MORPHOGENÈSE ANIMALE

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les gradients »  : […] Les gradients de substances morphogénétiques postulés depuis un siècle (on a évoqué plus haut le gradient assurant l'organisation dorso-ventrale du mésoderme) ont pu être révélés. Au cours de travaux spectaculaires qui leur ont valu le prix Nobel de médecine en 1995, Christiane Nuesslein-Volhard et ses collaborateurs ont démontré que la mise en place de l'axe antéro-postérieur de l'embryon est co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_16195

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] Les mécanismes moléculaires du mouvement cellulaire ont été élaborés et sélectionnés pendant la longue évolution des eucaryotes à l'état unicellulaire, soit pendant près de 2,5 milliards d'années. Lorsque les eucaryotes multicellulaires sont apparus, il y a seulement 700 millions d'années, ces mécanismes ont été exploités pour constituer des organismes tels que le corps humain, qui contient plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_16195

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle des étapes du développement embryonnaire »  : […] La constitution des organismes à partir de l’œuf fécondé (zygote) met en jeu une suite complexe de divisions et différenciations cellulaires et de mouvements de ces cellules les unes par rapport aux autres. Ce développement nécessite de nombreuses interactions directes via les protéines membranaires des cellules voisines et également l’intervention de molécules messagères solubles (morphogènes) f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_16195

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Périodes du cycle vital »  : […] On peut définir dans le développement animal trois grandes périodes, qui diffèrent par les rapports entre croissance et différenciation, ainsi que par les caractères de cette dernière. a ) La première période, qui s'étend approximativement de la fécondation à la mise en place des feuillets embryonnaires, se fait en général sans croissance (en taille du moins, car il y a synt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_16195

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cycle vital et développement chez les animaux »  : […] L' ontogenèse, c'est-à-dire le développement d'un individu, revêt une extraordinaire variété de formes, à un point tel que le désordre apparent présenté par le règne animal semble à première vue irréductible. Pourtant, cette variété n'est pas l'anarchie ; en effet, l'existence d'un être vivant s'inscrit toujours dans un cadre, déterminé par la lignée à laquelle il appartient, lignée qui a elle-mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_16195

DOCODONTES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 504 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Adaptation et hypothèse sur les mécanismes morphogénétiques  »  : […] D’évidence, ces acquis adaptatifs ont joué un rôle important pour le succès des mammifères dans les divers milieux après l’extinction des dinosaures à la fin du Crétacé, il y a quelque 65 Ma. Les auteurs de ces découvertes et d’autres scientifiques poussent plus loin l’analyse. Ils constatent qu’il existe chez ces animaux, au niveau de la colonne vertébrale, une « frontière » marquée entre les ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/docodontes/#i_16195

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Mise en place des feuillets »  : […] Après ces divers processus qui conduisent à la formation de la gastrula, d'importants mouvements morphogénétiques, variables selon les groupes, peuvent être observés. On assiste alors à une modification de l'embryon : chez les animaux peu évolués apparaissent des bras, des plaques ciliées dans le cas des larves aquatiques. Dans le cas des cordés se forment des territoires axiaux comme la plaque n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_16195

HYDRES

  • Écrit par 
  • Yves TURQUIER
  •  • 1 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Croissance, morphogenèse et reproduction »  : […] Bien que la taille d'une hydre adulte varie peu, ses tissus sont soumis à un renouvellement permanent. D'élégantes expériences de greffes (Brien, 1951) ont mis en évidence l'existence d'une zone blastogénétique située sous la couronne tentaculaire. Le fonctionnement de cette zone de croissance entraîne un glissement permanent des tissus vers la région pédieuse, où ils sont détruits ; il assure ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydres/#i_16195

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

L'étude approfondie de mutants de la drosophile a mis en évidence un complexe de gènes, les gènes homéotiques, dont le fonctionnement détermine le plan du corps de l'insecte. La surprise est venue de la découverte que des ensembles de gènes homéotiques, apparentés à ceux de la drosophile, déterminent également le plan du corps des vertébrés ainsi que la formation de leurs membres : il s'agit d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_16195

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La résolution des énigmes »  : […] Épigenèse et préformation s’opposent et se combattent donc non seulement sur le problème spécifique de la génération, mais aussi sur toutes les questions, scientifiques et épistémologiques, qui lui sont associées. Ni l’une ni l’autre ne constitue un édifice théorique rigide et compact, s’adaptant aux découvertes et interagissant enfin avec les nouveautés scientifiques des Lumières. La guerre entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_16195

RÉGÉNÉRATION ET CICATRISATION

  • Écrit par 
  • Alan H. CRUICKSHANK, 
  • André PARAF, 
  • Catherine ZILLER
  •  • 6 101 mots

Dans le chapitre « Espèces à potentialités totales »  : […] On prendra pour type la planaire, plathelminthe (ver plat) de un à deux centimètres de long, d'environ un millimètre d'épaisseur, très répandu dans les eaux douces du monde entier ; il existe aussi des formes marines et terrestres. Si l'on coupe une planaire en trois tronçons par deux sections transversales (fig. 1), au bout de vingt-quatre à quarante-huit heures, chaque surface de section s'ourl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regeneration-et-cicatrisation/#i_16195

SPEMANN HANS (1869-1941)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 242 mots

Zoologiste allemand, né en 1869 à Stuttgart, mort en 1941 à Fribourg. Fondateur de l'embryologie comme discipline constituée, Hans Spemann a étudié les lois primaires qui régissent le mécanisme de la différenciation tissulaire de l'œuf en embryon. Recherchant des relations de causalité, Spemann réalise, par microchirurgie, des expériences de transplantations de fragments de tissus primitifs dans d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-spemann/#i_16195

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Morphogenèse »  : […] L'application du concept thermodynamique de structure dissipative en biologie, s'étend également au problème de la morphogenèse, c'est-à-dire à la formation de structures spatiales au cours du développement. Ce processus a lieu chez tous les organismes, des plus simples – comme les amibes acrasiales évoquées précédemment, où la structure résulte d'une différenciation en deux types de cellules et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_16195