MUFTI

CHEIKH ou CHAYKH

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 424 mots

Terme formé sur la racine arabe shyh . Il désigne l'homme sur lequel apparaissent les signes de la vieillesse, donc, d'une part celui qui possède sagesse, expérience et auquel on confie, par conséquent, l'autorité, d'autre part celui qui a acquis une vaste science. En tant que détenteur de l'autorité, le chaykh est l'un des éléments de la vie bédouine : la tribu reconnaît à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheikh-chaykh/#i_9549

MUSULMAN DROIT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 4 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les juristes musulmans »  : […] Traditionnellement, le droit musulman (ou plutôt les droits musulmans), s'applique sur le « domaine de l'Islam » ( dar al-Islam ), c'est-à-dire les territoires qui, dès les vii e et viii e  siècles, ont constitué les empires omeyyade de Damas (660-750) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-musulman/#i_9549

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les principales écoles juridiques »  : […] Les musulmans se sont répartis en diverses écoles juridiques, appelées parfois « rites », car leurs prescriptions s'étendaient au domaine de la liturgie, et dont les quatre principales écoles sont les suivantes : – l' école ḥanafite, fondée par l'imām Abou Ḥanīfa (m. en 767), en Mésopotamie, qui fut surtout répandue par les Turcs et se rencontre en Turquie, en Inde, en Chine ; cette école, d'espri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_9549

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Islam et athéisme »  : […] Être musulman dans la théorie politique soviétique, c'était détenir sur ses pièces d'identité la mention de l'appartenance à une nation/nationalité/groupe ethnique qui constituait, à l'époque tsariste, un peuple enregistré officiellement comme musulman. Il en découlait la reconnaissance, plus ou moins souple selon les méandres de la politique moscovite, d'une culture spirituelle et matérielle spéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_9549