MURĀD, MOURAD ou MURAT Ier (1326-1389) sultan ottoman (1360-1389)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sultan ottoman (1360-1389), né à Brousse (auj. Bursa) et en 1326 mort assassiné au cours de l'été 1389 à Kosovo Polje, tout près de l'actuelle ville de Priština.

Murad succède à son père, le sultan Orhan (1281-1360). Peu après son accession au trône, ses troupes pénètrent en Thrace occidentale et s'emparent d'Andrinople et de Philippopolis, réduisant l'empereur d'Orient Jean V Paléologue à l'état de vassal. Andrinople, rebaptisée Edirne, devient alors la capitale ottomane. En 1366, une armée de croisés commandée par Amédée VI, comte de Savoie, vient au secours des Byzantins et occupe Gallipoli, dans les Dardanelles, mais les Turcs reprennent la ville l'année suivante. En 1371, Murad écrase une coalition de princes du sud de la Serbie à Chernomen, près d'Edirne, lors de la bataille de Maritsa, puis s'empare des villes macédoniennes de Drama, Kavala et Serrès (Sérrai) avant de remporter une victoire décisive sur une coalition de Serbes et de Bulgares à Samokov, non loin de Sofia. Ces victoires ramènent de vastes territoires sous contrôle direct des Ottomans et placent les princes du nord de la Serbie et de Bulgarie ainsi que l'empereur byzantin sous la souveraineté de Murad.

Dans les années 1380, Murad reprend les offensives en Occident. Il soumet ainsi Sofia en 1385, puis Niš en 1386. Parallèlement, il étend son pouvoir en Anatolie jusqu'à Tokat et consolide son autorité à Ankara. Par une politique de mariages, d'achats et de conquêtes, il obtient également des territoires appartenant à l'émirat de Ghermiyan, aux Tekke et aux Hamid. Les princes turkmènes forment une coalition conduite par l'émir de Karaman pour endiguer l'expansion ottomane, mais sont vaincus à Konya (1386).

En 1387 ou 1388, une coalition de princes venus du nord de la Serbie et de Bosnie arrête les Ottomans à Pločnik, mais Murad et son fils Bayézid (le futur Bayézid Ier) les écrasent lors de la première bataille de Kosovo en 1389. Murad est cependant tué par un chevalier serbe se faisant passer pour un déserteur.

Murad Ier, premier ottoman à prendre le titre de sultan, jette les bases de grandes institutions sur lesquelles reposera l'autorité ottomane dans les territoires conquis en Anatolie et dans les Balkans. Il formalise les postes militaires administratifs de kaziasker (juge militaire), de beylerbeyi (commandant en chef) et de grand vizir (ministre principal) et les attribue à des personnes situées en dehors de la famille d'Osman Ier, fondateur de la dynastie ottomane. Il crée également le corps des janissaires et le système de la devchirmé par lequel ces troupes d'élite puisent leurs futures recrues parmi les enfants des foyers chrétiens des Balkans.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Autres références

«  MURAD, MOURAD ou MURAT I er (1326-1389) sultan ottoman (1360-1389)  » est également traité dans :

KOSOVO BATAILLE DE (15 juin 1389)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Livrée à Kosovo Polje (le « champ des Merles »), entre les armées du prince serbe Lazar Hrebeljanović et celles du sultan ottoman Murad I er , la bataille de Kosovo est une victoire turque qui marque l'effondrement des ambitions de la Serbie, alors la principauté la plus puissante des Balkans, et l'encerclement complet par les armées ottomanes de l'Empire byzantin, dont la fin approche. Murad s'e […] Lire la suite

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 919 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Des organisateurs, vainqueurs des chrétiens »  : […] Murad I er (ou Murat, 1362-1389) est le véritable créateur de la puissance ottomane en Europe orientale : son règne est en effet marqué par la prise d'Andrinople dès 1363, suivie de l'occupation de la Macédoine, de la Thrace orientale et de la Bulgarie. À plusieurs reprises, avec des sorts divers, il se heurte aux Serbes : au cours de la dernière bataille livrée contre eux, à Kossovo (13 juin 13 […] Lire la suite

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 790 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Formation et reformation de l'État serbe »  : […] Les Slaves du Sud (Jugosloveni) arrivèrent dans la péninsule balkanique au vi e  siècle et surtout au début du vii e , avec tout d'abord les actuels Macédoniens et Slovènes, puis, appelés par l'empereur byzantin Héraclius, Croates et Serbes venus du sud de la Pologne. Peu différents les uns des autres, ils étaient encore indifféremment appelés Croates ou Serbes au xi e  siècle. Aux ix e et x e […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MURĀD, MOURAD ou MURAT Ier (1326-1389) - sultan ottoman (1360-1389) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/murad-mourad-murat-ier/