88993

DITTERSDORF CARL DITTERS VON (1739-1799)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 427 mots

Né à Vienne, fils d'un brodeur à la cour et au théâtre, Ditters sert d'abord comme page chez le prince de Saxe-Hildburghausen, qui lui permet de parfaire sa formation de violoniste avant de le faire engager comme soliste dans l'orchestre de l'Opéra, alors dirigé par Gluck, en 1761. Deux ans plus tard, il accompagne Gluck à Bologne. En 1764, il succède à Michael Haydn à la tête de la chapelle de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-ditters-von-dittersdorf/#i_88993

Divertimento pour cordes K 136, MOZART (Wolfgang Amadeus)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 566 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] De 1762 à 1774, Mozart voyage en Europe, où il s'imprègne des différents styles musicaux. De 1775 à 1780, il affirme sa personnalité et écrit les œuvres qui vont asseoir sa notoriété ; il vit alors principalement à Salzbourg. Les années 1781 à 1788 sont les plus fécondes : il est alors stimulé par la vie musicale et intellectuelle de Vienne, où il réside. De 1789 à 1791, il approfondit le langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divertimento-pour-cordes-k-136-mozart-wolfgang-amadeus/#i_88993

EINEM GOTTFRIED VON (1918-1996)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 909 mots

La carrière de Gottfried von Einem, figure importante de la musique autrichienne, est principalement marquée par l'art lyrique, ses six opéras s'étant imposés sur les plus grandes scènes du monde. Il naît à Berne, où son père est attaché militaire à l'ambassade d'Autriche, le 24 janvier 1918. Il fait ses études en Allemagne et en Angleterre. En 1938, il est nommé répétiteur à l'Opéra d'État de Ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-von-einem/#i_88993

FUX JOHANN JOSEPH (1660-1741)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 357 mots

De la jeunesse de ce compositeur et théoricien autrichien, né à Hirtenfeld en Styrie, on ignore à peu près tout, et notamment si, oui ou non, il étudia en Italie. Nommé organiste à l'église des Écossais (Schottenkirche) de Vienne vers 1696, puis compositeur de la Cour en 1698, Fux fut aussi maître de chapelle de la cathédrale Saint-Étienne de 1705 à 1715, date à laquelle, succédant à une lignée d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joseph-fux/#i_88993

GALIMIR FELIX (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 625 mots

Violoniste et pédagogue américain d’origine autrichienne, Felix Galimir naît à Vienne le 12 mai 1910. Au conservatoire de sa ville natale, il étudie le violon et la musique de chambre sous l'autorité d'Adolf Bak (1922-1928). Avec ses sœurs Adrienne (violon), Renée (alto) et Marguerite (violoncelle), il fonde en 1927, à l'occasion du centenaire de la mort de Beethoven, un quatuor à cordes qui adop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-galimir/#i_88993

GIELEN MICHAEL (1927-2019)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 183 mots

Profondément engagé dans la vie musicale de son temps, le chef d'orchestre et compositeur Michael Gielen fut l'un des artistes les plus complets de sa génération. Michael Andreas Gielen, Autrichien d'origine allemande, naît le 20 juillet 1927 à Dresde ; son père est le scénographe Josef Gielen ; il est le neveu du pianiste et compositeur Eduard Steuermann, élève de Ferruccio Busoni et disciple d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-gielen/#i_88993

GULDA FRIEDRICH (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 859 mots

Inclassable : l'Autrichien Friedrich Gulda fut tout à la fois un des pianistes classiques qui marquèrent durablement l'après-guerre, un passionné de jazz qui pratiqua cette musique en professionnel accompli et un des derniers maîtres de l'improvisation. Inclassable et provocateur : pur produit de la grande tradition viennoise, Gulda ne cessera de défier le conservatisme esthétique et l'hypocrisie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-gulda/#i_88993

HAUER JOSEF MATTHIAS (1883-1959)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 716 mots

« Qui a le premier composé de la musique dodécaphonique, Schoenberg ou Hauer ? » Le titre de cet article de Bryan Simms publié en 1987 dans le Journal of the Arnold Schoenberg Institute donne la mesure de l'importance du compositeur et théoricien autrichien Josef Matthias Hauer. Né à Wiener Neustadt, près de Vienne, le 19 mars 1883, Josef Matthias Hauer effectue des études g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-matthias-hauer/#i_88993

HAYDN MICHAEL (1737-1806)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 788 mots

