MUE

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Développement »  : […] La croissance des acariens est ponctuée par le rejet périodique de la cuticule recouvrant leur corps et formant leur exosquelette. Ce processus, nommé mue, délimite des stades de développement, ou stases, dont le nombre varie selon les espèces. Le développement postembryonnaire débute par une stase nommée larve. Les stases suivantes sont appelées protonymphes (ou nymphes I), deutonymphes (ou nymp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_4445

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Peau »  : […] La peau des Amphibiens actuels est molle, humide et nue. Seuls des Gymnophiones ( Caecilia d'Amérique du Sud par exemple) possèdent de petites écailles qui se situent dans le derme. Les Stégocéphales avaient de grandes plaques osseuses sur la surface du crâne et sur le dos. Aujourd'hui, en dehors du bec corné des têtards, les phanères des Amphibiens se réduisent aux griffes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_4445

ARACHNIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 3 667 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Exuviation »  : […] L’épiderme de la plupart des arachnides est recouvert d’une cuticule plus ou moins épaisse (base de chitine solidifiée en couches superposées par des sels minéraux et des protéines). Cet exosquelette est relativement imperméable en dehors des zones d’échanges respiratoires. La présence de ce revêtement implique un accroissement de la taille du corps par étapes régulières. C’est le phénomène de mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arachnides/#i_4445

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cycle de vie des araignées »  : […] Comme tous les arthropodes, les araignées possèdent un squelette externe rigide, la cuticule. Pour grandir, elles sont obligées de changer cette enveloppe, par mues successives, au cours de leur vie. Le nombre de mues varie selon les espèces. Il est généralement plus important pour les grosses araignées. Pour les toutes petites érigoninés (environ 1 mm) vivant fréquemment au niveau du sol, la mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/araignees-araneides/#i_4445

ARTHROPODES

  • Écrit par 
  • Roland LEGENDRE, 
  • Max VACHON
  •  • 2 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Développement et croissance »  : […] Au cours du développement embryonnaire, chez les Arthropodes, le blastopore ne persiste jamais pour donner l'anus : ce sont donc des prostomiens. L'origine du feuillet mésodermique subit de telles variations, comme l'organogenèse d'ailleurs, qu'il est impossible d'en dresser un schéma convenant à l'ensemble des Arthropodes. Le développement postnatal comporte différents stad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthropodes/#i_4445

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités temporelles »  : […] La croissance présente des modalités diverses dans le temps. Elle peut être saisonnière, en fonction des facteurs du milieu, la croissance étant en particulier interrompue pendant la mauvaise saison. Ces fluctuations dans la vitesse de croissance peuvent s'accompagner de variations qualitatives, et qui se marquent dans les phanères des mammifères (poils, ongles, cornes) ou les stries de croissanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_4445

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Invertébrés »  : […] Le besoin de coordination des activités cellulaires des Métazoaires, comme les éponges ou les méduses, s'est traduit par la mise en place très précoce de structures nerveuses produisant à la fois des neuromédiateurs et des neurohormones : chez les Cnidaires ont été isolés de nombreux peptides dont les fonctions de neuromédiateurs ou de facteurs paracrines sont d'ailleurs loin d'être totalement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_4445

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Les contrôles hormonaux de la mue et de la métamorphose »  : […] Toute mue est déclenchée par une élévation du taux des ecdystéroïdes circulants. Celle-ci résulte de l'activation des glandes de mue par l'hormone prothoracicotrope sécrétée par le cerveau. La qualité de la mue est contrôlée par les hormones juvéniles produites par les corps allates, dont l'activité est contrôlée par des neurohormones cérébrales et par voie nerveuse. C'est la présence où l'absenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_4445

MALACOSTRACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 10 012 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Mue, autotomie et régénération chez les décapodes »  : […] Chez tous les arthropodes, la possession d'un squelette externe rigide, pratiquement inextensible, entraîne une importante conséquence biologique : l'accroissement du corps est lié à un phénomène cyclique, connu sous le nom de mue, et au cours duquel l'animal « change de peau ». Les crustacés présentent tout au long de leur vie des mues nombreuses, car leur croissance n'est pas limitée, comme cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malacostraces/#i_4445

MÉTAMORPHOSE, biologie

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 761 mots
  •  • 3 médias

Le développement indirect est caractérisé par le fait qu'à l'embryogenèse fait suite une phase larvaire : la larve diffère grandement de ses parents, auxquels elle ressemblera à la suite de profondes modifications. Toutefois, les modifications anatomiques et physiologiques qui conduisent à l'état adulte peuvent s'effectuer de deux façons bien différentes. Elles peuvent être progressives ou se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose-biologie/#i_4445

MYRIAPODES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMANGE
  •  • 6 650 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Zone de croissance »  : […] Les nouveaux segments s'élaborent progressivement dans une zone interne comprise entre le dernier anneau pédifère et le telson. Chez les Diplopodes, l'anneau franchit quatre étapes. D'abord interne, d'embryosomite l'anneau devient un éosomite comprimé. Exprimé extérieurement, il est apode (mésosomite) mais contient, sous forme de bourgeons, les futures pattes de l'anneau complet. Tous les éléments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myriapodes/#i_4445

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Plumes »  : […] Les plumes croissent à partir d'un enfoncement (papille) de l'épiderme dans le derme . Elles n'existent que sur certaines zones de la peau appelées « ptérylies » entre lesquelles celle-ci est nue (sauf chez les manchots, l'autruche...). Le nombre total des plumes varie selon les groupes et les espèces (940 chez un colibri, environ 4 000 chez une tourterelle, 11 900 chez un canard colvert , plus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_4445

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Synapomorphies et relations internes des trois grands clades de Bilateria »  : […] Outre la croissance par mue, le clade des ecdysozoaires est soutenu par un assez grand nombre de synapomorphies morpho-anatomiques (Schmidt-Rhaesa et al . , 1998). Il s'agit tout d'abord de caractères liés à la cuticule : la perte de la ciliature épidermique, la présence de chitine alpha dans la cuticule (au moins dans certaines régions du corps et à certains stades), l'organ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenie-animale/#i_4445

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Tégument »  : […] Le rôle protecteur du tégument est évident ; les très nombreuses écailles qui le recouvrent présentent une grande variabilité de formes et de couleurs. La perméabilité de la peau varie beaucoup ; très faible chez les espèces désertiques (Moloch d'Australie), elle peut être importante chez les espèces souterraines (Amphisbène d'Afrique Le derme contient une couche de cellules spéciales : les chrom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reptiles/#i_4445

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Synchronisation et entraînement des rythmes circannuels »  : […] Les rythmes circannuels peuvent être également entraînés par un synchroniseur. Le rôle de celui-ci est donc de réaliser l'ajustement parfait du rythme physiologique circannuel, dont la période diffère presque toujours de 365,25 jours, sur l'évolution du temps astronomique. Dans le cas des rythmes des mammifères hibernants, la photopériode (c'est-à-dire la durée de l'éclairement journalier) a un e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_4445

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 5 760 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Croissance et remaniement du squelette des animaux »  : […] Les modalités de la croissance du squelette sont très variées, bien qu'elles répondent toutes à un impératif commun et spécifique : assurer l'expansion d'une matériau dur et rigide, incapable d'expansion interne. La forme du squelette, sa structure, la nature de ses tissus ne sont pas indépendantes du processus de croissance ; au contraire, ce dernier conditionne la nature même du squelette et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/#i_4445

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les ecdystéroïdes des arthropodes »  : […] Les ecdystéroïdes sont des stérols polyhydroxylés possédant une chaîne latérale à 8,9 ou 10 atomes de carbone. Impliqués dans la mue des insectes ( ecdysones) et des crustacés ( crustecdysones), ils sont considérés comme de véritables hormones. Chez ces espèces, les concentrations sont cependant très faibles puisque, par exemple, de 3 tonnes de crustacés on n'extrait que 140 μg de désoxy-2 ecdyso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_4445

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Forme et fonction »  : […] Dans la mesure où les rapports entre forme et fonction ne sont qu'un aspect particulier des relations entre structures et fonctions, il existe aussi une relation étroite entre la forme et la fonction. La nature de cette relation permet de définir le degré d'adaptation de celle-ci à celle-là. L'adaptation de la forme à la fonction semble être vraiment dans la nature des choses, puisqu'on la rencon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-biologie/#i_4445

TEISSIER GEORGES (1900-1972)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 791 mots

Zoologiste et biologiste né à Paris. Admis à l'École normale supérieure et à l'École polytechnique (1919), Georges Teissier choisit la première. Agrégé de sciences naturelles (1923), docteur ès sciences (1931), il fut successivement agrégé préparateur à l'École normale supérieure (1924-1928), chef de travaux, maître de conférences, professeur à la faculté des sciences de Paris. Il était aussi dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-teissier/#i_4445


Affichage 

Contrôle hormonal des mues et de la métamorphose

dessin

Contrôle hormonal des mues et de la métamorphose 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Étapes d'un cycle de mue

dessin

Les différentes étapes d'un cycle de mue : en a, intermue ; en b, apolyse ; en c, début de la sécrétion de la nouvelle cuticule et digestion de l'ancienne ; en d, état juste avant l'exuviation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Contrôle hormonal des mues et de la métamorphose
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Étapes d'un cycle de mue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin