M.R.G. (Mouvement des radicaux de gauche)

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 873 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'union de la gauche »  : […] À partir de 1958, la domination du gaullisme sur la vie politique française a poussé la gauche à s'unir. Mais le processus a été long et sinueux. L'année 1972 va marquer une nouvelle étape, celle d'un accord sur un programme commun de gouvernement, permettant aux formations de gauche de manifester leur capacité à gouverner ensemble et à créer une dynamique pour la conquête du pouvoir. La vieille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/#i_88129

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le premier septennat : de l'espoir de changement au désaveu »  : […] Le président Mitterrand entre en fonction le 21 mai 1981. Il met son septennat sous les auspices des grands ancêtres qu'il va honorer au Panthéon : Jean Jaurès, inspirateur du socialisme, Jean Moulin, symbole de la Résistance, et Victor Schoelcher, qui abolit l'esclavage, symbole des idéaux universalistes et de l'égalité entre les humains. Dès le 22 mai, il nomme un Premier ministre, Pierre Mauro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-mitterrand-1981-1995/#i_88129

CRÉPEAU MICHEL (1930-1999)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 602 mots

Né en 1930 à Fontenay-le-Comte (Vendée), avocat, membre du Parti radical dès l'âge de dix-huit ans, Michel Crépeau est élu maire de La Rochelle (Charente-Maritime) en 1971. Il le restera jusqu'à son décès. Dès 1973, il met en place la première zone piétonne de France et, en 1974, un système de vélos à la disposition de la population. Ce pionnier de l'écologie municipale innove encore en 1997 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-crepeau/#i_88129

FABRE ROBERT (1915-2006)

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 754 mots

La carrière politique de Robert Fabre illustre les hésitations et les incertitudes d'un radicalisme mal à l'aise dans les structures et les pratiques d'une V e  République dont la bipolarité heurte la vocation centriste des radicaux et dont l'aspiration à la modernité convient mal à un parti qui représente traditionnellement la classe moyenne indépendante de province. De cette dernière, Robert Fab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-fabre/#i_88129