ABIOLA MOSHOOD (1937-1998)

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La pérennisation du pouvoir des militaires sous couvert de transition (1983-1999) »  : […] La II e  République prend brutalement fin lorsqu'une poignée d'officiers supérieurs des forces armées démet de ses fonctions Shehu Shagari, puis dissout les Assemblées et abroge la Constitution de 1979. Le général Muhammadu Buhari, apparenté à une famille aristocratique de Daura (État de Kaduna), devient chef de l'État. La gestion des affaires publiques demeure toutefois confiée à un Conseil exéc […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->

Affichage 

Élection présidentielle au Nigeria, 12 juin 1993

Élection présidentielle au Nigeria, 12 juin 1993

photographie

Vote du candidat social-démocrate Moshood Abiola, un sudiste de l'ethnie yorouba, lors de l'élection pour la présidence du Nigeria (12 juin 1993) qui l'oppose au républicain Bashir Tofa, un nordiste haoussa Destinée à mettre un terme au régime militaire du général Ibrahim Babangida, cette... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Élection présidentielle au Nigeria, 12 juin 1993

Élection présidentielle au Nigeria, 12 juin 1993
Crédits : PA Photos

photographie