Frère cadet de Joseph Haydn, né comme lui à Rohrau, aux confins de l'Autriche et de la Hongrie, Michael le rejoint vers 1745 à la maîtrise de la cathédrale Saint-Étienne à Vienne, où il reste une dizaine d'années. En 1757, alors que Joseph, sans emploi, mène encore une vie incertaine, Michael est nommé maître de chapelle de l'archevêque de Grosswardein en Hongrie (actuellement Oradea Mare en Rouma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-haydn/#i_88993

HAYDN JOSEPH

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 024 mots
  •  • 3 médias

Haydn est-il, comme l'a écrit Stendhal, le « père du quatuor et de la symphonie » ? Cette formule, si répandue soit-elle, est inexacte et donne une idée fausse de la personnalité de Haydn. En effet, les grandes formes de la musique instrumentale, sonate, quatuor, symphonie, existaient avant lui, de même que le langage qui leur est propre ; son œuvre n'est pas celle d'un novateur, d'un inventeur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-haydn/#i_88993

HOLZBAUER IGNAZ (1711-1783)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 292 mots

Né à Vienne, Holzbauer, qui mène à Vienne des études de droit et de théologie, s'initie à la composition grâce au célèbre Gradus ad Parnassum du maître de chapelle impériale Johann Joseph Fux, qui, estimant ne rien avoir à lui apprendre de plus, lui conseille d'aller se perfectionner en Italie, où il se rend en effet. On le retrouve peu de temps après maître de chapelle en M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-holzbauer/#i_88993

HUMMEL JOHANN NEPOMUK (1778-1837)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 254 mots

Pianiste, compositeur et chef d'orchestre autrichien né à Presbourg (aujourd'hui Bratislava), Hummel fait ses études avec son père, puis avec Mozart, grâce auquel il donne, en 1787, son premier concert public. Il part ensuite en tournée jusqu'à Copenhague et en Écosse, et participe en 1792 à Londres, comme enfant prodige, aux mêmes concerts que Joseph Haydn, dont il joue un trio. De retour à Vienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-nepomuk-hummel/#i_88993

KORNGOLD ERICH WOLFGANG (1897-1957)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 841 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enfant prodige »  : […] Erich Wolfgang Korngold naît le 29 mai 1897 à Brünn, capitale de la province de Moravie au sein de l'Empire austro-hongrois (aujourd'hui Brno, en République tchèque). Son père, Julius Korngold (1860-1945), musicologue et critique musical influent du prestigieux quotidien viennois Neue freie Presse – où il avait succédé au redoutable Eduard Hanslick, pourfendeur de la musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-wolfgang-korngold/#i_88993

KRENEK ERNST (1900-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 029 mots

Le compositeur Ernst Krenek, l'un des plus originaux de l'école autrichienne contemporaine, se place dans le sillage de Schönberg ; il a néanmoins abordé les tendances d'écriture les plus diverses. Cet éclectisme et l'abondance de son œuvre l'ont rendu difficile à situer, et son importance a été souvent sous-estimée. Il voit le jour à Vienne, le 23 août 1900, dans une famille d'origine tchèque (il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-krenek/#i_88993

LANNER JOSEF (1801-1843)

  • Écrit par 
  • Adolf SIBERT
  •  • 612 mots

Lorsqu'on parle de valses viennoises, on pense à la dynastie des Strauss, mais rarement au garçon mince et blond que fut Josef Lanner, né et mort à Vienne. C'est lui qui donna aux pas classiques ( Deutschen et Ländler ) le rythme et l'accélération de cadence d'où est issue la valse. Il donna un titre à chacune de ses œuvres, car lui seul comprit qu'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-lanner/#i_88993

LEHAR FRANZ (1870-1948)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 237 mots

Compositeur autrichien né à Komárom, en Hongrie, et mort à Bad Ischl. D'abord violoniste, puis chef de divers orchestres militaires dont ceux de Budapest (1898) et de Vienne (1899-1902), Franz Lehár se tourne finalement vers l'opérette et trouve là sa véritable voie. Il obtient déjà un franc succès avec l'opéra Kukuška (Leipzig, 1896) et parvient à la gloire avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-lehar/#i_88993

LEINSDORF ERICH (1912-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

Un des derniers survivants d'une lignée de chefs d'orchestre autrichiens établis aux États-Unis, Erich Leinsdorf a contribué à inculquer la tradition du répertoire germanique aux grandes institutions symphoniques et lyriques. De son vrai nom Erich Landauer, il naît à Vienne, le 4 février 1912. Il y commence des études pianistiques dès l'âge de cinq ans avant de travailler avec l'épouse de Paul Pis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-leinsdorf/#i_88993

Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix, HAYDN (Joseph)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 553 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Joseph Haydn occupe divers postes musicaux avant d'être durant près de trente ans (1761-1790) maître de chapelle des princes Esterházy. Il effectue ensuite quelques voyages, en particulier à Londres, avant de s'établir en 1797 à Vienne. Reconnu de son vivant comme un des génies de la musique, son rôle dans le développement du style classique est déterminant : il contribue notamment à établir les f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-dernieres-paroles-du-christ-en-croix-haydn-joseph/#i_88993

MAHLER GUSTAV

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 2 864 mots
  •  • 1 média

À la fois héritier du romantisme allemand et source de la musique d'aujourd'hui, Mahler fut très tôt accusé de modernisme outrancier et de sentimentalité désuète. Juif surgi « sans crier gare » de « quelque part en Bohême », comme à la même époque Freud ou Kafka, à la fois grand chef d'orchestre et grand compositeur, il se consacra presque exclusivement au lied et à la symphonie, unissant ces deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-mahler/#i_88993

MONN GEORG MATHIAS (1717-1750)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 236 mots

Sans doute le plus doué parmi les compositeurs préclassiques autrichiens, né et mort à Vienne, Georg Mathias Monn est mentionné en 1731-1732 comme petit chanteur au monastère de Klosterneuburg ; en 1738 au plus tôt, il devient organiste de la toute récente Karlskirche de Vienne. Malgré sa célébrité comme pédagogue, on ne connaît le nom d'aucun de ses élèves. Dans sa courte vie, il écrivit un nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-mathias-monn/#i_88993

MORT DE MOZART

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 226 mots

Le 5 décembre 1791, cinq minutes avant une heure du matin, Wolfgang Amadeus Mozart meurt à Vienne. Enfant prodige, compositeur doté de facilités uniques, Mozart occupe une place essentielle dans l'histoire de la musique car il est le premier musicien à s'être libéré de la tutelle des princes et des mécènes pour se lancer dans l'aventure de l'indépendance. À bien des égards, sa musique est le refle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-mozart/#i_88993

Moulinet-Polka, STRAUSS (Josef)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 391 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Fils de Johann Strauss I, frère de Johann Strauss II et d'Eduard Strauss I, Josef embrasse d'abord la carrière d'ingénieur et d'architecte. En 1853, son frère Johann lui confie la baguette de l'orchestre qu'il a fondé ; à partir de 1863, Josef et Eduard en assureront la direction. S'il ne possède pas le génie musical de Johann père et fils, Josef n'en est pas moins un compositeur de talent en ce g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moulinet-polka-strauss-josef/#i_88993

MOZART WOLFGANG AMADEUS

  • Écrit par 
  • Jean-Victor HOCQUARD
  •  • 4 605 mots
  •  • 6 médias

Aucun musicien n'a été, autant que Mozart, victime d'incompréhensions et de contresens. Si les « grands » du xix e  siècle – Beethoven, Schubert, Schumann, Chopin et Wagner – surent reconnaître ce qu'ils devaient à leur devancier, le public romantique, un Berlioz en tête, ne voulut voir en Mozart que l'ordonnateur frivole des festivités galantes e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-amadeus-mozart/#i_88993

MOZART WOLFGANG AMADEUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 906 mots
  •  • 38 médias

27 janvier 1756 Johann Chrysostom Wolfgang Amadeus Mozart naît à Salzbourg. 1775 Mozart compose ses cinq concertos pour violon : n o  1 , en si bémol majeur (K 207 ; 14 avril sur l'autographe, mais qui date cependant peut-être de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozart-reperes-chronologiques/#i_88993

MUFFAT GEORG (1653-1704)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 824 mots

Organiste et compositeur, véritable génie cosmopolite. Né à Megève (Savoie) d'une mère française et d'un père soldat de l'armée autrichienne, dont la famille était originaire d'Angleterre et d'Écosse, Georg Muffat est l'un des plus grands musiciens autrichiens. Il porta notamment la musique d'orgue de l'Allemagne méridionale au plus haut niveau qu'elle ait connu à l'époque baroque : ses toccatas s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-muffat/#i_88993

MUFFAT GOTTLIEB (1690-1770)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 203 mots

Fils de Georg Muffat, Gottlieb Muffat étudia le piano avec Johann Joseph Fux à Vienne et, en 1717, devint organiste de la chapelle impériale et ce jusqu'à sa mort. Il eut notamment pour élèves l'empereur François I er et l'impératrice Marie-Thérèse. Il est l'un des grands noms de la première moitié du xviii e  siècle comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlieb-muffat/#i_88993

MUSIQUE CONTEMPORAINE - La musique sérielle et le dodécaphonisme

  • Écrit par 
  • Pierre BARBAUD, 
  • Rémi LENGAGNE
  •  • 3 022 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dodécaphonisme de J. M. Hauer »  : […] Josef Matthias Hauer, né en 1883 à Wiener-Neustadt, en Autriche, était instituteur. Autodidacte dans le domaine musical, il écrit dès 1911 dans un système à douze sons parfaitement cohérent, qu'il précise en 1918 sous le nom de Zwölftongesetz . Il en expose les principes dès 1920 dans une brochure intitulée Vom Wesen des Musikalischen ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-la-musique-serielle-et-le-dodecaphonisme/#i_88993

ORATORIO

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 2 608 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution et style »  : […] L'oratorio est donc essentiellement italien et romain, par ses origines comme par son contexte liturgique. Au cours de la seconde moitié du xvii e  siècle, l'oratorio perd son caractère fonctionnel lié à la pratique religieuse ; il se transforme en un genre musical autonome qui joue un rôle dans la vie musicale, suppléant par exemple à l'opéra pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/#i_88993

Orfeo ed Euridice, GLUCK (Christoph Willibald von)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 718 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] À la fin de 1752, Gluck, né en Bavière, s'installe à Vienne après divers séjours en Bohême, en Angleterre, en Italie, en France. Il a alors composé une vingtaine d'opéras, tous en italien, et adapte pour le public viennois des opéras-comiques français, quand un événement décisif scelle sa destinée : il rencontre en 1761 l'Italien Ranieri de' Calzabigi, diplomate, ami de Casanova, littérateur, édit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfeo-ed-euridice-gluck-christoph-willibald-von/#i_88993

PIERROT LUNAIRE (A. Schönberg)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 277 mots

Le 16 octobre 1912, Pierrot lunaire , d'Arnold Schönberg, est créé à Berlin. « Le Pierrot lunaire est l'œuvre la plus célèbre de Schönberg, point central autour duquel on a ordonné toutes les autres ; il est certain que, malgré l'importance de celles-ci, celle-là constitue un centre de gravité » (Pierre Boulez). Cet ensemble de vingt et un mélodrames ad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierrot-lunaire/#i_88993

PLEYEL IGNAZ (1757-1831)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 380 mots

Compositeur autrichien naturalisé français, dont le nom évoque surtout de nos jours celui du fondateur de la plus célèbre fabrique française de pianos et de clavecins. Ignaz Pleyel naît à Ruppersthal (Basse-Autriche) et se révèle très tôt si doué que, par l'intermédiaire du compositeur tchèque Vanhal et du comte Ladislas Erdödy, son instruction musicale est confiée à Joseph Haydn, auprès de qui il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-pleyel/#i_88993

POPP LUCIA (1939-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 582 mots

La voix de soprano coloratura de Lucia Popp ainsi que sa pureté stylistique ont marqué le rôle de la Reine de la nuit ( La Flûte enchantée ), dont elle fut l'une des titulaires les plus importantes à l'Opéra de Vienne. Née à Uhoršká Veš, près de Bratislava (Slovaquie), elle entreprend des études médicales tout en travaillant le chant avec Anna Prosenč-Hřusková à l'Académie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-popp/#i_88993

Quintette avec piano en la majeur «La Truite», SCHUBERT (Franz)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 488 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] À l'âge de dix-sept ans, Schubert écrit son premier chef-d'œuvre, le lied (mot qui signifie «chant», en allemand) Marguerite au rouet . Il tente de vivre uniquement de sa plume mais la reconnaissance ne lui parvient que tardivement, et alors que la syphilis, qui l'emportera, l'a déjà touché. Il meurt à trente-deux ans, célébré à l'égal de Mozart ou de Beethoven. Il laisse prè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintette-avec-piano-en-la-majeur-la-truite-schubert-franz/#i_88993

SALIERI ANTONIO (1750-1825)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 441 mots

Compositeur italien né à Legnato Veneto (près de Vérone) mais ayant passé la quasi-totalité de sa vie à Vienne. Salieri arrive dans la capitale autrichienne en 1766 en compagnie de Florian Gassmann, qui lui enseigne la composition et le contrepoint, et y présente dès 1770 son premier opéra bouffe, Le Donne letterate . Nommé compositeur de la cour et maître de chapelle de l'Op […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-salieri/#i_88993

SCHÖNBERG ARNOLD

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH
  •  • 3 777 mots
  •  • 1 média

« Schönberg est mort » : tel est le titre, resté fameux, d'un article que le jeune Pierre Boulez écrivit peu après la disparition de l'auteur de Pierrot lunaire . Il s'agit d'un cas classique de « meurtre du père », car le compositeur Boulez n'existerait pas sans Schönberg, pas plus que Stockhausen, Nono (son gendre !) ou les autres pionniers du sérialisme dans les années d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-schonberg/#i_88993

SCHÖNBERG ARNOLD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 381 mots

13 septembre 1874 Arnold Franz Walter Schönberg naît à Vienne. Il adoptera aux États-Unis le patronyme Schoenberg. 1898 Les Deux Lieder ( Zwei Gesänge ), opus 1, pour baryton et piano, sur deux poèmes de Karl von Levetzow, sont créés par Eduard Gärtner (baryton) et leur dédicataire, Alexander von Z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schonberg-reperes-chronologiques/#i_88993

SCHUBERT FRANZ

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 3 074 mots

« Voulais-je chanter l'amour, cela m'entraînait à la douleur ; voulais-je chanter la douleur, cela me menait à l'amour » (Schubert, 1822). Schubert ou le paradoxe. La proposition est peut-être inattendue ; à y regarder de près, c'est sans doute celle qui s'attache le plus sérieusement à lui dans la perception que l'on peut avoir de sa vie, de son œuvre et de sa légende. Pur produit d'un univers cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-schubert/#i_88993

SCHUBERT FRANZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 867 mots
  •  • 52 médias

31 janvier 1797 Franz Peter Schubert naît à Vienne. 1810 Plus ancienne composition connue de Schubert, portant le numéro D 1 dans le catalogue établi par Otto Erich Deutsch : Fantaisie en sol majeur, pour piano à quatre mains. 19 octobre 1814 Schubert compose son premie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schubert-reperes-chronologiques/#i_88993

SCHUPPANZIGH IGNAZ (1776-1830)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 324 mots

Violoniste et altiste autrichien né à Vienne, Schuppanzigh se consacre entièrement à la musique à partir de 1792 et donne peut-être, en 1794, des leçons d'alto puis de violon au jeune Beethoven (de six ans son aîné). Il compte bientôt parmi les virtuoses les plus recherchés à Vienne et dirige, en 1798 et en 1799, les fameux concerts de l'Augarten. Mais l'événement essentiel de son existence a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-schuppanzigh/#i_88993

SÉRIALISME (musique)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 468 mots

Dans le chapitre « Le sérialisme dodécaphonique »  : […] La technique du sérialisme dodécaphonique est inaugurée par Schönberg dans la dernière des Cinq Pièces pour piano , opus 23 (1920-1923). Le principe en est le suivant. Avant d'écrire une œuvre, le compositeur détermine une série de douze sons chromatiques, sans répétition, classés dans un ordre précis. Chacun de ces sons pourra être transposé à n'importe quelle octave, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serialisme/#i_88993

Sonate du rosaire n° 9, BIBER (Heinrich Ignaz Franz von)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 602 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Originaire de Bohême, Biber est le plus célèbre violoniste virtuose du XVII e siècle et le fondateur de l'école de violon baroque allemande. Il passe la majeure partie de sa vie au service du prince-archevêque de Salzbourg, dont il devient le maître de chapelle en 1684. Biber écrit surtout pour son instrument - son œuvre la plus célèbre est la Passacaille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-du-rosaire-n-9-biber-heinrich-ignaz-franz-von/#i_88993

STEIN LES

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 327 mots

Le membre le plus illustre de cette famille allemande et autrichienne de facteurs d'orgues et de pianos des xviii e  et xix e siècles est Johann Andreas (1728-1792) qui naît à Hildesheim, apprend le métier de facteur d'orgues auprès de son père Johann Georg (1687-1754), puis travaille à Strasbour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-stein/#i_88993

STRAUS OSCAR (1870-1954)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 505 mots

Compositeur d'opérettes et chef d'orchestre autrichien souvent apparenté, à tort, à l'auteur du Beau Danube bleu  : pour mieux se différencier, il a lui-même modifié l'orthographe de son nom, qui comportait deux « s » à l'origine. Né à Vienne le 6 mars 1870, dans une famille de banquiers, il étudie en privé avec Adolf Prosniz et Hermann Grädener, puis travaille avec Max Bruch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-straus/#i_88993

STRAUSS LES

  • Écrit par 
  • Adolf SIBERT
  • , Universalis
  •  • 1 209 mots
  •  • 2 médias

Le nom de Strauss, ou plutôt des Strauss (Johann, le père ; Johann, Josef et Eduard, les fils), restera à jamais attaché à ce que l'on appelle la « musique viennoise » et plus précisément à cette danse à trois temps, la valse, qui obsédait tant le héros d'une des plus célèbres nouvelles de Thomas Mann, Tonio Kröger. Plus encore que d'une famille, il s'agit avec les Strauss d'une véritable dynasti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-strauss/#i_88993

SÜSSMAYR FRANZ XAVER (1766-1803)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Le nom du chef d'orchestre et compositeur autrichien Franz Xaver Süssmayr est aujourd'hui surtout attaché à l'achèvement du Requiem K 626 de Mozart, ce qui ne doit pas faire oublier que ses œuvres connurent un grand succès en son temps. Né en 1766 à Schwanenstadt, en Haute-Autriche, Franz Xaver Süssmayr (ou Süssmayer) se forme musicalement auprès de son père, puis au lycée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-sussmayr/#i_88993

Symphonie n° 7, MAHLER (Gustav)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 574 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Mahler entame à vingt ans une prestigieuse carrière de chef d'orchestre; il devient en 1891 premier chef à l'Opéra de Hambourg et prend la direction de l'Opéra de Vienne en 1897. En 1907, trois coups du destin le frappent : sa fille Maria meurt à quatre ans, il apprend qu'il est atteint d'une maladie de cœur incurable et il doit quitter Vienne à la suite d'une campagne antisémite. Ses dernières an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-7-mahler-gustav/#i_88993

Symphonie n° 9, BRUCKNER (Anton)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 528 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Bruckner doute longtemps de sa vocation de compositeur et ne complète sa formation musicale que vers l'âge de trente-cinq ans, avant de devenir lui-même, en 1868, professeur au Conservatoire de Vienne. Organiste à la cour des Habsbourg, il se rend célèbre par ses improvisations. Mais il ne connaît la gloire que dans les dernières années de sa vie. Son œuvre, marquée par sa profonde ferveur cathol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-9-bruckner-anton/#i_88993

ULLMANN VIKTOR (1898-1944)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 775 mots

Fils d'un officier supérieur autrichien d'origine noble, le compositeur Viktor Ullmann naît le 1 er  janvier 1898 à Teschen (Teín ou Cieszyn, en Silésie, à l’actuelle frontière polono-tchèque). Il reçoit à Vienne une formation humaniste très complète. Il débute l'étude du piano auprès d'Eduard Steuermann, participe aux cours de théorie et de composition (1918-1919) donnés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-ullmann/#i_88993

VARIATIONS POUR ORCHESTRE, OPUS 30 (A. von Webern)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 244 mots

Anton von Webern est le troisième représentant de l'école de Vienne, avec Arnold Schönberg – dont il est l'un des premiers disciples – et Alban Berg. Mais, plus que Schönberg et Berg, c'est Webern qui appliquera avec la plus grande rigueur la technique sérielle, ouvrant la voie à Boulez et à Stockhausen. Composées en 1940, créées le 3 mars 1943 à Winterthur, en Suisse, sous la direction d'Hermann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variations-pour-orchestre-opus-30/#i_88993

Variations pour orchestre, opus 30, WEBERN (Anton von)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 686 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] L'Autrichien Anton von Webern, troisième représentant de l'école de Vienne, avec Arnold Schönberg – dont il est l'un des premiers disciples – et Alban Berg, a repensé de fond en comble le langage musical. En 1909, il abandonne la tonalité avec les lieder des opus 3 et 4. Il aborde le sérialisme en 1924, avec son opus 17, Drei Volkstexte für gesang . Cet utilisation du dodécap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variations-pour-orchestre-opus-30-webern-anton-von/#i_88993

VIENNE ÉCOLE DE, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 2 médias

Une des principales caractéristiques de la musique moderne est son affranchissement du système des tonalités majeures et mineures, qui a assuré la structure et la cohérence de la musique occidentale du xvi e au xix e  siècle. En effet, dès la fin du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-vienne-musique/#i_88993

WAGENSEIL GEORG CHRISTOPH (1715-1777)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 187 mots

Compositeur autrichien né à Vienne, élève pour la théorie, le clavecin et l'orgue du fameux Johann Joseph Fux, Wagenseil devient compositeur de la cour impériale en 1739, organiste de la chapelle de la veuve de l'empereur Joseph I er en 1741, et maître de musique de la famille impériale en 1745. Lorsque, en 1762, Mozart, âgé de six ans, est présenté à la cour, il joue un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-christoph-wagenseil/#i_88993

WEBERN ANTON VON

  • Écrit par 
  • Jean-Yves BOSSEUR
  •  • 2 439 mots

Webern s'est efforcé de résoudre les paradoxes d'une liaison organique entre les formes contrapuntiques les plus strictes et les formes sérielles fondamentales. Poursuivant l'enseignement de Schönberg, il met en tension les structures musicales les plus ancrées dans la tradition occidentale et les recherches les plus « déchargées » de références à un vocabulaire sonore ou à une stylistique parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-von-webern/#i_88993

WEBERN ANTON VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 680 mots

3 décembre 1883 Anton Friedrich Wilhelm von Webern naît à Vienne. Automne de 1904 Webern commence à étudier avec Arnold Schönberg. 4 novembre 1908 La Passacaille pour orchestre, opus 1 ( Passacaglia für Orchester ), est créée au Musikverein de Vienne sous la direction du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/webern-reperes-chronologiques/#i_88993

Wozzeck, BERG (Alban)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 838 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Avec Arnold Schönberg, son maître, et Anton von Webern, Alban Berg constitue l'école de Vienne, qui symbolise l'avant-garde musicale du xx e  siècle. Des trois, il est le plus lyrique, le plus «romantique». Que ce soit dans son Quatuor à cordes (1911), ses Trois Pièces pour orchestre (1914), sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wozzeck-berg-alban/#i_88993

ZEMLINSKY ALEXANDER VON (1871-1942)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 466 mots
  •  • 1 média

Le compositeur et chef d'orchestre autrichien Alexander von Zemlinsky naît le 14 octobre 1871, à Vienne . Après des études au conservatoire de la Société des amis de la musique de Vienne, il compose en 1893 plusieurs pièces de musique de chambre qui attirent l'attention de personnalités de la vie musicale viennoise, parmi lesquelles Johannes Brahms. En 1895, alors qu'il joue dans un orchestre amat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-von-zemlinsky/#i_88993


Affichage 

Alban Berg

photographie

Le compositeur autrichien Alban Berg (1885-1935) fut un des piliers de la seconde école de Vienne, avec Arnold Schönberg (1874-1951) et Anton von Webern (1883-1945) 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Alexander von Zemlinsky

photographie

Le compositeur et chef d'orchestre autrichien Alexander von Zemlinsky (1871-1942) 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Anton Bruckner

photographie

Le compositeur autrichien Anton Bruckner (1824-1896) laisse une œuvre méditative profondément marquée par la ferveur de sa foi catholique 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Anton Dermota

photographie

Le ténor autrichien d'origine yougoslave Anton Dermota (1910-1989) dans le rôle de Ferrando de Così fan tutte de Mozart 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Arnold Schönberg

photographie

Le compositeur autrichien Arnold Schönberg (1874-1951) fonda la seconde école de Vienne et inventa la musique sérielle dodécaphonique 

Crédits : L. Hassel/ Age Fotostock

Afficher

Così fan tutte

photographie

Così fan tutte de Mozart, donné au festival de Salzbourg en août 1963, sous la direction de Karl Böhm, dans la mise en scène de Günther Rennert De gauche à droite, Waldemar Kmentt (Ferrando), Elisabeth Schwarzkopf (Fiordiligi), Christa Ludwig (Dorabella) et Hermann Prey (Guglielmo) 

Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

Afficher

Don Giovanni

photographie

Dans cette mise en scène du Don Giovanni de Mozart au London Coliseum, en 1985, le héros, interprété par William Shimell, est entraîné aux enfers par les esprits des femmes qu'il a séduites 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Erich Wolfgang Korngold

photographie

Erich Wolfgang Korngold compte parmi les plus remarquables enfants prodiges de l'histoire de la musique Dès l'âge de dix-sept ans, il a achevé la composition de ses deux premiers ouvrages lyriques, «Der Ring des Polykrates» et «Violanta»; ce dernier s'inscrit dans le courant... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Franz Schubert

photographie

Franz Schubert (1797-1828) 

Crédits : De Agostini

Afficher

Gustav Mahler

photographie

Le compositeur autrichien Gustav Mahler (1860-1911) en 1907 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Haydn

photographie

Portrait du compositeur autrichien Joseph Haydn (1732-1809), par George Dance, en 1794 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

J. Haydn

photographie

Le compositeur autrichien Joseph Haydn est souvent considéré comme le père de deux genres de musique instrumentale : le quatuor à cordes et la symphonie 

Crédits : DEA / A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Johann Strauss fils

photographie

Johann Strauss fils (1825-1899), « roi de la valse » et créateur de l'opérette viennoise 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Johannes Brahms et Johann Strauss fils

photographie

Johannes Brahms (à droite) et Johann Strauss fils Brahms, qui était pourtant avare de compliments sur ses contemporains, admirait le génie mélodique ainsi que le talent d'orchestrateur de son ami viennois 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Joseph Haydn

photographie

Joseph Haydn vers 1760, alors qu'il est maître de chapelle à la cour du comte Karl Joseph Franz Morzin, à Vienne Il n'a alors publié aucun quatuor à cordes et n'a composé qu'une seule symphonie 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Joseph Haydn

photographie

Portrait de Joseph Haydn réalisé en 1792 par Thomas Hardy Royal College of Music, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Kiri Te Kanawa dans Les Noces de Figaro

photographie

Kiri Te Kanawa incarne en 1992 la Comtesse des «Noces de Figaro» de Mozart, mis en scène par Jean-Pierre Ponnelle au Metropolitan Opera de New York 

Crédits : B. Schiller/ Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

La Flûte enchantée, Mozart

photographie

Troisième scène du deuxième acte de La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart lors de la création de l'ouvrage, au Theater auf der Wieden de Vienne, le 30 septembre 1791 Eau-forte rehaussée de couleur par Josef et Peter Schaffer (1795) 

Crédits : AKG

Afficher

L'Enlèvement au sérail, Mozart

photographie

Affiche de la création du singspiel L'Enlèvement au sérail de Wolfgang Amadeus Mozart, au Burgtheater de Vienne, le 16 juillet 1782 

Crédits : AKG

Afficher

Les Noces de Figaro

photographie

De gauche à droite, la soprano britannique Genevieve Warner (Suzanne), la soprano suisse Lisa Della Casa (la Comtesse) et le baryton autrichien Alfred Poell (le Comte Almaviva) dans la production de l'opéra de Mozart Les Noces de Figaro, donnée au festival de Glyndebourne en 1951 dans la mise en... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Wolfgang Amadeus Mozart

photographie

Mozart am Klavier («Mozart au piano») Portrait inachevé par Joseph Lange (1789) 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Alban Berg
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Alexander von Zemlinsky
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Anton Bruckner
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Anton Dermota
Crédits : Hulton Getty

photographie

Arnold Schönberg
Crédits : L. Hassel/ Age Fotostock

photographie

Così fan tutte
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie

Don Giovanni
Crédits : Hulton Getty

photographie

Erich Wolfgang Korngold
Crédits : Hulton Getty

photographie

Franz Schubert
Crédits : De Agostini

photographie

Gustav Mahler
Crédits : Hulton Getty

photographie

Haydn
Crédits : Hulton Getty

photographie

J. Haydn
Crédits : DEA / A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Johann Strauss fils
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Johannes Brahms et Johann Strauss fils
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Joseph Haydn
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Joseph Haydn
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Kiri Te Kanawa dans Les Noces de Figaro
Crédits : B. Schiller/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

La Flûte enchantée, Mozart
Crédits : AKG

photographie

L'Enlèvement au sérail, Mozart
Crédits : AKG

photographie

Les Noces de Figaro
Crédits : Hulton Getty

photographie

Wolfgang Amadeus Mozart
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie