MOUSSON

Médias de l’article

La mousson

La mousson
Crédits : Martin Puddy, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Mousson d’été asiatique

Mousson d’été asiatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mousson d’hiver asiatique

Mousson d’hiver asiatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mousson d'Afrique

Mousson d'Afrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Le phénomène climatique

Mécanisme

Le mécanisme du climat de mousson est relativement simple. Toute comparaison d'échelle mise à part, il présente une grande similitude avec le phénomène météorologique des brises de terre et des brises de mer (cf. atmosphère - Thermodynamique). Les vitesses très inégales d'échauffement, ou de refroidissement, entre les terres et les mers jouent en effet un rôle prépondérant dans son déroulement.

Au cours de l'hiver, le sol se refroidit plus vite que la surface océanique. L'air qui le recouvre se refroidit à son tour, s'alourdit et un anticyclone (zone de hautes pressions) se forme sur le continent. Pendant ce temps, une dépression thermique se creuse au-dessus des eaux encore chaudes de l'océan. Cette différence de température crée une différence de pression. Il en résulte un « courant d'air compensateur », un vent qui souffle de la terre vers la mer. En été, le processus de formation de la mousson s'inverse. La température à la surface du sol augmente plus vite que celle de la surface océanique. Les couches d'air qui sont à son contact s'échauffent à leur tour. L'air devient plus léger et s'élève : une dépression thermique se forme sur la terre. Sur les eaux plus froides de l'océan, un processus inverse est à l'origine de la formation d'un anticyclone. Il s'établit, entre la mer et le continent, un courant de vent saisonnier, dirigé de la mer vers la terre.

Le climat de mousson est ainsi la conséquence des forts contrastes thermiques qui se créent entre l'océan et le continent et qui modifient le régime des vents. Ces grandes amplitudes de températures résultent essentiellement d'influences géographiques. La répartition des terres et des mers est primordiale. L'emplacement des plaines et des montagnes, ainsi que l'orientation du relief donnent à chaque « climat de mousson » des caractéristiques bien particulières. Ces effets locaux viennent contrarier ou, au contraire, amplifier les effets de la mousson qui résultent de la position des grands centres d'action de l'atmosphère.

Mais les paramètres [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : ingénieur à Météo France
  • : agrégé de philosophie, docteur ès lettres, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (anthropologie et histoire des sciences dans le monde indien)

Classification


Autres références

«  MOUSSON  » est également traité dans :

MOUSSON ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Alexis LICHT
  •  • 1 079 mots
  •  • 2 médias

La mousson – inversion saisonnière des vents à l’interface océan-continent – contrôle l’intensité des précipitations dans les régions les plus peuplées du globe, aux basses et moyennes latitudes. Pendant l’été , les zones continentales aux marges de la ceinture équatoriale reçoivent une forte insolation ; s’établit alors un fort gradient thermique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson-asiatique/#i_23215

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 444 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] le soleil entre décembre et mars. Au cours de l'été boréal, un phénomène de mousson dévie l'alizé austral en direction du nord-est lorsque celui-ci, issu de l'anticyclone de Sainte-Hélène, franchit l'équateur. Cette mousson se charge d'eau sur le golfe de Guinée, installant la saison des pluies dans l'ensemble des régions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_23215

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 008 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Alizés et moussons »  : […] Quant au phénomène de mousson, célèbre dans la périphérie méridionale et orientale du continent asiatique, il existe également ici, en raison même de l'opposition entre des masses considérables de continents et d'océans. La région où il est le mieux marqué est le pourtour du golfe du Mexique en Amérique du Nord : cette mer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_23215

AMOUR, fleuve

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 311 mots

Dans le chapitre « Le grand fleuve de l'Extrême-Orient »  : […] en septembre, mois pendant lequel la moyenne est de 36 000 m3/s grâce aux pluies de moussons qui, provenant du sud, viennent mourir ici. C'est le maximum principal de fin d'été, sans aucun rapport avec le déstockage nival, qui distingue le comportement de l'Amour de celui de tous les fleuves sibériens et en fait, typiquement, un fleuve extrême- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour-fleuve/#i_23215

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 836 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La mousson chinoise »  : […] L'été en Chine est uniformément chaud et humide, tropical, jusqu'à 450 de latitude nord. Les basses pressions, centrées sur l'Asie centrale, attirent en effet jusqu'à ces latitudes moyennes l'alizé austral : Pékin (Beijing) accuse en juillet 26,3 0C et 218 mm de pluie, Shanghai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_23215

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 139 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des toponymes d'origine occidentale »  : […] empire colonial français. Le géographe Jules Sion renomme cet ensemble Asie des Moussons en 1928. Cette nouvelle expression a l'avantage de rompre avec une vision européocentrée, mais l'inconvénient d'introduire une optique déterministe, supposant qu'un type de climat induit un type de civilisation commune. En outre, tant sur les critères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_23215

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 263 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Circulation moyenne de l'atmosphère »  : […] toute particule circule, on l'a vu, en laissant les hautes pressions à sa gauche dans l'hémisphère Sud et à sa droite dans l'hémisphère Nord. Ainsi, l'alizé d'est-sud-est se transforme en un courant d'ouest-sud-ouest, qui prend le nom d'« alizé dévié » ou mieux de « vent d'ouest intertropical » ; ce courant est plus connu sous le nom de « mousson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_23215

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 059 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Forêt décidue tropicale »  : […] Le faîte de la forêt décidue tropicale (forêt tropophile, forêt de mousson, Monsunwald, monsoon forest, subtropical forest, semi-deciduous forest) présente un profil analogue à celui de la forêt ombrophile tropicale. Beaucoup de grands arbres perdent leurs feuilles pendant la saison sèche, généralement l'hiver, et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_23215

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] topographiques se compliquent d'une double opposition : humide-aride et chaud-froid. La mousson joue un rôle primordial et rythme l'année en Chine orientale. Mais elle ne peut pénétrer la partie occidentale du pays en raison des hauts reliefs qui l'arrêtent sur le rebord méridional du plateau tibétain et, ensuite, de la profondeur de ce même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_23215

CORÉE - Géographie

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jacques PEZEU-MASSABUAU
  •  • 1 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Climat »  : […] Le climat obéit à un régime de moussons à deux saisons, de nuance plus continentale qu'au Japon. L'hiver est froid, généralement lumineux et sec ; la moyenne de janvier, de 2 0C à Pusan, en face de l'île de Kyūshū, s'abaisse à — 4,5 0C à Séoul et à — 21 0C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-geographie/#i_23215

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 416 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions thermiques »  : […] sur les continents : péninsule Ibérique, Australie, Inde, Asie… C’est le cas en particulier des dépressions de mousson qui sont associées à des pluies particulièrement intenses pouvant durer plusieurs mois et fournir des hauteurs annuelles de pluies dépassant dix mètres à certains endroits. En revanche, la dépression qui apparaît en été sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_23215

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 507 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Climat et végétation »  : […] Toute l'Asie tropicale est soumise à l'influence des moussons dont le mécanisme bien connu (vents d'été chargés d'humidité, venant de la mer, et vents d'hiver secs, d'origine continentale) se traduit par une alternance des saisons pluvieuse et sèche. Dans les zones équatoriales, ces alternances s'estompent sous l'action des alizés et le climat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_23215

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 379 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le mécanisme des saisons »  : […] La saison des pluies, ou saison de la mousson, commence ainsi en juin dans le Sud, et se généralise à tout le territoire avant la mi-juillet. La circulation atmosphérique est entièrement différente de celle des saisons précédentes. Elle est commandée par une dépression semi-permanente et assez stable centrée le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_23215

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 087 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Climat »  : […] du réchauffement très marqué des aires continentales, est à l'origine du phénomène de mousson, qui règle non seulement les vents et les précipitations, mais aussi la circulation océanique de surface. Alors qu'en hiver règne un régime de vents dans lequel deux alizés convergent vers l'équateur thermique (l'alizé du nord-est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_23215

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une biogéographie riche, de latitudes froide, tempérée et chaude »  : […] Le climat japonais est globalement très humide. Au sens strict, il ne relève pas de la mousson puisque la dynamique de celle-ci ne parvient qu'au sud de la Chine et qu'elle ne s'exerce que sporadiquement au Japon. Mais la première saison des pluies japonaise, à la fin du printemps et au début de l'été, survient en même temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_23215

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un pays montagneux et sous-peuplé »  : […] Le Laos est soumis à un régime de mousson, qui oppose cinq mois de saison des pluies, de mai à septembre, où tombent 88 p. 100 des précipitations, à sept mois de saison sèche, d'octobre à avril. La pluviométrie varie de 1 300 à plus de 3 000 millimètres selon l'exposition à la mousson du Sud-Ouest et l'altitude. À ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_23215

MALDIVES ÎLES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Géographie »  : […] du niveau de la mer. Des récifs coralliens protègent ces îles des moussons dévastatrices : celle qui souffle du sud-ouest annonce la saison des pluies, de mai à août, tandis que celle qui vient du nord-est s'accompagne de vents secs et doux, de décembre à mars. La température annuelle moyenne varie de 24 à 30 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-maldives/#i_23215

MONTAGNES - Le milieu montagnard

  • Écrit par 
  • Pierre BARRERE
  •  • 2 858 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'abondance des précipitations et de l'enneigement »  : […] Dans la zone intertropicale humide, les montagnes exacerbent les effets de la mousson et des alizés. Les 13 m de précipitations annuelles de Tcherrapoundji sont liés à l'ascendance de la mousson sur les contreforts de l'Assam. De même, face à l'alizé, le versant occidental de la Guadeloupe reçoit 8 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-le-milieu-montagnard/#i_23215

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 331 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Étagement des paysages »  : […] Il est conditionné par le climat lui-même. Celui-ci est marqué par le mécanisme des moussons. La mousson d'été remonte la plaine du Gange du sud-est au nord-ouest, et déverse des pluies importantes sur les reliefs. Toutefois, son influence diminue assez nettement vers le nord-ouest, généralement plus sec à altitude égale que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_23215

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Mouvements

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 604 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Action des vents »  : […] nette dans le nord de l'océan Indien en raison de l'inversion saisonnière des moussons. En mousson d'hiver, soufflant du nord-est, le schéma général des courants équatoriaux est le même que dans le Pacifique et l'Atlantique ; l'intervention de la mousson d'été soufflant du sud-ouest fait disparaître le courant nord- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-mouvements/#i_23215

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 651 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Travaux hydrauliques et agriculture »  : […] à plafonner ou varient au gré des pluies. En cas de sécheresse, les rendements baissent. Quand la mousson et les petites pluies d'hiver sont généreuses, elles suppléent aux insuffisances de l'irrigation et améliorent de surcroît les cultures qui ne dépendent que des pluies. Toutefois, la mousson peut provoquer des pluies excessives et dommageables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pakistan/#i_23215

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 644 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Répartition des climats »  : […] pluies continues ; l'ensemble de la région en reçoit plus de 1 800 millimètres par an. Lors des moussons d'hiver (décembre à mars), les courants secs et peu perturbés de nord-est, en provenance du golfe du Bengale, apportent assez peu de pluie, avec des précipitations qui oscillent entre 50 et 100 millimètres. De mars à mai, les vents virent peu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_23215

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 712 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mécanismes atmosphériques à l'origine des climats tropicaux »  : […] traversé les régions australes de l'Atlantique et de l'océan Indien. On donne en général le nom de mousson d'été, voire simplement de mousson à ces vents humides de sud-ouest. Tout se passe comme si l'alizé de l'hémisphère Sud franchissait l'équateur pour pénétrer profondément dans les continents de l'hémisphère Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_23215

VENTS

  • Écrit par 
  • Jean BESSEMOULIN, 
  • René CHABOUD, 
  • Jean-Pierre LABARTHE
  •  • 6 210 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La mousson »  : […] La mousson est un phénomène saisonnier dans lequel les contrastes de températures entre la terre et la mer, d'une part, et entre les deux hémisphères, d'autre part, jouent un rôle primordial. De tels phénomènes peuvent prendre une ampleur planétaire et influer sur la circulation générale. C'est le cas de la mousson d'Asie, et plus particulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vents/#i_23215

Voir aussi

Pour citer l’article

René CHABOUD, Francis ZIMMERMANN, « MOUSSON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson/