MORTS CELLULAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Morts cellulaires

Morts cellulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Évolution des morts cellulaires

Évolution des morts cellulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Diversité des types de morts cellulaires

Les relations entre types de morts cellulaires

Les modifications morphologiques et biochimiques qui accompagnent ces morts cellulaires peuvent varier en fonction du signal létal et du type cellulaire. Il semblerait qu'une cellule puisse choisir le processus létal à mettre en œuvre, en fonction du stimulus reçu, du contexte métabolique et de son environnement cellulaire. Il a été établi que les relations entre l'apoptose, l'autophagie et la nécrose sont complexes et que les différentes formes de mort cellulaire sont interconnectées. Non exclusifs, ces processus peuvent aussi bien se combiner pour s'associer de façon synergique que s'inhiber mutuellement. Ainsi, une mort cellulaire, qui se déroule habituellement selon un processus apoptotique, peut déclencher un processus nécrotique ou autophagique si on empêche la perméabilisation de la membrane des mitochondries (en inhibant l'activité biologique de facteurs pro-apoptotiques de la famille BCL-2 comme BAX et BAK), si on inhibe l'activation des caspases (en utilisant des inhibiteurs génétiques ou pharmacologiques des caspases) ou encore si on élimine des activateurs de caspases tels que la protéine adaptatrice APAF-1 (apoptosis protease activating factor-1). De plus, l'autophagie et la nécrose peuvent constituer, dans certaines situations, des morts cellulaires induites par défaut lorsque des effecteurs essentiels de l'apoptose sont inhibés. Le contexte métabolique de la cellule (la concentration intracellulaire en ATP ou en oxygène par exemple) peut également influencer le choix du processus de mort à engager, et cela indépendamment du signal de mort initial ; l'identification de régulateurs communs à ces différents processus létaux permettra de définir les voies de signalisation cellulaire qui participent à ce choix en fonction d'un stimulus donné et d'un contexte cellulaire particulier.

Les morts cellulaires atypiques

L'existence de formes de mort cellulaire dites atypiques, souligne l'existence de cette communication entre les différents processus de mort dans notre organisme [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Écrit par :

  • : docteur en immunologie, chargé de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (NSERM), Villejuif

Classification


Autres références

«  MORTS CELLULAIRES  » est également traité dans :

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les cellules inflammatoires au travail »  : […] Les cellules sont attirées, s’accumulent et produisent des médiateurs et effecteurs de l’inflammation . Elles agissent aussi par elles-mêmes. Les neutrophiles, les monocytes/macrophages et les cellules dendritiques (ne pas confondre avec des cellules nerveuses, il s’agit de cellules essentielles à la réponse immunitaire) sont capables d'ingérer les agents pathogènes et de les détruire par phagocy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_52779

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Luc PERFETTINI, « MORTS CELLULAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-cellulaires/