MOUCHARABIEH

Dérivé du mot arabe machrabiyyah, le moucharabieh est un treillage d'ébénisterie constitué par un assemblage de balustres, de bobines et de baguettes retenus par des chevilles. L'arrangement des éléments présente des combinaisons géométriques variées. Presque tous les pays d'Islam en offrent des exemples à usage religieux ou profane. Dans certaines mosquées funéraires, le moucharabieh se présente sous la forme d'un grillage façonné et sert à isoler le cénotaphe d'un défunt vénéré ; il s'apparente alors à la maksoura qui est une grande cloison de bois ajourée. Les plus anciens exemples remontent aux cénotaphes ayyoubides du xiiie siècle. Dans les maisons privées, ce sont des loggias, en surplomb sur la rue, d'où l'on peut voir sans être vu. Le terme désigne aussi les tourettes polygonales saillantes où l'on place les cruches poreuses servant à rafraîchir l'eau par évaporation. Le Victoria and Albert Museum, à Londres, en possède une fort belle collection.

—  Nikita ELISSÉEFF

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Nikita ELISSÉEFF, « MOUCHARABIEH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/moucharabieh/