MORTALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les variations selon l'âge

Pour beaucoup d'ovules fécondés la combinaison génique n'est pas viable et leur durée de vie est courte. Puis, après élimination des plus grosses « erreurs », on aborde une période où les pertes sont encore élevées, mais de moins en moins lourdes au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la conception. On rassemble les décès qui se produisent de la conception à la fin du sixième mois de gestation sous le nom de morts fœtales. À la fin du sixième mois, on atteint un palier qui s'étend jusqu'à la naissance. C'est le domaine de la mortinatalité.

Au cours de ces deux périodes, les effets du monde extérieur arrivent à l'enfant par l'intermédiaire de la mère, donc très atténués. Il s'agit plutôt d'une adaptation du fœtus au milieu interne de la mère. Cela ne va d'ailleurs pas sans risques. Cette adaptation peut conduire à la création, chez l'enfant, de conditions incompatibles avec une vie séparée de la mère, et des problèmes se posent à la naissance. Le cas des incompatibilités sanguines est un bon exemple.

La naissance est un événement traumatisant dans la vie de l'enfant, et nombreux sont ceux qui n'y survivent pas, qu'ils meurent soit au moment de l'accouchement, soit peu de temps après. On rassemble ces décès sous le nom de mortalité infantile endogène. C'est là qu'on trouve les décès résultant de conditions défectueuses permettant une vie utérine, mais incompatibles avec une vie extérieure.

Puis vient la période de mortalité infantile exogène qui, pendant le premier mois de la vie, se combine avec la mortalité endogène. Il s'agit maintenant, pour les enfants qui ont traversé les précédents obstacles, de s'adapter à une vie autonome dans le milieu extérieur. Ils doivent le faire dans leur famille, dont les conditions de vie reflètent le milieu socioculturel des parents ; c'est là qu'on trouve, pour la première fois, une mortalité infantile de civilisation du premier type. C'est une mortalité qui cède relativement vite avec l'éducation sanitaire des mères.

Avec la petite enfance, apparaît une composante nouvelle, les morts violentes. Elles vont, jusqu'à l'âge adulte, constituer dans les pays riches l'essentiel de la mortalité. À ces âges, la mortalité endogène de vieillissement est en effet insignifiante.

Avec l'âge adulte, la mortalité endogène de vieillissement prend de plus en plus d'importance. Il s'y ajoute une mortalité de civilisation du second type. Les variations de mortalité sont en effet grandes d'un pays à l'autre, même pour des pays situés au même stade de développement économique. C'est le mode de vie, bien plus que la richesse, qui est ici en cause.

Aux âges élevés, la mortalité endogène de vieillissement prend le dessus et les différences entre populations s'atténuent.

Enfin arrivent les très grands âges où l'on retrouve les fortes mortalités du début, comparables à celles qui suivent la conception. Seules les meilleures combinaisons géniques subsistent encore. On pourrait presque parler ici de mortalité génétique, tant elle semble immuable au cours du temps.

Les recherches sur les mécanismes du vieillissement biologique de l'être humain ont beaucoup progressé à partir des années soixante-dix, et on peut espérer que des progrès décisifs permettront à de plus en plus d'individus de s'approcher de la limite de la vie humaine. Cette limite était de cinquante ans chez le lointain ancêtre de l'homme, l'australopithèque ; elle est passée à soixante-dix ans avec l'Homo erectus et à cent dix ans avec l'Homo sapiens (elle est de cinquante ans chez le chimpanzé). Le xxie siècle pourrait voir la limite humaine se déplacer au-delà de cent dix ans.

Bien entendu, dans les pays où l'infrastructure sanitaire n'a pas encore atteint toutes ses possibilités, une mortalité accidentelle au sens large du terme subsiste à tous les âges.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : président du Comité international de coopération dans les recherches nationales en démographie (C.I.C.R.E.D.)

Classification

Autres références

«  MORTALITÉ  » est également traité dans :

ADDICTION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Joël BILLIEUX
  •  • 951 mots

La consommation de substances psychoactives (provoquant une altération du fonctionnement cérébral) est un problème majeur de santé publique et une des premières causes de mortalité sur un plan mondial. Différents types d’usages peuvent être identifiés : l’usage non problématique (contrôlé, récréatif) ; l’usage nocif, défini comme une utilisation excessive pouvant entraîner des conséquences négati […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Des séquelles du passé à l'explosion démographique »  : […] La longue éclipse de l'Afrique dans l'histoire mondiale est évidemment à mettre en relation avec la traite des esclaves qui a entravé la croissance du continent tout en entraînant une large dissémination des populations noires dans le Nouveau Monde. La question de l'esclavage et de la traite fait toujours l'objet de controverses, malgré les avancées de la recherche historique ; elle est devenue […] Lire la suite

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le calcul actuariel, création européenne »  : […] Pour que cet aléa disparaisse, il fallut attendre que la découverte du calcul des probabilités et le progrès de l'observation statistique permettent une prévision rationnelle du risque. Mais ce n'est qu'au xvii e  siècle que Pascal, à la demande d'un joueur de cartes passionné, le chevalier de Méré, découvre les bases du calcul des probabilités et la loi des grands nombres ( La Géométrie du hasard […] Lire la suite

BROUILLARDS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 267 mots
  •  • 3 médias

Le brouillard est une suspension de très petites gouttelettes d’eau recouvrant les paysages sous la forme d’un voile, le plus souvent blanchâtre, qui réduit fortement la visibilité. Il tend à être grisâtre lorsqu’il est peu dense, et à prendre une faible coloration lorsqu’il est associé à des particules de poussière ou de fumée. Son épaisseur verticale est comprise entre quelques mètres et plusie […] Lire la suite

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 713 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Incidence des cancers »  : […] Le cancer n'est pas une maladie récente. On trouve des stigmates de cancers osseux sur les momies égyptiennes ou précolombiennes, le cancer du sein est décrit dans des papyrus égyptiens vieux de quatre mille ans, et le nom de cancer a été donné aux tumeurs malignes par Hippocrate il y a deux mille cinq cents ans. Comme le cancer est une maladie dont la fréquence croît rapidement avec l'âge (fig. 2 […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Virginie CAVIER
  •  • 2 489 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets directs connus de variations de paramètres climatiques »  : […] La croissance des températures moyennes mène à des hivers plus cléments et à des étés plus chauds. À ces augmentations moyennes s’ajoutent des périodes de canicule, pendant lesquelles les températures minimales nocturnes demeurent au-dessus de 20  0 C et les maximales diurnes au-dessus de 33  0 C, pendant au moins trois jours. L’ensemble déplacerait le pic de mortalité annuel de l’hiver vers l’été […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du baby-boom au papy-boom »  : […] La question démographique est depuis longtemps un défi majeur pour la Chine. Elle est liée à l'immensité du pays, mais aussi à la capacité peuplante d'une civilisation à forte productivité agricole et, plus récemment, à la transition démographique, que la population chinoise a entamée dans les années 1940 . La première phase de la transition démographique, avec le maintien de fortes fécondité et […] Lire la suite

CHYTRIDIOMYCOSE

  • Écrit par 
  • Claude MIAUD
  •  • 3 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les impacts de la chytridiomycose sur les amphibiens »  : […] La chytridiomycose causée par B .  dendrobatidis est connue en Amérique du Nord, en Amérique centrale, en Europe et en Australie. Selon une étude internationale publiée en 2019, ce champignon est impliqué dans le déclin d'au moins 501 espèces d'amphibiens dans le monde depuis le milieu du xx e  siècle et l’extinction de 90 d’entre elles. Les effets les plus importants de cette maladie touchent l […] Lire la suite

CORONAVIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 294 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biologie moléculaire des coronavirus »  : […] Le matériel génétique des coronavirus est constitué d’un ARN (acide ribonucléique) de polarité positive (donc traduisible en protéines immédiatement, comme un ARN messager), d’assez grande taille, autour de 30 kilobases. Cet ARN est attaché à des protéines et l’ensemble forme une nucléocapside. Le virus est enveloppé par une membrane issue d’une membrane intracellulaire. La comparaison des séquen […] Lire la suite

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « L'invention de la mortalité »  : […] À l'instar de l'idée de population, celle de mortalité est récente. La mort a été beaucoup étudiée dans l'Antiquité et au Moyen Âge, mais sous l'angle de la longévité, c'est-à-dire de l'âge le plus élevé que l'homme pouvait espérer atteindre. Le terme mortalité désignait, jusqu'au xvii e  siècle, les ravages causés par les guerres et les épidémies. Avec Petty et son ami John Graunt, qui signent, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-13 janvier 2021 Irlande. Rapport sur le régime des « maisons pour mères et bébés ».

Le rapport relève un taux de mortalité très élevé chez les nourrissons nés dans ces maisons et dénonce les placements et les adoptions d’enfants effectués sans le consentement de leur mère. Le 13, le Premier ministre Micheál Martin, qui a reconnu que « toute la société irlandaise s’est montrée complice », présente des excuses pour « la honte et les stigmates » subis par ces femmes. […] Lire la suite

6-28 octobre 2020 France. Annonce du reconfinement de la population.

Analysant les effets de la première vague épidémique, celui-ci place la France en position intermédiaire par rapport à ses voisins européens en matière d’excès de mortalité comme de chute de l’activité. Le rapport relève toutefois des « défauts manifestes d’anticipation, de préparation et de gestion » qui expliquent que « le citoyen français a beaucoup moins confiance dans son gouvernement que les Italiens ou les Allemands ». […] Lire la suite

2-31 juillet 2020 France. Nouvelles mesures contre la Covid-19.

Le 22, l’agence nationale Santé publique France évalue provisoirement de vingt-cinq à trente mille décès l’excès de mortalité enregistré dans le pays entre début mars et fin mai par rapport aux années précédentes, toutes causes confondues. Le 24, alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) exprime son inquiétude face à la résurgence de la pandémie en Europe, le Premier ministre Jean Castex annonce une série de mesures visant à un « contrôle renforcé des flux à nos frontières ». […] Lire la suite

2-23 août 2010 Russie. Canicule et incendies meurtriers

La mortalité dans la capitale est supérieure de 50 p. 100 à celle de la même période en 2009.  […] Lire la suite

8-23 janvier 2008 Irak. Regain des violences

Le 9 est publiée une enquête menée par le gouvernement et l'Organisation mondiale pour la santé sur la mortalité en Irak depuis le début de l'intervention américaine. Celle-ci ramène à cent cinquante et un mille le nombre de morts violentes survenues entre mars 2003 et juin 2006. En octobre 2006, l'hebdomadaire médical britannique The Lancet avait évalué ce chiffre à plus de six cent mille morts. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BOURGEOIS-PICHAT, « MORTALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mortalite/