MORTIERS

APPAREIL, architecture

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 320 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'appareillage »  : […] Nous avons classé les types d'appareil d'après la nature, la forme et la taille des matériaux ; c'est l'aspect fondamental, mais l'analyse de l'appareil ne serait pas complète si l'on ne faisait pas intervenir deux autres éléments qui précisent les caractères des divers systèmes de construction : les modes d'appareillage et la structure des parements. Il y a lieu de distinguer l'appareillage à joi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-architecture/#i_3289

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 674 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un aqueduc ? »  : […] Le canal commence par un captage des eaux qui varie selon la nature du terrain : captage d'une source vauclusienne, drains dans un terrain aquifère, captage dans une rivière, ou dans un barrage... Contrairement à une idée répandue explicable par la célébrité du Nymphée de Zaghouan en Tunisie, le captage n'est pas systématiquement « monumentalisé » par un sanctuaire des eaux. C'est à l'arrivée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aqueducs-antiquite/#i_3289

CALCIUM

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chaux vive ; chaux éteinte »  : […] Par calcination du nitrate, du carbonate ou d'un sel organique, ou par oxydation du métal, se forme l'oxyde, ou chaux vive. La chaleur de formation à partir des éléments s'élève à − 636 kJ/mol : cette valeur est une des plus élevées parmi celles de tous les oxydes connus ; aussi la chaux sera-t-elle un composé très difficile à réduire ; elle ne fond qu'à 2 575  0 C, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcium/#i_3289

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Le terme « ciment » est issu du latin coementum qui signifie mortier, liant des maçonneries. Ce sens étymologique a donc été à peu près conservé ; il s'est toutefois restreint aux seuls liants dits hydrauliques – parce qu'ils sont capables de durcir sous l'eau –, dont le durcissement est dû aux réactions chimiques d'hydratation des silicates et des aluminates de chaux. Le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciment/#i_3289

COUPOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 407 mots
  •  • 6 médias

On désigne par « coupole » tout système de couverture d'un espace circulaire ou proche de ce plan, ayant un volume hémisphérique ou conique. Toutefois, l'aspect familier des dômes n'a pu faire son apparition qu'avec l'invention des voûtes clavées, de la maçonnerie liée au mortier et, enfin, de l'élaboration des charpentes. Les premiers exemples de salles circulaires couvertes par une coupole font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coupole/#i_3289

MAÇONNERIE EN BLOCAGE

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

L'utilisation du mortier, formé d'un mélange de sable ou de pouzzolane (sable volcanique) et de chaux, pour lier de petits blocs de roche concassée, a constitué une révolution des techniques de construction dans toutes les zones contrôlées par le pouvoir de Rome. Ce type de maçonnerie appelée opus caementicium permettait le recours à une main-d'œuvre peu qualifiée pour const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maconnerie-en-blocage/#i_3289

STUC

  • Écrit par 
  • Nicole BLANC
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Le mot « stuc », du longobard stukki , signifie dans cette langue morceau, croûte, mais l'usage lui a donné d'autres sens et il désigne un matériau ou un décor précis. Du point de vue technique, le stuc est un mortier à base de chaux qui peut être employé en architecture pour réaliser des enduits, et en sculpture pour des moulages et des rondes-bosses ; afin d'éviter toute a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuc/#i_3289